//img.uscri.be/pth/4706d58e9a57e11d17284ff606cce07789237c1d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Droite 2.0

De
208 pages
Pour retrouver la confiance des électeurs, la droite doit se renouveler, se refonder, adapter son logiciel idéologique au nouveau monde, et remettre à plat tout ce qui a déplu depuis 2002. Elle doit replacer l'emploi et la sécurité comme des nécessités vitales, tout en dressant une vision à long terme de l'homme et de la société, fondée sur un idéal puissant dans un monde si incertain : le progrès.
Voir plus Voir moins
Jonas HADDADMichael MIGUÈRES
Droite 2.0
Sortir la France du déclin et renouer avecle progrès
Préface de Jean-Pierre RAFFARIN
Droite 2.0 Sortir la France du déclin et renouer avec le progrès
Jonas HADDADMichael MIGUÈRES Droite 2.0 Sortir la France du déclin et renouer avec le progrès Préface de Jean-Pierre RAFFARIN
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02669-5 EAN : 9782343026695
Sommaire
Préface ................................................................................... 7Genèse ................................................................................... 9PARTIE I - Face au déclin, inventer une nouvelle voie .......15CHAPITRE 1 - Le déclin : du mythe à la réalité..................17CHAPITRE 2 - « Patriotisme moderne » : Le génie français pour sortir de la crise............................... 39PARTIE II - Redonner foi dans l’avenir...............................51CHAPITRE 1 - Foi dans le progrès..................................... 57CHAPITRE 2 - Quel Progrès pour demain ?...................... 67PARTIE III - Maîtriser son destin dans un monde futuriste.................................................................... 79CHAPITRE 1 - Redresser un modèle français en faillite.... 87CHAPITRE 2 - Pour changer de modèle, provoquons un électrochoc........................................................................... 89CHAPITRE 3 - Dépenser moins pour taxer moins ...........105CHAPITRE 4 - Pour une politique sociale moderne et efficace ................................................................................ 113CHAPITRE 5 - Restaurer l’Éducation et l’Instruction publique .............................................................................. 121CHAPITRE 6 - Pacifier la société française ......................135CHAPITRE 7 - Prévoir les bouleversements .....................163Nos 40 propositions pour sortir du déclin..........................193Table des matières.............................................................. 195
5
Préface
Imaginer le monde de demain en y décelant les risques et les opportunités pour la France est une mission délicate. Rechercher les réponses adaptées et participer au renouvellement des propositions politiques sont une tâche essentielle qui incombe en premier lieu à l’opposition actuelle, peut-être même la seule qui vaille. Le monde de ces dernières années a connu des bouleversements et des mutations plus rapides qu’à aucune autre époque de son histoire. Dans les prochaines années et les prochaines décennies, il sera soumis à des changements politiques, technologiques et culturels majeurs, et ressemblera de moins en moins à celui que nous avons connu jusqu’à présent. Dans ce contexte, la croissance de l’Occident, de l’Europe et de la France tend à s’épuiser progressivement selon un processus qui semble à beaucoup comme inexorable. Nos économies ressentent tous les jours le basculement de la croissance vers d’autres continents. La mondialisation puis les crises ont atténué nos forces dans l’économie mondiale. En France, cet épuisement est aussi moral et politique. Nous devons retrouver dans notre pays l’enthousiasme et la volonté qui font la réussite de tant d’autres pays actuellement dans le monde. Tous les pays à forte croissance, qu’on appelle les « émergents », se distinguent par cette foi dans l’avenir et un goût du risque que beaucoup de Français ont perdu car découragés par notre système. Pourtant, la France dispose de formidables atouts à commencer par ses créateurs et ses entrepreneurs. Mais ils étouffent dans une France pessimiste, rigide, sourde à leur élan. Ils se sentent victimes d’un État impuissant à agir et s’en prenant à l’action des autres, par l’impôt, les normes et les contraintes. La création semble, chez nous, sanctionnée. Pourtant, partout dans le monde, les créateurs sont
7
valorisés, les PME protégées, l’initiative encouragée. Les plus libres sont alors tentés de partir. Notre pays doit certainement passer par des changements d’habitudes, de mentalité et de volonté pour évoluer en accord avec la nouvelle donne économique mondiale. Tous ces changements ne peuvent provenir d’un Gouvernement empêtré dans la gestion quotidienne et où chaque jour se révèle plus cruellement l’absence d’une aptitude essentielle dans un monde où la puissance est éclatée : le leadership. La lourde tâche du changement revient donc aux partis politiques qui ne sont pas aujourd’hui au pouvoir. La droite et le centre doivent singulièrement se distinguer dans l’opposition. C’est dans notre famille politique que doit se concrétiser la mutation des idées pour s’accorder avec la nouvelle donne mondiale et technologique. C’est pour cela que je félicite les jeunes auteurs de cet ouvrage qui ont raison de s’intéresser au sens qu’il conviendrait de donner à l’avenir aux nouveaux domaines qu’il faudra explorer, et de donner ainsi leur propre définition de l’engagement pour préparer l’avenir de notre pays. À eux ainsi qu’à la jeunesse de France dans toute sa diversité, je leur dis de ne pas baisser les bras. La grogne n’est pas une pensée, pas plus que la colère n’est une philosophie. À la chinoise, il faut être à la fois combatif, vigoureusement, et confiant, sérieusement. Confiant, plus en nous que dans le système. Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre
8
Genèse
Octobre 2011 : Début pour les auteurs d’une longue période de campagne électorale militante. Passionnante, éprouvante, décourageante mais riche d’enseignements. Chaque semaine, les dialogues avec les Français se font de plus en plus nombreux; ils sont difficiles et souvent déconcertants. Il y a ceux qui n’ont jamais aimé la droite, qui se réjouissent de l’alternance prochaine promise par les médias. Ils ont toujours rêvé du Grand soir et de la prospérité pour tous. En voyant de jeunes militants UMP engagés comme nous, ils nous invectivent, péremptoires. Pour eux, la droite est coupable par essence : intéressée parce qu’elle souhaite la prospérité, précarisante parce qu’elle souhaite libéraliser une économie sclérosée, raciste parce qu’elle s’interroge sur le communautarisme et ose dire qu’elle aime son pays. Ceux-là ne pourront jamais être convaincus ni séduits par la droite. L’un des seuls arguments à leur faire valoir est le leadership exceptionnel de Nicolas Sarkozy, vanté par Barack Obamahimself. Ils ne détermineront pas l’élection. Ils sont trop dogmatiques pour témoigner d’un engagement sincère pour la France. Il y a tous ceux qui ne se sont jamais reconnus dans un parti, qui peuvent voter aussi bien pour la gauche que pour la droite pourvu que le candidat semble sincère et capable d’améliorer les choses. Ce sont ces électeurs-là, tangents, que tous les partis s’arrachent pour faire basculer un vote. Ils sont en quelque sorte les garants de la légitimité démocratique. Sans eux, la vie politique ne se résumerait qu’à un affrontement entre deux factions principales. Plus important pour nous: ce sont les plus sincères, ceux qui témoignent le mieux de la réalité du pays et sont le meilleur reflet des effets d’une politique, ceux qui sont légitimement déçus des échecs et saluent volontiers les réussites. Très vite, c’est avec eux que se fondent les dialogues les plus riches et les plus constructifs. Ce sont souvent le
9