Une diplomatie du respect : le Japon et le multilatéralisme

-

Livres
256 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Japon a mis en place une diplomatie multilatérale très active : contributions financières considérables, visibilité importante dans l'aide au développement, engagement pour le désarmement nucléaire, efforts pour obtenir un siège permanent au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, etc. Cet ouvrage interroge donc la place que prend le multilatéralisme dans la diplomatie japonaise ainsi que son rôle dans la diplomatie multilatérale globale.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 août 2017
Nombre de lectures 7
EAN13 9782140043277
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Sarah Tanke tionscontemporaines Trois cas d’éQed:lAutgénéralssembléenoitnusedeaNsUDPNtes,ieelselpeiuAEdlIA0200néessan UNE DIPLOMATIE DU RESPECT : LE JAPON ET LE MULTILATÉRALISME
Questions contemporaines
Préface de Pierre Grosser
Une diplomatie du respect : le Japon et le multilatéralisme
Questions contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland et Jean-Paul Chagnollaud Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les « questions contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines » est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Dernières parutions Érik LESCAR,:Le discours de Poutine Métamorphoses et continuité,2017. Laurène RENAUT,Le président qui voulait être normal, 2017. Jean-Christophe TORRES,L’esprit démocrate, 2017. Ado-Dieumerci BONYANGA BOKELE,Le défi de l’autodétermination africaine. Problème d’organisation, 2017. Jean-François KESLER,Institutions et politique française, 2017. Eric AGBESSI,Etats-Unis : la loi sur les droits civiques de 1964, 2017. Hubert MORELLE,La décolonisationde l’Empire russe (1992 – 2016) Mythe ou réalité ?, 2017 Hubert MORELLE,De la Russie à l’URSS, Edification et écroulement de l’Empire russe (878 – 1991), 2017 Robert BIBEAU,Question nationale et révolution prolétarienne sous l’impérialisme moderne,2017 Gilbert ELBAZ (coord.),De la sexualité aux sexualités, 2017. Paul DOBRESCU,Les crises post-crise. Un monde sans boussole ni hégémonie, 2017. Laurent TERTRAIS,La fierté professionnelle, L’emploi, c’est maintenant !, 2017.
Sarah Tanke Une diplomatie du respect : le Japon et le multilatéralismeTrois cas d’étude : L’Assemblée générale des Nations unies, le PNUD et l’AIEA depuis les années 2000
Préface de Pierre Grosser
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12218-2 EAN : 9782343122182
Sommaire
Préface............................................................................... 9 Remerciements ............................................................... 15 Liste des acronymes ....................................................... 17 Introduction.................................................................... 25 Première partie. Le multilatéralisme au sein de la diplomatie japonaise: des processus d’insertion........ 47 I. Le multilatéralisme japonais depuis 1945 : un engagement de plus en plus « proactif » ......................47 II.La place du multilatéralisme dans l’organisation du ministère des affaires étrangères japonais : un entrelacement fort avec le bilatéralisme ......................73 III. Le profil des diplomates multilatéraux japonais : une expérience riche et variée ......................................93 Deuxième partie. Le rôle de l’acteur responsable : le Japon dans la diplomatie multilatérale...................... 119 I. Le Japon parmi les acteurs onusiens : le goût du leadership ...................................................................123 II.L’«esprit du multilatéralisme coopératif » : un comportement respectueux ........................................147 III.L’image d’un État paisible et fiable: les relations de confiance comme objectif et moyen diplomatiques .............................................................171 Conclusion .................................................................... 195 Bibliographie ................................................................ 203 Annexes ......................................................................... 235
Préface
En un temps où il est beaucoup question de retour au jeu des grandes puissances, l’intérêt pour la politique extérieure du Japon est souvent restreint à la réforme de l’article 9 de la Constitution, considérée soit comme une « normalisation », soit comme un pas en arrière, soit comme une adaptation à la nouvelle politique américaine. Les questions identitaires apparaissent centrales : le Japon conservera-t-il son identité « pacifiste » ? Et arrivera-t-il à une relation apaisée avec ses voisins, notamment la Chine et la Corée du Sud, en fixant définitivement l’interprétation des années « impérialistes » du pays, et en échappant à la volonté de Pékin de lui dénier sa nouvelle identité de pays internationaliste, pacifique, et qui a beaucoup aidé son 1 grand voisin? S’appuyant sur une lecture très attentive des discours des officiels japonais (notamment quantitative), sur l’étude des carrières de diplomates japonais représentant leur pays auprès des instances internationales, et sur les travaux les plus récents du courant constructiviste des relations internationales, Sarah Tanke sort de ces deux passages obligés de l’étude de la politique extérieure japonaise. C’est une modernisation bienvenue des discours orientalistes sur la « face », omniprésents dans les études anciennes sur l’Asie et dans les remarques des voyageurs et des diplomates. Au moment où l’on s’aperçoit que 1 Sur les conséquences de cette « missrecognition » chinoise du Japon, Karl Gustafsson, Routinised recognition and anxiety: Understanding the deterioration in Sino- Japanese relations.Review of International Studies, à paraître.