//img.uscri.be/pth/ebbf8628c9a08f285ff6a00e5bbb7c284fd7047f
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'organisation d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique

De
124 pages
Le groupe Al-Qaïda au Maghreb Islamique s'est internationalisé et restructuré en profondeur depuis quelques années. Les intérêts étrangers sont pris pour cible, les enlèvements se multiplient et la France est directement visée. La zone d'action d'AQMI s'étend désormais sur l'ensemble du Maghreb et du Sahel mais aussi en Europe. Cependant, la menace que fait peser AQMI est difficile à appréhender et alimente de nombreux soupçons de manipulations. Plusieurs faits troublants peuvent accréditer la thèse d'une illusion de la terreur. L'auteur analyse la réalité de la menace "AQMI".
Voir plus Voir moins

L’ORGANISATION D’AL-QAÏDA AU MAGHREB ISLAMIQUE

Réalité ou manipulations ?

Du même auteur Les enseignements de 1968: l’évolution du maintien de l’ordre jusqu’à nos jours, dans « Histoire de la gendarmerie mobile en Ile-deFrance », sous la direction du général de division Pierre Durieux, Paris, Éditions SPE Barthélémy, 2006.

© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-13892-6 EAN : 9782296138926

Gwendal DURAND

L’ORGANISATION D’AL-QAÏDA AU MAGHREB ISLAMIQUE

Réalité ou manipulations ?

Notes de Conjoncture Dirigée par François Manga-Akoa
En ce début de siècle où l’évolution exponentielle des nouvelles technologies de l’information et de la communication révolutionne tous les secteurs d’activité et du savoir, tout en contractant l’espace et le temps, l’information élaborée est plus que jamais une matière première stratégique. La collection « Notes de Conjoncture » produit et propose à ses lecteurs des études sectorielles et régionales spécifiques pour répondre aux besoins des acteurs économiques, des décideurs politiques, militaires et diplomatiques. Ces notes relèvent non seulement de l’analyse des risques, de la réglementation, mais aussi de la prospective. Elles prennent en compte tous les aspects qui peuvent affecter l’environnement économique et institutionnel d’un pays.

Déjà parus : DENANTES-TEULADE, Malabo, Guinée-Equatoriale. Le nouvel eldorado pétrolier de l’Afrique, 2009. STRATEGICO., Bénin 2009, 2009. STRATEGICO., Algérie 2008, 2008. STRATEGICO., La République démocratique du Congo 2008, 2007. STRATEGICO., Guinée Conakry 2008, 2007. STRATEGICO., Niger 2008, 2007.
S.

Au contre-amiral Jean-François Coustillière pour sa confiance et ses encouragements, A Kajia et Yseult pour leur soutien et leur patience.

« Nous avons le pouvoir de construire le monde auquel nous aspirons, mais seulement si nous avons le courage de prendre un nouveau départ, en gardant à l’esprit ce qui a été écrit. […] Les habitants du monde peuvent cohabiter en paix. Nous savons que telle est la vision de Dieu. C’est maintenant notre tâche sur cette Terre. » Barack Obama, Le Caire, 4 juin 2009.

SOMMAIRE PREMIERE PARTIE : DU GSPC A AQMI, LA CONQUETE DU MAGHREB L’héritage algérien du GSPC Le modèle irakien Sous la bannière d’Al-Qaïda DEUXIEME PARTIE: L’INTERNATIONALISATION DE LA « FRANCHISE » Une organisation structurée ? Panorama des groupes salafistes maghrébins fédérés par AQMI. Quelles cibles pour quelle menace ? TROISIEME PARTIE : UNE TERREUR FABRIQUEE ? Le spectre de la manipulation Al-Qaïda et Internet, le « Jihad par l’image » Un terrorisme islamiste « utile »

INTRODUCTION
Attentat contre l’ambassade de France à Nouakchott le 8 août 2009, enlèvement de Pierre Camatte au Mali le 26 novembre 2009, assassinat de Michel Germaneau au Niger le 25 juillet 2010, enlèvement de sept otages dont cinq Français sur le site minier d’Arlit au Niger le 15 septembre 2010, mort des deux otages enlevés à Niamey le 7 janvier 2011 lors de l'opération menée le lendemain par les forces spéciales françaises pour les libérer. Depuis quelques mois, Al-Qaïda au Pays du Maghreb Islamique ne cesse de s’afficher à la « une » des médias. La France est frappée, la menace terroriste s’étend désormais sur les deux rives de la Méditerranée et s’implante durablement au Sahel. C’est en décembre 2007, lors du double attentat d’Alger contre le Conseil constitutionnel et contre l’immeuble du Haut-Commissariat aux Réfugiés de l’ONU, double attentat qui a coûté la vie à quarante-deux personnes, que l’opinion publique européenne prend conscience qu’Al-Qaïda a créé une « franchise » au Maghreb. Mais c’est l’annulation du rallye automobile Lisbonne-Dakar suite à l’assassinat de quatre Français en Mauritanie le 24 décembre 2007 qui a frappé les esprits. Après l’Afghanistan, l’Irak ou l’Asie, l’organisation d’Oussama Ben Laden s’est implantée au Maghreb, très exactement depuis le 11 septembre 2006, date à laquelle le GSPC, Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat, a annoncé officiellement son ralliement à AlQaïda1.
1 Dans une vidéo diffusée le jour anniversaire des attentats du 11 septembre, Ayman Al-Zawahiri, numéro deux d’Al-Qaïda annonçait une « bonne nouvelle » : le rattachement officiel à Al-Qaïda du GSPC algérien. Il désigne clairement la France et les Etats-Unis comme cible en

11

La matrice de l’organisation d’Al-Qaïda au Pays du Maghreb Islamique s’articule autour de l’ancien GSPC, luimême héritier des groupes islamistes armés issus de la guerre civile algérienne. Pourtant, les actions et les ambitions de la nouvelle organisation dépassent largement le cadre du territoire algérien. En passant sous la bannière d’Al-Qaïda, le groupe a changé radicalement de stratégie et de tactique. S’inspirant de l’insurrection irakienne et des modes d’action développés par le chef de « Al-Qaïda au Pays des Deux Fleuves », le Jordanien Abou Moussab Al-Zarqawi, l’organisation maghrébine a entamé une profonde mutation pour recourir aux attentats suicides, aux attaques à la voiture piégée, aux enlèvements, en ciblant prioritairement les intérêts étrangers. L’émir d’AQMI, Abdelmalek Droukdal, alias Abou Moussab Abd Al-Waloud a entamé une politique d’internationalisation affirmée et a tenté de structurer la fédération constituée par le regroupement des mouvements islamistes maghrébins. Ses déclarations et les communiqués diffusés sur Internet ont montré un glissement très net des préoccupations nationales et locales vers des enjeux régionaux et internationaux. Ainsi, la « glocalisation » est probablement le concept qui explique le mieux la dynamique recherchée par Al-Qaïda au Maghreb Islamique, reflétant l’imbrication de deux logiques concurrentes, la « globalisation » d’une part et la « localisation » d’autre part qui se répercutent à tous les échelons des sociétés maghrébines : politique, social, économique et culturel. Se nourrissant du mal-vivre de la jeunesse du Maghreb, Al-Qaïda développe une idéologie nihiliste de lutte sans merci contre l’Occident, accusé d’avoir
déclarant que « cette union bénie sera un os dans la gorge des croisés américains et français (…) et fera naître la peur dans le cœur des traîtres et des fils mécréants de la France ».

12