//img.uscri.be/pth/46234a2d1421fa3dae4cc7f4d8e2553dbc51833f
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

50 ans de politique extérieure du Congo-Brazzaville

De
244 pages
En revisitant l'histoire diplomatique contemporaine de son pays, l'auteur a voulu ouvrir le débat sur une question cruciale : la politique extérieure d'un petit pays, avec des ressources naturelles évidentes, mais qui ne pèse pas sur la scène internationale, peut-elle vraiment exister ? Diplomatie peut-il rimer avec démocratie ou, les politiques extérieures des petits pays ne sont-elles rien d'autres que des officines-relais des grands intérêts qui guident le monde d'aujourd'hui ?
Voir plus Voir moins
Alphonse Nkouka-Tsulubi
50 ans de politique extérieure du Congo-Brazzaville
Diplomatie et démocratie
50 ans de politique extérieure du Congo-Brazzaville Diplomatie et démocratie
Études africaines Collection dirigée par Denis Pryen et François Manga Akoa Dernières parutions Dingamtoudji MAIKOUBOU,Les noms de personnes chez les Ngwabayes du Tchad, 2012 Abderrahmane NGAÏDÉ,L’esclave, le colon et le marabout. Le royaume peul duFuladude 1867 à 1936, 2012. Casimir Alain NDHONG MBA,Sur la piste des Fang. Racines, us et coutumes, 2012.Boubakari GANSONRE,Archives d’Afrique et communication pour le développement, 2012. Angelo INZOLI,Le développement économique du Burundi et ses acteurs, xixe-xxe siècle, 2012. Djibril DIOP,Les régions à l’épreuve de la régionalisation au Sénégal. État des lieux et perspectives, 2012 Vitaly TCHIRKOV,La Guinée face au handicap. La problématique des déficiences motrices à Conakry, 2012 Mohamed Lamine MANGA,La Casamance dans l’histoire contemporaine du Sénégal, 2012. Roda N’NO et Alice ATERIANUS-OWANGA,Akamayong-Nkemeyong. Recueil de textes de rap en langue fang nzaman, 2012.Théodore Nicoué GAYIBOR (dir.),Cinquante ans d’indépendance en Afrique subsaharienne et au Togo, 2012. Christian Thierry MANGA,Le Sénégal, quelles évolutions territoriales ?, 2012. N’deye Maty Sene, Le commerce des produits maritimes et fluviaux au Sénégal de 1945 à nos jours, 2012. Tiéman DIARRA,Santé, maladie et recours aux soins à Bankoni, Niarela et Bozola (Mali). Les six esclaves du corps, 2012. Tiéman DIARRA,Paludisme, cultures et communautés. Le cri du hibou, 2012. André SAURA,1975, une année sans pareille à Madagascar, 2012.
AlphonVe NKOUKA-TSULUBI50 ans de politique extérieure du Congo-Brazzaville Diplomatie et démocratie
Du même auteur Deuxième Bureau Roman, Éditions CLE, Yaoundé, 1980. Chemins croisés Nouvelles, Éditions Saint-Germain-des-Prés, Paris, 1981. Guerres et Pleurs au Congo-Brazzaville, ou la vie politique au jour le jour du temps du président Pascal Lissouba (1992-1997) Chronologie, Éditions Kaktus, Praia (Cap-Vert), 2003.
© L'Harmattan, 20125-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00627-7 EAN : 9782336006277
"...Pour analyser la politique internationale, il faudrait tracer, dans le système international, des lignes fonctionnelles verticales, c'est-à-dire, s'efforcer d'isoler des groupes de questions ou de domaines, sur la base de critères pertinents pour l'analyse politique. D'autre part, pour élaborer une théorie de la politique étrangère, on peut combiner ces différents domaines dans l'optique de l'État-Acteur; l'analyse demeure fondée sur la notion d'acteur et, dans cette perspective, l'étude de la politique étrangère est la coordination 1 horizontale des actions des États dans divers domaines... "
1 Marcel Merle, in: La Politique étrangère, PUF, Paris, 1984, pp.205-206.
7
AVANT-PROPOS "Diplomatie et Démocratie", tel est le titre d'une réflexion que j'avais rédigée à l'attention des délégués à la Conférence nationale souveraine de 1991 et qui était ma contribution au grand débat général sur le devenir de la nation congolaise; une Commission des relations extérieures devait en effet réfléchir et esquisser les orientations d'une politique extérieure nouvelle, en se basant sur les leçons du passé et en s'organisant, en conséquence, autour de nouveaux impératifs de développement tels que la globalisation de l'économie, l’environnement, la dette, le poids des énergies (nouvelles et renouvelables) et les questions de sécurité internationale. Se fondant sur une analyse sérieuse des leçons tirées de ce qu'était l'action extérieure du Congo d'alors et des années précédentes, le document identifiait des missions nouvelles, proposait des principes directeurs et esquissait des règles de jeu de la future politique extérieure du pays à l'orée du troisième millénaire ; ma conviction était que ce troisième millénaire verrait l'humanité faire son entrée dans la civilisation universelle achevée, faite d'interdépendance prononcée des nations, d'osmose des blocs et d'interpénétration des intérêts de groupes. Plus d’une vingtaine d’années se sont écoulées depuis lors; ignorant ou faisant semblant d'ignorer son passé, la nouvelle diplomatie congolaise a, d’une part, navigué entre les eaux tumultueuses d’une guerre civile née de l'expérimentation maladroite de la démocratie plurielle, et a, d’autre part, été ballottée d'ici delà par la lutte inlassable d'influence que se livrent au Congo, comme dans la région, et par gouvernements successifs interposés, les grands lobbys pétroliers mondiaux, les marchands d'armes et d'illusions, sans oublier les nostalgiques métropolitains du vieil empire colonial ; ce sont, hélas, souvent les mêmes. La pratique internationale du Congo de ces dernières années après la Conférence nationale souveraine m'a enhardi dans l'idée d'approfondir la réflexion de 1991 et d'étudier encore un peu plus cette politique extérieure depuis les origines, à savoir depuis 1960, jusque dans les années 2000; cela ferait donc cinquante ans de
9