Le vestige dans le moderne à l

Le vestige dans le moderne à l'ombre de l'Acropole

-

Français
787 pages

Description

Ce livre est un essai philosophique conjuguant le texte et l'image sur Dimitris Pikionis (1887-1968). Architecte grec et peintre, il a eu une influence considérable sur l'architecture grecque moderne : cet architecte inspiré, urbaniste, artiste, scénographe et penseur a réalisé l'aménagement de la zone archéologique autour de l'Acropole. Cet ouvrage analyse la vision architecturale de Dimitris Pikionis et, plus particulièrement, son oeuvre maîtresse, cet aménagement des espaces autour de l'Acropole, monumental collage de sentiers faits de fragments hétéroclites arrachés à la tradition conventionnelle.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 mars 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140145421
Langue Français
Poids de l'ouvrage 25 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
esthétiques
Fotini Margariti
LE VESTIGE DANS LE MODERNE À L’OMBRE DE L’ACROPOLE La vision architecturale de Dimitris Pikionis
LE VESTIGE DANS LE MODERNE À L’OMBRE DE L’ACROPOLE
ESTHÉTIQUESCollection fondée par Jean-Louis Déotte Dirigée par Jean-Marc Lachaud Pour situer notre collection, nous pouvons reprendre les termes de Benjamin annonçant son projet de revue :Angelus Novus. « En justifiant sa propre forme, la revue dont voici le projet voudrait faire en sorte qu’on ait confiance en son contenu. Sa forme est née de la réflexion sur ce qui fait l’essence de la revue et elle peut, non pas rendre le programme inutile, mais éviter qu’il suscite une productivité illusoire. Les programmes ne valent que pour l’activité que quelques individus ou quelques personnes étroitement liées entre elles déploient en direction d’un but précis ; une revue, qui expression vitale d’ un certain esprit, est toujours bien plus imprévisible et plus inconsciente, mais auss i plus riche d’avenir et de développement que ne peut l’être toute manifestation de la volo nté, une telle revue se méprendrait sur elle-même si elle voulait se reconnaître dans d es principes, quels qu’ils soient. Par conséquent, pour autant que l’on puisse en attendre une réflexion – et, bien comprise, une telle attente est légitimement sans limites –, la réflexion que voici devra porter, moins sur ses pensées et ses opinions que sur les fonde ments et ses lois ; d’ailleurs, on ne doit plus attendre de l’être humain qu’il ait toujours conscience de ses tendances les plus intimes, mais bien qu’il ait conscience de sa destination. La véritable destination d’une revue est de témoigner de l’espr it de son époque. L’actualité de cet esprit importe plus à mes yeux, que son unit é ou sa clarté elles-mêmes ; voilà ce qui la condamnerait – tel un quotidien – à l’i nconsistance si ne prenait forme en elle une vie assez puissante pour sauver encore ce qui est problématique, pour la simple raison qu’elle l’admet. En effet, l’existence d’une revue dont l’actualité est dépourvue de toute prétention historique est justifiée… » Dernières parutions Gisèle GRAMMARE,Abstraction. Retour sur une pratique picturale, 2019. Ilaria BROCCHINI,En deçà des apparences, 2018. Denis SKOPIN,sous l’objectif, La psychanalyse et la Œdipe photographie, 2018. Pascal KRAJEWSKI,Art, médium, média, 2018.Jean-Louis DÉOTTE,W. Benjamin littéralement, 2017. Martine LEFEUVRE-DÉOTTE,Les campeurs de la République, 2017. Sandrine MORSILLO,Eric Vigner, un théâtre plasticien. Lectures-performance au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris (2013/2015), 2017. Claude AMEY,Duchamp & Warhol. De l’artiste à l’anartiste, 2016. Sandrine MORSILLO,L’exposition à l’œuvre dans la peinture même, 2015. Lucie ROY,Le pouvoir de l’oubliée : la perception au cinéma, Un essai à caractère philosophique, 2015. Ricardo SALAS ASTRAIN et Fabien LE BONNIEC (dir.),Les Mapuche à la mode. Modes d’existence et de résistance au Chili, en Argentine et au-delà, 2015. Denis SKOPIN,La photographie de groupe et la politique de la disparition dans la Russie de Staline, 2015 Alain NAZE (dir.),Walter Benjamin. Politiques de l’image, 2015.
Fotini Margariti LE VESTIGE DANS LE MODERNE À L’OMBRE DE L’ACROPOLE La vision architecturale de Dimitris Pikionis
© L’Harmattan, 2020 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-17024-4 EAN : 9782343170244
À mon fils Odysseus-Batis Kapopoulos
REMERCIEMENTS
Le début de cette longue recherche sur le sujet remonte à 1987 et se situe dans le cadre de mes études postuniversitaires à Paris, à l’École d’architecture Paris-Villemin et de ma rencontre déterminante avec l’architecte et professeur Jacques Boulet. Dans l’introduction de mon mémoire (1990) réalisé sous sa direction, j’ai noté « le rôle catalyseur » de son regard « sur le cas de Pikionis, pour sa ré-duction à un esprit large de recherche de la modernité – tel unmiroir à multiples facettes… ». Il s’agit d’une remarque essentielle qui garde toute sa force encore aujourd’hui avec tout ce que cela peut signifier. Ses conférences ont alimenté des notes qui constituent aujourd’hui les perles de mon imaginaire et de ma bi-bliothèque personnelle. Cette recherche s’est prolongée, sans jamais avoir vraiment été interrompue, sous la direction du philosophe et professeur Jean-Louis Déotte. Elle a pris un tournant décisif, littéralement à l’ombre de l’Acropole, lors notre rencontre de mai 2004, quand m’a été donnée l’occasion de flâner avec lui sur le pavement de Pikionis et à Loumbardiaris, où ses pensées se déployaient en toute liberté sous le ciel ouvert de l’Attique*. Ses observations fusaient de toutes parts et m’ou-vraient de nouveaux horizons. Il en fut de même lors de nos visites sur d’autres sites archéologiques (Mycènes, Égine, Delphes, etc.) et également dans les mu-sées d’Athènes. Il me fit également l’honneur de m’inviter à me joindre au cercle de ses élèves, selon la tradition de la Grèce antique. Sans l’apport décisif et généreux d’inventaire et d’édition des archives de Dimitris Pikionis, par les soins de sa fille l’architecte Agni Pikionis, l’œuvre de l’architecte n’aurait jamais été disponible à la recherche, de même que ce travail n’aurait pu voir le jour dans sa dimension actuelle.
9
Je voudrais remercier également Melina Analyti pour sa contribution dans le trai-tement des documents iconographiques, Georges Kapopoulos et Jeanne Roques-Tesson pour l’aide qu’ils m’ont apportée dans le rendu final du texte français. Enfin je remercie Marcel Durand, éditeur et traducteur, fin connaisseur des deux cultures grecque et française, qui m’assura son soutien du début à la fin et me permit de donner à la présente édition sa forme définitive.
* À l’heure où la préparation de ce livre touche à sa fin, la terrible nouvelle de la mort de Jean-Louis Déotte vient me frapper de plein fouet. Je retourne, à sa mémoire, marcher sur ces sentiers… dans la lumière aveu-glante de l’Attique qui, par intervalles, plonge le paysage dans le noir. C’est un effet de lumières… les ombres de la nuit… Angélique et noire, lu-mière…Georges Séféris
1
0