Magazine Le Figaro du 31 mai 2011
38 pages
Français

Magazine Le Figaro du 31 mai 2011

-

Description

Retrouvez le Figaro magazine du 31/05/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 mai 2011
Nombre de lectures 14
Langue Français
Poids de l'ouvrage 22 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,40€ mardi31mai2011 -LeFigaroN°20785-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
RégimesCequelesFrançais
CahierspécialdeNewYork amaigrissants: enchèresdisentde batailledevant Lesgrandesl’affaireDSK
PAGE2 lestribunaux PAGE11 ventesdel’été
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie
Renault Nucléaire:réorganise
sadirection PAGE21
L’Espagneveut
mettresonloto l’Allemagne
enBourse PAGE22
cèdeaux
Pubenligne:
Googledépasse
Yahoo! PAGE26 écologistes
PAGES4,18ETL’ÉDITORIALPAGE15
Sarkozyen
campagne
leplustard
possiblePAGE3
Déroutede
Berlusconidans
sonfiefdeMilan
PAGE7
CFDT:137millionsd’euros Kadhafiredoute
pouraiderlesgrévistes d’êtrelâchéparl’Afrique
POUR la première fois, un syndi- montant quatre fois inférieur à la LE PRÉSIDENT sud-africain ainsi lâché son homologue
cat publie les comptes de sa caisse « antigrève » constituée Jacob Zuma est arrivé, hier, à d’Afrique du Nord, comme en2200radars confédération. La CFDT a réalisé jadis par le patronat de la métal- Tripoli pour une mission de témoigne la transcription
un résultat net positif de 3,4 mil- lurgie (UIMM), pour soutenir les bons offices auprès du colonel d’une conversation téléphoni-«pédagogiques»
lions en 2010. Les réserves de sa entreprises affaiblies par un Mouammar Kadhafi. Cette vi- que révélée par Le Figaro.d’ici àlafin2011 caisse d’action syndicale, créée conflit social… La CFDT met cha- site intervient alors que «Onavul’arméelibyennetirer
PAGE9 pour indemniser ses adhérents que année de côté de quoi in- l’Union africaine est divisée sur des civils, c’est inaccepta-
en grève et offrir des services à demniser tous ses adhérents sur le sort à réserver au chef de ble», déclare notamment
ses cotisants (aide juridique…), se pendant 10 jours, sur la base de l’État libyen. Le président sé- Wade à Kadhafi.Laréformedela
montent à 137 millions. Soit un 18 euros par jour. PAGE19 négalais, Abdoulaye Wade, a PAGE5
gardeàvue
entreenvigueur
PAGE10
HISTOIRE DUJOUR
Roland-Garros:
A RACING MACHINE ON THE WRIST
Monfilsfaceà Week-endsurlesplanchesFedererenquart
definale PAGE12 deDeauvillepourlesMoscovites
our l’élite russe, flâner, le temps d’euros. Des caméras de vidéosurveillan-
d’un week-end, sur les mythiques ce sécurisent ce coquet complexe dePplanches de Deauville, c’est pos- 69 ha, agrémenté de restaurants, d’une
sible, à seulement dix kilomètres de piscine et d’un centre sportif. Il n’est
Moscou. Somptueuses demeures au bord possible d’y entrer qu’avec un laisser-
d’un lac censé représenter la Manche, al- passer.
lées éclairées par des lampadaires typi- Cette tendance à l’imitation des villes
ques : le village russe de Deauville s’ap- européennes est aujourd’hui en plein es-Lasagades plique à reproduire, jusque dans les sor en Russie. Dans la banlieue de Mos-
moindres détails, la célèbre station bal- cou, on trouve aussi les villages BeneluxdivasauPalais
néaire normande.«C’estlestylemoderne ou Baden-Baden, destinés, eux aussi, à
GarnierPAGES28ET29 normand, explique Elena Tchernotskaïa, une clientèle très aisée. Quant à Deau-
agent immobilier. Nous utilisons les mê- ville, elle devrait être achevée en 2012,
J.EID/AFP;L.LANZANO/AP;B.CRISTEL mes éléments d’ornement des façades, le mais 85 % des maisons ont déjà été ven-
/REUTERS;J-C.MARMARA/LEFIGARO;
même bois, les mêmes pierres, la même dues. Son fondateur, Vitali Borissov,V.KESSLER/REUTERS
peinture qu’en France.» Mais ce Deau- vient donc de se lancer dans la construc-
ville russe est loin d’être accessible à tion d’un nouveau village d’élite, dé-MarielledeSarnezSarnez
tous. Une villa y coûte de4à6 millions nommé… Trouville. STÉPHANEKOVACS
Invitée RM 022 “AERODYNE”
DEUXIEME FUSEAU HORAIREdu«Talk k
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUSOrange-
LACHRONIQUE L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE15LeFigaro» o»
d’YvesdeKerdrel LECARNETDUJOUR PAGE13
PAGE4 BOUTIQUE RICHARD MILLE 2 PLACE VENDOME PARIS
L’euro...combiendedivisions? APARTÉd’AnneFulda PAGE37
CHRONOPASSION Paris DOUX Courchevel - Saint-Tropez
PAGE15Vice-présidenteduMoDem DUBAIL Paris KRONOMETRY 1999 Cannes - MonacoTOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. CANARIES:2,20€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. www.richardmille.com
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 531 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?k@f@d@b@k;
ALEXANDRABEIER/GETTYIMAGES/AFP
*LAPERFORMANCEMÉCANIQUEPOUSSÉEÀL’EXTRÊME
wolkoff-arnodin.com
Cmardi31mai2011 LEFIGARO
Dossierspécial:affaireDSK,
l’ondedechoc2 recto VERSO
WWW.LEFIGARO.FR/
AuPastis,
restaurant
deManhattan
trèsfréquenté
parla
communauté
française
deNewYork,
lesclients
peuventsuivre
l’affaireDSK
àtravers
lapresse
hexagonale.
ANTHONYBEHAR/
SIPAPRESS
endant ce long week-end de Memo-
rial Day, l’affaire DSK a alimenté les
barbecuesdeBrooklyn,lesbrunchsde
TriBeCaetlesdînersenvilledel’Up-ÀNewYork,lesFrançaisper East Side. Un must dans les
conversations des Français restés àPNewYorkdurantcestroisjoursfériés
quand d’autres avaient filé dans les Hamptons, au
bon air de Long Island. « On ne parle que de cela »,
avoueunejeunefemmequiaquittéParispourNew faceaucasDSK
Yorkdepuisplusdedixans.Aveccettefranchisebon
enfantquicaractérisesouventlesFrançaishabitant
de longue date aux États-Unis. Ici, tout le monde a Deux«blocks»plusloin,lafaçadeenbriquesde aucune allusion sexuelle. « On n’est vraiment pas
sonavissurlaquestion,échafaudedeshypothèseset lamaison « à 50 000 dollars par mois »nelaisserien dans un pays latin. Ici, il n’y a que les émigrés mexi-Prisentredeuxcultures,
doit essuyer avec bonne humeur et philosophie les filtrer.Desstoresblancsoccultenttouteslesfenêtres. cains pour draguer une femme dans la rue. Et, quand je
sarcasmes de ses « amis américains ». Mais cette Lasociétéd’éditioninstalléejusteenfacecommence suis à Paris, je n’ai vraiment plus l’habitude des re-bonnombre
fois-ci, la réputation de « chauds lapins » et de àtrouverquejournalistesetphotographesprennent marques des passants ! » Une pudibonderie qui fait
« coureurs de jupons »desFrançais,leurgauloiserie unpeutropleursaisessurletrottoir.Lesloftsenvi- rire Valérie Cueto, car « émanant d’un pays fausse-d’expatriésseretrouventsouventenviéeoutre-Atlantiqueontlargementdé- ronnantsontétédésertéspourleweek-end,tandis ment conservateur, le plus gros producteur de porno-
passéleregistreducomique… que les rares touristes s’enquièrent des derniers graphie au monde ! ». La semaine dernière, la gale-contraintsd’expliquerLecaféfrançaisetbaràvin«Joséphine»,àquel- « événements ».Vendredi,lescerbèresontferméla riste en vue participait à ce qu’elle nomme «un
ques«blocs»delarésidencesurveilléedeDomini- porteaulivreurd’uneboutiquevoisinevenuappor- déjeuner de princesses » dans un éclat de rire com-àleursamisaméricainsqueStrauss-KahndansFranklinStreet,voitd’habi- terunrequingonflableornédeballonstricolores,et municatif.Seizefemmes « upper class »étaientréu-
tude défiler les Français venus acheter leurs à trois rabbins en tenue traditionnelle. Depuis, plus niespourunanniversaire.LescandaleduSofitelani-
croissantsledimanchematin.Lequartierrestetrès rien. le«libéralisme»français. mait la conversation, mais la convive française n’a
«trendy» depuis une quinzaine d’années. Robert eudroitniàuncoupletdemorale,niàdescritiques
DesrelationsdebureautrèssainesDeNiro,quiarachetéunpâtédemaisonsetplusieurs acerbes. « Rien à voir avec la période où Chirac avaitEtdejustifierauprès
restaurants, y habite, tout comme Britney Spears. Voilàpourledécor.Àlatélévision,lesreportagessur refusé à Bush d’envoyer des troupes en Irak. Là, c’était
Parmi les Français, beaucoup travaillent dans la fi- Memorial Day s’enchaînent. « Honoring our sol- vraiment dur. Je me souviens d’une manifestation oùdeleursproches
nance - Wall Street n’est pas loin - ou l’économie diers »,disentlestitresannonçantlesdéfilésdema- j’entendais dans mon dos : “Savez-vous d’où elle
numérique. L’assigné à résidence du 153 Franklin jorettes ou les rassemblements de vétérans. Le cas vient?” À cette époque, il ne faisait vraiment pas bonenFrancele«moralisme»
Streetvientperturbercecointranquille,peuenvahi DSK a temporairement déserté les écrans. Mais le être Français. »
par les touristes et aéré. Maryse Gregorini, qui tra- New York Timesconsacretroiscolonnesàladémis- américain. Leretourdu«Frenchbashing»?vaillait avant dans le négoce de tableaux, a ouvert siondeGeorgesTron.Pendantcetemps,lesFrançais
«Joséphine» cet hiver. L’affaire marche bien, la cogitent. Les très lourdes accusations qui pèsent sur l’ancienPARMARIE-AMÉLIELOMBARD-LATUNE
«French touch» fait encore recette et l’accueil PhilippeManteau,avocatassociédansuncabinet directeurduFMIpeuvent-ellesremettreaugoûtduENVOYÉESPÉCIALEÀNEWYORK
charmantdelapatronnen’yestpaspourrien. « Les international, inscrit aux barreaux de New York et jource«Frenchbashing»? « Sans doute pas, mais
clients américains me répètent : “Avec DSK, vous Paris, et engagé en politique pour les Français de on n’avait vraiment pas besoin de cela ! »,murmure-
avezunsacrénuméro!” Ils sont surtout choqués par l’étranger(ilestvice-présidentduPartilibéraldé- t-ondanslesdînersenville,toutendissertantsurla
l’argent déployé. Pourtant, les gens qui vivent ici ont de mocrateetreprésentantduNouveauCentre)décrit protectiondelavieprivéeetlaprésomptiond’inno-
gros moyens… »ArriveAlex,untrentenairequiren- ainsivolontierslefosséentre « un système judiciaire cence des deux côtés de l’Atlantique. Un des sujets
tretoutjustedue-G8quisetenaitlasemainederniè- fondé ici sur la liberté et la responsabilité de l’individu est plus facile d’être riche et d’avoir de bons avocats. favoris dès qu’un Français est présent dans l’assis-
re à Paris. « Depuis cette histoire, je prétends que je dans un cadre de morale puritaine, et le système fran- Mais les puissants, comme dans le cas Madoff ou l’af- tance. « Vous protégez vos hommes politiques, vos
suis canadien ! »,s’amuse-t-ilenembrassantlapa- çais où l’État est dépositaire de l’intérêt général et où faire Enron, tombent aussi. » médias manquent de curiosité ! »,lance-t-onautour
tronneetinstallantsesdeuxenfantsdevantdescrê- la morale est laïque ».Toutlemondel’acomprisde- Dans son cabinet, « où tout le monde est très bien des tables de Manhattan. Tout se mélange: fuite de
pesSuzette. puis le «Monicagate» sous Bill Clinton, celui qui élevé », l’avocat a adopté les « standards » locaux Roman Polanski contre acquittement surprise de
triche ou ment est voué aux gémonies. « Nous ne danslesrelationsavecsesconfrères…etsurtoutses O.J.Simpson.Avecundétourfréquentparl’affaire
sommes pas vraiment dans une société rédemptrice consœurs. « À une collaboratrice, je dirais par exem- Eliot Spitzer, ex-gouverneur de New York, tombé
qui pardonne à celui qui commet des erreurs. Ici, le ple : “JesaisquejesuisauxÉtats-Unis,jesaisqueje poursesfrasquesavecdescall-girlsetreconvertien
consensus social se fait sur la notion de justice pour suis ton supérieur hiérarchique, mais permets-moi chroniqueurtélé.MarcLevy:«Lafascination
tous », insiste l’avocat, 39 ans, qui vit aux États- detedirequetuasunjolipullaujourd’hui”.»Àpei- Photographe de cinéma, Pamela Berkovic restepourlescandale»
Unisdepuisdixansavecsafemmeetsesquatreen- neexagéré.D’ailleurs,PhilippeManteaujuge « très choquée par le traitement réservé à DSK. La sortie
fants. Et de citer le préambule de la Constitution: sain que les relations de bureau soient aussi profes- menottéeducommissariatdeHarlem,lepénitencier
MARCLEVY,quivitàNewYork,étaitenEuro- « Liberty, pursuit of happiness and justice for all ». sionnelles ».Lecasdecethommecondamnéàplu- deRikersIslandauraient,àsonsens,dûêtreévités
pe, en pleine «promo» de son dernier livre,
CommetoutbonAméricain,Philippe sieurs dizaines de millions de dollars au « politicien français ». « Mes amis new-yorkais
L’ÉtrangeVoyagedeMonsieurDaldry,lorsqu’ila
Manteaudonnedel’argentàsaparoisse d’amende pour avoir glissé quelques prétendent que la présomption d’innocence est respec-
découvert le message d’alerte sur son smart-
deBrooklyn,àl’écoledesesenfantset… bonbonsdansledécolletédesonassis- tée. D’ailleurs, beaucoup pensent qu’au bout du comp-phoneconcernantDSK.«J’aid’abordcruàune
offreunecinquantained’heuresgratui- tanted’ungestetropappuyéafaitfris- te, il s’en sortira… » Des scrupules balayés par unblaguepuisj’aiétéconsterné»,racontel’auteur
tes(le«probono»)pourladéfensedes sonnerlescabinetsdeManhattan… «quadra» qui travaille depuis longtemps dans uneà succès, tout en critiquant «l’emballement
plus démunis chaque année. « Comme Photographefranco-américaine,Flo banquefrançaise: « Personne ne croit ici au complot,médiatique disproportionné quand les États-
Unisannoncentaumêmemomentqu’ilsontdé- cette prise en charge des faibles existe, les Lunn regrette parfois un « manque de ni même au traitement dégradant. C’était un des hom-
cidédefairetomberKadhafiouqueMladicest gens ne sont pas forcément choqués par piment » dans la vie professionnelle. mes les plus puissants de la planète ? L’un des favoris
arrêté en Serbie». D’ailleurs, ajoute l’écrivain les moyens déployés par DSK. Certes, il Jamaisdecomplimentsurl’apparence, pour la présidentielle ? So what ? »
encoreàParisdimanchedernier,«mescopains PamelaBerkovicracontedéjàunetoutautreanec-
américainsnemeparlentquasimentpasdel’af- dotesurvenuecesderniersjourssurletournaged’un
faire». Pourtant, Marc Levy comprend cette grosfilmauquelelleparticipait.Unpaparazzis’était
«fascination quasi mondiale pour le scandale:
glissé dans le parc où une scène nocturne était fil-Nousnesommespasdansunesociétéla chute brutale d’un homme puissant, le fort
méeet«shootait»lesstarsdeHollywoodà30cm
contre le faible, le pouvoir et l’argent: tout
de leur visage sans rien perdre des conversations.rédemptricequipardonneàceluiquicommetcontribue à cette dimension exceptionnelle».
« On a essayé d’appeler le 911(lapolice), mais le pa-Unscénariopourunprochainroman?Laplume deserreurs.Ici,leconsensussocial parazzi s’en fichait. Il connaissait ses droits et savaitdebest-sellersrejettegentimentlaproposition: «
«C’est davantage un sujet pour John Grisham. que personne ne pouvait le déloger de là », s’étonnesefaitsurlanotiondejusticepourtousC’est“LaFirme”,onestdedans.» » Pamela, encore incrédule face à tant d’impunité…
oudeliberté.PHILIPPEMANTEAU,AVOCATÀNEWYORK CHARLESROULLET
A
LEFIGARO mardi31mai2011
3francePOLITIQUE
Sarkozyentrera
encampagne
leplustardpossible
Le président observe la nouvelle situation au PS
et ne veut pas prendre part au « brouhaha ».
commémorer l’héroïsme des résistants
CHARLESJAIGU
de Haute-Savoie en 1944. Le plateau des
EXÉCUTIF « Inévitable ». Nicolas Sarko- Glières, cette roche de Solutré de
Plusquejamaiszy a eu le sentiment qu’il était impossi- Sarkozy, est devenu le pèlerinage du
cesjours-ci,
ble de ne pas assumer le départ de Geor- chef de l’État. Une façon efficace de NicolasSarkozy
ges Tron, même si ce dernier n’était pas montrer par l’image qu’il sait prendre aimerépéterl’une
mis en examen. En marque de considé- de la hauteur. Le temps n’est pas à la desesmaximes
ration, il a d’ailleurs discrètement reçu communication tous azimuts mais à la préférées:
cet ex-villepiniste à l’Élysée, dimanche discrétion (lire nos éditions du 27 mai). «Lepouvoirn’use
après-midi, accompagné de son épou- Plus que jamais, en ce mois de mai où queceuxquine
se. Le président qui a déjà perdu en Éric l’exercentpas.»
Woerth l’un de « ses meilleurs minis- Letempsn’estpastres », selon sa formule, assume ce prochains mois. « Il y a trop de brouha- l’après-Strauss-Kahn, Sarkozy calcule plus que son seul intérêt désormais,
choix à un an de la présidentielle. àlacommunication ha, trop de paroles, trop de communica- désormais ses mouvements avec une après la disparition de Dominique
Il estime aussi, en privé, que son pre- tion », confie-t-il à ses proches. Hors de confiance évidente, même si les sonda- Strauss-Kahn, est de « faire alliancetousazimutsmais
mier ministre, François Fillon, s’est question de s’époumoner inutilement. ges pour le moment ne lui accordent avec moi », dit-il à ses proches.
àladiscrétion« très bien tiré de tout ça ». En retrait Convaincu que les Français n’attendent guère de répit. Par quelque côté qu’il Même chose pour François Bayrou.
sur ce sujet, comme sur d’autres, pas chez lui le candidat, mais le prési- envisage la présidentielle de 2012, le Éloigne du pouvoir depuis 1997, le pa-
Sarkozy joue clairement le duo avec le les Français ont la tête ailleurs, Sarkozy dent au travail, Nicolas Sarkozy ne pa- chef de l’État donne le sentiment à ses tron du MoDem doit absolument densi-
premier ministre. Après un G8 de se veut « au travail ». Et il veut l’être le raît donc pas décidé à se mettre officiel- interlocuteurs que « les marges de fier son curriculum vitae par une parti-
Deauville réussi, où il s’est gardé plus longtemps possible. « Le président lement en campagne trop tôt. A ses manœuvres de ses adversaires se rédui- cipation à un gouvernement, estime
d’« entonner les trompettes de la renom- nous répète tout le temps ces jours-ci yeux, ni François Hollande, ni Martine sent, alors que les siennes vont aller en Sarkozy. Là aussi, l’intérêt du patron de
mée », souligne un proche, le président qu’il est là pour en prendre plein la figure, Aubry, ni Marine Le Pen, ni les autres s’accroissant ». la formation centriste est de « toper »
continue de tracer sa route… de prési- pour en baver, et il sait que les Français candidats potentiels ne sauront éviter Ainsi Jean-Louis Borloo. Le chef de avec le chef de l’État pour 2012. Le PS
dent. n’attendent pas autre chose de lui », l’effet d’usure d’une surexposition mé- l’État lui conserve son affection, mais il n’aura pas besoin de Bayrou pour la
Aujourd’hui, il sera, comme chaque confie un proche. Il évitera donc les pri- diatique. doute fortement de sa capacité à ras- même raison qu’il n’aura pas besoin de
année, sur le plateau des Glières, pour ses de parole trop médiatisées dans les Sur le nouvel échiquier politique de sembler la famille centriste. D’autant Borloo, estime-t-on à l’Élysée. Car la
gauche sera contrainte de faire une
campagne à gauche.
Quant à Marine Le Pen, elle ne repré-
sente pas une véritable menace auxFillonpoursuitsontourdeFranceen«VRP»dubilan yeux de Nicolas Sarkozy. En revanche,
le président ne sous-estime pas la perte
espérance (les Français finiront par choucroute et un vacherin, il a rappelé la ne pas céder au populisme : allusion à de confiance des Français dans la politi-
SOLENNDEROYER
« savoir gré » à Nicolas Sarkozy des ré- nécessité d’être « unis derrière Nicolas peine voilée à la polémique autour des que. Mais là aussi, il a le sentiment qu’il
ENVOYÉESPÉCIALEENALSACE
formes). Sarkozy ». « Mais il a pris soin de ne pas radars, qui a échauffé la majorité. En re- est sans doute le mieux placé, par temps
C’EST LUI qui accueille le premier mi- Hier, devant des industriels et des réitérer les propos très durs qu’il avait eus vanche, pas un mot sur son ex-ministre, de crise, pour assumer un volontarisme
nistre, venu inaugurer l’hôpital de Séles- membres de l’Institut de recherche envers les radicaux et les centristes same- Georges Tron, contraint à la démission qui saura faire face à la fatalité des cho-
tat (Bas-Rhin), et il est comblé : « Les contre les cancers de l’appareil digestif di, au conseil national de l’UMP », s’amu- ce week-end. « La page est tournée », ses. Plus que jamais ces jours-ci, Sar-
élus de terrain ont parfois des rêves, com- (Icard) à Strasbourg, Fillon a vanté les se un élu, pas dupe. Au détour d’une insiste-t-on à Matignon. Plus de risques kozy aime répéter l’une de ses maximes
mence le maire Marcel Bauer. J’en avais « programmes d’investissement d’ave- nouvelle séance d’autocélébration du à prendre, plus de temps à perdre, à préférées : « Le pouvoir n’use que ceux
un : que vous veniez ici. Merci ! » nir » engagés depuis la crise, dont bilan, Fillon a insisté sur la nécessité de moins d’un an de la présidentielle. qui ne l’exercent pas. »
François Fillon n’en attendait pas tant. 3,4 milliards d’euros environ dévolus à
Accompagné de son ministre de la Santé, la santé. Un programme qui illustre, se-
Xavier Bertrand, et de plusieurs élus al- lon lui, la « pertinence » de sa réponse à
saciens, dont le ministre Philippe Ri- la crise. « Vous allez dire que je me félicite
chert, le chef du gouvernement poursui- moi-même, a-t-il plaisanté. Mais il est
vait hier en Alsace son tour de France, en assez peu courant que je lise dans la presse *Elegance is an attitude
inlassable « VRP » du bilan. « La straté- des choses aimables sur (notre) politique,
«L’heure est venue de donner un peu
gie de la campagne est en place, confie un alors je me permets de le faire. »
de temps aux autres.»proche de Matignon. Le président se re-
Nepascéderaupopulismeprésidentialise et le premier ministre mon-
te au front, pour incarner le bilan. » Depuis les cantonales, Fillon essaye de
Invariablement, Fillon décline les mê- rencontrer des militants, sur le terrain. Il
mes mots : patience (« nos efforts sont en a préféré cette fois déjeuner à huis clos à
Andre Agassitrain de payer ») ; constance (« la crise Sélestat avec des élus alsaciens, dont
ne nous a pas fait dévier de notre cap »); beaucoup sont centristes. Devant une
Distinction
royalepour
Rachida
Dati
CHRONOMETREUR OFFICIEL
ROLAND-GARROS
RachidaDatiaétépromue,hieràRome,commandeurdansl’ordrede
erFrançoisI ,lorsd’unemessesolennelleenl’égliseroyaleduSaint-Espritdes
Napolitains,longtempssiègespirituelduroyaumedesDeux-Siciles.
Ladistinctionluiaétéremiseparlechefdeladynastie,leprinceCharlesde
Bourbon-Siciles,ducdeCastro.Enmêmetempsquel’ex-gardedesSceaux,a
étédécoréleprinceJeand’Orléans,dontRachidaDatiacélébrélemariageàla
emairieduVII .RachidaDativoitcomme«unclind’œilsympa»quelafilled’un
maçonmarocainetd’uneAlgériennemèredeonzeenfantssoitdistinguée
par«undescendantduroideFrance»:«Leschoseslesplusimprobables
peuventsurvenirdanslavie»,dit-elleenrappelantqu’elleafréquentédans
The Longines Column-Wheel ChronographsajeunesseuninstitutcatholiquedeChalon-sur-Saône,LeDevoir.
R.H.(àRome)
CHRISWARDE-JONESPOURLEFIGARO
www.longines.fr
*L’élégance est une attitude
STEPHANELEMOUTON/ABACA
Amardi31mai2011 LEFIGARO
LafindunucléaireenAllemagnedérègle4 francePOLITIQUE lemarchéeuropéendel’électricitéPAGE18>
Nucléaire:DuflotmetlePSaupieddumur
Pourlachefdesécolos,unscénarioàl’allemandesera«laconditionabsolue»àtoutaccorddegouvernement.
Numéro2d’EELV,Jean-VincentPla-
RODOLPHEGEISLER céneditpasautrechose:«LePSasou-
OPPOSITION Pour la primaire socialis- haité légitimement lier l’accord électoral
te, les écolos ont déjà fait leur choix: pour les législatives avec l’accord pro-
c’est plutôt Martine Aubry! C’est du grammatiquepourlaprésidentielle.Cet-
moins ce qu’affirme Christophe Rossi- te clarification nécessaire nous la por-
gnol,conseillerrégional(EELV)duCen- tions nous-mêmes. Nous reverrons donc
tre,quijugelapremièresecrétaireduPS fin octobre, début novembre, nos amis
«plus ouverte» sur la question d’une socialistes. Mais, d’ores et déjà, vu nos
sortiedutout-nucléaire,quesonprédé- propresdébatspournotrecongrès,ilme
cesseur François Hollande. «Aubry se paraîtaujourd’huiimpossibled’imaginer
ditprêteàprendredesengagementssoli- un accord avec le PS sans une sortie du
des sur cette question, contrairement à nucléaireclairementactée…»
Hollande qui joue l’interne et ménage les Au moins un point sur lesquels tous
sensibilités pronucléaires du PS», assu- les écolos sont pour une fois d’accord.
re-t-il. Dans un communiqué, Eva Joly, autre
Unechoseestcertaine:aprèsladéci- candidateàlaprimaireécolopour2012,
siondelachancelièreallemande,Ange- a salué la «décision historique» de la
la Merkel, de sortir son pays du nu- chancelière allemande, qui, selon elle,
cléaire d’ici à 2022, les écologistes «démontrequelavolontépolitiquesuffit
français sont plus que jamais détermi- pourengagerlasortiedunucléaire».
nésàpeserdetoutleurpoidspourim- Saufqu’enFrance,notammentdepar
poser à leurs partenaires potentiels un lemodeélectoral,lepoidspolitiquedes
changementradicalenmatièredepoli- écolosn’estpaslemêmequelesGrünen
tique énergétique. La catastrophe de allemands. Les socialistes le savent.
Fukushima au Japon les avait déjà res- NicolasHulot,CécileDuflotetEvaJolyauxÉtatsgénérauxdunucléaire,àParis,le21maidernier. LANGLOIS/AFP Pourlesécolostricolores,lebrasdefer
soudés autour de leur combat fonda- estdoncloind’êtregagné.D’autantque
teur.Ladécisionallemandelesrappelle affirmant que la transition écologique socialistessurcettequestion.«Ilnefaut dans les faits, les mises en garde que lePSrestepartagésurlaquestionetdoit
àleurpropreresponsabilité… serait «créatrice d’emplois». Dénon- pas crier avant d’avoir mal! Laissons- tous glissent aux responsables politi- également ménager ses anciens alliés
çant encore «l’intoxication mentale» leurletempsd’évaluerleurspropresscé- ques y ressemblent. Celui ou celle qui communistes pro-nucléaires. EELV se
Brasdefer sur le nucléaire en France, elle a assuré narios de sortie du nucléaire et de se les seradésignéàlaprimairesocialisteest contentera-t-il d’une simple déclara-
Invitée,hiermatindeFranceInfo,lase- qu’«onpeutensortirenvingt,vingt-cinq approprier», indiquait-il hier au Fi- désormaisprévenu:ilouellenepourra tiond’intention?
crétaire nationale d’Europe Écologie- ansavecleniveaud’efficacitéénergétique garo, assurant croire en la capacité du espérer le moindre accord ou soutien
LesVerts,CécileDuflot,n’adoncpasfait des énergies renouvelables tel qu’on le PSd’évolueràsontour. des écolos aux prochaines échéances
dans la nuance. «La sortie du nucléaire connaîtaujourd’hui». Certes,auprèsdeladirectiond’EELV, électorales, sans s’être préalablement ZOOM
seralaconditionabsolued’unaccordavec Désormaisacquisàlacausedelasor- officiellement,onassurenepasvouloir prononcépourunesortiedunucléaire.
d’autres formations politiques comme le tie du nucléaire, Nicolas Hulot, candi- s’immiscer dans la primaire socialiste. Les écolos, eux-mêmes, parlent d’une
Partisocialistepourpouvoirenvisagerde dat à la primaire écolo, se veut néan- «Nous avons déjà assez de la nôtre à sortie programmée sur vingt ou trente Jean-LouisBorloo
gouverner ensemble», a-t-elle répété, moinsoptimistequantàl’évolutiondes nous occuper», promet un cadre. Mais ans… seprépare«pourgagner»
laprésidentielle
Jean-LouisBorlooaaffirmé
savolontéd’êtrecandidat«pourLaïcité:Copédéfendlalibertéreligieuse gagner»laprésidentiellede
2012,dansunentretienàLaVoix
Lesecrétairegénéraldel’UMPprésenteàl’Assembléeuntexteassortidequatorzepropositions. duNord,toutenprécisantqu’il
seprononceraitofficiellement
que«lalaïcitéconstitueunprincipefon- missiondeservicepublicoud’intérêtgé- LesdéputésduNouveauCentre,plutôt sursacandidatureentrel’étéet
SOPHIEHUET dateur du pacte républicain». Le texte néral».Cettesuggestion,difficileàmet- réservéssurcetexte,définirontleurpo- l’automne.«Jemepréparepour
ASSEMBLÉE Labelleunanimitéquiavait reprendunepropositionchèreàl’UMP treenœuvre,offreuneréponseàdesaf- sitioncematinenréuniondegroupe.Les gagner!Celafaitdesannéesque
prévalu ilyaunan sera rompue cet sur«l’élaborationd’uncodedelalaïcité fairesrécentes,commecelledelacrèche députés communistes feront de même. jemeprépareàcetteéventualité
après-midi. Jean-François Copé avait et de la liberté religieuse», combattue BabyLoupàChanteloup-les-Vignes,où «Je pencherai pour l’abstention», nous etj’ailesentimentquec’estle
réussiàconvaincrelesdéputésPSdevo- parlesélussocialistes. une puéricultrice voilée a été licenciée confiait hier Roland Muzeau, porte-pa- moment,quelaprésidentiellevase
ter,le11mai2010,unepropositionderé- pour«fautegrave»,ouaucasdesnom- role des élus PCF à l’Assemblée. Quant gagnerauprofitdeceluioucelle
Répondresolution UMP - adoptée à l’unanimité - breuses femmes musulmanes qui refu- aux députés membres du collectif de la quianticipemieuxlesévolutions
àdesaffairesrécentessur«l’attachementaurespectdesvaleurs sent d’être soignées par des médecins Droite populaire, qui seront reçus cet delasociétéfrançaise»,
républicaines face au développement de Laproposition«estimenécessairequele hommes dans les hôpitaux publics. La après-midi par Nicolas Sarkozy, ils ju- a-t-ildit.Ministredansles
pratiques radicales qui y portent attein- principedelaïcitésoitétenduàl’ensemble propositionderésolutionsouhaiteaussi gent «utile de rappeler certains fonda- gouvernementsdedroitede2002
te».Ce«vœu»parlementaire,sansfor- des personnes collaborant à un service «clarifier et aménager (…) le régime de mentaux», explique Philippe Meunier à2010,ilavaitfaitunpremierpas
cejuridique,avaitétésuividuvoted’une publicainsiqu’àl’ensembledesstructures financementdelaconstructionetdel’en- (Rhône), qui prépare avec ses collègues versunecandidatureenquittant
loi interdisant le port du voile intégral privéesdessecteurssocial,médico-social tretiendeslieuxdeculte»commeremè- la«rédactiond’unprogramme»pourle legouvernementennovembre
dans l’espace public. La proposition de ou de la petite enfance, chargées d’une deàlaquestiondesprièresdanslesrues. prochainquinquennat. 2010.Mi-mai,saformation
résolution que défendra aujourd’hui à politique,lePartiradical,
l’Assemblée le secrétaire général de avaitdécidédeseséparer
l’UMP sera contrée par le porte-parole del’UMP.questionsà... JeanGlavanydugroupePSdanscedébat,JeanGlava-3ny, qui défendra deux amendements ANCIENMINISTRE,DÉPUTÉPSDESHAUTES-PYRÉNÉES
(voirci-dessous).«Unepropositionderé- EN BREFsolutionnepeutpasêtreamendée,leprési-
dentdugroupesocialiste,Jean-MarcAy- Dansquelétatd’espritabordez- dans le droit républicain, parce que la li- discuteravecnousavantledébat,etde
rault,lesaittrèsbien.Lessocialistesjouent vouscedébatsurlalaïcité? berté religieuse n’est pas une liberté prendre en compte nos deux amende- EELV:Cohn-Benditboude
sur les mots en refusant que soit inscrite Dans la logique de l’UMP, cette pro- universelle. Parler de liberté religieuse, ments, nous voterons contre la propo- lecongrèsdeLaRochelle
dansletextelalibertéreligieuse»,dénon- position de résolution est l’aboutis- c’est faire abstraction des millions de sition de résolution. Si c’est à prendre
ceChristianJacob,leprésidentdugroupe sementd’uneconventionsurlalaïci- Françaisquinesontpascroyants.C’est ou à laisser, nous ne DanielCohn-Bendit,dontla
UMPàl’Assemblée,quiseraauxcôtésde té et l’islam, qui avait provoqué des pourquoi nous préférons mettre en cautionnerons pas motionpourlecongrèsd’Europe
Jean-FrançoisCopéenséancepourpré- remous, à droite comme à gauche. avant la liberté de conscience, la seule ce texte, qui n’a Écologie-LesVertsestarrivée
senter ce texte. L’opposition préfèrerait On devine chez les dirigeants UMP qui s’impose. Nous sommes également qu’une portée dimanchelargementderrière
en effet que soit retenue la formule «li- une volonté de clore le débat qui ne opposés à tout ce qui peut menacer la purement sym- celledeCécileDuflot(26,55%,
bertédeconscience».Danssoninterven- nousenthousiasmepas. loi de 1905, comme l’aménagement des bolique, pour fai- contre50,25%),aannoncéhier
tion, le patron de l’UMP répondra Quepensez-vousdufond règlesdefinancementdeslieuxdeculte re oublier les mal- qu’ilneserendraitfinalement
d’ailleurssurcepoint,enexpliquantque delapropositionderésolution? ou l’exercice de codification de la laïcité. heurs de l’UMP pasceweek-endàLaRochelle,
«la liberté religieuse est un des éléments Nous avons deux divergences de C’estpournousinacceptable. aveclalaïcité. oùlesécolosdevraientréélire
PROPOSdeladeconscience». fondsurcetexte.D’abord,ilparlede Quelleseravotreattitude pourtroisansleursecrétaire
RECUEILLISExaminéeprèsdedeuxmoisaprèsla la liberté religieuse, une revendica- lorsduvote? nationalesortante.Admettant
PARS.H.conventionUMPsurlalaïcité,lapropo- tion de longue date de l’église ca- Une proposition de résolution n’est pas un«échec»,l’eurodéputé
sitionderésolutionquiseradébattuecet tholique, qui n’a jamais été reprise amendable. Si le groupe UMP refuse de déclaresurlesiteduNouvel
après-midi ne compte qu’un seul arti- Observateurquepourlui
cle,comportantdesprincipesgénéraux «laphaseparti,c’est
et quatorze propositions. Il est précisé terminé!»
SarneznecroitpasàunecandidaturedeBorloo
LanumérodeuxduMoDemlanceunappelauxsociaux-réalistes,ducentregaucheaucentredroit.
une candidature de Jean-Louis Borloo. force? Comment et avec qui former Dansce«grandbloccentral»,Sar-
RODOLPHEGEISLER Je crois au principe de réalité et ce une majorité? PS, UMP? Sans doute, nezvoitlarge.«Noustendronslamain
CENTRE «Dans les temps où nous principe de réalité, surtout sous la est-ce le point faible de sa démons- à ceux qui ont fait un choix différent
esommes, il faut de la clarté, il faut une V République,c’estqueleprésidentde tration. que le mien en 2007.» À savoir, «les
éthique de comportement…» Invitée la République est le seul candidat légi- Comme le président du MoDem, déçusdeSarkozy».Etelleespèreainsi
hier soir du «Talk Orange-Le Fi- timedesamajorité.» dont une troisième candidature à la rassembler«dessociaux-réalistes,du
garo», Marielle de Sarnez, première présidentielle en 2012 ne fait aucun centregaucheaucentredroit».
«Contrelabipolarisation»vice-présidenteduMoDem,assurene doute,elleélude.«Est-cequej’aien- Interrogée sur la décision d’Angela
pas croire en une candidature de FrançoisBayroun’auraitpasditautre vie de gouverner? La réponse est oui. Merkel de sortir l’Allemagne du nu-
Jean-Louis Borloo, le président du chose: «Je suis contre la bipolarisa- Est-cequenousavonsenviedegouver- cléaire, Marielle de Sarnez a appelé à
Parti radical, en 2012. «On ne peut tion.LaFranceestleseulpaysd’Euro- ner? La réponse est oui. Le moment «un débat serein, sans tabou». «Je
pas être dedans et dehors, vouloir le pe à ne pas avoir d’autre choix que la venu, je souhaite que François Bayrou demande qu’on mette tous les chiffres
beurreetl’argentdubeurre…»,alan- droite et la gauche. Or tout le combat soit en mesure de rassembler ce grand sur la table et qu’on ouvre le débat duMARIELLEDESARNEZ,
cél’eurodéputée. de ma vie, c’est de faire émerger une bloccentralquidevra,jel’espère,gou- nucléaire, du CO (…) Je ne crois pas2hier,danslestudio
Marielle de Sarnez s’en dit en tout autre force», martèle-t-elle. Mais verner la France demain», répond-t- qu’il y a une réponse, la réponse estduFigaro.MARMARA/LEFIGARO
cas convaincue: «Je ne crois pas à avec qui faire émerger cette nouvelle elle. multiple»,dit-elle.
C
MARMARA/LEFIGAROLEFIGARO mardi31mai2011
Dossierspécial:révoltes
dumondearabe 5international
WWW.LEFIGARO.FR/
LesAfricainscherchentunesortie
àKadhafi
Le président sud-africain Jacob Zuma
est à Tripoli pour négocier avec le régime
une issue au conflit libyen.
(CNT), Moustapha Abdeljalil, ne s’en estTANGUYBERTHEMET
pas caché : «Je veux confirmer que toute
DIPLOMATIE C’est peut-être la mission solutionàlacriselibyennedevrainclureun
la plus délicate jamais confiée au prési- départducolonelKadhafi. » Une exigence
dent sud-africain. Hier, Jacob Zuma est rendue plus facile par le ton martial
arrivé à Tripoli pour tenter de trouver un adopté ces derniers jours par l’Otan et ses
accord avec Mouammar Kadhafi et met- membres. «Le règne de la terreur de
tre un terme au conflit qui déchire la Li- Kadhafi touche à sa fin », a martelé hier
bye. Officiellement, l’héritier de Mandela Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire
vient, mandaté par l’Union africaine général de l’Organisation. La Grande-
(UA), pour faire appliquer le plan mis sur Bretagne a, elle aussi, augmenté la pres-
pied par cette instance continentale en sion en annonçant son intention d’uti-
février et obtenir un cessez-le-feu. Reste liser des ogives capables de percer
que la précédente visite de Zuma en avril, des fortifications. La France, de
avec la même feuille de route, s’était sol- son côté, est sur le point de
dée par un échec cuisant. Et les deux déployer ses hélicoptères de
camps se sont faits depuis lors plus in- combat. 8
transigeants. Leprésidentsud-africainJacobZuma(àgauche)encompagniedupremierministrelibyen
Ambiguïtés milliardsdedollars, al-BaghdadiAlial-Mahmoudi(àdroite)àl’aéroportdeTripoli,hier. ZETOUNY/REUTEROfficieusement, c’est donc avec l’idée
c’estlemontant
d’obtenir une démission sans condition Il n’est cependant pas cer-
desinvestissements
du Guide que Jacob Zuma a foulé le tapis tain que ces déclarations aient sera de passer outre les ater- panarabisme brisés, s’est tourné vers hôtels, des rizières… Au Tchad, Idriss
libyensenAfrique
rouge de l’aéroport de Tripoli. Mouam- enchanté les Africains. Elles ne moiements de ses pairs conti- l’Afrique. Au cours des quinze dernières Déby sait ce qu’il doit au soutien militaire
mar Kadhafi l’a reçu à sa résidence de Bal laissent de fait aucune marge de nentaux et à définir une position années, la Libye a massivement misé sur libyen. Le Bénin, le Niger profitent aussi
al-Aziziya pendant deux heures et en a manœuvre alors que l’Union africaine ferme. La tâche n’est pas simple. les pays frères, pour un total de plus de des largesses de Kadhafi. Ces derniers
profité pour se montrer à la télévision na- peine déjà à jouer son rôle de médiateur En aparté, plusieurs hauts dignitaires huit milliards de dollars. Pour la seule an- jours, ces pays ont gardé un silence gêné
tionale pour la première fois depuis près tant ses positions demeurent ambiguës africains ne cachent pas leur agacement née 2009, la Libyan African Investment autour du problème libyen.
de trois semaines. Samedi à Benghazi, le dans le conflit libyen. Pour réussir sa de voir, un mois après l’arrestation de Compagny (Laico) a investi 370 millions Car dans le même temps les délires et les
chef du Conseil national de transition mission, la première tâche de Jacob Zuma Laurent Gbagbo avec l’aide des forces de d’euros pour beaucoup dans les hôtels et menaces de Kadhafi, autopromu « roi des
l’ONU et des soldats français, un autre la téléphonie. rois d’Afrique », ont considérablement
chef d’État du continent sous les bombes Cette politique des « pétrodinars » a agacé. Les anglophones se sont ainsi dé-
occidentales. On parle d’«ingérence», créé autour de Kadhafi un solide réseau tournés d’un chef d’État qui apparaît sou-
de «diktat » Mais au-delà de cet aspect d’amitié qui redoute la chute de leur vent comme la caricature du dictateur.LeGuidelâché,autéléphone, politique, c’est le volet économique bienfaiteur et avec lui la fin de cette man- Mais, pour l’heure, seuls le Sénégalais Ab-
d’une éventuelle chute du « Guide » qui ne. À commencer par le Malien Amadou doulaye Wade et le fantasque dictateur
inquiète dans bien des présidences. Car Toumani Touré. À Bamako, Laico engage gambien Yahya Jammeh ont officielle-parson«frère»sénégalais
Mouammar Kadhafi, une fois ses rêves de de grands travaux, possède les grands ment lâché leur homologue libyen.
azimuts aux Africains pour les enjoindre
ALAINBARLUET
de se mobiliser contre la résolution 1970,
« LA SEULEsolutionpourarrêterlescom- votée le 27 février par le Conseil de sécu-
bats et les violences est que Kadhafi par- rité et qui impose de lourdes sanctions
te» : samedi, au lendemain du G8 de contre Tripoli. Mais Wade ne s’en laisse L’économiesouffredudépartdesétrangers
Deauville, auquel il participait, Abdou- pas compter : il presse le Libyen de pro-
laye Wade a affiché son choix, reconnais- clamer un cessez-le-feu unilatéral. Son
THIERRYPORTES
sant le CNT comme seul représentant lé- interlocuteur rechigne. Il appelle égale-
ENVOYÉSPÉCIALÀBENGHAZI
gitime du peuple libyen. Une position en ment Kadhafi à rapatrier ses avoirs placés
décalage avec nombre de capitales hors d’Afrique et investir utilement sur SUR un immense terrain vague
d’Afrique qui comptent encore avec un continent«quicrèvedefaim». du quartier d’Al-Rwisart, lesMaintenant«Mouammar Kadhafi. Tandis que l’Union À la différence des pays sahéliens, Da- oiseaux, les chats et les chiens
qu’ilsysontafricaine (UA) avance sur un fil, relançant kar ne bénéficie guère de la manne finan- respirent, comme la foule se
aujourd’hui une médiation délicate pour cière libyenne. C’est l’une des raisons ex- forcés, pressant pour acheter des ani-
tenter de rapprocher les protagonistes li- pliquant le « revirement » de Wade sur la maux domestiques, l’âcre odeurlesLibyens
byens, le président sénégalais, lui, met les Libye, souligne un diplomate.«Waden’a des poubelles qui brûlent à côté.
vontpieds dans le plat. En reconnaissant, la jamais voulu se laisser enfermer dans les Partout à Benghazi, dans les zo-
semaine dernière, la légitimité des rebel- positionsdel’UA,ilfaitentendresapetite travailler», nes non construites qui sont
les, le Sénégal est le premier pays africain musique», ajoute cette source. nombreuses, des sacs plastiqueditAbdul
à franchir le pas, après la Gambie. Le vieux président - il est âgé officielle- éventrés et des détritus de tou-
Salemal-Arabi,
Une décision mûrie de longue date. Le ment de 85 ans - est candidat à sa propre tes sortes s’entassent en des
quialimentait9 mars dernier, dans une conversation succession en 2012. Le 19 mai, il a reçu à monticules fumants. Cette si-
téléphonique dont Le Figaro a obtenu la Dakar deux émissaires du CNT. À leur tuation, qui exaspère la popula-cinq
transcription (lire ci-dessous), Wade a sortie, un communiqué, soulignait la né- tion, est la conséquence la plus
boulangeriespris ses distances avec le dirigeant libyen cessité du départ de Kadhafi, reconnais- visible et nauséabonde du dé-
qu’il accable de remontrances. La veille, sait l’opposition et proposait une confé- àBenghazi part des étrangers.»Kadhafi avait déjà tenté de joindre son rence nationale. Peu avant les deux Ici, comme ailleurs en Libye,
homologue sénégalais qui est de passage à envoyés libyens, l’ambassadeur de Fran- Tchadiens, Soudanais, Maliens,
Paris. À la veille d’une réunion de l’UA à ce au Sénégal, Nicolas Normand, était Égyptiens, Tunisiens, Philippins
Addis-Abeba, le Guide, téléphone tous reçu en audience au palais… faisaient tourner l’économie,
remplissant des tâches que les Destravailleursétrangersportantleurseffetspersonnelssurlatête
vontprendrelebateaudeBenghazipourl’Égypte. NOY/COSMOSLibyens jugeaient souvent indi-
gnes d’eux. En fuyant les com-Verbatim bats, ces étrangers ont laissé les déserté son poste. La plupart des autorités ne sont pas encore ca-« Benghazis face à leurs respon- camions ont été volés, détruits pables de prélever les taxes ha-
Onavul’arméelibyennetirersurlescivils:c’estinacceptable sabilités : occuper les emplois ou sont hors d’usage. Et, admet- bituelles sur les entreprises…
vacants ou attendre le retour de il, les bras des travailleurs Au marché al-Hadika, qui
-AbdoulayeWade: … Hier, votre premier ministre m’a ap- que vous gardez comme cela à l’extérieur alors que les popu- la main-d’œuvre étrangère. étrangers ne sont plus là… s’adressait surtout à la clientèle
pelé. Vous vouliez me dire quelque chose ? lations de la Libye et de l’Afrique ont des besoins. étrangère venue d’Afrique sub-
Plusdepots-de-vin-MouammarKadhafi: Oui, je voudrais demain que la prise de -M.K.: Nous étions en train de répondre positivement à ces saharienne, l’ambiance est plus«Faceaufour,position africaine soit très forte pour qu’on mette un terme sollicitations… Il y a beaucoup d’investissements libyens en Le Libyen Abdul Salem al-Arabi morose. Une échoppe sur deux
aux ingérences étrangères (…) et qu’on puisse arrêter les Afrique. La Libye est en train de bâtir l’Afrique. c’esttrèsdur;aucun est un grossiste prospère qui, est fermée. Les vendeurs étran-
convoitises coloniales. Comme vous le savez, il y a des cellu- -A.W.: Les chefs d’État à qui tu donnes de l’argent ne te di- avant la révolution, fournissait gers sont partis avec leursLibyenn’atenuplus
les dormantes d’al-Qaida qui se sont infiltrées en Libye petit à ront jamais la vérité. Quel est le chemin de fer qui a été fait par quotidiennement entre 15 000 clients se réfugier au Mali, au
dequatrejours»petit. (…) Actuellement, (...), ces bandes ont envahi la région de les Libyens ? Quelle route ou autoroute ? (…) Vous avez fait et 18 000 pains à ses cinq bou- Tchad ou au Soudan. Le Libyen
Benghazi. Ils ont attaqué les prisons et libéré les prisonniers. 30 kilomètres de route au Niger. (…) Il s’agit à présent d’arrê- langeries de Benghazi. Pas un Abdul Gahder, qui a fait fortune
(…) Elles ont armé ces gens-là. Elles ont choisi des jeunes ter les tueries. Il faut qu’on arrête cela. (…) Il faudrait que tu Jalal Benour, membre du Libyen ne travaillait pour lui. dans le commerce de l’or avant
gens et leur ont distribué des cachets hallucinogènes. (…) Elles proclames le cessez-le-feu unilatéral. conseil local censé remplir le «Face au four, c’est très dur; de s’installer avec un Soudanais
ont capturé des avocats, des officiers comme otages et elles -M.K.: Si on arrête la résistance contre les bandes armées, rôle d’une mairie, avoue surtout aucun Libyen n’a tenu plus de au souk al-Hadika, boit du thé
leur ont demandé de mettre en place un Conseil à Benghazi. cela ne va pas aller. compter pour le ramassage des quatre jours.» Le salaire, pour avec deux de ses vendeurs
(…) Il faut que l’Afrique prenne une position très forte pour -A.W.: (…)J’ai dit qu’il faut proclamer le cessez-le-feu pour ordures sur l’enthousiasme douze heures à enfourner la tchadiens dans l’attente de
qu’elle mette un coup d’arrêt aux Américains, aux Britanni- 24 heures, (…) il faut faire le premier geste. «des volontaires qui ont com- pâte, est d’environ 400 euros jours meilleurs. «Les conte-
ques et aux Français (qui) ont des convoitises par rapport au -M.K.: Le Nigeria a bien combattu des groupuscules dans le mencé à débarrasser les rues». mensuels, ce qui permet de vi- neurs qui venaient de Chine via
pétrole. delta. La Mauritanie a également combattu les groupes ar- On voit quelques brigades de voter. Maliens, Tchadiens et Dubaï ne peuvent plus arriver
-A.W.: Je vous remercie pour les explications que vous ve- més. La Russie a bien détruit la Tchétchénie ! jeunes évacuer, ici ou là, des tas Soudanais s’attelaient à cette parbateaux», explique-t-il.
nez de me donner. Je voudrais vous dire que les membres du -A.W.: Moi, je n’ai de compte nulle d’immondices. Mais cette action rude tâche. Eux partis, Bengha- Heureusement,«iln’yaplus
Conseil de paix et sécurité de l’Union africaine ne sont pas par part, dans aucun pays du mon- paraît surtout symbolique. Ab- zi a failli manquer de pain. La de taxes libyennes à la frontière
nature hostiles à la Libye. (Mais) quand vous allumez la télévi- de. Il faut ramener les milliards dul Karim, chauffeur libyen population a fait des stocks. égyptienne», ce qui permet à
sion, vous voyez des images de l’armée libyenne qui tire sur de dollars en Afrique (qui) a be- d’un des rares petits camions Malin, Abdul Salem al-Arabi une noria de camions chargés
les civils. Ce sont des procédés absolument inacceptables. soin de chemins de fer, de faisant office de bennes à ordu- en a profité pour prendre la pla- de vêtements bon marché de
Cela me fait mal au cœur (…) On ne va pas me dire que les routes, d’écoles… res, n’hésite pas à aider trois ce de concurrents moins entre- parvenir jusqu’à sa boutique.
journalistes ont inventé cela ! -M.K.: Monsieur le président, Tchadiens et Maliens qui, en prenants. Le petit patron veut Mais, se lamente-t-il, «on
-M.K.: Cela ne s’est pas produit de la sorte… il s’agit de la ré- moi aussi je suis comme vous. Je centre-ville, saisissent à mains croire que«maintenantqu’ilsy achèteunnouvelhabitpourcélé-
sistance contre les bandes armées uniquement… n’ai pas d’argent à l’extérieur. nues des sacs percés autour des- sontforcés,lesLibyensvonttra- brer un événement heureux».
-A.W.: Je vais te dire mon sentiment, c’est que tu es avec -A.W.: Mais l’État li- quels tournoient des centaines vailler». Résolument optimiste, Pour que les affaires repren-
des gens qui ne disent pas la vérité. Dans tous les pays, et pas byen a de l’argent de mouches. Il explique que le il se réjouit de ne plus avoir à nent, il faudra donc attendre
seulement en Afrique, il y a des populations qui sont mécon- à l’extérieur… responsable administratif du payer de pots-de-vin aux hom- que la guerre finisse. Et, lui n’en
tentes. (…) Ces revendications, il faut les écouter (…). La Libye -M.K.: C’est nettoyage des ordures à Ben- mes du régime. Ses affaires sont doute pas, que reviennent les
a les moyens de les satisfaire grâce aux milliards de dollars vrai… ghazi, un kadhafiste patenté, a d’autant plus prospères que les travailleurs étrangers.
Cmardi31mai2011 LEFIGARO
Notreblog-ObamaZoom6 international HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/OBAMAZOOM
SarahPalinmonteenpuissanceavant
laprésidentielle
Pasencorecandidate,la«star»desTea
PartyentameunetournéedelacôteEst.
lagéedelamarginalisationdecetélectron
LAUREMANDEVILLE
libre, qui attire la presse comme un
CORRESPONDANTEÀWASHINGTON
aimant mais représente un électorat
ÉTATS-UNIS Dimanche,aupremierjour conservateur sans doute trop à droite
d’une tournée en bus qui va la conduire pourrallierlecentre-donclepays-sous
surleslieuxhistoriquesdelacôteEst,Sa- sabannièredansuneélectiongénérale.
rahPalinachevauchéundeux-rouesru- Mais, avec ce nouveau périple, les
tilant au milieu des centaines de milliers théories sur une non-candidature sem-
de motards duTonnerre roulant (Rolling blentfragilisées.SarahPalindevraitpro-
Thunder), une association de vétérans fiter de sa tournée des lieux de mémoire
qui, depuis 1988, défile sur le Mall de américains pour reparler de «l’excep-
Washingtonpourattirerl’attentionsurle tionnalismeaméricain»,thèmequiluiest
sort des soldats qui rentrent du front. cher. Il est prévu qu’elle aille à Gettys-
L’initiative,destinéeàdémontrersafibre burg, en Pennsylvanie, où se joua le sort
patriotique, a été diversement appréciée de la guerre civile. Le New Hampshire,
État clé de la bataille des primaires, qui
fait partie des étapes, attise les rumeurs.Palinestsoutenue LefaitquePalinaitachetéunemaisonde
par25%desAméricains, 1,7milliondedollarsàScottsdale,enAri- ÀWashington,SarahPalinparadeaveclesRollingThunder,uneassociationdevétéransdel’armée. RILEY/REUTERS
zona, concourt à faire penser qu’elletandisque53%lavoient
pourraitfairedecetÉtatstratégiquement l’instantpoussive.Privésdelaparticipa- tourbillon médiatique qu’elle seule sem- EN BREFsousunjourdéfavorable situésonQGdecampagne.Certainsjour- tion de plusieurs poids lourds, comme le blecapabledesoulever,observelacom-
naux citentla très prochaine sortie d’un gouverneur du New Jersey, Chris Chris- mentatrice Christiane Amanpour sur
chezles«vets».L’undesorganisateurs, film sur son mandat de gouverneur de tie, ou celui de l’Indiana, Mitch Daniels, CNN. Beaucoup parient qu’elle arrache- États-Unis:nouveauchef
TedShpak,amêmeparléde«diversion» l’Alaska,réaliséparlecinéasteconserva- quiontrenoncé,lesélecteursrépublicains raitlanominationdu«GrandOldParty» d’état-majorinterarmées
parrapportàleursobjectifs. teurSteveBannon,quiadéjàproduitune ont pour l’instant le choix entre l’ancien maisseraitbattueparunObamatoujours BarackObamaanommé
Mais cette apparition inattendue de la trilogiedepropagandesurlesTeaParty. gouverneurduMassachusetts,MittRom- populaire et pouvant brandir l’élimina- legénéralMartinDempsey
diva du mouvement conservateur Tea ney, riche homme d’affaires qui avait tiondeBenLadencommeunsuccèsma- aupostedechefd’état-major
TourbillonmédiatiqueParty a relancé les spéculations sur son échoué en 2008, l’ex-gouverneur du jeur.D’autresinvitentàlaprudence,in- interarméesetapriéleSénat
éventuellecandidatureauxprimairesré- D’aprèslessondages,SarahPalinestsou- Minnesota, Tim Pawlenty, peu connu et sistantsurlacrisequifragiliseleprésident deconfirmersacandidature
publicaines. Le petit monde politique de tenuepar25%desAméricains,tandisque sans grand charisme, et Jon Hunstman, sortant,commeelleavaitfragiliséen1992 «aussivitequepossible»,
Washingtonavaitpresquefiniparenter- 53% la voient sous un jour défavorable. ancien ambassadeur en Chine, séduisant George Bush père, pourtant grand vain- lorsd’uneallocutionàla
rer«Sarah»,jugeantqu’elleétaittrèssa- Des chiffres qui montrent combien sa maispeut-êtretrop «raisonnable»pour queur de la guerre du Golfe, ouvrant la Maison-Blanche.L’amiral
tisfaite de son juteux statut de «star» personnalité divise. Il n’en reste pas plaireàlabaserépublicaine,relèveElaine portedupouvoiràBillClinton.Unscéna- JamesWinnefeldaéténommé
médiatico-politiqueetdecommentatrice moins que son apparition dans la course KamarckdansleWashingtonPost. rioquePalinnepeutpasnepasavoiren chefd’état-majoradjoint
de la chaîne Fox News. La direction du bouleverserait la donne, venant mettre Si Palin se présente, ces candidats ris- tête, même si, elle, se réclame de Rea- etlegénéralRaymondOdierno
Parti républicain paraissait presque sou- duseldansunecourserépublicainepour quent de se retrouver «avalés» par le gan. chefdel’armée,
enremplacementdugénéral
Dempsey.
Premièretournée
d’AungSanSuuKyiAuYémen,lesFrançaisontprobablementétéenlevés
Lacélèbreopposantebirmane
Alorsquelavoituredeshumanitairesaétéretrouvée,lapisted’al-Qaidaestpriseausérieux. AungSanSuuKyiaannoncé
hierparvidéoconférence
chefsmilitairesquiluirestentfidèles,les qu’elleallaiteffectuerlemois
GEORGESMALBRUNOT
appelant à «résister et à répondre fer- prochainsapremièretournée
MOYEN-ORIENTDans un pays livré au mementauxdéfis»poséspar«leshors- politiquedepuissalibération
désordre, les forces de sécurité ont re- la-loietlescorrompus»,dansuneréfé- ilyasixmois,dansuntest
trouvé hier sur la route reliant Seyoun Des renceàsesopposants.Quelquesheures grandeurnaturedesa
manifestantsetShibamlepick-up,«nonendomma- après, son aviation menait des frappes popularitédanslepays.
évacuentgé», des trois employés humanitaires aériennes sur des positions tombées ce
undesleurs, AttentatsenAfghanistanfrançais, disparus samedi à Seyoun, week-end aux mains de plusieurs cen-
blessélors
dans la province orientale de l’Hadra- taines d’extrémistes islamistes dans la Aumoinsquatrepersonnes
desheurts
maout. C’est le seul élément tangible localitédeZinzijar,danslesuddupays. ontététuéeset33blessées,
àTaez,
dont disposeraient les policiers qui Les bombardements auraient tué au dontcinqmilitairesitaliens,ceweek-
«ratissentlarégiondanslesvalléesetle moinsquatrepersonnes. hieràHérat,dansl’ouestend.
désert», assure Omair Moubarak Mais contrairement à ce qu’affirme del’Afghanistan,dansdeuxABDULLAH/
Omair,numéro troisdecetteprovince, Saleh, Zinzijar n’est pas tombée entre attentatsrevendiquésparlesREUTER
qui n’a pas connu de rapt d’étrangers les mains d’al-Qaida, l’épouvantail que talibans,dontuncontrelesiège
depuisunequinzained’années. brandit le raïs yéménite pour s’accro- d’uneéquipecivilo-militairede
Même si ce responsable veut encore cher,coûtequecoûte,aupouvoir.Reste l’Otangéréeparl’Italie.
croire à une «disparition», la thèse de quelasituationàZinzijarest«catastro-
ArrestationsenSyriel’enlèvement paraît cependant de plus À Taez, un bastion de la contestation à «Lesblessésontététraînésdeforcedans phique», selon un responsable local,
enpluscrédible,fautederevendications 270kmausuddeSanaa,lacapitale,les les rues pour être arrêtés.» Taez fut la «les cadavres jonchent les rues, l’eau et Aumoinstreizepersonnes
exprimées par les ravisseurs. «On peut chars et les blindés ont attaqué dans la première ville du pays à organiser un l’électricité sont coupées et les hôpitaux ontétéarrêtéeshierdans
penserqueceux-cisécurisentleursarriè- nuit de dimanche à lundi, sous un feu sit-in permanent contre le régime du nefonctionnentplus».Jouraprèsjour,le laprovincedeDeraa,bastionde
res avant de se signaler aux Français ou nourri,la«Placedelaliberté»,oùdes chef de l’État, accusé de clientélisme et Yémen s’enfonce dans le chaos. «La lacontestationcontrelerégime
aux autorités yéménites», observe un manifestants campent depuis janvier, de corruption, et qui semble vouloir population est très inquiète, constate deBacharel-Assad,oùdes
spécialistedelasécurité,quiredouteun exigeantledépartdeSaleh,aprèstren- jouerlapolitiquedupire. l’expert en sécurité. Elle constate une perquisitionsétaientmenées,
kidnappingparal-Qaidaoudesréseaux te-trois ans au pouvoir. Les militaires présenceinhabituelled’hommesenarmes selonl’Observatoire
Unpaysplongédanslechaosprochesdel’organisationdjihadiste,qui ontmislefeuauxtentesdesprotestatai- danslesruesdeSanaa.Elleredoutequele syriendesdroits
s’estsanctuariséeauYémen. res. Au terme de près de dix heures La semaine dernière, au terme d’une chaosn’entraînedespillagesdanscepays del’homme.
Pendant ce temps, la répression des d’affrontements, plus d’une vingtaine énièmevolte-face,Saleharefusédesi- pauvre, alors que Saleh paraît plus que
manifestants réclamant le départ du de manifestants ont été tués. «Il s’agit gner un accord prévoyant son départ, jamaisvouloirinfligeruneleçonàsesen-
présidentAliAbdallahSalehsepoursuit d’un véritable massacre», a affirmé à élaboré par les monarchies du Golfe. nemis tribaux», analyse cet observa-
de manière toujours aussi impitoyable. l’AFPuneactiviste,Bouchraal-Maqtari. Hier matin, le vieux leader a réuni les teur.
Quanddespétroliersisraéliensviolentl’embargocontrel’Iran
Israëletsonennemisontindirectementliéspardesrelationscommercialessouterraines.
OferinstalléeàSingapour. menti avoir donné au groupe Ofer la d’oppositionAriehEldad.Lescommen- contrat de près de 200 millions d’euros
MICHELHENRY
Dansunpremiertemps,lesdirigeants moindre autorisation de faire des affai- tateurs, de leur côté, s’en sont donné à pourlasanctionner.JÉRUSALEM
del’entrepriseincriminéesesontdéfen- res avec la République islamique. Sou- cœurjoiepourdénoncerle«doublelan- Au total, 200 entreprises internatio-
PROCHE-ORIENT Israël, qui mène une dus en évoquant un «malentendu». cieuxdeprendreleplusdedistancepos- gage», «l’hypocrisie» ou «l’incohéren- nalesinstalléesenIsraëlcontinueraient,
campagnemondialepourquel’onboy- Puis,commedeuxièmelignededéfense, sible, le premier ministre a fait savoir ce»dugouvernement. sansêtrelemoinsdumondeboycottées,
cottel’Iran,atendanceàfermerlesyeux ils ont laissé entendre qu’ils avaient agi qu’iln’étaitpasquestionpourlegouver- Lapresseaprofitédel’occasionpour àcommerceravecl’Iran.Plusétonnant
sur les «liaisons dangereuses» de ses avec le feu vert du gouvernement. nement de plaider la cause du groupe donner une idée de l’ampleur des rela- encore, ces relations sont également le
propresentreprisesprivéesavecsonen- Autrementdit,cesnaviresauraientpro- Ofer auprès de l’Administration améri- tionscommercialesentrelesdeuxpays, fait de sociétés israéliennes qui expor-
nemi numéro un. Documents à l’appui, fitédeleurprésencedansdesportsira- caine. quisontpourtantenétatdeguerrever- tent via des sociétés étrangères des en-
lesmédiasisraéliensontrévéléhierque niens pour se livrer à des opérations balepermanente.LequotidienHaaretza grais, de la technologie agricole vers
plusieurs pétroliers appartenant à la d’espionnage.Trèsembarrassésparcet- «Ilesttemps ainsi révélé que des groupes publics l’Iran. Tandis qu’en sens inverse l’Iran
flottedel’OferBrothersGroupontlivré te affaire, les dirigeants israéliens ont continuaientàpasserdescommandesà livre à Israël des pistaches, des noix ded’appliquernous-mêmes
des carburants à treize reprises à l’Iran adoptéunprofilbas,lesmédiasparlantà desgroupesétrangerstrèsactifsenIran. cachouetsurtoutdumarbreutilisédanslesmesuresquenous
durantladernièredécennie.Lasemaine leurproposde«silenceassourdissant». Parmilesexemplesfournisparlequoti- lebâtiment,viadespaystiers.necessonsdepréconiser
dernière, ce même groupe israélien dienfigurel’administrationdel’aviation Bref,commelesouligneDanMeridor,auxautrespays»
«Doublelangage»s’était déjà retrouvé sur une liste noire, civileisraélienne,quiaconcluunaccord le ministre chargé des Services de ren-DANMERIDOR,MINISTRE
établieparlesÉtats-Unis,desentrepri- Le bureau de Benyamin Nétanyahou, de50millionsd’eurospourlafourniture seignement, «il est temps d’appliquer
ses ayant violé l’embargo international qui,lasemainedernièreencore,alancé «Quoiqu’ilensoit,lesIsraéliensontle de matériel auprès de Siemens, un des nous-mêmeslesmesuresquenousneces-
contrel’Iranetsonprogrammenucléai- unvibrantappel,lorsd’undiscoursde- droit de savoir si les frères Ofer sont des principaux partenaires commerciaux sons de préconiser aux autres pays».
re. Dans ce cas, cette mesure sanction- vant le Congrès à Washington, au dur- hérosquiontagipourlasécuritéd’Israël allemands de l’Iran, alors que cette en- Une bonne résolution qui risque toute-
nait la vente d’un tanker à l’Iran par cissement des sanctions internationales ou des salaudsqui n’ont pensé qu’à leurs trepriseaétéboycottéeparlamunicipa- foisdeseheurteraufloudelalégislation
l’intermédiaire d’une filiale du groupe contre l’Iran, a catégoriquement dé- profits personnels», a lancé le député lité de Los Angeles, qui a annulé un israélienne.
ALEFIGARO mardi31mai2011
Enimages–Des«indignés»
parisienssemobilisent 7europe
WWW.LEFIGARO.FR/FRANCE
EN BREF
BerlusconiperdMilan,sonfief IncertitudeenLettonie
aprèslademandede
dissolutionduParlement
Unepérioded’incertitude
politiques’estouvertehierhistorique
enLettonie,aprèslabrusque
décisionduprésidentValdis
Lesélectionsmunicipalesonttourné Zatlersdelancerlaprocédure
dedissolutionduParlement.
àladéroutepourleprésidentduConseil Leprésidentapriscette
décisionsamedi,àlasuite
d’unvoteauParlementayantetsesalliésdelaLigueduNord.
bloquéunedemandedelevée
38,5% des suffrages. Cela fait vingt ans d’immunitéd’undéputéRICHARDHEUZÉ
quelagauchegouverneNaplessansdis- soupçonnédecorruption.ROME
continuité.Lesinsultesdefindecampa-
Pédophilie:l’ÉglisebelgeITALIE Pour la première fois depuis son gne,avecunprésidentduConseilaccu-
s’engageàindemniserretouraupouvoiren2008,SilvioBerlus- sant les électeurs de «voter sans
lesvictimesconi subit une défaite cinglante au se- cervelle», ont certainement galvanisé
condtourdesélectionsmunicipalespar- sonélectorat.LuigiDeMagistrisalarge- L’Églisebelgeareconnuhier
tielles en Italie. Le président du Conseil ment bénéficié des reports de voix du sa«responsabilitémorale»
perdsavillefétichedeMilanqueladroite Parti démocrate et sans doute aussi des danslesscandalesdeprêtres
gouvernaitsansinterruptiondepuis1993 partisducentremodéré. pédophilesquilasecouent
et ne parvient pas à provoquer l’alter- depuisunanets’estengagée
nance politique qu’il attendait à Naples, àindemniserlesvictimes,dontLabourgeoisied’affairestenuedepuisvingtansparlagauche. 80s’apprêtentàporterplainte
Danslesdeuxvilles,deuxanciensma- milanaise,conservatrice, contreelleetcontreleVatican.
gistratsarrivententête:àMilan,Giulia- modéréeetprudente,n’a ManifestationsenGéorgie:no Pisapia (62 ans), un ancien magistrat
lemarid’unedirigeantepasvotépourleCavaliereet ancien député de Refondation com-
d’oppositioninculpémuniste,devancetrèsnettementlamai-
resortante,LetiziaMoratti,duPeuplede L’autreerreurdeSilvioBerlusconiest Lemarideladirigeante
laliberté(PDL),lepartideSilvioBerlus- d’avoiraffirméavantlevotequelescan- del’oppositiongéorgienneNino
coni.Ils’adjugeplusde55%dessuffra- didats de la majorité ne s’étaient pas Bourdjanadzéaétéinculpé
gescontreunpeumoinsde45%pourla montrés «à la hauteur de la situation». pouravoirorganisédesattaques
candidatededroite,quiaccusaitdéjàun Cettedéclarationacontribuéàdémobi- contrelapolicelorsdes
retard de sept points après le premier liser un peu plus des troupes déjà peu manifestationsdel’opposition
tour,ilyaquinzejours. convaincues par une campagne d’une lasemainedernièreetcréé
Lescandidatsducentredroitontéga- «rarevulgarité»,commel’ontsouligné desgroupesparamilitaires.
lementétébattusàCagliari,Trieste,No- plusieurs commentateurs. L’affluence
LaRussieadétruitlamoitiévare,fiefdelaLigueduNord,alliéecru- auxurnesaétémodérée(60%)etinfé-
desesarmeschimiquescialedeM.Berlusconi. rieure de douze points au premier tour, Avecplusde55%dessuffrages,GiulianoPisapia,ancienmagistratetanciendéputé
deRefondationcommuniste,devancenettementàMilanlamairesortante,LetiziaMoratti,nombre d’électeurs de droite s’étant LaRussieadétruitlamoitié
Unecampagne duPeupledelaliberté,lepartideSilvioBerlusconi. LUCABRUNO/APabstenus. deses40000tonnesd’armes
d’une«rarevulgarité» La bourgeoisie d’affaires milanaise, chimiques,àunan
La surprise de ce scrutin vient toutefois conservatrice, modérée et prudente vent tourne à partir de Milan», exul- points dans ses fiefs traditionnels des del’échéanceprévuepar
de Naples, où Luigi De Magistris a plei- dansseschoix,n’apashésitéàapporter taient hier ses partisans lors de la pro- provinces lombardes après six années sesengagements
nementbénéficiédesreportsdevoixde ses voix à un candidat progressiste. clamationdesrésultats. ininterrompues de succès électoraux, internationaux,aannoncéhier
la gauche réformatrice. Cet ancien ma- GiulianoPisapiaamenéunecampagne Pour le quotidien de la Ligue du Nord entendréagiretretrouver«l’harmonie» lechefdel’Agencefédérale
gistrat anticorruption présenté par le rassurante, basée sur l’affabilité et la LaPadaniadontleséditoriauxserventde avecsabaseetuneidentité«perdue». surladestruction
partijusticialiste«Italiedesvaleurs»de bonne humeur: «C’est un candidat baromètre pour mesurer l’état des ten- Silvio Berlusconi a simplement pris desarmeschimiques,
l’ex-jugeDiPietros’adjugeunevictoire modéréettranquilleissud’unefamillede sionsaucentredroit,«legrandperdant acte des résultats: «nous avons perdu, ValériKapachine.
éclatante. Il devance de trente points la grande bourgeoise. Il saura répondre de cette consultation, c’est Berlusconi». c’estévident»,a-t-ildéclarédepuisBu-
(64% contre 34%) l’industriel Gianni auxattentesdesMilanais»,affirmeSte- Des jours difficiles s’annoncent pour la carest,oùilsetrouveenvisiteofficielle.
Lettieri,présentéparlePDLetpourtant fanoBoeri,quil’avaitaffrontésanssuc- coalition au pouvoir. La Ligue du Nord, «La seule façon d’avancer est de garder
arrivé en tête au premier tour avec cèslorsdesprimairesdelagauche.«Le furieuse d’avoir reculé de plusieurs notrecalmeetd’allerdel’avant.»
Les«indignés»deMadrid
s’interrogentsurleuravenir
LemouvementdelaPuertadelSols’essouffle,
maisneveutpassedissoudre.
Et,àBarcelone,unavertissementaété
MATHIEUDETAILLAC
lancévendredidernier.SousprétextedeMADRID
«nettoyer» la Plaza Catalunya avant la
ESPAGNE «¡No nos vamos!» Le cri finale de la Ligue des champions - rem-
s’échappedemilliersdepoitrinesréunies portéeparleBarça-,lapolicerégionalea
Puerta del Sol. Dimanche soir, au terme réaliséunechargeviolente.Bilan:plusde
d’une longue assemblée générale, le 120blessés.
mouvementdes«indignados»arefu- De l’autre côté, des raisons affecti-
sé de lever le camp. La semaine vespèsentaussi.LesCatalansont
dernière, les manifestants donnéauxMadrilènesunfor-
avaient adopté la même ré- midable exemple de résis-
solution. Mais depuis, les tance, disent les indignés.120 ALAIN JUPPÉ,choses ont changé. Une à Après l’opération policiè-
une,lescommissions–qui blessés re, ils sont revenus par
lorsdesaffrontementsagissentcommedesminis- milliers sur leur campe- MINISTRE DES AFFAIRES
entrelapoliceetdestèresdececampautogéré- ment, la fleur à la bouton-
manifestants,vendrediont égrené les problèmes nière. Et, fait rare dans ce
dernieràBarcelone ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNESqu’ellesrencontraient. paysoùlesrivalitésrégionales
La commission «alimenta- sontexacerbées,lescampeursde
tion»adérivéenuneespècedeban- la Puerta del Sol ont crié, des heures
quealimentaireetéprouvedesdifficultés durant,leursolidaritéavecBarcelone.
ànourrirlesnon-manifestants:desindi-
Décisionfinalegents,voiredesopportunistesfrappentà
reportéesa porte sans respecter les horaires. Les est l'invité de Marc Voinchetspécialistes de la communication, eux, Etpuis,lemouvementsembleprendreà
demandent un prolongement maximum l’étranger, en Grèce, en Italie, voire en
d’une semaine. Quant aux responsables France.Ladispersiondelamanifestation
des infrastructures, ils avertissent d’une parisienne a beaucoup ému outre-Pyré-
possiblepénuried’électricité… nées.«¡Paris,noestássola!»(«Paris,tu erOutrelescontingences,les«indignés» n’es pas seul!»), ont chanté les «indi- Mercredi 1 juin 2011doiventfaireunchoixstratégique.Lesas- gnados» à plusieurs reprises. Depuis le
sembléesdequartiersqu’ilsontlancéesà début du mouvement, la France fournit
Madrid et dans sa banlieue se sont mises quelques-unesdesréférencesdel’imagi- dansenmarche.Dansl’espritdelamajoritédes nairecollectifdelaPuertadelSol:laBas-
manifestants,ellesdevrontàtermepren- tille, Mai 1968 et l’amour légendaire des
drelerelaisdelaPuertadelSol. Françaispourlarévolteapparaissentré- Les Matins de France CultureCar ils en sont bien conscients: leur gulièrementsurlespancartes.
présencenesusciteplusl’unanimitéini- Danscesconditions,dissoudreleber-
tiale. Les commerçants de Madrid ont ceauinternationaldelarévolteneserait- 6h45 / 9hdemandéàlapolicedelesévacuer.Eux- il pas un très mauvais signal envoyé aux
mêmesenontparfoisassezdefairefigure autorités?L’assemblée,quiprendtoutes
dezoourbain,quelestouristesprennent ses décisions par consensus, a accouché
en photo. Plus grave, certaines voix d’unesolutionintermédiaire.Lecampe-
s’élèvent contre une «déviation de l’es- ment restera, mais sera «restructuré».
pritdu15-M»-l’undesnomsdumou- En clair, il devrait être réduit. Moins de
franceculture.comvement,néle15mai2011.Desdemandes tentes et de commissions, davantage
unitairesde«démocratieréelle»,onse- d’espaces pour les passants, les touristes
rait passé à une collection de chapelles. et les commerçants. Quant à la décision
Ici les féministes, là les animalistes, plus finale,l’assembléel’areportée…àlapro-
loinlesSahraouis… chaineassemblée.
C