//img.uscri.be/pth/820fa4a7afb0a1d785190a30b17e797d67d0fb7f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Spécificités N° 1. Formations et métiers des terrains sensibles

De

Les étudiants de Master professionnel s'organisent et publient. Qu'est ce qu'un master professionnel ? Où en sont la politique de la ville, les problématiques éducatives urbaines, les tutorats des grandes écoles, les décrocheurs, les troubles de la conduite , Ce premier numéro de revue promet !


Voir plus Voir moins

cover.jpg

N°1 SpécifiCITéS
La revue des terrains sensibles

Formationetmétiersenterrainssensiblesmai2008
 

Matrice

Présentation du numéro : Les étudiants de Master professionnel s'organisent et publient. Qu'est ce qu'un master professionnel ? Où en sont la politique de la ville, les problématiques éducatives urbaines, les tutorats des grandes écoles, les décrocheurs, les troubles de la conduite , Ce premier numéro de revue promet !

 

Présentation de la revue Spécificités : Les recherches de l’équipe portent d'une part, sur les institutions et dispositifs d'intervention sociale, éducative, scolaire et pédagogique en « terrains sensibles », sur les phénomènes de crise et en particulier de violence qui s'y jouent ; d'autre part, sur les essais de résolution de ces crises par les innovations et les expérimentations que conduisent les acteurs vivant et travaillant dans ces terrains.

Elles s'intéressent aux recompositions actuelles qui interrogent les clivages institués entre éducation formelle et informelle, entre scolaire et éducatif, entre centre et périphérie, entre urbain et social. Elles étudient également les différents territoires et usages de la pédagogie dans la ville, dans l'école et dans la classe.

img1.jpg

img2.png

Éditoral

HervéCellier, Directeurdelapublication

VoicilepremiernumérodeSpécifiCITéS.

Cetterevueestle fruitdu travaildesétudiantset desenseignants- chercheursdu masterCadresd’interventionen terrainssensiblesdu départementdes Sciencesde l’éducationde l’universitéde ParisX. Constituésenassociation,ilssesontdotésd’unoutilquiavocationàêtre ludanslesmilieuxprofessionnelsetuniversitaires.

Ledéfiestexigeant!

Créerunerevueadresséeàdesprofessionnelsetàdeschercheurs,dans unchampencoursdeconstitution.

Onleconstatera aisément àlalecture descontributions etdudossier central,desprofessionnalitésnaissentdanslesterrainssensibles. Quesontcesnouveauxmétiers?

Quedeviennentlesétudiantsengagésdans lesformations,une fois leur masterenpoche?

Ces questionsconcernentaussi,en premierchef,lesconcepteursde la formationCITS.

Lechallengeestpédagogiquecettefois!

Lui-mêmedéclinéendeuxquestions:lesétudiantsformésauxmétiers de lavilleobtiennent-ilsun emploidansce domaineetlaformationà l’emploiest-ellesuffisammentactiveet préparatriceà l’exercice professionnel?

C’estbienentendulapédagogieuniversitairequiestendiscussion.

C’est redoutable, principalement pour des enseignants-chercheurs exerçantenSciencesdel’éducation!Suffirait-ilseulementdedéclamer?

Ne rien dire que nous n’ayons fait… disait Fernand Oury… bref, appliquer à l’École, à l’Université, les pédagogies actives que l’on professe. Cela nécessite, nous le savons depuis longtemps, des compétences organisationnelles, relationnelles, des pratiques collaboratives,desproductionsréellesdiffuséesendehorsducénacle.

Cesontaussidesqualitésindispensablesàunétudiantquiprétendàun postedechefprojetdanslecadred’unecollectivitéterritoriale.

se justifielapédagogieduprojet,extirpéeducarcande laleçon universitaire.

Àl’Écolecommeà l’Université,encourscommeenformation,le pédagoguenevautpasseulement parcequ’ilsait,maisparlemodèle qu’ildonne!

Pour autant, et précisément, le savoir universitaire sur les terrains sensiblesneserésumeniàlaconnaissancedesdispositifsdelapolitique dela villeni à uneapprocheétroite,essentiellementdidactiquede l’enseignementdisciplinaire. Faut-ilicirappeler,commel’expliquel’un descontributeurs,quel’éducationestglobale…pasglobalisante!

C’est le troisième challenge que relève SpécifiCITéS: aider à la définition des métiers des terrains sensibles en contribuant à la constitutiondelanotiondesensible,dansl’espaceéducatifurbain.

Eneffet,lesdispositifsderéussiteéducative,parlaterritorialisationetla priseen comptedes singularitésdanslescommunes,lesquartiers, rencontrentleslogiquesdeparcoursscolairesquiontvacationàrespecter lesvœuxetlespossibilitéspersonnellesdesélèves.Dansunautrelieu,à l’hôpital,deschartessontpourrappelerauxpersonnelslerespectdes droitsdupatient.

Conjuguée aveclapriseencomptedessingularités1 -transversale -la notiondesensibleirisel’espaceurbain,transcendantlesinstitutions,les services à la personne. Ainsi, retenons que sensible 2 renvoie à la sensibilité,c’est-à-direà unterritoirel’exerciceprofessionnelest particulièrement complexe à cause d’une multitude de dispositifs et d’acteursenprésence,maisaussidufaitdesdifficultéscumulées.

Etsi la sensibilité,précisément,généraitdescompétencesoriginales, exceptionnelles?

Si lasommedes difficultéscumuléesavaitpoureffetde produiredes innovations, des partenariats, des collaborations, de faire sortir les métiersdelaganguedeslogiquesinstitutionnelles?

Silesquestions derecherche avaient, elles aussi, às’affranchir d’une lectureparcellairedesquestionséducativesetscolaires?

Si,enfin,lesrecherches-actions, problématologiques, avaientpour fonctiond’impliquerlesacteursdeterrainetpourobjectifd’êtreutilesà l’améliorationdel’activitééducativeetsociale?

Voilà bien une approche globale, engagée… et sensible que SpécifiCITéSveutpromouvoir.

img3.jpg

Le devenir des étudiants du master
Cadre d’intervention en terrain sensible

Par Latifa Abdeljebar, Khadija Ben Lahoucine, Olivier Brito, Hervé Cellier, Alix Chevènement, Élodie Humbert, Mariama Kaba, Didier Lescaudron, Pamela Orellana, Cécile Sainte Fare Garnot, Émilie Sidaner, Kamardine Wirdane, Julien Zanello

Cetterechercheaétémenéeparlesétudiantsdumaster2deannéeCadre d’intervention en terrains sensibles durant l’année universitaire 2007/2008.Cemasterprofessionnelestrécentpuisqu’ila accueillisa premièrepromotiond’étudiantsdepremièreetdesecondeannée,durant l’année universitaire 2005/2006. Trois années defonctionnement avec unefaiblepartiedesétudiantsquipoursuiventensecondeannéedontla capacitéd’accueilestréduiteetpourlaquellel’accèsdemeuresélectif,ce quin’estpas lecasen premièreannée.Plusieursquestionsontanimé l’intérêt deschercheurs. D’abordquisontlesétudiantsquis’inscrivent danscetteformation,sont-ilseux-mêmesissusdesquartierssensibles? Est-ce cela qui détermine leur intérêt? Cette première série d’interrogations nousaamenéàtenterdedéterminer desprofilsdecesétudiants.Ces profilsnécessitaientnéanmoinsde connaîtreaussileur parcours scolaire et universitaire antérieur, bref de connaître leur formation initiale ainsi que les stages éventuels qu’ils avaient pu effectuer.

Au-delà de cette formation universitaire initiale, le parcours professionnellui-mêmeprésentaitunintérêtmajeur:parcoursantérieurà laformationcommeparcourspostérieuràlaformation.

Endernierlieu,etc’esten celaque larecherches’inscritdansl’action, quelle adéquation ya-t-il entre laformation etlemarché del’emploi danslechampspécifiquedesmétiersayanttraitauxterrainssensibles? Nousdisonsqu’ils’agitdeladimensionactivedelarechercheparce que,précisément,c’està cetendroitquelesremarquesconclusives recouvrentunevaleurprescriptivepourl’avenirdudispositif.

Troissourcesdedonnées

Bien que de nombreux contacts aient eu lieu entre les différentes promotions d’étudiants, le choix du questionnaire est celui qui a été retenu.Eneffet,s’ilaététransmisparemail,ouvoiepostale,passépar téléphone parfois, il a semblé être le plus approprié au recueil de données.Autantdirequ’ilsecomposede39questionsdontseulement troissontdesquestionsouvertes(29,38,39).Cesdernièresontnécessité de construiredes catégoriesaprèslapassationau regarddes réponses obtenues.

Lesouciderecueillirdesdonnéesquantitatives,associéàceluid’obtenir desréponsesauplusprèsdelaréalitédesétudiantsontétéquelquepeu soumisaunombrederéponsesobtenues:53.Cependant,commenousle verrons par la suite, le rapport entre le nombre de réponses au questionnaire et le nombre réel d’étudiants est voisin de 50% de répondants. Il permet ainsi de donner des indications fortes sur les tendancesqui caractérisentcettepopulation.On peut dès lorsvaliderla fiabilité,d’autantquela recherchea étécomplétéeparl’analysede documentsadministratifs.

LesréponsesauquestionnaireontététraitéesparlelogicielLeSphynxet l’étudedesdocumentsadministratifsaportésurlelogicielApogéeutilisé parlesservicespourlesinscriptions administratives del’ensemble des étudiantsdel’université.

Enfin,la troisièmesourced’informationest celledesinscriptions pédagogiquesetl’étudedesfichesditesIPquiontpermislecroisement des informations administratives avec la réalité de la fréquentation étudiante.

Ondistingueradanslaprésentationlesdonnéesissusdesdocumentsqui permettentuneanalysesurl’ensembledelapopulation,decellesquisont issuesduquestionnaireetdonnentdestendancesfortessurlaréalitédela populationquiafréquenté,surlestroisannées,ledispositifdeformation demasterCadred’interventionenterrainssensibles.

Plutôtqu’uneprésentationlinéaire,construiteà partirdela naturedes donnéesrecueillies,nousprésenteronsicilesrésultatsetlesanalysespar blocs correspondant aux diverses sections elles-mêmes construites à partirdesquestionsquiontanimécetterecherche.

Lasection1estintituléeprofils,ellerenvoieauxinterrogations portantsurlanaturedu publicd’étudiants: âge,sexe,nationalité, lieuxderésidence…?

La section 2 concerne l’emploi actuel, quel poste est occupé, commenta-t-ilététrouvé,est-ceunemploienterrainsensibleet auprèsdequelpublic…?

Lasection3atraitauparcoursprofessionnel,quelsemploisont été occupés précédemment, quelle est le lien entre les stages durantlaformationetl’emploiactuellementoccupé…?

Lasection4 portesurla formationinitiale,quelestle cursus universitaireantérieur?

Lasection5,enfin,toucheauxpropositionspourl’amélioration dela formation,quellessuggestionsà faireauxconcepteursdu dispositif?

Section1,lesprofilsdesétudiantsduMasterCITS?

L’étudedesdocumentsadministratifspermetdefaireunétatprécisetde comparerlesinscriptionsetlepublicsuivantréellementlaformation.En effet,letableaudesinscriptionsestlesuivant:

img4.jpg

Entout,surlestroisans,oncumule195inscriptions.Maiscenesontquedes inscriptionsdontil fautdéduirelesinscriptionsessentiellement administrativespour lesquellesles étudiantsont payéleursdroitssans jamaissuivrelescours.Maissurtoutil fauttenircompted’unedes caractéristiques de ce public: un grand nombre étale ses études sur plusieursannées.

Notammentenrepoussantlasoutenancedumémoireàl’annéesuivante outoutsimplementenrépartissantlaformationsurdeux,outroisannées pourunniveauuniversitaire(soitenM1soitenM2).Cecia pour conséquenceunnombreimportantd’inscriptionseffectuéesparlemême étudiant. Ainsi l’analyse des fiches pédagogiques et des tableauxcomparatifsréalisésparannéeramènelenombreréelsurlestroisannées deformationà136étudiants.Ilyadonc59inscriptionssurnuméraires parrapportaucursusordinairedeformationquicorrespondàuneannée demasterquiéquivaudraitàuneannéed’inscription.

C’estdoncbienà 136étudiantsqu’ilfautrapporterle nombrede53 réponses obtenues au questionnaire. Autre...