La société émancipatrice
188 pages
Français

La société émancipatrice

-

188 pages
Français

Description

La culture humaine en ce début de XXIe siècle est marquée de profonds déséquilibres environnementaux et sociaux. La transformation radicale des sociétés sur des bases de justice sociale apparaît comme la condition pour que le genre humain poursuive son processus de libération et soit enfin fidèle à la démarche éthique qui le singularise. Pourtant, les révolutions ont toutes échoué. Les adversaires de l'exploitation de l'homme par l'homme sont affaiblis et désorientés. Ils ont du mal à s'opposer aux politiques libérales antisociales. Comment galvaniser les résistances ? Est-il possible de refonder l'idéal émancipateur ? Que devrait être une société émancipatrice ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 novembre 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140105159
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Charles MAURICE
LA SOCIÉTÉ ÉMANCIPATRICE
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
LA SOCIÉTÉ ÉMANCIPATRICE
Ouverture philosophique Collection dirigée par Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Élie VOLF et Michel HENRY,Rationalité en philosophie des sciences, 2018. Sylvie LOPEZ-JACOB et Éric DELASSUS (dir.),Ce que peut un corps,2018. Hichem GHORBEL,Le monde chez Diderot, Connaissance, interprétation et signification, 2018. Pascal GAUDET,Kant, Une sagesse pour notre temps, 2018. Auguste NSONSISSA,Refaire le(s) monde(s) ?, 2018. Gisèle GRAMMARE,Arts et artistes à vol d’oiseaux, Carnets, 2018. Ivan NEYKOV,Être et Bien, Le Bien en tant que le sens de l’Être, 2018. Blanchard MAKANGA,Philosophie, éthique et droits de l’existant,Une analyse écosophique des sociétés contemporaine,2018. Giscard Kevin DESSINGA,Éloge de la dissidence,Six leçons sur l’histoire de la philosophie,2018. Joël BIENFAIT,Le bonheur entre Jean-Jacques et Rousseau. Manifeste d'anti-croyance,2018. Stéphane VINOLO,: Spinoza, Smith,Par-dessus le marché Derrida, Girard. La transparence est l’obstacle, III, 2018.
Charles Maurice La Société émancipatrice
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-16150-1 EAN : 9782343161501
Remerciements
Je remercie ma compagne, Frédérique, pour sa relecture attentive.
ϱ
Sommaire
Présentation.............................................................. ..9
Chapitre 1 : État des lieux....................................... 13 La culture expression de la nature ...................... 13 La maîtrise de la nature....................................... 18 La maîtrise non maîtrisée.................................... 21 Un monde d’injustices ........................................ 29 Un monde en guerre............................................ 30 Annexe (« Un monde d’injustices ») .................. 33
Chapitre 2 : Pour quelles raisons l’humanité en est-elle arrivée là ? ............................................................. 43 L’insociable sociabilité, l’amour-propre, l’exploitation de l’homme par l’homme ............. 43 L’aveuglement techniciste .................................. 51
Chapitre 3 : Transformer la société pour émanciper l’homme......................................................................... 59L’éthique, la fin de l’exploitation de l’homme par l’homme .............................................................. 59 Accroître et approfondir l’espace de liberté........ 67
Chapitre 4 : La société émancipatrice.................... 83 L’idéal martyrisé ................................................. 84 De la nécessité de reconstruire l’idée d’une société émancipatrice ...................................................... 85 L’idéal de la société émancipatrice comme principe régulateur .............................................. 88 Un humanisme écologique.................................. 93
ϳ
L’autogestion articulée, forme de la gouvernance économique propre à la société émancipatrice . ..95 La question de l’État et l’autogestion du politique .. ..98 La guerre.................................................................. .103
Chapitre 5 : Comment y parvenir ?..................... 105 ................................... 105Réformisme/ Révolution La lutte contre l’aliénation au cœur du combat pour l’émancipation 113 Pas de société émancipatrice possible sans véritable transformation des rapports de production : propriété privée, propriété d’État.. 117 Dictature du prolétariat ou transition démocratique ........................................................................... 119 123La transition démocratique................................ 134La transition écologique.................................... Moyen/ Fin ........................................................ 138 Émancipation et violence .................................. 144
Chapitre 6 : Que faire aujourd’hui ?................... 153 L’offensive néolibérale ..................................... 153 Quelle stratégie politique adopter dans le temps présent ? ............................................................ 161 Conclusion 181
8
Présentation
La mystérieuse infinité de l’univers interpelle l’humanité qui, depuis les prémisses de son déploiement culturel, essaie de la comprendre, tentant par là-même de se situer dans l’immensité si difficilement pensable. Mais la remise en cause des illusions religieuses laisse l’homme seul, obligé de donner à son existence un sens, qui ne découlant pas d’une source supérieure hypostasiée, ne passe que par lui-même. L’apparition des premières formes de vie connues sur une planète du système solaire a abouti à l’émergence, entre autres, de notre espèce. Capable de se penser présent dans le monde, l’homo sapiens a modifié son environnement, laissant l’empreinte de son esprit sur la Terre. Libéré des liens de l’instinct, doté grâce à son intelligence, d’un espace de liberté qui lui laisse la responsabilité de ses actes, l’homme a agi de telle façon qu’il a construit son œuvre à ses dépens et à ceux de son cadre de vie naturel. Mais si les erreurs sont une conséquence de la liberté, nous savons aussi que cette dernière permet, en théorie, de les surmonter. L’être humain a donc en lui la capacité de se ressaisir. Il peut remédier aux errements qui, altérant le progrès, malmènent les hommes et dégradent la nature. L’émancipation humaine, à l’œuvre dans l’histoire malgré les détours, les arrêts, les reculs qui jalonnent son parcours, a besoin, pour poursuivre sa route, que l’homme devienne tout à fait fidèle à son essence éthique, ce qui ne pourra se faire en l’absence d’une modification radicale des fondations de nos sociétés. La fragile humanité, pétrie dans la pâte de l’animalité mais illuminée par l’esprit,
ϵ
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents