Architecture et altermondialisation

-

Français
158 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cette recherche, menée en 2004 n'a pas eu besoin de beaucoup de mises à jour tant la grande majorité des architectes ne prend pas position face à la mondialisation libérale, pourtant largement critiquée dans tous les autres domaines de l'activité humaine. A près une mise en perspective du rôle de l'architecte dans l'histoire face au pouvoir, il s'agit de comprendre son rôle actuel dans la mondialisation et d'appréhender ce que pourrait être l'altermondialisation en architecture.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2010
Nombre de lectures 87
EAN13 9782296248298
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Architecture et Altermondialisation
Pierre Combarnous
Architecture et Altermondialisation
Recherche menée sous la direction de Jean Dumas, professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux.
Contributions du même auteur Dismoi nuage, Collectif. Patrimoine Sans Frontière. Ed. Somogy, 2008. De L’Ecriture à l’architecture, sld François Seigneur. Cité de l’Architecture et du Patrimoine, Architectonomes et Monografik éditions, 2007.© L’Harmattan, 2010 57, rue de l’Ecole polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 9782296111257 EAN : 9782296111257
Sommaire Introduction p.7 I. L’architecte dans l’histoire. Un outil mondialiste.p.11Le symbole des grands empires p.17 Ailleurs p.23 La Renaissance européenne p.27 Le XIXème siècle, la révolution industrielle p.31 Exportation des modèles p.37 Après les styles, le Mouvement Moderne p.43 Mégapoles, la course aux skylines p.53 Les postmodernismes p.57 II. Des architectes altermondialistes ?Références contemporaines et contre modèles. p.63La production des architectes contemporains p.69 Les différents modèles de l’Occident p.83 Les contremodèles existentils ? p.87 Les courants émergeants p.91 La formation des étudiants p.97
5
III. Vers une altermondialisation de  l’architecture. La production anonyme, l’architecture sans architecte.p.101
Anthropologie de l’espace p.107 Un modèle occidental universel p.113 La ville informelle, les exclus spatiaux p.117 Villes musées p.123 Penser global, agir local p.129 L’Etat dans tout ça p.135 La France pour exemple p.139 Conclusion p.149 Bibliographie p.155
6
Introduction Depuis quelques années, on entend les producteurs français de tomates râler contre la tomate marocaine, qui se plaint de la tomate chinoise. On entend les Fabulous Troubadors rire de la Star Academy qui adore Britney Spears. On entend le pêcheur de sardines de Marseille qui se plaint des gros chalutiers, qui se livrent une guerre navale à la concurrence des prix. On entend les paysans sans terre d’Amérique du Sud protester contre les grands propriétaires terriens, les médecins qui crient la maladie de l’Afrique, les écologistes qui s’alarment de l’état de la planète, ou encore quelques femmes et hommes politiques qui refusent le système capitaliste mondial actuel et se posent en militants altermondialistes. La mondialisation capitaliste libérale est remise en cause par certains, dans tous les corps de métier, dans chaque domaine de l’activité humaine. Ils revendiquent l’élaboration d’un autre monde avec un système plus juste, plus égalitaire. « Le triomphe planétaire du capitalisme, bien plus affirmé aujourd’hui qu’il ne l’était au début de ce siècle (le vingtième), est en train de générer diverses manifestations d’un syndrome idéologique pathologique face auquel tout intellectuel qui a un minimum de conscience civique n’a 1 d’autre choix que d’opposer la plus ferme résistance ». Les seuls que l’on n’entende pas ou trop peu sur une autre mondialisation, ou altermondialisation, ce sont les architectes. L’architecte ne proteste pas, ne manifeste pas, il fait. Il se pose des problèmes d’architecture, et les
1  STEVENS, Bernard, dans : COLLECTIF. Sld : BERQUE, Augustin. NYS, Philippe.Logique du lieu et œuvre humaine. Ed Ousia, 1997. p.10.
7
questions de mondialisation et d’altermondialisation lui sont quasiment étrangères. Il est alors légitime de se demander ce qu’elles signifient pour lui, et quel peutêtre son rôle pour elles. Il va s’agir ici de poser la définition de ces réflexions dans le champ de l’architecture, ainsi que dans le domaine de l’urbanisme, qui lui est intimement lié. Il faut tout d’abord, se rappeler la position de l’architecte face au pouvoir, son rôle historique dans les sociétés, dans leur organisation, leurs rites. Ce retour sur l’histoire permet de saisir comment y est liée l’histoire de l’architecture, et comment l’architecture contemporaine est le reflet du monde contemporain globalisé. Si dans la mondialisation, l’architecte est mondialiste, il va alors falloir identifier ce que pourrait signifier son altermondialisation, identifier les différents modes culturels qu’il est capable de véhiculer  s’il ne le fait pas que pour le modèle occidental capitaliste , identifier les contre modèles et les courants émergeants de l’architecture contemporaine. Et puis, il reste tout un pan de l’architecture, sûrement la plus grande partie de la construction mondiale, qui se passe des architectes. Cette architecture est l’architecture dont ne parle pas l’histoire du monde. Elle a toujours été culturellement identifiable dans les mondes qui l’ont élaborée. Elle est aujourd’hui le produit direct de la mondialisation, et reflète la position mondialiste, d’une part sur les questions de conservation d’un patrimoine, et d’autre part sur l’humanité et ses iniquités sociales, comme le révèle la condition de l’habitat mondial. Ces questions ont déjà leurs débats, et l’émergence du concept de développement durable peut éclairer l’architecture, et la construction en général, sur sa relation au monde. On verra
8
ensuite la part des Etats dans ces volontés de régulation de l’action du secteur économique privé, et pour finir, l’exemple le plus proche, puisqu’il va s’agir de la France : de son cadre légal pour l’architecture et de ses capacités de contrôle. Cette définition de l’altermondialisation en architecture commence évidemment par une définition de ce qu’est la mondialisation et de la place de l’architecte pour elle.
9