//img.uscri.be/pth/cb23c9a75736af9a5adde9a5d23b97216a1236b5
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La réforme du secteur de la sécurité en République centrafricaine

De
216 pages
La République centrafricaine a connu un éclatement substantiel de son appareil sécuritaire, qui a nécessité une réforme du système global du pays. Cette réforme a permis une mise en route des activités à court terme. Les invasions violentes de la Seleka en 2013 et des anti-Balaka en 2014 ont effrité les systèmes de sécurité de la RCA. C'est pourquoi il faut reconstruire, et non réformer, le secteur de la sécurité centrafricaine.
Voir plus Voir moins
 
Etudes africaines
Série Politique
Yves Gatien Goo La réforme du secteur de la sécurité en République centrafricaine
La réforme du secteur de la sécurité en République centrafricaine
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions Germain KUNA MABA MAMBUKU, Le Kongo Centra face à la crise de leadershipEssai sur la lutte politique de Bundu dia kongoet des pseudos leaders Né-Kongo,2016 Abdoulaye TAMBOURA,Le conflit touareg et ses enjeux géopolitiques au Mali, Géopolitique d’une rébellion armée, 2016. Didier N’KUPA Ntikala E-Benya,Le Congo-Kinshasa, une République démocratique ?,2016. Éric NGANGO YOUMBI,La justice constitutionnelle au Bénin, Logiques politique et sociale, 2016. LENDJA NGNEMZUE Ange Bergson,Les Babitchoua. Parenté, chefferie et résistance aux Allemands dans le sud-est bamiléké, 2016. BELEBENIE Pierre,Les transformations de la fiscalité locale au Cameroun, 2016. MAKENGO NKUTU Alphonse,La théorie générale du droit constitutionnel et les institutions politiques, sous la Première, Deuxième et Troisième République de la République démocratique du Congo, 2016. EBALÉ Raymond,Les Accords de Partenariat Economique entre l’Union Européenne et les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), 2016. MINKALA NTADI Pierre,La tutelle politique dans la production de l’information de presse en Afrique francophone, Le cas du Congo-Brazzaville, 2016. ASSOUMAN Kouadio Amos,Le rôle des préfets et sous-préfets de Côte d’Ivoire, Gestion et prévention efficaces des conflits communautaires dans un contexte de sortie de crise, 2016.
Yves Gatien GOLO La réforme du secteur de la sécurité en République centrafricaine
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07258-6 EAN : 9782343072586
DÉDICACE
A feu notre Papa GOLO Gaston, qui nous a appris le sens de la sécurité et qui a vécu l’insécurité dans sa chair,qu’il retrouve ici l’expression de sa Trace.A toutes les victimes sur le territoire centrafricain de l’irresponsabilité de l’Etat centrafricain d’assurer leur sécurité, qu’elles retrouvent ici l’expression de l’imprescriptibilité.
REMERCIEMENTS
A l’orée de ce travail, je tiens à remercier très profondément le Professeur Martial AHIPEAUD et le Docteur Philippe ASSALE qui ont canalisé cette réflexion pour qu’elle se fraie un chemin et prenne laforme. présente Qu’ils retrouvent ici leur contribution pour reconstruire les Forces de Défenses et de Sécurités Centrafricaines. Très sincèrement, je remercie l’Unité des Institutions de la Sécurité (UIS) du Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA) qui a permis mon accession à la documentation sur la RSS en Centrafrique. Qu’elle re trouve ici sa contribution au développement du monde scientifique. Je voudrais remercier particulièrement le Colonel Junior Edmond De Fabribeckers, chef de l’UIS à l’époque, avec qui j’ai eu des échanges profonds sur la RSS en RCA, même si, parfois, notre chemin de réflexion et de vision se sépare. Laquelle divergence est normale, nécessaire et acceptable dans le monde scientifique. Je ne saurais commencer cette réflexion sans remercier ma maman chérie Madame GOLO MBA MarieAngèle, qui a assuré notre sécurité et dont la maternité ne peut nous laisser insensé ; toutes les familles GOLO, NINGAM, KIBI, NAGUIDENGAR, SIHOUDJIM, YANGARAL ; tous ceux et celles qui ont contribué d’une façon ou d’une autre à la réussite de cette réflexion.