Israël, une société bousculée

-

Livres
118 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le conflit israélo-palestinien bénéficie d’une couverture médiatique exceptionnelle. Mais, curieusement, la radiotélévision comme la presse écrite ignorent le plus souvent les sociétés en présence. Même celle d’Israël, qui constitue pourtant, comme tous les groupes humains, un ensemble complexe, marqué qui plus est par soixante ans d’état de guerre permanent.
Issus pour l’essentiel de vagues d’immigrations successives, les Israéliens forment une mosaïque en perpétuelle évolution. Autrefois unie par le sionisme, l’égalitarisme et la confrontation avec le monde arabe, elle est désormais traversée de fortes tensions. Arabes et juifs, ashkénazes et séfarades, religieux et laïcs, Russes et Falashas... Des accords d’Oslo à la mondialisation de l’économie, des révélations des nouveaux historiens à la crise morale aiguë des dernières années, bien des facteurs expliquent cette décomposition.
Voilà près de trente ans que Dominique Vidal parcourt régulièrement le pays. Il en a notamment ramené des reportages enracinés dans la réalité sociale et humaine, qui en analysent les différentes facettes. Pour lui, l’enquête de terrain a l’immense mérite de « tuer les préjugés et les clichés ». Avec une certitude : la paix passe aussi par la « normalisation » de la société israélienne, comme de son homologue palestinienne. Et réciproquement.
Dominique VIDAL est né en 1950. Après des études de philosophie et d’histoire, il devient journaliste en 1973. Il a travaillé pour les hebdomadaires France Nouvelle et Révolution, puis pour le quotidien La Croix, avant d’entrer en 1995 au mensuel Le Monde diplomatique, dont il sera rédacteur en chef adjoint jusqu’en 2006. Historien, conférencier, il est aussi l’auteur d’une dizaine de livres de référence, en particulier des 100 clés du Proche-Orient, qu’il a publié avec Alain Gresh en 1986 et réédité sans cesse depuis.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2007
Nombre de visites sur la page 8
EAN13 9782849240335
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0112 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Israël, une société bousculée
25 ans de reportages sur le terrain© Éditions du Cygne, Paris, 2007
editionsducygne@club-internet.fr
www.editionsducygne.com
ISBN : 978-2-84924-033-5Dominique Vidal
Israël, une société bousculée
25 ans de reportages sur le terrain
Éditions du Cygnedu même auteur :
– Les historiens allemands relisent la Shoah, Complexe, Bruxelles, 2002.
– Le Mal-être juif. Entre repli, assimilation et manipulations, Agone,
Marseille, 2002.
Avec Joseph Algazy : Le Péché originel d’Israël. L’expulsion des
Palestiniens revisitée par les « nouveaux historiens » israéliens, Éditions de
l’Atelier, Paris, 1998 et 2002.
Avec Karim Bourtel : Le Mal-être arabe. Enfants de la colonisation,
Agone, Marseille, 2005.
Avec Alain Gresh :
– Proche-Orient : une guerre de cent ans, Messidor, Paris, 1984.
– Les 100 Portes du Proche-Orient, Autrement, Paris, 1986, 1989 et
1992 ; Les Éditions de l’Atelier, Paris, 1996.
– Les 100 Clés du Proche-Orient, Hachette, Paris, 2002, 2003, 2005 et
2006.
– Palestine 47 : un partage avorté, Complexe, Bruxelles, 1987 et 1994.
– Golfe : clefs pour une guerre annoncée, Le Monde Éditions, 1991.
Avec Serge Halimi : L’Opinion, ça se travaille… Les médias, l’OTAN
et la guerre du Kosovo, Agone, Marseille, 2000, 2001, 2002 et (avec
Henri Maler) 2006.
Avec Christine Queralt : Promenades historiques dans Paris, Liana
Levi, Paris, 1991, 1994 et 2005.
Avec Eric Venturini : Portraits de China Town, le ghetto imaginaire,
Autrement, Paris, 1987.« Nous avons l’habitude de penser que
tous les Arabes sont des hommes du désert,
ne voyant pas ou ne comprenant pas ce qui se passe autour
d’eux; mais c’est une grande faute.
(...) Si jamais nous nous développons au point
d’empiéter sur leur espace vital de façon appréciable,
ils ne céderont pas facilement la place. »
Ahad Ha’am, La Vérité d’Eretz Israël, 1891SOMMAIRE
Avant propos de Sébastien Boussois 9
Préface de Leila Shahid 11
1. Israël entre la vie et la mort (1981) 15
2. Cohabitation à l’israélienne (1986) 29
3. Troublante normalisation pour la société israélienne (1996) 37
4. La mosaïque se défait (1999) 53
5. Regain d’idéal au kibboutz Gan Shmuel (2000) 71
6. Comment Israël confisque Jérusalem-Est (2007) 87
7. Le tramway français de la schizophénie (2007) 103
Annexes : cartes du conflit israélo-arabe 111AVANT-PROPOS
Sébastien Boussois, journaliste
Ce recueil original est le témoignage d’un journaliste qui
s’intéresse depuis près de 30 ans à l’un des conflits les plus
elongs que le XX siècle ait connu : le conflit israélo-palestinien.
À travers son expérience comme chef de la rubrique
internationale de l’hebdomadaire Révolution, puis en tant que
rédacteur en chef-adjoint au mensuel Le Monde diplomatique,
Dominique Vidal retrace au cours de cette série de longs
articles, volontairement non retouchés, vingt-cinq années
d’évolution d’une société profondément marquée par l’état
de guerre dans lequel elle vit depuis près de six décennies.
Israël, en effet, n’a encore réussi à s’intégrer durablement à
son environnement, faute d’avoir accepté la naissance à ses
côtés d’un autre État: palestinien.
Dominique Vidal est aussi historien, conférencier,
chercheur, et auteur d’une dizaine d’ouvrages sur la question.
Parmi ceux-là, comptent des livres de référence
régulièrement réédités et remis à jour, dont Les 100 clés du
ProcheOrient, en collaboration avec Alain Gresh. Il s’est aussi
intéressé à toutes les formes d’écriture ou de réécriture du passé
dans deux ouvrages clés : Le Péché originel d’Israël ou
l’expulsion des Palestiniens revisitée par les nouveaux historiens
israéliens et Les historiens allemands relisent la Shoah.
Pour répondre à l’objectif de ce livre, l’auteur a du faire un
choix cornélien. À l’issue d’une sélection forcément subjective
et sentimentale, sont ressortis sept articles datés de 1981 à
2007. Les thèmes en sont variés et concernent aussi bien : la
complexité de la société israélienne, ses blocages sociaux et
religieux, la décomposition de l’amalgame réalisé entre les
immigrations juives successives, la place des idéaux sionistes
9cinquante ans après la création de l’État, ou encore les
rapports en dents de scie entre frères palestiniens et israéliens.
Au-delà d’une certaine vision du sujet, engagée mais non
partisane, ce recueil invite également à une réflexion plus
large sur le journalisme d’aujourd’hui. Jusqu’à maintenant,
l’enquête de terrain, comme l’investigation, ont toujours fait
partie intégrante du métier et des envies insatiables de la part
du jeune journaliste, avide de passer de la théorie à la
pratique. Désormais, l’évolution des supports de
communication et la crise de la presse poussent les médias à faire de
nouveaux choix. Parfois au détriment du contact avec son objet,
le journaliste doit souvent aujourd’hui se contenter de rester
derrière son bureau, à Paris ou ailleurs, d’utiliser des
matériaux de seconde main, des renseignements recueillis par
d’autres, sans contacts avec l’extérieur afin de permettre aux
organes de presse de réaliser – avec danger – de précieuses
économies.
Cet ouvrage – exclusivement composé d’enquêtes en
profondeur sur le terrain – apporte sa modeste pierre à la
défense du journalisme de qualité qui se perdrait s’il cédait
aux sirènes de la mondialisation et de l’uniformisation de
l’information.PRÉFACE
Leila Shahid, déléguée générale de Palestine
auprès de l’Union européenne à Bruxelles
Les sept reportages que Dominique Vidal reprend dans ce
livre, et qui vont de 1981 à 2007, n’ont rien perdu de leur
actualité. Ils ont acquis de l’épaisseur historique.
Je dirais même plus. Par leurs analyses en profondeur, par
la qualité des interlocuteurs rencontrés et cités, par
l’engagement politique et social de l’auteur, ils constituent en quelque
sorte l’arrière fond, les prémisses de ce que vit aujourd’hui la
société israélienne. D’une certaine manière, ils en annoncent
en effet les changements politiques et économiques majeurs
et permettent de mieux en comprendre les évolutions actuelles.
Il faut dire que l’auteur a plusieurs atouts dans ce travail
d’analyse et d’information. Historien de formation, il apporte
au travail de journalisme spécialisé dans le conflit du
ProcheOrient, la connaissance historique nécessaire des événements
qui sous-tendent la réalité des deux sociétés israélienne et
palestinienne, mais aussi des politiques des États et des
puissances qui, en Europe et dans le monde arabe, ont façonné
ele destin de ces deux peuples depuis le début du XX siècle.
Regardez bien d’ailleurs les dates de publication de
chacun des articles. Contrairement à ce qu’on pourrait
penser, ce ne sont pas les dates des évènements majeurs
qui ponctuent l’histoire récente du conflit
israélo-palestinien, mais plutôt celles de l’instant juste avant, celui qui –
lorsqu’il y a un vrai travail d’enquête et d’analyse, comme
c’est le cas ici – annonce pratiquement les événements qui
vont venir, la guerre du Liban (1981), la première Intifada
(1986), l’échec de Camp David (1999), la deuxième
Intifada (2000).
11