L
154 pages
Français

L'Europe pronostic vital engagé!

-

154 pages
Français

Description

Cet ouvrage propose une vision européenne différente à travers une démarche « plurielle », qui relate l'histoire de l'Europe, explique son organisation et lance des débats porteurs de questionnements et de solutions. Ce redressement de situation s'avère très complexe car l'UE a été mal préparée avec une absence d'anticipation des problèmes qu'elle pouvait générer.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 février 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140070648
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Il ne suf t pas de constater que l’Union Européenne s’effondre. Les responsables
politiques ont l’obligation de réagir de toute urgence.
Cet ouvrage propose une autre vision européenne, mais pas seulement, car le monde
entier s’enferme dans une dégringolade qualitative, économique et sociale. La situation
s’avère grave !
Notre démarche est « plurielle » :
- relater l’histoire de l’Europe en sélectionnant des dates ou périodes déterminantes
et en décrivant son évolution et le rôle de ceux qui l’ont conçue,
- expliquer son organisation et le fonctionnement des institutions qui la composent,
- lancer des débats porteurs de questionnements et de solutions notamment sur :
les dérapages qui nous mènent à une chute rapide, la disparité de la scalité, ce que
l’on doit craindre du régionalisme au sein de certains pays, et des États qui semblent
avides de retrouver leur autonomie dans le cadre d’une totale souveraineté.
Ce redressement de situation s’avère très complexe car l’UE a été mal préparée avec
une absence d’anticipation des problèmes qu’elle pouvait générer.
Le fait d’avoir travaillé en entreprises privées en qualité de cadre (PMI et
GE) m’a énormément apporté pour ensuite enseigner à des élèves de
baccalauréat et à des étudiants de BTS, lorsque je suis devenue plus tard
professeur certi é en économie-gestion. En effet, j’ai pu bâtir des cours
plus concrets. Les jeunes gens se sont montrés davantage attentifs et
réceptifs, et n’ont pas boudé la participation orale. Métier qui m’a de plus passionnée.
Monique Fernez
Ma carrière au sein d’une mutuelle de la Fonction Publique m’a conduit
à des responsabilités importantes en matière de gestion. Aujourd’hui,
j’engage une démarche de partage d’expérience en dispensant des cours
à des étudiants en licences (management des entreprises). Bien que
néophyte dans le domaine des affaires européennes, mon parcours me
permet de porter un regard critique sur la manière dont elles sont gérées.
Alain Guillot
ISBN : 978-2-343-13463-5
16 €
L’EUROPE
PRONOSTIC VITAL ENGAGÉ !
Mooniniqquuee Fe Ferrnneezz
Alain Guilloott
L’EUROPEE
PRONOSTIC VITAL ENGAGÉÉ ! !
Monique Ferrnneezz
L’EUROPE
PRONOSTIC VITAL ENGAGÉ ! Alain Guillilloott





L'EUROPE
PRONOSTIC VITAL ENGAGÉ !






















Questionner l’Europe
Collection dirigée par Bruno Péquignot

Les questions européennes sont aujourd’hui au centre de la
vie sociale, économique culturelle et politique en France
comme dans l’ensemble des pays qui participent à l’Union
européenne ou non. Cette collection accueille des ouvrages qui
contribuent et participent aux débats et controverses sur ces
questions.

Déjà parus


Patrick MONOD-GAYRAUD, Ni Dieu ni l’Amérique ne
sauveront la Pologne, 2017.
David DUARTE, Le récit de l’Europe. Pour un imaginaire
politique européen, 2017.
Jean-Daniel BOYER et Maurice CARREZ, Marchés, réseaux
commerciaux et construction de l’Europe, 2016.
Patrice VIVANCOS, L’Europe à contre-pied, 28 villes, 28 pays,
28 thèmes, 2016.
Hugues RABAULT (Dir.), L’ordolibéralisme, aux origines
de l’Ecole de Fribourg-en-Brisgau, 2016.
Richard SITBON, La France, peuple élu de l’Europe ?,
2016.
Katja BANIK, Les relations Chine-Europe : à la croisée des
chemins, 2016.
Arno MÜNSTER, La réprobation de l’Allemagne ou les
vraies raisons du nouveau ressentiment anti-allemand,
2016.
Yves ACHILLE, L’Europe dans l’impasse, 2015.
Mathieu PETITHOMME, Dépolitiser l'Europe, Comment les
partis dominants évitent le conflit sur l’intégration
européenne, 2015.
Marie-Claude MAUREL, Pascal CHEVALIER, Guillaume
LACQUEMENT (coord.), Transfert et apprentissage du
modèle Leader en Europe centrale, 2014.
Monique FERNEZ
Alain GUILLOT




L'EUROPE
PRONOSTIC VITAL ENGAGÉ !
























Mise en page et illustration graphique effectuées par
Daniel DUBOIS.


















© L’Harmattan, 2018
5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.editions-harmattan.fr

ISBN : 978-2-343-13463-5
EAN : 9782343134635
Il ne suffit pas de constater que l’Union Européenne s’effondre.
Les responsables politiques ont l’obligation de réagir de toute
urgence afin de se réapproprier la zone qui montre aussi une
sérieuse montée du sécessionnisme dans quelques pays par le choix
du nationalisme, du populisme, en fait du souverainisme.
Notons aussi que le grand nombre d’institutions européennes,
coûte fort cher aux citoyens et ne permet pas d’aboutir.
Aller d’incantations en incantations et ne proposer derrière
aucune réforme porteuse de crédibilité face au reste du monde ne
permet justement pas d’avancer avec bon sens : « il faut réformer
l’Europe », « pour une Europe unie, démocratique et solidaire »,
« le chemin emprunté ne peut conduire à une zone européenne
forte, exemplaire et productive », « l’Europe ne s’en sortira pas
comme cela », « l’Europe n’a pas été préparée » … Il y a
effectivement beaucoup d’appels au changement sans réponse.
Cet ouvrage propose une autre vision européenne, mais pas
seulement car le monde entier s’enferme dans une dégringolade
qualitative, économique et sociale. La situation s’avère grave !
Afin d’étayer nos points de vue, nous avons utilisé des
statistiques chiffrées récentes, et qui sont d’ailleurs très
révélatrices : nombre de ces données confirment en effet les
dysfonctionnements nuisibles.







7



























ère1 Partie : La création de l’Europe :
1. Le concept européen germe lentement au gré des invasions
et des conquêtes :……………………………………………13
1.1. Les Celtes : Des tribus qui surent s’enrichir jusqu’à
devenir objet de convoitise pour Jules César..................13
1.2. Alexandre le Grand : Le rêve d’un empire universel…...14
1.3. CLOVIS : « Les Francs, précurseurs de l’Europe »…...15
1.4. CHARLEMAGNE : Son empire préfigure-t-il l’esprit
européen ?.......................................................................16
2. L’idée de l’Europe prend corps : Elle se façonne grâce à la
conviction de personnages illustres..........................................17
2.1. ERASME ………………………………………………17
2.2. SOLIMAN ……………………..…18
2.3. CHARLES QUINT …………………………………….19
2.4. Les Valois……………………………………………....20
2.5. L’Europe des Lumières ………………………………..20
2.6. Charles-Maurice TALLEYRAND PERIGORD ………22
2.7. George C. MARSHALL : Le plan MARSHALL……….24
2.8. Winston CHURCHILL : Des États-Unis d’Europe……25
2.9. Les Pères fondateurs de l’Europe : Jean MONNET,
Robert SCHUMAN, Konrad ADENAUER……………27
3. L’Europe devient réalité …………………………………...30
ème2 Partie : Les institutions européennes : Comment
fonctionnent-elles ?
1. Présentation des institutions ……………………………39
2. Le Conseil Européen………………………….40
3. La Commission Européenne…………………………….41
9
4. Le Conseil de l’Union Européenne (ou Conseil des
ministres)……………………………....…...……………..42
5. Le Parlement Européen…………………………...…….43
6. Le Comité des régions…………………………………...44
7. é Economique et Social Européen…………....45
8. Les organes de contrôle………………………………….46
9. financiers…………………………………...48
10. Le Mécanisme Européen de Stabilité…………………..51
ème3 Partie : Débats sur l’Europe
1. Les dérapages actuels appellent à faire un sérieux point,
car force est de constater que le manque d’anticipation, de
clairvoyance, de raisonnement cohérent et de volonté
politique, nous mènent à la dégringolade …………….....55
2. Qu’en est-il de la fiscalité au sein de l’union
Européenne ?.....................................................................74
3. Que faut-il penser de l’emploi en Europe et en
France?.................................. ............................................79
4. Quid des systèmes de protection sociale en Europe ?
Comparons l’Allemagne et la France ………………….84
5. Les Chambres hautes en Europe ……………………….88
6. Brexit et autres, et maintenant que devons-nous faire ?...91
7. Le résultat autrichien…………………………………..100
8. L’Italie et son vote aux municipales partielles..............104
9. Les derniers votes allemand et hongrois qui confirment
la montée du nationalisme et du populisme dans l’Union
Européenne……………………………………………..106
Pour conclure :
• TAFTA (Trans-Atlantic Free Trade Agreement)……...111
• CETA (Canada-EU Trade Agreement)………………...117
Données économiques …………………………………………126
Rappel de quelques notions utiles (classement par ordre
alphabétique)………………………………………………….....133
10






ère
1 Partie :
La création de l’Europe





"Un jour viendra où, vous tous, nations du continent, sans perdre
vos qualités distinctes et vos glorieuses individualités, vous vous
fondrez étroitement dans une unité européenne, et vous constituerez
la fraternité européenne."


Victor Hugo (1849)




































ère1 Partie : La création de l’Europe :

1. Le concept européen germe lentement au gré des invasions
et des conquêtes :
1.1. Les Celtes : Des tribus qui surent s’enrichir jusqu’à
devenir objet de convoitise pour Jules César.
Selon les écrits de Jules César dans ses commentaires de la
guerre des Gaules, la Gaule se divise en trois parties, l’une habitée
par les Belges, une autre par les Aquitains et la troisième par ceux
qui se nommaient dans leur propre langue les Celtes (et dans la
nôtre les Gaulois).
Les Celtes se comportent déjà en Européens et construisent un
territoire de vie commune réunissant une multitude de peuples
(entre cent et cent cinquante tribus). Il n’y a donc pas un peuple
celte mais une juxtaposition de peuples possédant des langues
variées issues d’une très longue histoire.
Leur culture est principalement orale et l’ensemble des tribus
celtes n’a pas de véritable unité politique. Ils ne se définissent
d’ailleurs pas eux-mêmes comme Celtes, mais comme des Eduens,
des Arvernes, etc… Ils s’identifient donc en premier lieu comme
appartenant à une tribu spécifique.
Cinq siècles avant Jésus-Christ, le territoire celte constitue les
prémices de l’esprit européen. En effet, il se construit sur un
processus interculturel, enrichi par une circulation très importante et
très ancienne de personnes, de biens et d’idées.
Les populations celtes sont surtout composées de commerçants
et d’artisans, qui s’ouvrent sur l’extérieur. Cela leur permet
d’amasser une richesse considérable qui sera objet de convoitise
pour le peuple romain. L’invasion qui en découlera aura une
importante répercussion sur l’évolution des populations celtes. Elles
vont très rapidement assimiler les apports italiens. Elles perdront
inexorablement leurs spécificités pour s’approprier définitivement
la culture romaine.
13
1.2. Alexandre le Grand : Le rêve d’un empire universel :
Biographie :
 Né à Pella, Grèce (Macédoine) le 21/07/-356 et mort à
Babylone, Mésopotamie (Irak) le 13/06/-323
 Couronné roi à 20 ans, victorieux de nombreux combats, il
conquiert un immense empire.
 Par ses succès militaires, il contribue également au
développement de la culture grecque en dehors de ses
frontières.


Alexandre le Grand et l’Europe :
A la mort de son père Philippe II, Alexandre le Grand hérite
d’un petit royaume, la Macédoine. En dix ans, il le transforme en
empire s’étalant de l’Egypte aux portes de la Chine. On pourrait
donc être tenté de le classer parmi les conquérants de l’histoire du
Monde, envahi par l’orgueil et pétri de despotisme.
Il est vrai qu’Alexandre le Grand est un stratège hors du
commun et qu’il excelle dans l’art de la guerre. Néanmoins, il serait
absurde de limiter sa description à cette simple qualité.
Ce qui distingue Alexandre le Grand des autres conquérants,
c’est son souci de tempérer l’humiliation des peuples vaincus en
instituant un véritable partage des cultures. Alexandre le Grand
respecte les croyances des nations conquises. Il adopte même
certaines de leurs coutumes parmi les plus contestables comme la
polygamie. C’est ainsi qu’il organise à Suse le mariage de dix mille
de ses officiers et soldats avec autant de jeunes filles perses.
Luimême épouse une princesse perse, la célèbre Roxane.
Le dessein d’unité d’Alexandre va bien au-delà du simple
partage des cultures. Au fil de ses conquêtes, il met en place un
gouvernement commun aux Grecs, aux Macédoniens et aux Perses.
Il dépasse alors les antiques divisions entre les cités et les
oppositions ethniques.
14