Objectif F1 pour les pilotes chinois !
1 page
Français

Objectif F1 pour les pilotes chinois !

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Objectif F1 pour les pilotes chinois ! Ils s'appellent Tung, Wei, Congfu ou encore Ma et le monde de la F1 pourrait bien devoir apprendre à les connaître. Ces pilotes chinois n'ont qu'un seul et unique but : piloter un jour une F1 en compétition.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 avril 2011
Nombre de lectures 17
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Objectif F1 pour les pilotes chinois !

Ils s'appellent Tung, Wei, Congfu ou encore Ma et le monde de la F1 pourrait bien devoir apprendre à les connaître. Ces pilotes chinois n'ont qu'un seul et unique but : piloter un jour une F1 en compétition. Certains y sont plus proches que d'autres, mais c'est bel et bien une réalité programmée. Les jours qui nous séparent des grands débuts d'un pilote chinois en F1 ne sont plus très loin. Ces dernières années, la Formule 1 s'est ouverte au monde et a connu un profond changement dans la composition de son paddock. Le temps où les Français dominaient par leur présence la F1 est révolu.

Aujourd'hui, la grille de départ s'est internationalisée. On y croise un Russe (Vitaly Petrov), un Vénézuélien (Pastor Maldonado), un Mexicain (Sergio Pérez) ou encore un Indien (Narain Karthikeyan). Et à l'avenir, la Chine pourrait bien fêter les débuts de l'un de ses représentants au volant d'une F1 en compétition officielle. Pour le moment, le sport automobile chinois se développe petit à petit. Il n'est pas rare maintenant de voir des pilotes chinois dans les différentes compétitions de sport international comme le DTM, le Rallye, l'Endurance ou le Super Tourisme. Et en organisant son Grand Prix depuis 2004, il était évident que la prochaine étape de la Fédération chinoise de sport auto serait de placer l'un de ses pilotes en F1. Ho-Pin Tung n'est pas loin de concrétiser ce projet. A 28 ans, il a déjà fait une bonne partie du chemin en devenant depuis deux ans l'un des pilotes de réserve de l'écurie Lotus Renault GP. Soutenu financièrement par son pays et conseillé par Eric Boullier et Gravity Sport Management, Tung a tout de même dû patienter sept ans avant de devenir officiellement le premier pilote chinois en F1. Après avoir fait ses classes en Formule BMW, Formule 3, A1 Grand Prix, GP2 et Superleague Formula, il ne cache pas sa fierté d'avoir gagné sa place au sein d'une écurie connue et reconnue. "C'est important d'être le premier pilote en F1. Les Chinois m'ont toujours soutenu. Le pays est toujours en train d'apprendre ce qu'est la F1. Le Grand Prix de Shanghai permet aux gens de mieux appréhender ce sport. Ma nomination chez Renault est une étape et je suis sûr que la F1 y sera de plus en plus populaire dans les années à venir." La Chine se réveille à la F1 et pourrait bien se révéler dans les prochaines saisons au monde entier. Tung en est convaincu. A condition que les sponsors suivent. "La Chine a la F1 depuis 2004. Maintenant, ils ont aussi un pilote en F1. C'est une bonne plateforme pour une entreprise chinoise en quête de visibilité ou une entreprise qui chercherait à se faire connaître sur le marché chinois." Un autre jeune pilote a déjà fait de la F1 sa priorité. Il s'agit de Wang Jian Wei. A 24 ans, il a été le premier pilote né en Chine (Tung est né aux Pays-Bas) à remporter une course hors du pays. Une performance qui a été saluée par toute la presse chinoise. La preuve que les talents ne manquent pas en Chine et que la F1 pourrait bien commencer à devoir apprendre le mandarin.

Tung, pilote réserve chez Lotus Renault GP