Géopolitique du Printemps arabe

-

Livres
77 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les cyniques disaient que les Arabes ne s'intéressaient pas à la démocratie. Les complaisants affirmaient que les islamistes étaient appelés à prendre le pouvoir au Maghreb et au Proche-Orient pour le conserver longtemps. Tous se fourvoyèrent. Le grand mouvement de contestation, déclenché fin 2010 en Tunisie et qui a balayé une partie du monde arabe, les a surpris tour à tour. Le terme de « Printemps arabe » correspond-il à une vraie réalité ? Quel en fut le moteur principal ? Pourquoi certains régimes ont chuté et pas d'autres ? Comment Assad peut-il impunément poursuivre sa répression meurtrière ? Quel rôle jouent les occidentaux, la Russie et les autres puissances ? Pourquoi les islamistes ont échoué à garder le pouvoir là où ils l'avaient conquis ? Où en est la guerre sunnites-chiites ? Les réponses à ces questions, et à bien d'autres, nécessitent sérieux, clarté et pondération. Car directement ou pas, elles nous concernent tous.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 5
EAN13 9782130642954
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0112 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Frédéric Encel
Géopolitique du Printemps arabe
ISBN 978-2-13-064295-4 re Dépôt légal — 1 édition : 2014, octobre © Presses Universitaires de France, 2014 6, avenue Reille, 75014 Paris
Ftoutes ces femmes musulmanes courageuses qui exaspèrent à la fois les nationalistes arabes tyranniques, les islamistes fanatiques, et les idiots utiles occidentaux qui soutiennent les uns ou les autres.
« Les Arabes se sont entendus pour ne jamais s'entendre sur rien. »
Ibn Khaldoun
« L’impuissance, incontestablement, est l’emblème du malheur arabe aujourd’hui. Impuissance à agir pour affirmer votre volonté d’être, ne serait-ce que comme une possibilité, face à l’Autre qui vous nie, vous méprise et, maintenant, de nouveau vous domine. Impuissance à faire taire le sentiment que vous n’êtes plus que quantité négligeable sur l’échiquier planétaire, quand la partie se joue chez vous. »
Samir Kassir
Titre Copyright Dédicace Épigraphe Remerciements AVERTISSEMENT UNE PREMIÈRE GÉOPOLITIQUE
SOMMAIRE
Préambule LA PREMIÈRE RÉVOLTE MASSIVE DEPUIS LES INDÉPENDANCES « LE DÉSASTRE ARABE » UNE PRÉOCCUPATION FRANÇAISE PASSION PLUTÔT QUE RAISON
CHAPITRE 1. À l’aube de son Printemps : un monde arabe en crise d’identité STAGNATION POLITIQUE INSTITUTIONNELLE : LA « CULTURE DU RESSENTIMENT » Frontières et régimes institutionnels importés et imposés de l’extérieur rontières ottomanes, françaises, britanniques, etc. Régimes autoritaires inspirés de (et soutenus par) l’Occident Modes et tendances, productions culturelles et idéologiques… Quand les modes et les tendances viennent d’ailleurs… Idéologies occidentales Culture du ressentiment, complotisme, antisémitisme FAIBLESSE MILITAIRE ET STRATÉGIQUE Les temps médiévaux et modernes Victoires musulmanes mais non arabes… L’époque contemporaine Malgré Nasser… Constat accablant, sombres perspectives DIVISIONS ET DÉCHIRURES ARABES Conflits et contentieux internes Des frontières contestées L’épineuse question du leadership Conflits d’intérêts géographiques Clivages idéologiques et religieux Conflits et contentieux externes Iran-Irak Le Soudan et la Libye L’Afrique de l’Est Au Proche-Orient
Rapports complexes et ambigus avec les États-Unis CHAPITRE 2. Nature et déroulement du Printemps arabe LA NATURE DU PHÉNOMÈNE Pourquoi cette dénomination ? Pourquoi l’assumer ? Pourquoi en ce temps et en ces lieux ? Instant magique et seuil critique Les places centrales des capitales Une révolution ? Absence de corpus révolutionnairestricto sensu Contestation pacifique et désarmée LES MOTEURS Le moteur social Exaspération dans l’absolu Exaspération en part relative Le moteur politique Le ras-le-bol de la gérontocratie dynastique Revendications tribalistes et/ou régionalistes Le moteur médiatique et numérique Le travail de sape d’Al Jazeera Facebook et Twitter : généraux de génie ou simples estafettes ? POURQUOI LA POUSSÉE ISLAMISTE ? L’absence d’offre politique alternative Absence de volonté de retour aux monarchies Absence de courants révolutionnaires soit marxisants soit socio-démocrates La politique à la mosquée Faute d’espace politique Virginité politique et victimisme Désastre social, activisme islamiste… CE QUE NE FUTPASLE PRINTEMPS ARABE ! La conséquence du conflit israélo-palestinien Aucune référence au conflit Quand les Palestiniens se tiennent à l’écart du Printemps arabe Une sorte d’effondrement du Mur de Berlin, version arabe Démographie divergente L’espace public Une contestation qui vient d’en bas LES RÉGIMES QUI ONT ÉCHAPPÉ AU PRINTEMPS ARABE À cause d’un trauma local… … passé : l’Algérie … présent : l’Irak et la Somalie Grâce à leur prestige dynastique Le Maroc La Jordanie Sous des chars d’assaut ou des dizaines de milliards de pétrodollars
Bahreïn : le Printemps de Manama étouffé Où le régime saoudien achète la paix sociale LE CAS ÉGYPTIEN Les caractéristiques locales Centralité arabe Homogénéité Poids de l’armée Le « pharaon » chute, suivi par… Mohamed Morsi ! Ce qui s’est produit Où Morsi échoue à passer de l’« éthique de conviction » à celle de « responsabilité » Le coup d’État d’Abdel Fattah al-Sissi LE CAS ASSAD La trempe de Hafez et de Bachar La reine et les deux tours Tergiversations occidentales Une exceptionnelle capacité de nuisance régionale Choisir la peste ou le choléra ? CHAPITRE 3. Ce que le Printemps arabe a révélé des puissances IMPRÉVOYANCE ET « RÉALISME » INOPÉRANT Échec des services de renseignement arabes comme occidentaux La faillite desMoukhabarat Renseignements français et américains dépassés Le cynisme en échec Le cynisme drapé en réalisme Intérêts bien compris ? L’acte de décès de la vieille « politique arabe » de la France Un concept naguère performant, aujourd’hui éculé La Ligue arabe effondrée L’EUROPE GÉOPOLITIQUE N’EXISTE (TOUJOURS) PAS Faillite d’une vision globale à 28 Absence de volonté à l’Est Absence de moyens au Sud Renforcement subséquent du tandem franco-britannique Deux puissances qui se pensent comme telles Pour pallier l’inconséquence de l’UE ? ABSENCE DES GRANDS ÉMERGENTS, ÉCHEC TURC, BLOCAGE ANUAXTIONS UNIES, INCAPACITÉ DES PUISSANCES « PROTECTRICES » DES CHRÉTIENS D’ORIENT… Les grands émergents Brésil et Inde absents, Chine suiviste La Turquie comme grande puissance régionale ? Une imposture ! Virage à 180° avec la Syrie et échec complet Les Nations unies L’emblématique quadrature syrienne Les puissances (supposément) protectrices des chrétiens d’Orient
Le pape, combien de divisions ? Ancien levier abandonné LE RETOUR DE LA RUSSIE Revenir au Proche-Orient arabe Hantise du déclin des années 1990 La « trahison » libyenne La Syrie Le pourquoi du soutien russe à Damas Dénouement poutinien de la crise syrienne : un cas d’école Iran et Égypte : le verrou et la revanche Le levier iranien Al-Sissi, la revanche de Camp David ? LES DEUX PRIORITÉS DES ÉTATS-UNIS Réconciliation avec le monde arabo-musulman Créer un après-Bush Jr Obama et le Printemps arabe : valse hésitation, incohérence, ou les deux ? Règlement du conflit israélo-palestinien Approche plus dure vis-à-vis d’Israël ? Insoluble conflit… Échecs et choix du repli Faible intérêt géostratégique Les titans Gaz de schiste
CHAPITRE 4. Hypothèses et perspectives VERS L’INSTABILITÉ PERMANENTE ? Institutionnelle L’Égypte La Tunisie Libye et Yémen Territoriale Somalie et Palestine Égypte et Tunisie Irak Syrie LES TROIS DÉCHIRURES DURABLES DU MONDE ARABE WatancontreOumma Sunnites contre chiites Islamistes contre islamistes
POUR CONCLURE PROVISOIREMENT… CHRONOLOGIE PARCELLAIRE ET INDICATIVE DPURINTEMPS ARABE (DEUX PREMIÈRES ANNÉES) LISTE DES CARTES INDEX