Magazine Le Figaro du 30 juillet 2010
26 pages
Français

Magazine Le Figaro du 30 juillet 2010

-

Description

Retrouvez le Figaro magazine du 30/07/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 juillet 2010
Nombre de lectures 24
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30€ vendredi30juillet2010 -LeFigaroN°20526-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
SECONDEVIE LESÉNIGMESDEL’ART FIGBOOK Demain,
Oùest LeFigaroArnoldSéries L’objetculte: leportraitSchwarzenegger lamarinière etsesdelamused’été Conan,Américain Armor-Lux Magazines
deWarhol?modèle PAGE2 PAGE 12 auprixde4,50€
PAGE11
«LesMerveilles Volkswagen,PSA,GeneralMotors,NissanAprèsle100m,ChristopheLemaitreduclassique»
parKarajan rêved’unnouvelexploitsur200m
Mozart
Cosifan
tutte
e LaChine,30
volume,
envente
auprix
dddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee9,99999,9,99,9,99999,99999,99,99,999999,9,999,9,9,99,999,9,9999999,9999,9999,9999,9,999,99,99999,9,9,,,,9090999090909090909099090909090909090999090909909090990900000000€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€ eldorado
LeFigaroéconomie del’automobile
Lastratégie
ambitieuse
deSanofi PAGE23 mondiale
L’euroremonteeeeeeee
Lesconstructeursaffichentdesprofitssansetfranchit
précédentsurlepremiermarchédelaplanète.labarre
de1,31 VOLKSWAGEN, marché de la planète avec plus de
Nissan ou encore 16 millions de voitures neuvesdollarPAGE200 Hyundai ont an- vendues en 2010, selon les prévi-
noncé, hier, des sions. Sur le seul premier se-Publicis profits très élevés en mestre, les ventes ont pro-
CChChine. Pour tous les gressé de 25 %. La demanderelèveses
constructeurs de la pla- est telle que les construc-
prévisionssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss nète, l’avenir de l’automo- teurs occidentaux multi-
bbbbibibbbbbibibbibbbbibbbbbbbbbibbbbbbbbbbbbbibibbbbilbbbibibibile, et donc le leur, se joue plient les constructionspour2010PAGEE262626262622262622262226226226226226666666666
dansdansdddddansddddddddansddansdddans nsnsns ss ce pays, de loin le premier d’usines.PAGE21
Sarkozysalue
CameronaccuselePakistanlesprogrès
dedoublejeuenAfghanistand’Andorreen
matièrefiscale LE PREMIER ministre britan- promouvoir l’exportation de la
PAGE3 nique David Cameron, a dé- terreurenIndeouenAfghanis-
clenché une polémique avec tan», a-t-il affirmé. Ces dé-
Islamabad après des com- clarations interviennent après
mentaires sur «l’exportation la fuite sur Internet de docu-
delaterreur» par le Pakistan. ments secrets américains ac-
«Nous ne pouvons tolérer en cusant notamment Islamabad
aucuncasl’idéequecepays (le d’autoriser les services secrets
Sacré sur 100 m, le Savoyard de 20 ans est promis à un avenir Pakistan) soit autorisé à re- pakistanais (ISI) à armer et fi-
doré. Il va tenter le doublé ce soir, sur 200 m. Hier, Romain garderdesdeuxcôtésetpuisse, nancer la rébellion afghane.
dequelquemanièrequecesoit, PAGE4ETL’ÉDITORIALPAGE17Barras a conquis le titre européen du décathlon. PAGE9
Affaire
Bettencourt:
Woerthconteste HISTOIRE DUJOUR
lessoupçonsPAGE7
L’hommequivoulaitvendreLamèreavoue
avoirtué leRitz250millionsdelivres
seshuit
était une affaire en or. Anthony Anthony Lee avait promis de le revendre en-nouveau-nés PAGE7
Lee proposait de vendre le Ritz, le suite à son acheteur un peu trop crédule pourC’grand hôtel de luxe de Londres, « seulement » 50 millions de plus. Le ca-ÀLondres, pour la modeste somme de 250 millions de mionneur a fait croire que la vente devait
livres, soit 350 de moins que sa valeur réel- rester absolument confidentielle, conformé-laNational
le. L’opération était si tentante qu’un riche ment aux habitudes des frères Barclay, quiGalleryexpose promoteur immobilier, soutenu par le mil- vivent reclus dans un château sur une petite
liardaire néerlandais Marcel Boekhoorn, a île anglo-normande et sont connus pour leursesffauxauxPAGEPAGE1010000
versé au vendeur une avance d’un million goût du secret. Anthony Lee vient d’être
pour en avoir l’exclusivité. Le seul hic, condamné à 5 ans de prison ferme pour es- PatrickFleury-Scherzo(2005)Solitaireitaire::
c’est qu’Anthony Lee n’était pas proprié- croquerie. Son coup d’éclat lui permet de fi-
laflotteotte taire du Ritz, mais un simple camionneur gurer en bonne place au côté du Tchèque
au chômage de 49 ans. L’escroc, qui vit Victor Lustig, qui proposa la tour Eiffel pourfaceeauxaux
dans le Yorkshire, avait prétendu avoir des 250 000 francs en 1925, ou de l’Américain
piègesgesdu relations privilégiées avec les jumeaux Bar- George C. Parker, qui vendit à plusieurs re-
clay. Les deux milliardaires anglais proprié- prises le pont de Brooklyn et la Statue de lagolfe fed dee L’EXCELLENCE&L’ARTDEVIVRE
taires du Ritz lui auraient proposé de l’ache- Liberté dans les années 1920. ENPROVENCEGascognescognne ter pour seulement 200 millions de livres. CYRILLEVANLERBERGHE(ÀLONDRES)
PAGE9 “Peyrassol”commanderietemplière
83340FLASSANS/ISSOLE (0494697102)
Dégustation,tabled’hôtes,visitedescaves
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS etduparcdesculptures(7/7jours)
L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE17LATRIBUNEDE
“UnjouràPeyrassol”CatherineAshton LECARNETDUJOUR PAGE14HALTON-DEUTSCH/CORBIS;P.UGARTE
L’Europedoitparlerd’uneseulevoix àParis(13rueVivienne-75002PARIS)/AFP;M.WHITTAKER/REUTERS; LAMÉTÉODESPLAGES PAGE18
COURCOUX,MARMARA/LEFIGARO; àl’étranger PAGE17 àSaint-Tropez(17av.duGénéralLeclerc-83990SAINT-TROPEZ)
TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.frNATIONALGALLERY
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820 L’abus d’alcoolestdangereuxpourlasanté,àconsommeravecmodération.
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 730 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?k@h@d@k@a;
MIGUELRIOPA/AFP
Cvendredi30juillet2010 LEFIGARO
2 Secondevie
ntelligent comme un homme à l’air stupide »,« dit un proverbe chinois qui semble inventé Arnold
pour Arnold Schwarzenegger. L’équation du
personnage est invraisemblable.
D’abord, Monsieur, vous arrivez sur terre reà àI Graz, en Autriche, dans la famille d’un gen-en-
darme qui avait participé à la déportation des Juifsuifs SCHWARZENEGGER
autrichiens pendant la guerre. Ensuite, vous devenez nez
le roi du bodybuilding, vous êtes neuf fois sacré MrMr
Universe, c’est-à-dire que vous représentez aux yeuxeux
du public l’image même de l’imbécile patenté. Puis,uis,
après être devenu un citoyen américain en 1983, vousous
devenez « Terminator », un androïde exterminateur eur
au sourire incassable. Enfin, il vous faut seulement ent
vingt années supplémentaires pour vous faire élirelire
En1982,aprèsdegouverneur de Californie, l’État le plus riche et le plusplus
nombreuxtitrespeuplé des États-Unis, en incarnant, dans ce pays quiqui
remportésdansle
est une sorte d’Alice au pays des merveilles pour grandende
culturisme,Arnold
personne, le «rêve américain».
Schwarzenegger
Évidemment, comme la politique n’est pas du ciné-né sereconvertit
ma, ça se termine mal : vous vous étiez fait élire deux avecsuccès
fois en promettant de réduire le déficit budgétaire. À la aucinémaavec
veille de quitter votre poste – vous ne pouvez pas bri- Conanlebarbare,
guer ce mandat pour une troisième fois –, vous laissez suivien1984
un trou abyssal. Mais l’adversité ne parConanle
destructeur (ci-vous fait jamais peur: «Ce que j’en-
contre),oùilmetJenevoulais treprends, je le réussis», conti-«
enavantsonnuez-vous à proclamer. «Je vaispasquequoique impressionnantegagner !», telle demeure votre de-
musculature.vise.cesoitdemavie ARCHIVESDU7EART
Et puis les escaliers trop raides,
soitpetit,car et les dégringolades retentissantes,
ça vous connaît. Tous les sots quimesambitions
vous ont toujours sous-estimé,
prenant vos sourires carnassiers etetmesrêves
votre gentillesse pour de la niaise-
étaient rie, devraient s’en souvenir.
Vous avez été à bonne école. Cel-grands…» le de l’obstination d’abord, en pro-
filant votre corps d’une façon monstrueuse, le trans-
formant en objet de foire. Vous ne parlerez d’ailleurs
jamais du courage, ni de cette volonté d’airain, pour
arriver à ce résultat effarant.
Votre autre école est encore et toujours celle des ap-
parences. Mais cette fois-ci, c’est celle de la fabrication
des rêves. L’école impitoyable de Hollywood, où des
hommes complètement fous brassent la fantaisie et
l’argent pour fabriquer des Rudolph Valentino ou des
Douglas Fairbanks, ou encore des êtres mi-robots, mi-
humains, des surpuissants rassurant une humanité
bien avachie dans ses grandes villes, des êtres extraor-
dinaires à votre image… Conan,Américainmodèle
Lafabriqued’unmythemoderne
En Californie, vous étiez pourtant arrivé bien seul, des gros tas de muscles sans cerveau, raconte-t-il. Cela
IL A ÉTÉ«M. N’importe-Qui» au milieu de 150 000 comédiens ne me dérange pas que tant de gens se rassurent avec ce
qui vous disputaient le moindre petit rôle, dans une stéréotype, cela me donne un avantage : vous pouvez
jungle de 150 000 avocats, d’autant de psys, de 70 000 plus facilement surprendre quand on vous prend pour unMR UNIVERSE,
scénaristes, tout cela pour quatre cents films produits benêt.»
tous les ans, dont seule une trentaine surnage. Deux ou Fin des années 1960 : il arrive aux États-Unis, etTERMINATOR
trois rapportent une fortune. Pour votre dernier rôle s’installe à Los Angeles. Il est assez fruste. Il courtise les BIOEXPRESS
de Terminator, le troisième, on vous a payé un cachet femmes d’une seule phrase : « On baise ? »ET GOUVERNEUR
de 30 millions de dollars. Aucun agent n’accepte de le représenter. Il tourne 1947
Voilà du marigot d’où vous sortez triomphant, Mon- Hercule à New York, des documentaires sur le culturis- NaissanceàThal,villageDE CALIFORNIE.
sieur le petit gars de Graz. Et contrairement à ce que me. C’est la dèche. « J’ai toujours été poussé par la faim, autrichien,le30juillet
peuvent imaginer les journalistes qui vous baptisent le désir et la frustration de grandir dans un petit pays,MAIS SON MEILLEUR «Gouvernator», avec leur pincée habituelle de dit-il. Je ne voulais pas que quoi que ce soit de ma vie soit 1967
Remportesonpremiercondescendance, votre réussite n’est pas un simple petit, car mes ambitions et mes rêves étaient grands…RÔLE EST CELUI DE titredeMrUniversemiracle. Si votre ramage se rapporte à votre plumage, Transformer des rêves en réalité n’est pas facile…
àLondresvotre mental lui correspond tout autant. «Peu d’ac- Quand on échoue, il faut recommencer. Quand vous es-
teurs sont capables comme moi d’incarner des person- L’ÉMIGRANT AUQUEL sayez dix fois de suite, vous avez plus de chance de réus- 1968
nages surhumains», dites-vous. C’est vrai : la fabrique sir la onzième que si vous n’avez pas essayé du tout. La
Parts’installerauxÉtats-
d’un mythe moderne, d’un personnage de votre gen- victoire ne développe pas la force. Vos combats si. Il fautTOUT SOURIT. Unis,enCalifornie
re, n’est pas une mince affaire. vouloir être le plus grand. »
Voyons-y de plus près. PARFRANÇOISHAUTER 1970
L’AmériqueneluirefuserienArnold voit le jour le 30 juillet 1947, dans la petite Premierrôle
ville de Thal, en Autriche. Le papa, Gustav, est un vio- premier contact avec la force pure, et je me suis dit que je Docile, patient, discipliné, adorable sur les plateaux, il dansHerculeàNewYork
lent, chef de la gendarmerie locale, qui s’est déjà illus- voulais être fort… Bien sûr, je ne serais pas parvenu aussi explose dans Conan le barbare qui précède son premier 1982tré, comme on l’a déjà dit, pendant la guerre. Il n’a loin si je n’avais pas eu dans mes gènes le potentiel qu’il Terminator. Mais c’est un autre rôle qui lui apporte sa
Premiersuccèsaucinémaaucune sympathie pour son second fils, un maigrelet. fallait. » popularité, et l’acceptation de son accent allemand à
dansConanlebarbare
On n’échappe pas à son enfance : Arnold raconte sa Le garçon travaille comme un forcené, et ça gonfle couper au couteau : son mariage avec la journaliste
première visite dans une salle où s’entraînent des de partout, sauf des mollets (il ne les montre guère sur Maria Shriver, nièce de John Kennedy. « Je suis fasci- 1983
culturistes: «J’avais 14 ans, et je n’oublierai jamais les photos). Cinq ans plus tard, l’adolescent fluet de- née, confie Maria, par les gens qui dépassent leurs limi- Devientcitoyenaméricain
l’émotion que j’ai ressentie. J’avais fréquenté les footbal- vient pour la première fois Mr Universe. « Les gens tes pour accomplir leurs rêves. » Arnold rompt avec
1984leurs, mais ce n’était pas la même chose. C’était mon pensent souvent que les types comme moi ne sont que Brigitte Nielsen, qui se console dans les bras de Stallo-
Succèsimmensene. Il épouse Maria et symbolise admirablement l’émi-
deTerminatorgrant auquel l’Amérique ne refuse rien, même son
aristocratie. « C’est sans doute pour cela que les médias 1986
ne m’ont jamais attaqué. Je représente, au-delà de ma Épouselajournaliste
simple carrière de sportif et d’acteur, trop de valeurs MariaShriver,niècedu
fondamentales », dit-il lucidement. Il dit cela avec une présidentJohnKennedy
sincérité qui va droit au cœur des Américains. Et donc
2003des électeurs. Son charisme est évident. La politique ne
Premiermandatdepeut plus s’en désintéresser.
gouverneurdeCalifornie,Les Reagan le reçoivent, et George Bush, le père,
leplusgrandetlepluscrée pour lui un ministère de la Santé physique, tout en
peuplédes50Étatsjouant au golf avec lui. Du Tout-Hollywood au Tout-
américains,avecWashington, sa réputation ne cesse d’embellir. «Les
37millionsd’habitantsgens sont impressionnés par moi à cause de mon aura et
de mon physique, confie-t-il, mais je suis un mec facile à 2006
vivre. Je pense même que je m’efforce d’être encore plus Secondetderniermandat
gentil pour mettre tout le monde à l’aise.» commegouverneur
Dans Terminator, à la fin du film, le réalisateur, Ja-
républicaindeCalifornie
mes Cameron, fait dire à la narratrice du film, une
Arnold vierge bodybuildée façon Jane Fonda : «Voilà le père
Schwarzenegger qu’il faudrait à mon enfant !» Tel est bien le mythe créé
(icienmai2010) par ce «Schwartzy», un type charmant, costaud, in-
estéluen2003, telligent, dévoué, mari brave et parfait, servant le pays
sousl’étiquette contre les méchants de la planète entière. Docteur Ar-
républicaine,
nold n’a pas fini de servir l’Amérique.
gouverneurde
Californie,unÉtat
traditionnellement
démocrate. DEMAIN
WHITTAKER/REUTERS ÉricCantona
(18/18)
ALEFIGARO vendredi30juillet2010
3francePOLITIQUE
EN BREFEn Andorre,
Lesjournéesd’étéd’Europe
ÉcologiesansRamaYade
Lesjournéesd’étéd’Europe
Écologie(EE)aurontlieudu19Sarkozy rode ses au21août,àNantes.Mercredi,
DanielCohn-Benditavait
renoncé,faceauxcritiques
internes,àyorganiserthèmes du G20 un«atelierfoot»avecla
secrétaired’ÉtatauxSports
RamaYade(UMP).DénonçantLe chef de l’État a salué les «progrès» le«déliredupolitiquement
correctd’unnoyaudurdesen matière de transparence. Verts»,lechefdefiled’EEa
affirméqu’ilhésitaitdésormais
dent français a voulu se féliciter que l’An- àserendreauxjournéesd’été.
CHARLESJAIGU
dorre aborde «une nouvelle page de sonENVOYÉSPÉCIALÀANDORRE
L’UMPnesongepashistoire». Mais il n’a pas souhaité, comme
àpayerlesemploisfictifsPRÉSIDENCE Le président sera resté ses quatre prédécesseurs depuis les débuts
e imputésàJacquesChiracmoins de trois heures en Andorre. Une vi- de la V République – seul Georges Pompi-
site éclair, mais avec, à la clé, la promesse dou n’a pu s’y rendre –, visiter les sept pa- Pourleporte-paroledel’UMP,
que Nicolas Sarkozy ne déchire pas le roisses qui composent cette principauté de DominiquePaillé,leparti
vieux parchemin qui confère depuis le poche, encaissée dans les escarpements majoritairen’apasexaminé
eXVI siècle le titre de coprince au «chef» profonds des Pyrénées.«Iliralaprochaine lapossibilitéderembourser
des Français, fût-il roi ou président. En fois», a glissé son entourage… À ce àlaVilledeParislessalaires
avril 2009, il avait menacé de renoncer à jour, seul François Mitterrand desemploisprésumésfictifs
ce titre honorifique si la principauté de est venu à deux reprises en dechargésdemissionàlaVille
468 km² et 82000 habitants ne sortait pas Andorre. deParisquisontaucœur
de la liste noire des paradis fiscaux dressée dufuturprocèsdel’ancien
Réunionchaque année par l’OCDE. «Je suis fier 82000 présidentJacquesChirac.
d’êtrecoprince!», a improvisé Sarkozy sur duSyndic LeCanardenchaînéassuraithabitants
la place du Peuple d’Andorre-la-Vieille, Ceint du collier de co- Encompagniedesdéputésdelaprincipauté,hier,àAndorre-la-Vieille, queNicolasSarkozyauraitpris2viventsurles468km
NicolasSarkozyentouréduprésidentduParlement,JosepDallerèsCodinadéclenchant les applaudissements d’une prince, son «excellence» cetengagementauprèsdesondelaprincipauté
(àgauche),etduchefdugouvernement,JaumeBartumeuCassany.petite foule venue voir de plus près ce pré- a rejoint la Maison des Val- prédécesseur.«Nideprèsd’Andorre
PHILIPPEWOJAZER/REUTERSsident qui mène depuis le G20 de Londres, lées, pour participer, en «ob- nideloin,l’UMPnes’estjamais
en avril 2009, un combat médiatique servateur», à la réunion du Syn- penchésurcettequestion»,
contre les paradis fiscaux. «Vous n’êtes dic, nom du gouvernement andorran. caux. «Votre réaction m’a irrité. Pour- Sarkozy, qui est aussi le représentant of- aditPaillésurEurope1.
passeuls,noussommesvosamis», avait-il Dans ce cadre très médiéval, au milieu tant, en même temps, je l’applaudissais, ficiel de la France auprès de l’Andorre.
Ungroupevillepinistedit un peu plus tôt au gouvernement an- des 28 députés coiffés d’un tricorne, le car ce fut la manière de nous faire réa- «Latransparencedesactivitésfinancières
àl’Assemblée?dorran. Attendu avec un zest d’amertume président et son hôte ont échangé sur les gir», lui a dit le syndic général, Josep et la lutte contre les paradis fiscaux sont
pour sa première visite officielle, le prési- sujets qui fâchent: la fin des paradis fis- Dallerès. «Nous avons fait en sorte que fondamentales. La compétition fiscale est Porte-paroledeRépublique
l’Andorre quitte la zone des occasions unechose,lafraudefiscaleestautrecho- solidaire,Marie-Anne
perduesetdusentimentdeculpabilité»,a se», a mis en garde hier Sarkozy, qui en- Montchampassure,
expliqué ensuite le chef du gouverne- tend donner l’exemple de l’Andorre dansLibération,queleparti
Deuxcoprincespouruneprincipauté ment, Jaume Bartumeu Cassany, sur la pour illustrer le succès de son combat deDominiquedeVillepin
place du Peuple. mené contre les paradis fiscaux. Mais le compte«unedizaine
En septembre 2009, le Parlement an- chef de l’État a tenu à saluer les«progrès dedéputés»etqu’avecSITUÉE dans les Pyrénées, entre la sont représentés au Conseil général,
dorran a voté une loi instaurant la levée considérables» réalisés par la principau- lerenfortd’élusduMoDem,France et l’Espagne, la principauté le Parlement du pays qui compte un
partielle du secret bancaire et signé avec té.«Latransparencen’estpascontraireà ungroupevillepinistepourraitd’Andorre,crééeen780,estrégiepar minimumde28etunmaximumde42
Paris un accord d’échange d’informa- l’identité andorrane», a martelé Nicolas êtreconstituéun système politique unique au mon- conseillers généraux. Le chef du gou-
de:leparéage.Cecontratconcèdele vernement, Jaume Bartumeu Cassa- tions fiscales. Dix-neuf autres accords Sarkozy en invitant une nouvelle fois «àlarentrée»
trône de cette coprincipauté parle- ny,éluàceposteen2009,estissude ont été signés, quand douze sont néces- Andorre à «poursuivre ses efforts».En àl’Assembléenationale.
mentaire à deux coprinces, l’évêque ceParlement. saires pour être admis dans «la zone gri- échange, il a assuré le gouvernement lo-
d’Urgell, cité catalane voisine et le La principauté est connue pour son se», antichambre avant de recevoir«le cal du soutien de la France dans ses ef-
président de la République française. système fiscal avantageux (pas de brevet d’honorabilité», selon Christian forts pour régulariser ses relations avec
eDepuis 2003, le 114 évêque d’Urgell TVA, ni d’impôt sur le revenu) et fut Frémont, directeur de cabinet de Nicolas l’Union européenne.
estJoanEnricVivesSicília. souvent considérée comme un para-
Les 468 km² d’Andorre sont divisés dis fiscal jusqu’à sa sortie de la «liste
en sept paroisses. La première grise»del’OCDE,l’annéedernière.
constitution d’Andorre a été adoptée Andorreutilisel’eurosanspourautant
par référendum le 14 mars 1993. Une faire pas partie de l’Union européen-
adoption qui consacre l’indépendance ne, même si de nombreux accords
de la principauté et son entrée à lientlaprincipautéàl’UE.
l’ONU. Les quelque 95000 habitants S.C. Taïwan,
l’AsieUne femme à nouveau
au Conseil constitutionnel tout en
Choisie par Bernard Accoyer, Claire émotionBazy-Malaurie succédera à Jean-Louis Pezant.
par Jean-Louis Debré, Claire Bazy-Ma-SARACHEREL
laurie devra, comme Jacques Barrot,
INSTITUTIONS Depuis le départ de Do- Michel Charasse et Hubert Haenel au
minique Schnapper, en février dernier, printemps, voir sa candidature validée
il n’y avait plus de femme au Conseil par la commission des lois de l’Assem-
constitutionnel. Cette lacune sera bien- blée qui peut bloquer ce choix si une
tôt réparée: le président de l’Assemblée majorité des trois cinquièmes est réunie
nationale, Bernard Accoyer (UMP), a contre son nom. Celle-ci se réunira le
erchoisi, en effet, Claire Bazy-Malaurie, 1 août, «permettant ainsi à la person-
présidente de section à la Cour des naliténomméedes’installerdèslarepri-
comptes, pour succéder à Jean-Louis se des travaux du Conseil en septem-
Pezant, décédé samedi (nos éditions de bre», a précisé Bernard Accoyer dans
lundi). Son nom avait déjà été cité lors un communiqué.
du renouvellement triennal de février.
LacinquièmeMais, c’est l’ancien ministre Jacques
Barrot qui lui avait alors été préféré par Si sa nomination est validée, la magis-
le président de l’Assemblée nationale. trate achèvera le mandat de Jean-Louis
Avant de rejoindre l’instance présidée Pezant qui courait jusqu’en 2013. Elle
pourra ensuite être nommée pour un
nouveau mandat de neuf ans.
Âgée de 61 ans, Claire Bazy-Malaurie
est issue de la promotion Voltaire de
l’ENA, où elle côtoya notamment Do-
minique de Villepin, François Hollande
ou Ségolène Royal. Également licenciée
en russe, elle a effectué l’essentiel de sa
carrière à la Cour des comptes, où elle
était entrée en 1980. Depuis 2006, elle
était présidente de chambre au sein de
l’institution alors présidée par Philippe
Séguin. C’est elle qui pilotait notam-
ment la rédaction du rapport annuel de
Loin des clichés folkloriques, percevoir le vrai visage de l’Asie, sous sesla Cour. Spécialiste des questions uni-
aspects les plus originels. S’offrir la vision unique d’une terre paréedeversitaires, elle avait été choisie en
multiples influences orientales, une forte personnalité visant toujours2009 par Valérie Pécresse comme mé-
plus haut… Une île dont seul le voyageur sensible percera les secrets.diatrice dans le conflit avec les ensei-
Uneîleà regarder avec le cœur.gnants-chercheurs.
Après Noëlle Lenoir, Simone Veil, Mo- www.taiwantourisme.comnique Pelletier et Dominique Schnapper,ClaireBazy-Malaurieestissuedela
taiwan-france@aviareps.comClaire Bazy-Malaurie sera la cinquièmepromotionVoltairedel’ENA,oùellecôtoya
femme à siéger au Conseil constitution-DominiquedeVillepin,FrançoisHollande
ouSégolèneRoyal. R.VIALERON/LEFIGARO nel depuis sa création en 1959.
©TaiwanTourismBureau
Cvendredi30juillet2010 LEFIGARO
Ladiplomatie
deCameron4 international L’ÉDITORIALDEPIERREROUSSELIN
PAGE17
Cameronaccusede«traîtrise»l’allié
pakistanais
Lepremierministrebritanniquereproche
àIslamabaddemenerundoublejeuenAfghanistan.
servir d’amplificateur. À Islamabad, le
MARIE-FRANCECALLE porte-parole du ministère des Affaires
CORRESPONDANTEÀNEWDELHI
étrangères,AbdulBasit,adéclaréqu’au
Envisite,hier,DIPLOMATIE Aveclefranc-parlerquile lieudecritiquerlePakistan,lacommu-
àNewDelhi,caractérise, David Cameron vient de nauté internationale ferait mieux de
lepremierporterunrudecoupàIslamabad.«Nous s’interroger sur l’«objectivité» de
ministredevrions être très clairs avec le Pakistan l’Inde en matière de terrorisme. Les
britannique,surnotrevolontédevoirunPakistanfort, «groupes extrémistes ne connaissent
David
stable et démocratique, a lancé le pre- pas de frontières», et le Pakistan lui- Cameron,
mier ministre britannique à Bangalore, même continue de payer un lourd tri- ainspecté
laMecqueduhigh-techindienne.Mais but, a-t-il dit. L’ambassadeur du Pa- lagarde
nousnepouvonspastolérerl’idéequece kistan à Londres, Wajid Shamsul Ha- d’honneur.
pays soit autorisé à regarder dans deux san, s’est montré encore plus virulent. REUTERS
directions à la fois et puisse, d’une ma- S’exprimant sur le site du Guardian, il
nière ou d’une autre, promouvoir l’ex- s’est déclaré «surpris des remarques
portation de la terreur, en Inde, en faites par David Cameron dans le cadre
Afghanistanouailleursdanslemonde.» d’une rencontre avec des hommes d’af-
DavidCameronaentamémercrediune fairesindiens»,lesjugeant«totalement
visitededeuxjoursenInde,placéesous contraires aux réalités du terrain, et ne provoqué par la publication des «car- ministrebritannique.Prisenotagepar ZOOMle signe des échanges commerciaux et visant qu’à impliquer le Pakistan dans nets de guerre en Afghanistan». Mal- Islamabad, les États-Unis continuent
de l’emploi. Il a rencontré hier à New des problèmes dont il ne peut être tenu mené par les révélations de Wikileaks de se réfugier dans l’ambiguïté. Inter-
Delhi le premier ministre, Manmohan pour seul responsable». Ils risquent de mettantenlumièrelesrelationsinces- rogésurlesproposdeDavidCameron,
Singh, et S. M. Krishna, le ministre in- «porter atteinte aux perspectives de tueusesdesrebellesafghansetdel’ISI, PhillipCrowley,leporte-paroledudé- Prèsde140morts
diendesAffairesétrangères. paixdanslarégion»,écritlediplomate. lesservicessecretspakistanais,Islama- partement d’État, ne les a pas démen- dansunnaufrageenRDC
Le président pakistanais, Asif Ali Zar- badn’avaitguèreeudepeine,jusqu’ici, tis.«Certes,nousnevoulonsvoirlater- Centtrente-huitpersonnes
Fin d’un tabou dari,doitserendreàLondreslasemai- àseréfugierdansledéni.Etpourcau- reur exportée d’aucun pays. Nous onttrouvélamortmercredi
ApplaudisparlesIndiens,lesproposdu neprochaine,aprèsunecourtevisiteà se. Mis à part le président afghan, Ha- l’avons dit à plusieurs reprises, nous danslenaufraged’unbateau
chefdugouvernementbritanniqueont Paris,le2août. mid Karzaï, qui s’était dit «peu sur- sommes inquiets de la présence d’élé- surlarivièreKasaï,dansl’ouest
immédiatement soulevé un tollé chez Il n’aura échappé à personne que les pris»parcespseudo-révélationssurle ments extrémistes au Pakistan, dans les delaRépubliquedémocratique
les Pakistanais. Le fait qu’ils aient été remarques de David Cameron sont in- double jeu du Pakistan, personne zones tribales, entre le Pakistan et duCongo(RDC),selonunbilan
prononcés en Inde n’a pas manqué de tervenues deux jours après le séisme n’avait été aussi clair que le premier l’Afghanistan; ils représentent d’abord provisoiredelapolice.
etsurtoutunemenacepourlePakistanet Lebateautransportait
l’Afghanistan.» Et d’ajouter: «Notre desmarchandisesainsique
Afghanistan:souslaburqa,lestalibans… butcommun(aveclePakistan)estd’éli- despassagers,dontlenombre
minercessanctuairesetd’éviterqu’ilne n’atoutefoispasétéprécisé.
s’en crée de nouveaux dans la région, LesnaufragessontfréquentsDEPLUSenplusdetalibanssecachent échoué en mars, a souligné le général Lors de leurs opérations, les soldats
d’oùpourraitêtreexportéunterrorisme surcetterivière,leplussouventparmilescivilsdansl’estdel’Afghanis- de division John Campbell, responsable américains et de l’Otan ne prêtent habi-
visant à menacer les États-Unis, l’Eu- àcausedelasurchargetan en revêtant une burqa afin de ne d’une zone couvrant Kaboul et 14 pro- tuellement pas attention aux femmes.
ropeetd’autrespartiesdumonde.» desembarcationspassefairerepérer,aindiquémercredi vinces. Mais ces méthodes étaient en- Maiscettenouvelleméthode,ainsiquele
legénéralaméricainàlatêtedestrou- corerécemmentinconnuesdansl’Est. recoursàunefemmepourcommettreun Les «carnets» ont-ils fait sauter un etdel’inexpérience
pesdanscetterégion. «Unedestactiquesayantévoluéaufil attentatsuicidele22juindanslaprovince tabou?S’interrogersurledoublejeudu despilotes.
La tactique consistant à s’habiller en des ans est qu’on voit maintenant des deKunarrisquentdechangerladonne. Pakistan n’est plus politiquement in-
femme pour tromper les soldats amé- hommeshabillésenburqadanslesvil- Sur les quelque 450 attentats suicides correct. Mais David Cameron avait-il
ricains ou de l’Otan n’est pas nouvelle lages, un phénomène que nous ne commis en Afghanistan depuis neuf ans, besoindecela?«Nousdevonsêtreclairs
dans le sud du pays, où une attaque constations pas auparavant», a-t-il il s’agissait du premier perpétré par une EN BREFdans notre manière de traiter avec les
suicide utilisant ce subterfuge a déclaré. femme,asoulignéJohnCampbell. Pakistanais», a-t-il insisté lors d’une
interviewàlaBBC. Chine:3000bidons
d’ungazhautement
explosifflottent
surunfleuve
LesautoritéschinoisesImmigrationmexicaine:Obamagagnecontrel’Arizona tentaientderécupérerhier
quelque3000bidons
LajusticefédéralesuspendlespointslespluscontroversésdelaloiadoptéeparPhoenix. contenantdugazhautement
explosifetnocifenprovenance
d’uneusinechimiquesituée
ADÈLESMITH Plus de 10 millions de clandestins aux États-Unis auborddel’undesprincipaux
NEWYORK fleuvesdunord-est
TRAVAILLEURS SANS-PAPIERS* ÉVOLUTION DU NOMBRE ÉTATS-UNIS La loi, controversée mais delaChine.
en % de la population activepopulaire,del’Étatd’Arizonasurl’im- DE CLANDESTINS AUX ÉTATS-UNIS0 2,5 4,5 6 9 Colombie:huitièmemigration annonce une longue bataille
assassinatd’unleaderlégale et politique. Les défenseurs des 11,8
degaucheentroismoisdroits civiques et l’Administration 11,61
Obama ont gagné la première manche WA NH LeleaderindigèneduPôle
MEmercredi contre la gouverneure répu- MT VT 11,3 démocratiquealternatifND MN
blicaine Jan Brewer. Une juge fédérale colombien,LuisSocarras,OR
MAd’Arizona en a abrogé les dispositions aététuédeplusieursballesID WI NYSD MIles plus critiquées. Par exemple, lors mardi,aannoncéhier
WY 10,510,5d’une simple infraction, le droit pour saformationdegauche,pourPAIA 10,8 millionsles policiers de vérifier le statut d’une NE quic’estlehuitièmedirigeantNV RIOHIN en 2009, dontILpersonne qu’ils soupçonnent «raison- assassinéentroismois.UT CTWV 62 % ont pour pays CO VAnablement» d’être un immigré illégal. CA KS NJMO d'origne le MexiqueKY Saint-Pétersbourg:unquaiOuencorel’obligationdeportersursoi DENC s’effondresouslachaleurcertains documents d’immigration. TN MDOKD’autresmesuresontétéassouplies.La AR SC Unepartied’unquaihistoriqueNMARIZONA
juge Susan Bolton a fait valoir que la aucentredeSaint-PétersbourgAL GAMS
question très complexe du contrôle surlecanalGriboïedov,datantLATX 8,5,5
d’immigration est du ressort du gou- de1780,s’esteffondréehier
vernement fédéral et non des États, AK enraisondelacanicule
donnant ainsi raison au ministère de la quiysévitdepuistroisHI FL
Justicefédéral.Elleaaussijugéquecet- semaines.2000 2009
te loi aurait conduit à des arrestations
* Estimation en 2008 Sources : Reteurs, El Pais L’ONUremplacelechefd’immigrés en situation parfaitement
desservicesdecontrôlelégaleouencoursderégularisation.
internelesmêmesraisons,s’estditsoulagéhier dossier ira donc probablement jusqu’à
« Délit de faciès » par cette décision «rendant le travail la Cour suprême. Il risque d’attiser le L’Assembléegénéraledel’ONUUnemaréenoireLaloiavaitétévotéeenavrilafindefa- des policiers beaucoup moins difficile». débat, en pleine période électorale, et aapprouvémercredi
ciliter le renvoi de quelque 400000 Enrevanche,leshérifducomtédeMa- pourrait contribuer à la défaite de cer- lanominationdelaCanadiennedansleMichigan
étrangersensituationirrégulièresurle ricopa,JoeArpaio,connupoursatolé- tains candidats démocrates en novem- CarmanLapointe-Youngà
seul territoire de l’Arizona, principal rancezéro,apromisdemenerunvaste bre. «Les anti-immigration vont être latêtedesservicesdecontrôle
PRÈS de 4 millions de litres de pé-corridordel’immigrationillégaleetdu coupdefiletdanslajournée. encore plus en colère. Ils vont redoubler internedesNationsunies,
trolesesontécoulésdanslarivièretrafic de drogue en provenance du L’invalidation de la loi est une pre- d’efforts pour bloquer tout ce qui res- enremplacementd’Inga-Britt
Kalamazoo, dans le Michigan (nordMexique. Un exode massif d’Hispani- mière victoire pour l’Administration semble à une tentative d’amnistie géné- Ahlenius,quiavaitsévèrement
des États-Unis), après la rupturequesvivantenArizonas’enétaitensui- rale(voulueparBarackObama).Leré- critiquélesecrétairegénéral
d’un oléoduc. L’agence de protec-vi, ainsi qu’un débat enflammé entre sultat pourrait ne pas servir les intérêts BanKi-moon.
tion de l’environnement (EPA) a in-«Lesanti-immigrationvont
pro et anti-immigration dans un pays des immigrants», estime Peter Spiro, diqué dans un communiqué que la Étatd’urgencebudgétairequi compte aujourd’hui près de 11 mil- êtreencoreplusencolère» professeur de droit et spécialiste de fuite avait commencé lundi quand déclaréenCalifornielionsd’illégauxetdontladémographie PETERSPIRO,PROFESSEURDEDROIT l’immigration. un oléoduc de 76 centimètres de
évolue lentement vers une majorité ETSPÉCIALISTEDEL’IMMIGRATION Enattendantuneréformeglobalesur LegouverneurdelaCalifornie,diamètre,appartenantàl’entreprise
d’hispanophones. Barack Obama avait l’immigration promise aux Hispano- ArnoldSchwarzenegger,canadienneEnbridgeInc,s’estbrisé.
fermement condamné ce durcisse- Obama,quicraignaitqued’autresÉtats phones, Barack Obama a pris les de- adéclarémercredil’état«C’estunemaréenoireimportan-
ment, contraire à la «notion d’équité nedéfientlesautoritésfédéralesensui- vants pour rassurer ceux qui estiment, tequipeutpotentiellementdégra- d’urgencebudgétaire,
der une voie d’eau essentielle etchère aux Américains», et six autres vantl’exempledel’Arizona.Uneving- comme la gouverneure de l’Arizona, afindemettrelapressionsur
menacerlasantépublique», a dé-plaignantsavaientparléde«délitdefa- taine d’entre eux avaient des projets que le gouvernement est trop laxiste. lesparlementaireslocaux,qui
claré la directrice de l’EPA, Lisaciès».Lechefdelapolicedelavillede similaires. Ils pourraient réviser leurs Quelque 400000 immigrés illégaux n’ontpasencoreréussi
Jackson.Tucson, dans le sud de l’Arizona, Cla- ambitions.Lagouverneuredel’Arizona doiventêtreexpulsésen2010,soit10% àsemettred’accordsur
renceTupnik,quis’yétaitopposépour a,quantàelle,décidédefaireappel.Le deplusqu’en2008,sousGeorgeBush. unbudgetenéquilibre.
CLEFIGARO vendredi30juillet2010
5international
LeSyrienAssad
etleroid’Arabie
auchevetduLiban
Un sommet réunit aujourd’hui à Beyrouth
les acteurs régionaux pour tenter de dissiper
les craintes d’un embrasement.
d’union nationale». L’émir du Qatar, le Leprésident
SYBILLERIZK syrien,Bacharcheikh Hamad Ben Khalifa al-Thani, les
BEYROUTH
el-Assad,rejoindra en fin de journée pour une
areçu,hier,PROCHE-ORIENT C’est par la grande probable réunion quadripartite. Ce
àDamas,leroi
porte que Bachar el-Assad revient au Li- sommet improvisé est destiné à juguler
Abdallah
ban, cinq ans après le retrait précipité des les tensions et à dissiper les craintes d’un
d’Arabie
troupes syriennes, dans la foulée de l’as- regain de violence au Liban.
saoudite. AP
sassinat de l’ancien premier ministre Ra- L’inquiétude est vive depuis que le se- PHOTO
fic Hariri, dont la Syrie a alors été soup- crétaire général du Hezbollah, Hassan
çonnée d’être le commanditaire. Nasrallah, a annoncé que son parti ne se imminente, selon les milieux politiques sommet arabe d’aujourd’hui est d’éviter sachant que « l’arrangement » saou-
Le président syrien, qui a toujours dé- laisserait pas faire si certains de ses libanais. Officiellement, aucune date n’a toute escalade, la stabilité du Liban étant do-syrien dépasse le cadre libanais
menti ces allégations, sera reçu aujour- membres étaient accusés par le tribunal été annoncée et le président du tribunal, présentée comme un objectif prioritaire. pour inclure les dossiers irakien, pales-
d’hui au palais présidentiel de Baabda spécial pour le Liban d’être impliqués Antonio Cassese, s’est rétracté après Bachar el-Assad vient à Beyrouth à tinien et yéménite, poursuit-il.
pour une visite officielle historique dont dans l’attentat du 14 février 2005 contre avoir déclaré dans une interview auDaily bord de l’avion du monarque saoudien «Danslaperspectivedubrasdeferqui
le calendrier a été avancé pour coïncider Rafic Hariri. Selon le chef du «parti de la Star la prévoir d’ici à la fin de l’année. qui était au Caire avant de se rendre à l’oppose à l’Iran, il est important pour
avec celle du roi Abdallah d’Arabie, en résistance islamique », c’est le premier Le discours de Nasrallah a été interpré- Damas. Ce scénario est très symbolique l’Arabie d’intégrer le Liban dans un pro-
tournée régionale. L’agence de presse ministre Saad Hariri en personne qui té par les alliés de Saad Hariri comme une car il consacre la normalisation des rela- cessusarabe;afinqu’ilnesoitpasperçu
syrienne hier se félicitait que les deux l’aurait informé de l’éventualité d’une menace de réédition du coup de force du tions entre le Liban et la Syrie inaugurée comme un entrepôt iranien», ajoute le
dirigeants se déclarent «attachés au telle mise en cause. Hezbollah sur Beyrouth en mai 2008. en décembre 2008 par la visite de Saad politologue en référence à l’arsenal du
processus d’entente au Liban, en cours La publication de l’acte d’accusation Hariri à Damas. Hezbollah, allié de Téhéran.
Damasgrandgagnantdepuis la formation d’un gouvernement du tribunal spécial pour le Liban serait «LeroiAbdallahdéclareainsiofficiel- Bachar el-Assad est le grand gagnant
A minima, le fait que le tribunal désigne lement accepter le rétablissement de de cette nouvelle donne, estime Michel
des suspects issus du Hezbollah pourrait l’influencesyrienneauLibanetildeman- Naufal, rédacteur en chef international
Lapetitephrasede… déclencher de nouvelles violences de à son allié local (Saad Hariri, NDLR) du quotidien Al-Moustaqbal. «Il est à
MICHAELYOUNG POLITOLOGUE confessionnelles entre chiites et sunni- de s’y plier», explique le politologue nouveau consacré par ses pairs arabes
tes aux conséquences imprévisibles pour Michael Young. commel’arbitredelascènelibanaise,où
LeroiAbdallahdéclareainsiofficiellement le Liban, et même la région. La tension D’une certaine façon, Riyad mandate il est chargé de limiter l’influence ira-
accepterlerétablissementdel’influencesyrienne est aussi alimentée par la crainte d’une Damas pour gérer le casse-tête liba- nienne,sachantqu’iln’irapasjusqu’àse
auLibanetildemandeàsonalliélocal(Saad
nouvelle guerre avec Israël sur fond de nais, dans l’espoir notamment que la fâcheravecTéhéranpourquiilestéga-
Hariri,NDLR)des’yplier
crise nucléaire iranienne. L’objectif du Syrie contienne le Hezbollah, tout en lementunalliéincontournable.»
Danslecollimateurdelajusticeinternationale,
leHezbollahfaitmonterlapression
COMMENT va réagir le «Parti de Dieu»? compte tenu de la surveillance exercée a fait monter la pression. Il a commencé
À quelques semaines des premières mises sur eux par le service de renseigne- par dénoncer les fuites dans la presse. Il a
en accusation dans l’assassinat de l’an- ment des Forces de sécurité intérieure, cherché, ensuite, à décrédibiliser une
cien premier ministre Rafic Hariri, tous proche du camp Hariri. C’est lui qui est enquête fondée sur des écoutes télépho- Cheikh
les regards se tournent désormais vers un à l’origine de cette piste chiite, décou- niques«manipuléesparIsraël», comme Hassan
homme : Cheikh Hassan Nasrallah, le verte dès la fin 2005 grâce à des écou- l’a fort opportunément montré l’arres- Nasrallah
chef de la plus puissante des formations tes téléphoniques effectuées sur huit tation récente de plusieurs espions pro- (icienjuin,
politiques libanaises, grâce à ses armes, téléphones portables achetés, le même israéliens au sein d’un réseau de télé- àBeyrouth)
arefusé,fournies par son parrain iranien. Selon jour, par Ghamlush. Activés six semai- phonie mobile libanais. Il y a dix jours,
jusqu’àdes indiscrétions, une demi-douzaine de nes avant l’attentat, les appareils n’ont enfin, Nasrallah a pris au mot Saad Hariri
présent,ses membres seraient visés par la justice plus jamais été utilisés, ensuite. Selon en révélant que ce dernier lui avait
deremettreinternationale. Cette perspective fait l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, confié lors d’un tête-à-tête que des
àlajustice
craindre un renouvellement des violen- ces portables ont été en contact avec 20 «éléments indisciplinés» du Hezbollah
d’éventuels
ces confessionnelles de 2008, qui avaient autres téléphones, qui appartien- seraient mis en accusation par le TSL.
suspects
opposé des partisans de l’actuel premier draient à d’autres membres du Hez- Hariri «m’a dit qu’il était prêt, le cas dans
ministre et fils du chef du gouvernement bollah, dont le cerveau du commando, échéant,àdéclarerenpublicqueleHez- l’assassinat
assassiné, Saad Hariri, et ceux du Hez- un certain Hajj Salim. Le faisceau de bollah n’avait rien à voir avec l’assassi- deRafic
bollah. En une semaine, les heurts soupçons rend nerveux les responsa- nat» de son père. Le camp Hariri a dé- Hariri.
avaient fait une centaine de morts. bles chiites. menti. Nasrallah consentira-t-il à HAMZEH/EPA
Au fur et à mesure que l’échéance cru- sacrifier ses «indisciplinés». C’est tout
Climatdefièvre ciale s’est rapprochée, Hassan Nasrallah l’enjeu du sommet de Beyrouth. M.L.
«Entreseptembreetdécembre», au ter-
me de plus de cinq ans d’enquête, Anto-
nio Cassese, le président du Tribunal
spécial pour le Liban (TSL), pourrait de-
mander l’arrestation des suspects pro- SamirGeagea:«Le14Marsnecéderapas
ches du Hezbollah.«Quivaallerlesar-
rêter?» s’interroge un diplomate. Leur faceauxmenacesdedéstabilisationducheikhNasrallah»
parti est-il prêt à les remettre? Sont-ils
encore en vie? Toutes ces questions ali- Pour le chef des Forces libanaises, le à un acte d’accusation par des gestes Saad Hariri va à Damas en tant que
mentent le climat de fièvre, à l’origine «Parti de Dieu» pratique une«intimi- raisonnés. Comme tous les Libanais, je premier ministre. Il doit y aller pour
du minisommet arabe d’aujourd’hui à dation» stérile. veux connaître la vérité. Et sous pré- discuter justement des litiges encore
Beyrouth. texte que des gens profèrent des mena- en suspens. Mais moi, j’irais faire
Depuis un an, des responsables du LEFIGARO.-Commentréagissez-vous ces, notre camp, le 14 Mars, n’est pas quoi en Syrie ? Si Hariri n’arrive pas
Tribunal sont allés, à plusieurs reprises, auxmenacesduHezbollah prêt à accepter n’importe quel acte à régler nos différends avec les Sy-
dedéstabiliserleLiban, d’accusation. Nous ne sommes pas riens, comment pourrais-je les ré-
encasdemiseenaccusation prêts à faiblir devant les menaces in- soudre ?
Lefaisceaudesoupçons decertainsdesesmembres fondées. Nous sommes les principaux PROPOSRECUEILLISPARG.M.
dansl’assassinatdeRaficHariri? concernés en tant que parents des vic-rendnerveux
Samir GEAGEA. - Je me suis d’abord times des assassinats qui ont frappé lelesresponsableschiites
interrogé en écoutant les mises en gar- Liban, depuis 2004. Quant à un deal
de de Cheikh Nasrallah. Mais aujour- politique qui serait passé avec le Tribu- COUP de BALAI
rendre visite aux dirigeants chiites. d’hui, j’en arrive à la conclusion qu’il nal, comme parfois j’en entends parler,
Compte tenu de l’opacité qui entoure les s’agit d’une intimidation. Si le Hezbol- je n’y crois pas. Personne n’est en me-
travaux du TSL, nul ne sait ce qui s’est dit lah optait pour la violence, il s’engage- sure de faire un tel compromis.
dans la banlieue sud, fief du Hezbollah, rait dans une entreprise d’autodestruc-
où se terreraient la demi-douzaine de tion, plus que dans un quelconque Quellesignificationdonnez-vous
suspects. Une chose paraît certaine: de- sauvetage. Le recours aux armes ne sera àlavisitedeBacharel-AssadauLiban?
puis l’attentat, l’un d’entre eux, Abd al- pas facile. Les Libanais y sont hostiles. SamirGeagea:«SileHezbollahoptait Je souhaite que cette visite soit fruc-
pourlaviolence,ils’engageraitdansuneMajid Ghamlush, a disparu. Probable- L’appareil de l’État fonctionne, avec le tueuse. Mais j’ai des doutes. La Syrie
entreprised’autodestruction,plusquement exécuté par les commanditaires du président de la République, le gouver- traîne des pieds dans son rapproche-
dansunquelconquesauvetage.» EPAcrime. Et les autres? nement et un Parlement à l’œuvre. Par ment. Les principaux litiges qui nous
S’ils sont encore en vie, le Hezbollah ailleurs, l’opinion arabe n’accepterait opposent à Damas -la démarcation de la
Sur les SOLDESn’a aucun intérêt à les remettre au TSL. pas une nouvelle flambée de violence Contrairement à certains, je n’accepte frontière, les détenus libanais en Syrie,
PRINTEMPS - ÉTÉ 2010«Ils risqueraient de parler», note un au Liban. Enfin, même si quelques-uns pas d’entrer dans cette logique. Pour- l’absence de souveraineté libanaise sur
ancien diplomate onusien, proche du utilisent les armes, à La Haye, le Tribu- quoi la recherche de la vérité autour de des bases militaires palestiniennes- sur
Tribunal. D’autant que ce dernier dis- nal spécial va continuer son travail. crimes commis contre des personnali- tous ces points, les discussions sont en-
pose d’un très efficace programme de Pour le Hezbollah, l’alternative de la tés libanaises devrait-elle nécessaire- core au point mort, plus d’un an après -50%
protection des sources. «En vingt- violence ne sera pas payante. ment déstabiliser le Liban? L’exigence l’ouverture de relations diplomatiques. jusqu’au Samedi 31 Juillet
quatreheures,untémoinquiacceptede de justice n’a rien à voir avec la violen-
eparlerpeutsevoiroffrirl’asileenOcci- Larecherchedelavéritédoit-elle ce. Personne n’a le droit d’utiliser la AprèsWalidJoumblattetSaadHariri, 12, Bld Malesherbes, PARIS 8
dent», ajoute l’expert. Sont-ils déjà en sefaireauprixd’unedéstabilisation violence dans un système démocrati- seriez-vousprêtàalleràDamas Tél.:0142653376
fuite hors du Liban ? Peu probable, duLiban? que, comme le nôtre. On doit répondre pourtournerlapage?
C