Joseph Kabila Kabange
175 pages
Français

Joseph Kabila Kabange

-

175 pages
Français

Description

Qui est Joseph Kabila Kabange ? Quel est son projet politique ? Quels sont les idéaux qui sous-tendent sa démarche ? Quelles traces veut-il laisser dans l'histoire politique de la RDC ? Quelles sont les bases philosophiques et idéologiques de son action ? L'auteur présente ce qui caractérise et rend spécifique la démarche de Joseph Kabila. Pour lui, l'agir de Joseph Kabila se présente comme une réponse aux questions se posant quotidiennement à la société congolaise.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de lectures 6
EAN13 9782140054846
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

JeanPierre KAMBILAKANKWENDEWAMPUNGA
JOSEPH KABILA KABANGE E s s a i s u r u n e i d é o l o g i e d u p ro g rè s
Préface d’Henri Mova Sakanyi
Joseph Kabila Kabange
Essai sur une idéologie du progrès
Jean-Pierre KAMBILAKANKWENDE WAMPUNGAJOSEPHKABILAKABANGE
Essai sur une idéologie du progrès Préface d’Henri MOVASAKANYI
Comptes-rendus
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13788-9 EAN : 9782343137889
ECRIRE, REPETER, COMBATTRE Ecrire, décrire, expliquer, Reprendre les mêmes idées, les répéter, S’adresser, parler aux mêmes gens, Fuir la polémique, chercher le convergent, Tirer du désespoir, essuyer les mêmes larmes, Prêcher la vigilance, sonner l’alarme. Revenir sans cesse sur des idées semblables, Mettre le doigt sur des faiblesses comparables, Panser des plaies que l’oppresseur ne cesse d’ouvrir, Face à l’adversité, combattre sans perdre le sourire, Tel est le chemin, telle est la route proposée, certes, rude, Conduisant à l’espoir, sans effacer les inquiétudes. Lumumba a donné son sang, sa vie, Pour qu’à jamais notre peuple ne soit plus asservi, Nous avons pris, que nous reste-t-il à donner ? Quel qu’en soit le prix, la soumission sera détrônée. Le prix sera lourd, le temps long et la charge pénible, La liberté, la dignité ne s’offrent pas, ne sont achetables. Notre futur se construira par la sueur et le sang, Unique condition pour chasser les agissements abrutissants, Travail, rigueur, sérieux et persévérance, Chemin du rêve des pères de l’indépendance, Tendre la main, ne conduirait qu’à l’errance, Et emporterait nos espoirs dans la désespérance. Et alors, que viens-je faire dans cette arène ? Apporter ma modeste contribution sur cette scène, Les uns soutiennent par leurs courages,
͹
J’ai choisi d’offrir l’écriture en héritage, Une bien petite chose, à quoi sert l’écriture ? A dire, à transmettre, sans placage, ni argenture. Ecrire ! Pour s’acquitter de sa dette, Ecrire pour rendre sans se désendetter, Afin que le destinataire de l’écrit d’aujourd’hui, Demain, devienne conteur d’une histoire épanouie, Ainsi, la chaîne du devoir ne s’arrêtera point ! Une tâche à accomplir pour faire des milliers de témoins. Tel est mon devoir ! Tel est ton devoir !
ͺ
Préface de ͳ Henri MOVA SakanyiLa fin de la guerre froide avait distillé dans les opinions publiques l’étrange concept de «La fin de l’Histoire; en d’autres termes,» de Francis Fukuyama la fin des grandes idéologies ȋsocialisme, communisme, capitalismeȌ qui structurèrent jadis la marche du monde. Le conditionnement intellectuel subséquent à l’idée de la fin des idéologies aboutit à la fameuse théorie de la défaite de la pensée politique qui décourage depuis toute réflexion sur l’idéologie. Ce livre arrive comme un pavé dans la mare. Son propos nous tire de notre endormissement en nous rappelant que les joutes intellectuelles sur les idéologies sont toujours d’actualité dans le combat politique. Son contenu vise à nous faire revenir aux fondamentaux de la pensée politique. Diriger, c’est entraîner le peuple vers un idéal, vers un rêve. Diriger, c’est indiquer une direction, au peuple. Et l’adhésion du peuple à une idée, à une idéologie, présuppose la construction d’une vision du monde. Le terme allemand «Weltanschauung» rend mieux cette exigence. Les tenants de l’empirisme technocratique soutiendraient qu’il faut «d’abord agir» et conceptualiser par la suite. Prenant à contre-pied cette
ͳ Professeur des Universités, (enri MOVA Sakanyi est le Secrétaire Général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie ȋPPRD en sigleȌ.
ͻ
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents