L'urbanité des marges

-

Français
338 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Alors que les circulations s'intensifient et se diversifient au Proche-Orient, la question de la place des migrants et réfugiés dans les villes se pose avec acuité. Relégués dans les espaces les moins légitimes, ils infléchissent les processus de marginalisation par leurs pratiques et initiatives. Ils évoluent ainsi aux limites et au coeur des sociétés citadines. A Beyrouth, Amman ou Damas, comme à Paris, Calais, Athènes, ils questionnent les sociétés contemporaines sur la place de l'Autre.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 septembre 2012
Nombre de lectures 21
EAN13 9782296503878
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
©
Cet ouvrage a été réalisé avec le concours de l’Institut français du Proche-Orient
ISBN 978-2-36085-022-8 ISSN 2108-9612
illustration de couverture : Damas depuis le Mont Qassiun
© Charlotte Gonzalez
 48 rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie 75004 Paris [2012]
C ’ ontributeurs de l ouvrage Myriam Ababsa. Géographe spécialiste du monde arabe, norma-lienne et agrégée de géographie, elle est chercheuse associée à l’ifpo. Ses travaux portent sur les politiques publiques de développement en Syrie et en Jordanie. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages, le dernier étant Villes, pratiques urbaines et construction nationale en Jordanie, 2011,ifpo. Michel Agier. Anthropologue (irdetehess), il conduit des recherches sur les relations entre la mondialisation humaine, les conditions et lieux de l’exil, et la formation de nouveaux contextes urbains. Il a récemment publiéLe couloir des exilés(éd. du Croquant, 2011) etRéfugiés, sinistrés, sans-papiers,Téraèdre, 2012). Jalal Al Husseini(Amman). Il est l’auteurest chercheur associé à l’ ifpo de plusieurs études sur les volets politiques et socio-économiques de la question des réfugiés palestiniens, et plus généralement sur les questions d’assistance humanitaire et de politiques de réduction de la pauvreté. Julien Breta soutenu sa thèse en sociologie en juin 2011,Travail glo-bal et production d’un individu servile. Activités économiques et migrations de travailleurs non arabes au Liban(Université Lyon-2). Il est depuis 2009 aterà l’Université du Havre. Sylvaine Bulle. Sociologue (gspm-ehess), elle travaille en particu-lier sur les sociétés en conit au Proche-Orient et notamment Israël et Territoires palestiniens. Ses recherches concernent principalement une anthropologiedelaguerreetunesociologiedesépreuvesdejusticedansle cadre des régimes politiques bordés par la violence ou la séparation. Amanda Dias. Chercheuse post-doctorante auprès de Global Prayers (Europa-Universität Viadrina, Francfort; Maison des Cultures du Monde, Berlin), elle est docteure en sociologie en cotutelle internationale à l’ehesset l’Université de l’État de Rio de Janeiro. Agnès Deboulet. Sociologue et urbaniste. Professeure à l’université Paris-8-Saint-Denis et chercheuse au Centre de recherches sur l’habitat, umrLavue ducnrs. Elle travaille sur l’accès à la ville dans les villes méditer-ranéennes, ainsi que les effets sociaux et spatiaux de l’internationalisation. Les migrations sont ainsi devenus un de ses thèmes de travail.
Kamel Doraïest chargé de recherche aucnrsàmigrinter(umr7301 – Université de Poitiers). Ses principales thématiques de recherche portent sur la réexion autour de la question de l’asile et des réfugiés au Moyen-Orient, des recompositions géopolitiques et des nouvelles dynamiques migratoires du Moyen-Orient vers l’Europe du Nord. Il conduit actuelle-ment des recherches sur les Irakiens en Syrie ainsi que sur le processus d’urbanisation des camps de réfugiés palestiniens au Liban. Khadija Fadheldoctorante en géographie à l’Université de est Provence. Elle travaille sur les dynamiques socio-spatiales des Palestiniens dans les camps de réfugiés implantés autour de Damas. Elle a été boursière de l’ifpode Damas entre 2005 et 2008, et elle y est aujourd’hui chercheur associé. Sari HanaI. Professeur de sociologie à l’Université américaine de Beyrouth et rédacteur en chef deIdafat,revue arabe de sociologie. Il a été directeur du Centre palestinien sur les refugiés et la diaspora (shaml) et depuis 2011, il est membre du comité scientique de l’Association inter-nationale de sociologie. Taylor Longest doctorant en travail social et en sciences politiques à l’Université du Michigan (États-Unis). Il est également consultant pour la société Pursue Ltd à Beyrouth. Il a publié dans plusieurs revues acadé-miques dont leJournal of Refugee Studies, lerusiJournal, leJournal of the History of Childhood and YouthetConict, Security & Development. Daniel Meier. Docteur en sociologie politique, il a enseigné à l’iheidet à l’Université de Genève, à l’Université Ca’Foscari de Venise et au départe-ment d’urbanisme de l’Université libanaise. Auteur de plusieurs ouvrages et articles, il poursuit des recherches postdoctorales sur les liens entre frontières et identités au St-Antony’s College de l’Université d’Oxford. Lamia Missaouisociologue et anthropologue (Laboratoire est prin-temps,cnrs). Les thèmes qu’elle a particulièrement investis sont ceux de l’apparition d’initiatives économiques durant la migration et des condi-tions et formes des mixités sociales, de métissages, entre migrants étran-gers et indigènes exclus de l’insertion économique dans l’espace de nos villes européennes.
Nicolas Puig. Anthropologue à l’ird(urmis), il étudie les relations entre pratiques spatiales et expériences sociales en contexte urbain, notamment en s’intéressant aux milieux musiciens et aux créations artistiques. Il tra-vaille à Tozeur (Sud tunisien), au Caire et poursuit une recherche sur les réfugiés palestiniens au Liban. Dernier ouvrage publié :Farah. Musiciens de noce et scènes urbaines au Caire, (Actes Sud-Sindbad, 2010). Alain Tarrius. Membre du laboratoiremigrinter1994, depuis professeur d’anthropologie et de sociologie urbaine à l’Université de Toulouse-Le-Mirail. Depuis 1985, il étudie les sociabilités des transmi-grants. Ses travaux prennent systématiquement à témoin l’articulation de l’Europe méridionale, y compris Balkans, avec les rives sud et est de la Méditerranée. Derniers ouvrages :La remontée des Sud : Marocains et Afghans;(L’Aube 2007) Migrations internationales et nouveaux réseaux criminels(Trabucaire, 2010).
SOMMAIRE
introduc........................................................................................ tion........................  . ................................ insertions urbaines et espaces relationnels des migrants et réfugiés au Proche-Orient (Nicolas Puig & Kamel Doraï)
11
première partie la gouvernance des camps palestiniens et de leurs extensions : l’aménagement au risque de la symbolique des espaces
préambule .............................................................................................................................................................29 temps, espace et politique (Michel Agier)
chapitre139 ............................................................................................................................................................. les camps de réfugiés palestiniens, soixante ans après (Jalal Al Husseini)
 63 chapitre2............... ..............................................................................................................  ................................ gouvernance, gouvernementalité et état d’exception dans les camps de réfugiés au Liban (Sari Hana & Taylor Long)
ch3.apitre ............................................................................................................................................................ la gestion des quartiers informels en Jordanie (Myriam Ababsa)
8
7
chapitre4 115  ............................................................................................................................................................. le camp de Jaramana : un espace marginal au cœur de l’agglomération damascène (Khadija Fadhel)
deuxième partie socialités migrantes
préambule 141  ............................................................................................................................................................ quelques étapes urbaines des transmigrant(e)s en Europe (Lamia Missaoui & Alain Tarrius)
chapitre5 ................ ......................................................................  151 ....... ................................................................ impasses résidentielles et citoyennetés en berne : migrants internationaux à Beyrouth (Agnès Deboulet)
chapitre6... 181  .......................................................................................................................................................... le jour des migrants. pratiques dominicales des migrants non arabes à Beyrouth (Julien Bret)
chapitre7 203  ............................................................................................................................................................. migrants et « établis » dans une banlieue de Beyrouth (Marie-Antoinette Hily)
troisième partie frontières spatiales, frontières intimes
préambule 227  .......................................................................................................................................................... l’horizon de la migration comme expérience de soi et comme plan de vie (Sylvaine Bulle)
chapitre8............................................................................................................................... 235  .............................. ville intimes. expériences urbaines des réfugiés palestiniens au Liban (Nicolas Puig)
chapitre ............................................................................................................................................................. 9 257 les Irakiens à Damas : dynamiques migratoires et nouvelles pratiques de la ville (Kamel Doraï)
chapitre10.........................................................................................................................................  277  ................ les marges identitaires chez les couples libano-palestiniens à Beyrouth et au Sud : une comparaison (Daniel Meier)
chapitre11 299  ......................................................................................................................................................... les résistances imagées ; icônes politiques dans deux espaces urbains à la marge (Amanda Dias)
 327 perspective . miseen........................................................................................................................... un Orient plus proche qu’il n’y paraît (Marie-Antoinette Hily)