L'urbanisme

-

Livres
114 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’urbanisme, terme apparu récemment dans la langue (au début du XXe siècle), n’est pas aisé à définir. Il a suscité de nombreuses « théories » dont aucune n’a fait l’unanimité. Peut-être cette difficulté s’explique-t-elle par le caractère essentiellement pluridisciplinaire d’une activité qui vise à créer dans le temps une disposition ordonnée de l’espace, en recherchant harmonie, bien-être et économie. En effet, l’urbanisme relève autant de l’art que de l’architecture, de l’économie que de la sociologie, de l’histoire que de la géographie, du droit que de l’ingénierie. Quelle est l’histoire de l’urbanisme depuis son origine, et en quoi consiste concrètement sa pratique en France depuis la loi « Solidarité et renouvellement urbains » de 2000 ?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 4
EAN13 9782130813484
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0049 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
ÀIire égaIement en Que sais-je ?
COLLECTION FONDÉE PAR PAUL ANGOULVENT
o Jean-Paul Lacaze,Les Méthodes de l’urbanisme, n 2524. o Jean-Marc Stébé, Hervé Marchal,La Sociologie urbaine, n 3790.
Du même auteur
LesTransports parisiens, Masson, 1967. Méthodes quantitatives et urbanisme, Masson, 1973. La Planification des transports urbains, Masson, 1984. Dictionnaire de l’urbanisme et de l’aménagementF. Choay (avec  et alii), Puf, 1988 ; e 4 éd., 2015. e Géographie de l’aménagement, Puf, 1988 ; 2 éd., 1993. La Famille éclate, le logement s’adapte, Syros-Alternatives, 1990. Géographie, économie et planification des transports, Puf, 1991. o e Les Villes nouvelles en Franceéd., 1997.2609, 2 , Puf, « Que sais-je ? », n Les Transports en France, La Documentation française, 1994. Pour la qualité de l’Université française(avec L. Schwartzet alii), Puf, 1994. L’Urbanisme universitaire à l’étranger et en France, Presses de l’ENPC, 1995. e Géographie humaine, Puf, 1997, 2 éd., 2000. Les Banlieues des villes françaises, La Documentation française, 1998. Tourisme et aménagement touristique, des objectifs inconciliables ?, La e Documentation française, 2001 ; 2 éd., 2008. L’Aménagement du territoire, Puf, 2002. L’Île-de-France hier, aujourd’hui, demain, La Documentation française, 2003. L’Aménagement du territoire en France, La Documentation française, 2007. L’Éco-région d’Île-de-France. Une utopie constructive, La Documentation française, 2007. Énergie et environnement, La Documentation française, 2008. L’Exode urbain, de la ville à la campagne, La Documentation française, 2009. Les Grands ensembles. De la charte d’Athènes aux quartiers sensibles, La Documentation française, 2010. Transports et urbanisme en Île-de-France, Paris, La Documentation française, 2012. Les grands ensembles, l’avenir d’une utopie, Paris, Ellipses, 2012.
ISBN 978-2-13-081348-4 ISSN 0768-0066
re Dépôt légal – 1 édition : 1991 e 12 édition mise à jour : 2018, octobre
© Presses Universitaires de France/Humensis, 2018 170bis, boulevard du Montparnasse, 75014 Paris
Ce document numérique a été réalisé parNord Compo.
INTRODUCTION
Essai de définition de l’urbanisme
1 L’urbanisme n’est pas aisé à définir . On verra qu’il a suscité de nombreuses « théories », dont aucune n’a fait l’unanimité autour d’elle, et que le terme même est e e récent (début du XX siècle). F. Choay estime que, « vers la fin du XIX siècle, l’expansion de la société industrielle donne naissance à une discipline qui se distingue des arts urbains antérieurs par son caractère réflexif et critique et par sa prétention 2 scientifique ». Cette définition situe bien les travaux des théoriciens qui ont prétendu fonder l’urbanisme. Elle correspond moins bien à un champ professionnel qui a rapidement pris une dimension concrète et focalise des enjeux (y compris financiers) importants. L eGrand Dictionnaire encyclopédique Laroussele définit comme « l’art (1982-1985) d’aménager et d’organiser les agglomérations humaines » et, de façon plus précise, « l’art de disposer l’espace urbain ou rural au sens le plus large (bâtiments d’habitation, de travail, de loisirs, réseaux de circulation et d’échanges) pour obtenir son meilleur fonctionnement et améliorer les rapports sociaux ». e Le Grand Larousse du XX siècle (1927-1933) ajoutait : « de telle sorte que les fonctions et les relations entre des hommes s’exercent de la façon la plus commode, la plus économique et la plus harmonieuse ». Les définitions précédentes parlent d’« aménager » l’espace, c’est-à-dire de « disposer avec ordre ». Il s’agit donc d’un acte volontaire qui vise à créer une situation ordonnée, jugée à ce titre préférable à une situation résultant du jeu spontané des acteurs. Cette action d’aménagement s’exerce dans « l’espace urbain ou rural » (mais l’aménagement peut se concevoir à des échelles très diverses, de celle de la planète à celle d’un local). En ce qui concerne l’urbanisme proprement dit, ces échelles vont de la région urbaine (par exemple celle de Paris) à l’îlot. Elle s’exerce aussi dans le temps car la disposition ordonnée dépend de ce qui a été disposé auparavant et limite ce qu’on pourra disposer par la suite. En outre, l’urbanisme concerne tous les bâtiments et les réseaux, mais aussi, pourrait-on ajouter, les espaces non bâtis. Enfin, la e définition duGrand Larousse du XX siècle précise bien les objectifs : commodité, économie et harmonie dans les fonctions et les relations exercées par les hommes. L’urbanisme ressortit donc à l’art (et à l’architecture qui conçoit les bâtiments harmonieux), à l’économie, à la sociologie (la « commodité » et les relations entre les hommes), à l’histoire (le temps), à la géographie (l’espace urbain et rural), au droit (les
règles de contrôle de l’utilisation du sol), à l’ingénierie (les réseaux et les techniques de construction). Bref, c’est un champ d’action, pluridisciplinaire par essence, qui vise à créer dans le temps une disposition ordonnée de l’espace en recherchant harmonie, bien-être et économie.
1.Voir notre introduction à Pierre Merlin, Françoise Choay et alii,Dictionnaire de e l’urbanisme et de l’aménagementéd., 2015., Paris, Puf, 1988, 7 2.Françoise Choay,L’Urbanisme, Utopies et Réalités. Une anthologie, Paris, Seuil, 1965.