Magazine Le Figaro du 28 février 2013
38 pages
Français

Magazine Le Figaro du 28 février 2013

-

Description

Redecouvrez le Figaro magazine du 28/02/2013

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 février 2013
Nombre de lectures 9
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,60€ jeudi28février2013 LE FIGARO-N°21328-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement Dernièreédition
EXCÈSDEVITESSE HISTOIRE
Leradarmobile Lejournalintime
embarqué,nouvelle del’Aiglonmisaux
armedelapolice PAGE12 enchères PAGES28ET29
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
POLITIQUE
MartineAubry
deplusenplus
présentePAGE6
ITALIE
LaLigueduNordLechefdel’Étatveuttoujourscroirequ’uneinversiondelacourbeest«tenable»en2013. rêved’unerégion
FRANÇOIS HOLLANDE a 2013». Le week-end dernier, Emploi:l’inquiétude L’interviewdeFrancisterviendrait qu’en 2014.«Ily autonome PAGE8del’Élysée PAGE4 Kramarz:«Pasdereprise,réaffirmé, mercredi en il n’avait cependant pas caché a des chiffres qui sont très in-
mêmeen2014» PAGE5
Conseil des ministres, son ob- sa préoccupation en laissant quiétants », «une fracture Lacriserelanceles
jectif «d’inverser la courbe du entendre qu’une amélioration s’installe», avait déclaré le RUSSIErumeurssurlasuccession L’éditorial
chômageavantlafindel’année sur le front de l’emploi n’in- président de la République. d’AyraultPAGE4 deGaëtandeCapèle Hollandereçu
auKremlinPAGE9
LafouleacclameBenoîtXVIpourladernièrefois
DISPARITION
StéphaneHessel,
lamortd’un
«indigné» PAGE11
SANTÉ
L’épidémiede
gripperégresse
enfin PAGE13
BANQUES
L’Europeen150000fidèlesétaient
rassemblésplaceSaint- guerrecontre
Pierre,hier,poursaluer lesbonus PAGE20lePape,quin’étaitjamais
apparuaussiheureuxetému.
Ilaprononcéundesplus LITTÉRAIRE
grandsdiscoursdeson Libération
pontificat.Jeudimatin,ce
seraladernièrerencontre etetconfusionconfusion
eeaveclescardinaux,dansla ENEN44 CAHICAHIER ER
salleClémentineduVatican.
PAGES2,3ETNOTRE
HORS-SÉRIEENVENTE
ACTUELLEMENT:8,90€
ALESSANDRATARANTINO/AP
parGaëtandeCapèleéditorial gdecapele@lefigaro.fr
Tunisie:première
concessiondes

islamistesd’Ennahda
lefigaro.fr/international


Mali:lescombatsont
Dans un mois, deux tout au ce sont elles et elles seules qui généreront dedévastélemarché
plus, la France battra un l’activité et qui, in fine, embaucheront.centraldeGao
triste record : celui des Que fait-on pour les fortifier et les rendre plus
lefigaro.fr/international
3,2 millions de deman- compétitives face à la concurrence ? Rien ! Et
deurs d’emploi, établi en même le contraire de ce qu’il faudrait faire ! Le
janvier 1997. Et, au train où coût du travail français, lesté de charges et deQuestiondujour
vont les choses, il faudrait un miracle - ils sont cotisations, demeure supérieur à tout autre.
Réponsesàla rares en économie - pour interrompre la fu- L’hérésie des 35 heures, cette extravagance
questiondemercredi : neste marche en avant du chômage d’ici à la française financée sur fonds publics, perdure
Pensez-vousqueFrançois fin de l’année, comme l’avait imprudemment contre vents et marées. La surtaxation du ca-
Hollandetiendrasa promis François Hollande. Même les emplois pital, indispensable au financement de l’éco-
promessed’inverserla d’avenir, ces expédients ruineux qui consis- nomie, bride l’investissement et la prise de ris-
courbeduchômageen2013? tent à gonfler artificiellement les bataillons des que. La fiscalité du patrimoine - à travers
collectivités locales et des administrations, n’y notamment l’ISF, ce vestige du socialismeOui:7,5% suffiront pas. Si les politiques de traitement supprimé partout sauf chez nous - fait fuir les
social du chômage - auxquelles gauche et fortunes et les cerveaux. La hausse généraleNon:92,5% droite s’adonnent depuis des décennies - des impôts, que les classes moyennes prennent
étaient de quelque utilité, cela se saurait ! de plein fouet, pèse sur la consommation. La39709votants
La vérité est que, pour créer des emplois, il législation du travail, ce monstre de complexi-
ne suffit pas d’attendre le retour de la crois- té et de rigidité, dissuade les meilleures volon-Votezaujourd’hui
sance comme on guette un changement de tés d’embaucher.surlefigaro.fr
météo. Ce dont l’économie a besoin, c’est François Hollande et son gouvernement ontSouhaitez-vous
d’entreprises performantes et rentables. Qui de bonnes raisons de s’inquiéter de l’explo-queMartineAubry
ont les moyens d’investir, d’innover, de ga- sion du chômage. Mais ils ne font toujoursentreaugouvernement?
gner des marchés. Car, au bout du compte, rien de sérieux pour l’enrayer.
ALBERTFACELLYPOURLEFIGARO;
AND:1,70€. BEL:1,70€. DOM:2,20€. CH:3,20FS. CAN:4,50$C. D:2,20€. A:3€. ESP:2,20€. CANARIES:2,30€. GB:1,80£. GR:2,40€. ITA:2,30€. LUX:1,70€. NL:2,20€.
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,40€. MAR:15DH. TUN:2,9DTU. ZONECFA:1700CFA. ISSN0182.5852
"’&
M 00108 - 228 - F: 1,60 E
:HIKKLA=]UV[UW:?a@c@c@s@k
C




jeudi28février2013 LE FIGARO
Enimages-LePapecélébréLESADIEUXDEBENOÎTXVI2 par150000fidèlesauVatican www.lefigaro.fr société



Acclaméparquelque150000fidèles,lePapeadéclaréqu’il«n’abandonnaitpaslacroix».
pour la circonstance. Il aura même de- retourner à la vie privée, a-t-il expli-
JEAN-MARIEGUÉNOIS mandé que le protocole soit simplifié qué.Madécisionderenonceràl’exerci-
ENVOYÉSPÉCIALÀROME
pour éviter tout triomphalisme. De fait ce actif de mon ministère ne remet pas
cette «dernière» audience aura été celaencause.Jeneretournepasàlavie
RELIGION Enhuitannéesdepontificat, marquéeparlasimplicité. privée, avec une vie de voyages, de ren-
Benoît XVI sera rarement apparu aussi contres, de réceptions, de conférences…
«Gravitéetnouveauté»détendu, ému et heureux. Mercredi Jen’abandonnepaslacroix,maisjeres-
matin,placeSaint-Pierre,devantquel- Ce jeudi matin, Benoît XVI reçoit les te d’une manière nouvelle près du Sei-
que 150000 personnes venues l’enten- cardinaux présents à Rome dans la gneurcrucifié.Jeneportepluslepouvoir
drepoursadernièreaudiencegénérale, prestigieuse salle Clémentine du Vati- de la charge du gouvernement de l’Égli-
il aura vraiment parlé avec son cœur, can pour les saluer une dernière fois. À se,maisjeresteparleservicedelapriè-
insistant sur «la joie d’être chrétien» et l’endroitmêmeoù,le11févrierdernier, redanslaclôturepourainsidiredesaint
«laconfiance»pourdélivrercequide- ilatirésarévérenceàbientôt86ansetà Pierre.»
meurera l’un des plus grands discours la surprise de tous les cardinaux dont Et Benoît XVI d’ajouter: «Celui qui
desonpontificat.Nonseulementunvé- une poignée seulement était informée. assume le ministère pétrinien n’a plus
ritable testament spirituel accessible à Il leur aura dit qu’après avoir longue- aucune vie privée. Il appartient toujours
touslescatholiques,maisaussiunemé- ment prié il était arrivé à l’évidence et totalement à tous, à toute l’Église. On
ditationsurl’Église.Et,enfin,uneleçon qu’il ne pouvait plus «bien» remplir sa peut dire qu’il est totalement privé de la
dechosessurl’hommeetle…pouvoir. mission en raison de «forces» qui dimensionprivéedesavie.»Sadécision
Fidèle à son habitude, il ne se sera l’abandonnaientetqu’ilseretirait,lais- n’est donc pas de l’ordre de l’expres-
autorisé aucune improvisation. Tout sant «vacant» le siège apostolique ce siond’unefrustrationpersonnellemais
juste aura-t-il lâché, au début de son jeudi28février2013,à20heures. plutôt d’une vraie lucidité sur lui-mê-
Enhaut:l’arrivéedeBenoîtXVIplaceSaint-PierreàRome,mercredi.
discours, un «je suis très ému», visible 20 heures, non pour un effet recher- me. «J’ai senti, ces derniers mois, queCi-dessus:sonderniersalutàlafoule. TIZIANAFABI/AFP,GREGORIOBORGIA/AP
du reste et audible dans sa voix, alors chédecommunicationpropreauxpoli- mesforcesallaientdiminuant,etj’aide-
quelafoulel’applaudissaitsanscesse.Il tiques ivres de présence dans les jour- mandé à Dieu, avec insistance, dans la
n’aura pas voulu non plus que le rituel naux télévisés, mais parce cet moment-là. On l’imaginerait presque parallèle pour son pontificat. C’est aussi prière,dem’illuminerdesalumièrepour
decesaudiencesgénéralesdumercredi, Allemand, scrupuleux travailleur, écri- fermant son écritoire et se levant pour pour cela que j’ai tout fait pour être pré- mefaireprendreladécisionlaplusjuste,
oùlePapedélivreunecatéchèseouver- vant encore au stylo plume, terminait aller prendre un dîner léger de moine sent ici, en ce jour, place Saint-Pierre, nonpaspourmonbien,maispourlebien
teàtous,soitmodifiéenquoiquecesoit chacune de ses journées de travail à ce qu’ilauraittoujourssouhaitéêtreàl’in- cœur de l’Église catholique: ilyaeule del’Église.J’aiposécepasdanslapleine
térieur de lui-même si une intelligence “vrai pontificat” de Benoît XVI qu’il faut conscience de sa gravité et de sa nou-
hors du commun (lire interview ci-con- encore découvrir et déjà saluer; ilyaeu veauté, mais avec une profonde sérénité
tre) ne l’avait arraché à ce rêve qu’il va le “pontificat des médias” de ce Pape. Il d’âme.Aimerl’Églisesignifieaussiavoir
ePARIS15 enfin réaliser, fin avril, en se retirant faut voir sans a priori qui il a été et ce le courage de faire des choix difficiles,
dansunpetitmonastèrenichéaucreux qu’ilavraimentfait.» souffrants, en ayant toujours devant soi
la signature d’un grand fabricant de meubles des jardins du Vatican. Il sera d’ailleurs Cette incompréhension l’aura pour- le bien de l’Église et non son propre bien
2Sur600m àParis àcetteheurefinalenonplusauVatican, suivi jusque dans sa démission. personnel.»
qu’il aura quitté en hélicoptère à Benoît XVI lui-même a esquissé uneFabricationfrançaise
«LeSeigneur17 heures précises, mais dans le palais réponse, mercredi matin, dans ce tes-
semblaitdormir»apostolique de Castel Gandolfo, la rési- tament spirituel en remerciant la foule
dence d’été des Papes, aérée, dans les deson«respect»etdesa«compréhen- L’Église précisément, à laquelle il auraLESJOURS
Castelli Romani, à une vingtaine de ki- sion»faceàune«décisionaussiimpor- vouétoutesavie,ilenadonnéunedé-
lomètresausud-estdeRome. tante»: «Je me suis engagé “pour tou- finitionprécisemercredimatindontlesD’APRÈSD’
Etlederniergrandmessagequ’ilaura jours”, il ne m’est donc plus possible de cardinauxpourronts’inspirerlasemai-Vousapprécierez! laissémercrediauraétéàcetteimageet neprochaineenréfléchissantsurlecap
Noscollectionscontinuentdevous au diapason de son pontificat aussi dé- à suivre désormais: «Nous touchons là
surprendrejusqu’au5mars! cisifquepeuouencoremalcompris.Un ce qu’est l’Église, non pas une organisa-
jeuneprêtrefrançaisdusuddelaFran- tion, non pas une association à buts reli-
SÉJOUR, SALLE À MANGER, BUREAU, BIBLIOTHÈQUE, CHAMBRE ADULTE & JUNIOR, DRESSING
ce,venuspécialementpourl’audienceà gieuxouhumanitaires,maisuncorpsvi-
Romemercredienvoitureavecdespa- vant, une communion de frères et de
roissiens, en témoigne: «Quand sœurs dans le Corps de Jésus-Christ, qui«
Benoît XVI a été élu en 2005, j’avais fait nousunittous.»
sonneràtoutevoléelesclochesdemapa- Aimerl’Église Le Christ, il a dit avoir pu «sentir
roisse et j’avais célébré une messe pour quotidiennement sa présence» pendantsignifiecet événement. Je me suis retrouvé de- son pontificat même si, par «vent
vant deux religieuses qui étaient tout de contraire» ou sur «des eaux agités»,aussiavoirmême venues mais qui pleuraient non de «le Seigneur semblait dormir». Mais,
joiemaisdevantla…“mauvaisenouvelle” ajoute-t-il, «j’ai toujours su que, danslecourage
de son élection. C’est dire l’image défor- cettebarque,ilyavaitleSeigneuretj’ai2CANAPÉS,LITERIE,MOBILIER :3000M D’ENVIES!
© mée que l’on avait tissée de lui! Mon toujours su que la barque de l’Églisedefairedes
cœur de jeune prêtre, mais aussi mon n’était pas la mienne, n’était pas la nô-www.topper.fr
cœur d’homme, était littéralement miné tre, mais la Sienne et qu’Il ne la laissechoixdifficiles,7J/7•M°BOUCICAUT•P.GRATUIT
par une telle incompréhension. L’autre pas couler. C’est Lui qui la conduit, yCanapés:63ruedelaConvention,0145778040
AParisdepuis1926 jour, en parlant du concile Vatican II, souffrants compris avec les hommes qu’Il a choi-»Literie:66ruedelaConv0140590210
BenoîtXVIaparlédu“vraiconcile”etdu sis (…). Cela a été et cela demeure une
MobilierGautier:147rueSt-Charles,angle58ruedelaConvention,0145750281 BENOÎTXVI“concile des médias”. J’établis le même certitudequenulnepeutnier.»
A
LE FIGARO jeudi28février2013
Religioblog,leblogdeJean-MarieGuénois
LESADIEUXDEBENOÎTXVIblog.lefigaro.fr/religioblog société 3