Georges Pompidou l'Africain

-

Livres
452 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Georges Pompidou dédia toute son amitié à l'Africain Léopold Sédar Senghor lorsqu'ils n'étaient encore qu'étudiants. Il fit inscrire le principe de l'indépendance des colonies africaines dans la Constitution. Le centenaire de sa naissance donne l'occasion de redécouvrir l'héritage de cet homme d'Etat hors normes, décédé en 1974. Sa vie a été comme une épopée et est racontée comme telle dans cet ouvrage.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2011
Nombre de visites sur la page 36
EAN13 9782296466678
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
GEORGESPOMPIDOU L’AFRICAIN
Philippe Moudié GEORGESPOMPIDOU L’AFRICAINPrésident d’exception
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-55414-6 EAN : 9782296554146
À L’OCCASION DU CENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE GEORGES POMPIDOU ET DU CINQUANTENAIRE DE L’ÉTAT UNITAIRE DU CAMEROUN
Pour la jeunesse du Cameroun, d’Afrique et de France.
La leçon que je voudrais faire partager aux jeunes générations, c’est l’importance, pour tout être humain, de se donner des buts très tôt, de les poursuivre avec acharnement, sans jamais renier sa morale, sans se laisser détourner par les facilités du temps ni décourager par les 1 inévitables contrecoups du sort . †Mme Claude Pompidou.
1 Claude Pompidou,L’élan du cœur, Plon, 1997, p. 161.
REMERCIEMENTS
Que le Président Abdou Diouf et le Professeur Alain Pompidou, qui ont bien voulu m’accorder leurs encouragements et leur soutien moral pour l’aboutissement de cet essai biographique, trouvent dans ces lignes, l’expression de ma profonde gratitude.
Ma reconnaissance va également au maire de Montboudif où naquit le regretté Président Georges Pompidou, MonsieurLucien Bonhomme, qui m’a reçu et m’a réservé le meilleur accueil dans le cadre de mon projet.
J’adresse aussi des remerciements particuliers à Mesdames Émilia Robin Hivert et Danièle Stem de l’Association Georges Pompidou, ainsi qu’à Monsieur Longok Bekemen, professeur des lycées en France, qui ont bien voulu mettre gracieusement à ma disposition une documentation précieuse sans laquelle cet ouvrage n’aurait pas eu sa dimension finale. Je ne saurais oublier Mme Marie-France Garaud, qui m’a suggéré une lecture utile pour la rédaction de cet essai. Plusieurs travaux ont constitué la matière première de ce livre. Je m’en voudrais que leurs auteurs ne soient pas cités. Ma dette envers Eric Roussel est totale. Je me suis beaucoup appuyé sur ses deux excellentes biographies de Georges Pompidou et de Charles de Gaulle. Je suis également entièrement redevable à Alain Frerejean pour sa passionnante biographie de Georges Pompidou. Puissent tous les autres auteurs, dont les travaux ont été cités dans cet ouvrage, agréer l’expression de ma profonde gratitude. Thomas Assiéné a assuré la relecture du manuscrit. Ma dette envers lui est incontestable. Justine Olomo m’a assisté dans mes recherches et mes démarches pour la production de l’ouvrage. Ma dette envers elle est exceptionnelle. Je voudrais leur dire : merci infiniment ! Pour terminer, je souhaiterais adresser mes remerciements particuliers aux éditions L’Harmattan qui ont rendu cette publication possible.