Tunisie : Deux cheikhs et un discours halal

Tunisie : Deux cheikhs et un discours halal

-

Livres
324 pages

Description

Dans cet ouvrage, l'auteur montre comment au coeur d'un monde arabe secoué par l'islam politique après ledit "printemps arabe", la Tunisie a pu résister et faire exception. Mais le discours politique tunisien, au lieu de répondre à une situation économique et sociale inouïe, continue à diviser le pays entre les nahdhaouistes (Ennahdha) et les bourguibistes (Bourguiba).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 septembre 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140129193
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Maarou Salem
Tunisie Deux cheikhs et un discours halal
Histoire et Perspectives Méditerranéennes
Tunisie
Histoire et Perspectives méditerranéennes Collection dirigée par Jean-Paul Chagnollaud Dans le cadre de cette collection, créée en 1985, les Éditions L’Harmattan se proposent de publier un ensemble de travaux concernant le monde méditerranéen des origines à nos jours. DÉJÀ PARUS Mohand AÏT AHMED,La Grande Kabylie,Arabisation coloniale et histoire fragmentaire,2019.Mehenni AKBAL,Archives algériennes de la France coloniale,Réflexion sur la valeur de l’administration communale,2019. Tahar KHALFOUNE (dir.),Mélanges en l’honneur de l’historien Gilbert Meynier, 2019. Sofiane BOUHDIBA,Jeunes de Tunisie, 2019. Chérifa SIDER,Traumatisme psychologique et suicide en Algérie, 2018. Hassan BANHAKEIA,La littérature de voyage en Afrique du Nord, 2018. Gibson NCUBE,La sexualité queer au Maghreb à travers la littérature, 2018. Jacques BINOCHE,L’Algérie et sa représentation parlementaire, 1848-1962, 2018. Saâdia AGOURAY,Mobilités spatiales à Casablanca. Caractéristiques, mécanismes et impacts, 2018. Sofiane BOUHDIBA,Six millions de femmes, 2018. Hosni KITOUNI,Le désordre colonial,L’Algérie à l’épreuve de la colonisation de peuplement,2018. Houria ALAMI MCHICHI,Un autre regard sur les migrations, Expériences du Maroc, 2018. Antoinette CHAUVENET avec Faïza CHERFI et Marie-Claire MICHAUD,La promotion des droits humains en Algérie, 2017. Catherine GUILLAUMOND,Cuisine et diététique dans l’occident arabe e médiéval. D’après un traité anonyme du XIII siècle, Étude et traduction française,2017. Driss ABBASSI,La Tunisie depuis l’indépendance, Politique, histoire, identité, 2017. Işil ZEYNEP TURKAN-IPEK,Chroniqueurs politiques en Turquie (1980-2014),2016. Imane BENNANI,L’habitat menaçant ruine au Maroc, Les procédures administratives à l’épreuve des effondrements,2016. Mokhtar KHELADI,L’Algérie pays immergeant, 2016.
Maaroufi Salem Tunisie
Deux cheikhs et un discours halal
Du même auteur Savoir et Pouvoir, l’exception tunisienne, Tunisie hier et aujourd’hui, CPU, Tunis, 2014. © L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-17148-7 EAN : 9782343171487
DEDICACE
Je dédie ce modeste travail à Samia, Wathek, Aya, Rayan et à mes amis M. J.Chapuis de Montaunet et M. C. Carpentier.
INTRODUCTION
Après les événements du 11 septembre 2001, le terrorisme en tant que concept et pratique est entré en vigueur non seulement dans les discours politiques officiels de la Maison Blanche mais aussi dans les pratiques militaires du Pentagone. Attribué aux islamistes d’Al-caida, l’attaque de Wall Street towers est devenue l’assise sur laquelle toute action anti- terroriste prendra sa légitimité. Les hostilités militaires qui ont commencé en Afghanistan et en Irak devaient se poursuivre dans d’autres lieux pour mettre fin aux menaces islamistes. Mais, la facture, trop alourdie aussi bien en vies humaines qu’en coûts financiers, ne permet pas d’aller plus loin dans l’aventure militaire sans trouver des partenaires, avant tout, complices dans ce projet. Ce qui nécessite le changement de règle et l’adaptation des moyens. Ainsi, l’offensive médiatique à l’égard du terrorisme va remplacer celle du militaire avec, comme sujet de fond, le bien et le mal, le civilisé et le barbare, le gentil et le méchant. Le premier coup d’envoi partit du Danemark, pays qui n’a ni passé colonial qui chatouille sa mémoire ni une grande ambition économique qui mérite la recherche d’un marché extérieur pour vendre ses produits et, n’a non plus de forte population d’immigrés qui pèse culturellement et cultuellement sur la population locale. L’un de ses journalistes n’a pas hésité à caricaturer l’un des grands symboles et le plus respecté dans l’Islam : le prophète Mohammed. Toutes ses représentations ont été reproduites intentionnellement par d’autres hebdomadaires occidentaux au moment même où d’autres pays ont choisi de faire le tri au niveau des tenues vestimentaires (voile, nikab), des mosquées, des minarets. Ces sujets, et bien d’autres qui ont fait table rase dans les débats parlementaires en Europe, ont fini par se transformer en majorité en une série de lois interdisant tout signe ostentatoire. Alors que certains hommes politiques à l’extrême droite ont préféré, par leur discours dur, mobiliser une jeunesse européenne patriotique contre leurs compatriotes de confession musulmane et tous les gouvernements qui les soutiennent. Ces démarches et d’autres ont poussé certains désespérés à faire le djihâd (guerre sainte) au nom de 1 l’islamisation de l’Europe en tuant des innocents . Dernièrement, on vient d’ajouter à la liste de l’éducation, de la drogue, de la religion, des signes ostentatoires et des tenues vestimentaires (nikab et voile) des
1 Un norvégien a tué 77 personnes parce qu’ils adhéraient à un parti politique de gauche pas hostile aux immigrés.
9