La dette odieuse de l'Afrique

-

Livres
93 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Comment l’endettement et la fuite des capitaux ont saigné un continent
Dans La dette odieuse de l’Afrique, Boyce et Ndikumana révèlent le fait choquant que, contrairement à la perception populaire comme quoi l’Afrique ponctionne les ressources financières de l’Occident, le continent est en fait un créancier net du reste du monde. Le volume de la fuite des capitaux de l’Afrique est remarquable : plus de 700 milliards de dollars au cours des quatre dernières décennies. Toutefois, les actifs de l’Afrique détenus à l’étranger sont privés et cachés tandis que ses dettes extérieures sont publiques, dues par les peuples africains à travers leurs gouvernements.
Ndikumana et Boyce démasquent les liens intimes entre les prêts étrangers et la fuite des capitaux. Plus de la moitié de l’argent emprunté par les gouvernements africains dans les dernières décennies a « fuit » dans la même année, une partie importante étant déposée dans des comptes privés dans les mêmes banques qui ont fourni les prêts. Entre-temps, le service de la dette continue à drainer les ressources rares de l’Afrique, réduisant ainsi les fonds disponibles pour la santé publique et d’autres besoins de base. De façon provocatrice, les auteurs proposent que les gouvernements africains devraient répudier ces « dettes odieuses » dont leur peuple n’a tiré aucun avantage et que la communauté internationale devrait aider dans cet effort.
Un livre indispensable pour quiconque s’intéresse à l’Afrique, son avenir et ses relations avec l’Occident.
James K. Boyce est professeur d’économie à l’Université du Massachusetts, Amherst, où il dirige le programme sur le développement, la paix et l’environnement au Political Economy Research Institute. Ses écrits comprennent notamment : « La Paix et les fonds publics : politiques économiques pour le renforcement de l’État d’après-guerre » (coédité avec Madalene O’Donnell).
Léonce Ndikumana est professeur d’économie à l’Université du Massachusetts, Amherst, où il est Directeur du programme sur la politique de développement en Afrique. Il a assumé les postes de Directeur des politiques opérationnelles, de Directeur de recherche à la Banque africaine de développement et de Chef de l’analyse macroéconomique à la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 novembre 2019
Nombre de visites sur la page 145
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0000 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
La dette odieuse de l'Afrique
A nos familles
Ladette odieusedel'Afrique
Comment l'endettement et la fuite des capitaux ont saigné un continent
Léonce Ndikumana & James K. Boyce
Publié par Éditions Amalion 2014 Première Édition brochée 2013
Éditions Amalion BP 5637 Dakar-Fann Dakar CP 00004 Senegal http://www.amalion.net
© Léonce Ndikumana et James K. Boyce, 2013
Traduit de l'anglaisAfrica's Odious Debts: How foreign loans and capital flight bled a continentpublié en 2011 par Zed Books Ltd., 7 Cynthia Street, London N1 9JF, UK et Room 400, 175 Fifth Avenue, New York, NY 10010, USA.
ISBN 978-2-35926-022-9 (paperback) ISBN 978-2-35926-023-6 (ebook)
Traduction: Architexte Conception couverture: Anke Rosenlöcher
Tous droits de reproduction, de traduction, d'adaptation, de représentation réservés pour tous pays.
Table des matières
Tableaux Figures Photos Acronymes Les auteurs Remerciements Introduction 1 | Récits de l'ombre de la finance internationale 2 | Mesurer la fuite des capitaux d'Afrique 3 | La porte tournante 4 | Le coût humain 5 | Quelle stratégie pour demain? Annexe 1. Tableaux Annexe 2. Séminaire de haut niveau sur la fuite des capitaux en Afrique subsaharienne Notes Bibliographie
Tableaux
Tableau1.1. Exemples de prêts consortiaux Tableau 1.2. Dette extérieure : les dix pays les plus endettés Tableau 2.1. Mesurer la fuite des capitaux (exemple : l'Angola en 2008) Tableau 2.2. Fuite de capitaux : les dix pays d'Afrique les plus touchés Tableau 2.3. Corrections liées à la fausse facturation et aux écarts dans les envois de fonds Tableau 3.1. Liens entre l'emprunt étranger et la fuite des capitaux Tableau 4.1. Mortalité infantile Tableau 4.2. Dépenses publiques de santé Tableau A.1. Dette extérieure, 2008 Tableau A.2. Fuite des capitaux, par pays Tableau A.3. Mortalité infantile, dépenses publiques de santé et service de la dette, par pays