//img.uscri.be/pth/480156f5e591ee7e71b5132c8ada55c01127b9f7
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Sociétés arabes en mouvement

De
124 pages
L'irruption des sociétés arabes sur le devant de la scène est venue contredire les images convenues de sociétés monolithiques, "bloquées" par le poids des normes religieuses et de l'autoritarisme politique. Cet ouvrage se propose de rendre compte de la diversité de ces sociétés à travers l'analyse de pratiques sociales peu évoquées (aspirations et mobilisations des jeunes, conditions féminines, sexualité, modes de consommation et pratiques de loisirs, expressions religieuses diversifiées...).
Voir plus Voir moins

SOCIÉTÉS ARABES NEM UOEVEMTNrTs oicedéienndes ahc megnstne5,31SBN0€I8-2-:97993492-6ser-1L7ioutolévberaansrptnosséslupov-natedrul eededessolascènreffcsevtéiceséennvvetiteenis,el.sirlepulstetionrrupteiCettnoceun-evtsegemaieslredireemegvtncihéeélucosennvs,uearl,edscoéiétsomsparles médiasseéuqolblrap» hiit-lno« ,esquerilseessigueidseponormdestilie.qusmripoeotuaatirdte’leies,lessdécenniusrtioO,rdpeaitroncautonssebarasétéicose-mehanges cardsepliélaravertrapdeesesqutiselaicovuosuepprofnts.Àondsresrtvalasy’lnaisilioatdnsjesenuec,sidnonoitentévoquées(asiparitnostemboedsedom,étilaetnioat-momnscoetensiminséfsexues,nismfémiueigsessnilers,éeodmvediifirssedeolparituqxpressioisirs,e,ecCI)…rvgatuousaget s NTedepudtneeuqitilocoe desemrnounteecsosictésé,eladiversitédnererdpmocdetseeropos-pdee,d’iresrimaesporpuseg erlrrèideuidivnd’ildeecnegremé’l eddontcelafaçonne,tdefianl-meherct,eeonmaniralitasenuucésstor,hileauiffoehcrtsc,eeeinnInl’àSNRCurhesiaçnarftutitsésinvenssociétrrppoerettnluetr’êmoeaçfdonivlyhC anredS.seutedlé’scodsesduiétédeamonpedebarX elsiuècsieIXtano,leudPorhc-erOeitn(IFPO)de Beyro.htullEocecasnsretesvaraàuxlanoitanretni’dusssceropeslé,ilit sop tedseenormdes ionisatuqitesesel-arpavtrserenmmàtl aastnitnosedprésentat les reirigondarPéepceitoClleouorncl’eolévseuqbupuqil,sertsau temps.-uitnodserpaoporo.g.iwwmmrel’iremmlitédethpt/:w/ousr:rtaeslezuvroetautca’lteselcietanceBlierronRtuqgioéPrBnuSylvia Chiffoleau

Trois décennies de changements

SOCIÉTÉS ARABES

EN MOUVEMENT

Sociétés arabes

en mouvement


La bibliothèque de l'Iremmo

Collection dirigée par Pierre Blanc et Bruno Péquignot



Cette collection se propose de publier des textes sur tous les as-
pects de la vie sociale de la Méditerranée et du Moyen-Orient.
Tous les domaines sont concernés, de la politique à la culture et
aux arts, de lanalyse des murs et des comportements quoti-
diens à léconomie, de la vie intellectuelle à létude des institu-
tions et organisations sociales, sans oublier la dimension histo-
rique ou géographique de ces phénomènes.
Lobjectif est de créer une sorte dencyclopédie, au sens histo-
rique de ce terme, présentant, de façon claire et rigoureuse,
toutes les connaissances produites par la recherche scientifique,
mais aussi par les réflexions des acteurs impliqués à tous les ni-
veaux de la société. Chaque ouvrage vise à faire le point sur un
sujet traité dans un souci de le rendre accessible au-delà des
cercles des spécialistes.


Dans la même collection

1 - Mounir Corm,
Pour une Troisième République libanaise
, 2012.
2 - Marc Lavergne,
Lémergence dune nouvelle scène politique
, 2012.
3 Marc Lavergne,
Une société en quête davenir
, 2012.
-
4  Sébastien Abis,
Pour le futur de la Méditerranée
: l'agriculture
, 2012.

Sylvia Chiffoleau

Sociétés arabes
en mouvement

Trois décennies de changements

LH
ARMATTAN

© L'Harmattan, 2012
5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-99431-7
EAN : 9782296994317







I
NTRODUCTION


nAaut icvoeumres ndt eds aqnus ellaq luuecsa rmneo ids eésc oéulléévsi,s eon a pu voir surgir alter-
t urs du monde entier des
s so onfon-
fdouuelse, s paarrtaabnets ,à tlao uctoens qguéêtnaeés rsdaieft, i loeenuns r Éleigtb eorrtiég, aienvnee cT duéntcieisraileme eis tn cation et
maturité, puis un vote m ypte au Ma-
roc, pour deisn tperaprtriést éi sclaommismtees conservateurs, sans doute trop
rapidement un reflux. En réalité, ces images
e so
caopmpaprleexmitmése nqt uic osnotnrta daicut ofiornesd enment ndte s qsuoec iélteéxs parreassbieosn des
aduivâsseire s bifiieén qu es odcei éttoésu toec caiudterne tsaloecsi éetsét. dSpiel pulreu ailcsi aslrtoaen,c tgaètureexm spplosu nc,rd ioeatnlog nueeustt
des
à l ession a
tgdircloecpsi ndieo npe rxeetps rsàe lqa uim luelst nitdciuéecdnreyn epd teeds nuté ,t vluoedtsee ss ociétéés mairqaubeess nete dbénéfi-
acad es ar-
cient que de bien peu de ces atouts pour se faire mieux con-
naître.
La méconnaissance des sociétés arabes est entretenue égéa--
lement par le fait que les observateurs, et notamment les m
dias, ne prêtent souvent attention quà des thématiques bien
spécifiques, sans chercher à porter un regard global sur la ré-
gion. rTéaraudés paaprp laerse nitnet eàr reongtarteiro ndsa nssu rl a« dléemxcoeption » arabe,
cette luctanceentrés . Lcéramtieer,g leensc ae ndae-
lystes privilégient les e par le politique
lislam politique na fait que renforcer cette tendance. Si cet in-
térêt correspond bien à des problématiques réelles et impor-
tantes dans la région, il tend à masquer les réa
sociales. Plus encore, il contribue à fabriquer ulint éésc rparno pdreerrmièernet

La bibliothèque de l'Iremmo


7








Sylvia Chiffoleau

s
llceoaqumutemolr ei toianrm isfmimnoiebt ilpiposalérie tissc qorpuocaiei.rér eIlé les qepunoe irdécsse sud lteseso cuniéotréms ess ornentl itg«ri èebluosqesu éeet d»e,
ne visio s partielle,
voire partipaluei sd et rcoeiss décetnn.i es maintenant, les sociétés ar
abes
sLoentO ra,éue d edcoanntsr laai rde étcreanvnaiiel l8é0e sa pmaar rqdueés àc lhaa fnogies mlee nmtso mpernotf oonùd lsa.
ntr
révolution iranienne inscrit lislam comme un horiz
rimaut ix
eddneét jlràa e f lcroaÉgngitlyeesp.t taLet aie otd nIé scdreae nëllna iaepc hsèevset dpeéo ufoirscsscuiuidrveeirne t uaalnve e,n cea tlt iceoennltaurliéoi seno mùdp eleo asa srpiaabbléee
la r -
gion dans une crise économique qui sest révélée durable et
ad émpiesn àd abnacse sl.e Elmleo dsèelset dteérvmelionpépemre nlteaflfioste établi après les qiuni-
a ndrement du bloc so-
viétique, auquel étaient arrimése cpertains pays de la région. De-
puis lors, avec les offensives multiformes de la mondialisation,
lsirraréuptioanl edsteisn ineonu, voelul ese technologies, la persistance du conflit
i lo-p ncore le spectre du terrorisme et la
guerre dIrak, les changements nont cessé de saccélérer, les en-
jeux de se cristalliser. Ces reconfigurations, globales ou régio-
e uven
snealnes, nuapffeecter tl ebsi esn sûr, en dépit des blocages querlélaelsi tséus bdisu-
quott,i dqien, modifier loesc iérteéps réasreanbteast, itornasn sdfou rmmeorn ldees. Selon des
modalités spécifiques, ces sociétés sont entrées dans la moder-
nité et participent désormais pleinement aux vastes mouve-
ments et circulations liés à la mondialisation ; cest un monde
en marche, qui nest pas en marge du mounnd ec.o urnnédans le
Ce pe tlitI nosutivrage rÉepurdeensd plao littriaqmuee s dde Lyon sd ed o2006 à 2010,
cadre de tut d t
ar-
i ont affecté les sociétés arabes durant ces dé-
fccdooeairnsne ns id àel ilsse corsrèodturecesi, dqpuru eéjsco,iusàr él. mPeanst pdlue s pqouien tleers laeus trtreas nosbfsoerrmvaattieounrss, dpe la
charnièr heure où les révolutions nétaient pas en-
nes nav urvenue. On
lrneée gpipeoounu , vdlaiiantu tatélerouêrtr s qdqueu iecl sec sso lunissgtciattaeire lnat rgéaéainlti étpréra lédeve muc eelnse tu.c rh Lasa fgleammebnétes , deut
n
printemps arabe de 2011 na fait que souligner
a posteriori

limportance et la dynamique de ces changements sociaux.


8
● ●

oSictéés arabes en mouvemen t ●●

La mise en évidence de ces chan ment sible
au ur dé-
tacjhoée dà hceuri neeénre srd,èa eil sapo lrnue sc dhpuer rèfcsarh iiltee e nqsat ucarlaéiaadsuléigm tceméeo si uqestru osec d isdes a eelelsess tse t smrdsemêeen amncdlteegiussrae lé itp psrtaooomyisuss t. aEn
cennies écoul t-
sortant des orni res de lo e, en
mobilisant les outils des sciences sociales pour scruter ces socié-
tés, elle a accumulé une somme non négligeable de connais-
sances sur les questions directement sociales, les groupes so-
ciaux les modes de vie ou les
satta,chent aux études des faitsr esporcéisaeunxt astoionnt sc. eLpeesn tdraanvta umx oiqnusi
visibles que ceux qui sattaquent aux grandes questions et pa-
radigmes du politique, ou de lislamisme dans ses multiples fa-
cettes. Ils sont également souvent dispersés, dans des ouvrages
collectifs, ou encore dans des revues académiques, trop souvent
conf de
conniadivesesncat ineeclnlete.h s oLeeunss idtarésapmvitae udexex lpdeleou rrr eeirc mhdpeerosc rhttaeer nrdcaeei sn dséa tnpusad rlifeao nicsth sa,p emquup ia ipsa élrsa-
tent a
constituent également une source précieuse dinformatéio ndsa net,
le r p
v
Cet ouvrage na pas de p
budérneèd er uééetf élsetaeryolxtiinutoottéi h nr.àeè sCtedi.s ees setl ras uerrne lscaeh embrabcslhee e d dcrefvee rélesctal eneenft-sniç lctasidi i nioseevdnes ie ,t s rtpspcqh eaotuérrromaamarét pvieelqatése t uuxésexpb e.a,i o iéeerptIutnlaur lbisslresi eaûefsst ortt ircatecmupthteaaseerst
avan
r peu connue. Mais
r it des chapitres qui sui
dapporter toutes les nuances qui seraient n ces es. Ce que
lon n nde arabe » nes
Chaqduées irrgtéigceiu olpinea, rrc, «hq aumqi ougeé pnaèryes àe sst omn atroquutr ée dnpe sae rfs fpueétn pitaisn éhréoasi mrseoo cghièiaslnteeos
1
-..
rique pa cificit
En oa uptréen, itnosuusl el eAs rapbaiyqs une,e asionnsit qpuaes ici traités égaleémseenntt.e nCte uuxn
de l la Libye, qui pr
prof er notamment en raison de la richesse issue du
piééttréiosll eps, oanrnteti cspuorlinotf o,q nudeéffmleeuntr éds.é sLtar uPcatluersétine etr llIroackc,u dont les so-
c es pa pation et la



1
Le Soudan, Djbouti, la Somalie, la Mauritanie et les Comores, qui complètent
la carte du monde arabe et la liste des pays membres de la Ligue arabe, ne sont
pas pris en compte ici.

La bibliothèque de l'Iremmo



9

● ● ●
Sylvia Chiffoleau


guerre, ne sont pas non plus directement abordés. Il convient
néanmoins de garder en mémoire leur importance comme fac-
de arabe uestion de la Palestine
toecucrus pdéee, cnoohtaésmiomn edntu, dmeomneurant u,n el a dqouleur particulièrement
vive dans toutes les consciences arabes. Finalement, ce sont
lÉgypte, les pays du Maghreb, dans une moindre mesure la Sy-
rie, le Liban, la Jor o au o
dt adneies eetx elem Yémen ui foèm nes yabordùé sa.
éEtnénf ipsn ul, eiess éns eo clchai eéprlécuhpaanrt à identifieprl eest iellnu qsstorualnitgr lnmease ntntht clee qui change
da t s arabes, on a bien conscience de courir le risque
cdoe ntLmienassu sqitouéce,i rév tooéiusr ead rdea ubs eocsou snn-seee srstvoianmttie srp macsee . aq buoir rdeéleèsv iec au contraire de la
i dans leurs struc-
tures, mais à travers leurs pratiques, lesquelles lai réci-
sément le mieux apparaître les changements. Le sspeannt oprama
dres les a
Maiss éà dpaanrtsi r de pqugeelsq quueis seunitvréeenst, none spt enui t eoxbhsaeursvteirf, dnei s csoomcipélteéts.
aux contours beau
linsistance habitueclloeumpe nptl ums ifsleu isduers tqouuet lcee lqauisi seersat its uppepnosesré
freiner leur autonomie.
nomLieq purees meite rd chapéivtreel oprésente un bref rappel des échecs éco-
ui ont f ar aban-
donner sur le sue uidl du XpXpIe
e
msieènctl e sodceisa lc aqtégories iennit ipères de la
spoatptualradtie osnu r pleasu périsées et fru sqtruéi,e sa. u-Ldee làsec olneud r dcihvaepristirteé
jeunesses arabes de
les renc sans doute le
et des difficultésrqmuéealble aux osnoltlriecintta, tifoonrsm ednut mo
gmraoiunp. eL el et rpolisuisè mpeeu lchèapitre évoque les femmes qui, enn dde épdiet ddee-s
contraintt ems aplgartéi ctouit, rdement lourdes qui pèsent sur ellseesr, patri-t
viennen r ans maintes situations, à repous
à petit les frontières de leurs possibles. Les modes dhabitepre et
de consommer, à travers lesquels se lisent à la fois les clivages
sociaux et les tentations de lhomogénéisation, font lobjet du
quatrième chapitre. Cest sur les pratiques religieuses nfini-
ment variées et subtiles, que sattarde le cinquième c,h aipitre.
Enfin, le sixième chaepsi tsre iéévtéosq uare albae fs oornmt aatipopnr isd àu n espace pu-
àb licm aaîut rsiseienr ldau qpuaerlo lle poucblique, voire politique, asue scaoisuirrs pdueiss



10

Sociétés arabes en mouvemen t ●●

dernières décennies, avant de la lancer en formules revendica-
tives sur les places des révolutions. Tout au long de ce parcours,
on voit se manifester lautonomie du sujet, une sécularisation
en marche et des aspirations à participer pleinement à la mo-
dernité.

La bibliothèque de l'Iremmo



11