Casamance

-

Livres
310 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'auteur a méthodiquement recueilli ici les récits de ceux qui ont vécu les violences du conflit en Casamance et ont accepté d'en parler : protagonistes, maquisards ou anciens maquisards pour la plupart, et civils, souvent pris "entre le marteau et l'enclume". Plus de deux cents récits qui plongent le lecteur au coeur de la violence et lui en font comprendre la logique, tout en éclairant des épisodes peu ou pas connus de l'histoire de ce conflit oublié.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 juin 2015
Nombre de visites sur la page 32
EAN13 9782336384825
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Pour être « de basse intensité », ce conflit, dans un pays considéré
ce conflit oublié.
événements relatifs au conflit casamançais, qui l’ont amené à s’intéresser à cette crise. Il est actuellement basé à Ziguinchor où
de l’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales en Casamance (ANRAC).
Etudes africaines
Récits d’un conflit oublié (19822014)
René Capain B
Casamance Récits d’un conflit oublié (19822014)
Préface de Christian Roche Avantpropos d’Assane Seck
Casamance
CollectionÉtudes africainesdirigée par Denis Pryen et son équipeForte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc. Dernières parutions WEMBOLUA OTSHUDI KENGE HENRI,Réflexions sur la déclaration universelle des droits de l’homme, valeur, contenu et importance vus d’Afrique, 2015. N’GUETTIA KOUASSI (René),un géant qui refuse de naîtreL’Afrique : , 2015. EKANI (Serge Christian),Liberté de saisir et exécution forcée dans l’espace OHADA,2015. KOUAKOU (Jean-Marie) dir.,Penser la réconciliation. Pour panser la Côte d’Ivoire,2015. WOUAKO TCHALEU (Joseph),Le racisme colonial, Analyse de la destructivité humaine,2015. TOE (Patrice) et SANON (Vincent-Paul),Gouvernance et institutions traditionnelles dans les pêcheries de l’Ouest du Burkina Faso, 2015. OTITA LIKONGO (Marcel),Guerre et viol.Deux faces de fléaux traumatiques en République Démocratique du Congo,2015.MAWANZI MANZENZA (Thomas), L’Université de Kinshasa en quête de repères, 2015. MOUCKAGA (Hugues), SCHOLASTIQUE (Dianzinga), OWAYE (Jean-François),Quelle gouvernance pour l’Afrique noire ?,2015. SEMANA (Tharcisse),Aux origines de la morale rwandaise. Us et coutumes : du legs aux funérailles,2015. Ces dix derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentationdu contenu des ouvrages, peut être consultéesur le site www.harmattan.fr
Préface de Christian Roche Avant-propos d’Assane Seck
René Capain BASSÈNECasamance
Récits d’un conflit oublié (1982-2014)
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05495-7 EAN : 9782343054957
« Je demande l’indulgence des lecteurs pour certaines erreurs d’orthographe et /ou de style qu’ils auront à noter dans ce livre. A mon avis, ce qui pourrait donner valeur à mon œuvre, c’est rien d’autre que son contenu et l’esprit d’objectivité avec lequel j’ai travaillé pendant dix ans. Je demeure convaincu que, les informations qu’il livre contribueront à coup sûr à mieux faciliter la compréhension de ce vieux et long conflit et par la même occasion à considérablement faire avancer les débats dans le cadre de la recherche de solutions de sortie de crise en Casamance. Enfin, j’ai tenu à le faire publier par devoir et pour la postérité afin que l’histoire de cette guerre « oubliée » car trop peu médiatisée puisse être connue... » René Capain Basséne
Je dédie ces pages à toutes les victimes directes ou indirectes du conflit casamançais, à « Namousso », mon épouse Odette Victorine Coly Bassène, à mes enfants, à mes parents, à mes frères et sœurs, à tous mes amis, ainsi qu’à tous ceux qui s’intéressent au conflit en Casamance
Remerciements Qu’il me soit d’abord permis d’exprimer ma profonde reconnaissance et ma gratitude à Madame Armelle Cressard, pour tout ce qu’elle a fait pour moi : sans son soutien, je ne serais jamais devenu journaliste. Je tiens ensuite à remercier tous ceux qui ont accepté de témoigner, en particulier Abdou Elinkine Diatta pour sa grande disponibilité, sans oublier les nombreuses personnes qui m’ont demandé que leurs témoignages soient publiés sous l’anonymat. Je tiens enfin à remercier tous ceux qui m’ont aidé et soutenu dans les différentes étapes ayant abouti à la publication de ce livre, pour leur disponibilité, leurs conseils et leurs encouragements. Je voudrais plus particulièrement remercier Christian Roche pour avoir accepté de rédiger la préface. Il va de soi que j’en assume seul l’entière responsabilité de son contenu.
9