Cabaret

-

Français
234 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Berlin, 1930. Le patron du cabaret Kit Kat Club accueille ses clients, des millionnaires, des escrocs et des nazis venus écouter la chanteuse Sally. Celle-ci tente de vivre une histoire d'amour avec un étudiant anglais alors que le pays est envahi par la montée du nazisme.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 octobre 2013
Nombre de lectures 30
EAN13 9791022001311
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Cabaret
Réalisation : Bob Fosse Scénario : Jay Presson Allen, Christopher Isherwood
Découpage plan par plan : Séverine Mathieu
© Presses Électroniques de France - L'Avant-Scène Cinéma, 2013
D’après la comédie musicale Cabaret, livret de Joe Masteroff, musique de John Kander et lyrics de Fred Ebb.
Salle du Cabaret - intérieur nuit
1. Début du générique silencieux en lettres blanches sur fond noir ; lorsqu’elles apparaissent et disparaissent, les lettres se teintent en rose. À partir du carton du titre, lente ouverture au noir : on distingue un support réfléchissant irrégulier et rose, dans lequel des silhouettes se reflètent, déformées, floues et ralenties. On entend progressivement un brouhaha de voix off dont le volume augmente : les voix parlent et rient.
S’ajoutant aux voix, des cuivres et une batterie commencent à s’accorder off. Le volume des voix diminue. Puis le silence retombe. Les couleurs se font plus vives ; des touches rouges passent au ralenti dans l’image. Roulement de caisse claire. Fin du générique qui se termine par « Berlin 1931 ».
Sur le coup de cymbale, le reflet du Maître de cérémonie surgit dans le cadre par le bas, au premier plan, déformé par les irrégularités du support ; ses yeux noirs fixent le spectateur ; ses lèvres rouges s’ouvrent en un sourire malicieux.
Début du morceau Willkommen. Travelling arrière découvrant à gauche le Maître de cérémonie qui se tourne lentement face caméra. Il porte un nœud papillon rose. Derrière lui, on distingue encore le reflet déformé des silhouettes.
Le Maître de cérémonie
Willkommen ! Bienvenue ! Welcome !
Fremder, étranger, stranger,
Glücklich zu sehen
Je suis enchanté...
Panoramique vers la droite et travelling arrière anticipant sur le mouvement du Maître de cérémonie que l’on suit en plan rapproché poitrine.
Le Maître de cérémonie
Happy to see you...
2. Raccord sur le mouvement selon l’axe droit de la scène : contre-plongée sur le Maître de cérémonie qui fait quelques pas vers la caméra, de face, en plan rapproché poitrine, sa canne devant lui. Au-dessus de lui, le plafond est tendu d’un tissu rouge vif. Il montre du doigt le public puis se tourne de profil, vers la gauche.
Le Maître de cérémonie
Bleibe, restez, stay...
3. Plan de demi-ensemble dans la salle sur une statue de cire représentant une femme qui fume. Ses bas tombent sur ses jambes ; à droite dans la pénombre, des têtes de spectateurs. Le Maître de cérémonie, off.
Le Maître de cérémonie
Willkommen ! Bienvenue ! Welcome ! ...
4. Plan de demi-ensemble sur le fond de la scène au support déformant, renvoyant le reflet
des spectateurs. Le Maître de cérémonie entre à droite et longe le fond de scène, suivi en travelling arrière. Il tient la note, faisant tourner sa canne.
Le Maître de cérémonie
Im Cabaret, au Cabaret, to Cabaret ! ...
Gare - extérieur jour
5. Plan d’ensemble dans la gare couverte : un train entre en gare, face caméra, et s’arrête le long du quai noir de monde. Les gens agitent leur mouchoir.
6. Plan serré à travers la vitre d’un compartiment rempli de voyageurs assis ; le train avance lentement vers la gauche. Au premier plan, Brian se lève, baisse la vitre et s’accoude sur le montant, cadré en contre-plongée. Du regard, il parcourt les lieux. Les bruits de la gare émergent mais restent dominés par la voix off du Maître de cérémonie.
Le Maître de cérémonie
(Parlé, off)
Meine Damen und Herren, Mesdames et Messieurs, Ladies und Gentlemen,
(En français)
Comment ça va ?
7. Point de vue de Brian : plan de demi-ensemble du quai vu du train, en travelling latéral gauche-droite qui panote pour s’attarder sur la pancarte « Berlin — Anhalter Bdt ». Au-dessus, une pendule indique 10h30.
Le Maître de cérémonie
Do you feel good ? Ich bin your conférencier !
Salle du Cabaret - intérieur nuit
8. Plan rapproché épaules du Maître de cérémonie qui reprend la chanson. À gauche, le support déformant renvoie une lumière bleue.
Le Maître de cérémonie
I am your host...
Reprise de la chanson.
9. Raccord sur le mouvement : plan de demi-ensemble sur le maître de cérémonie qui parcourt la scène vers la droite en faisant tourner sa canne, suivi en panoramique. Derrière lui, la feuille de décor du miroir déformant est remontée au plafond. Au premier plan, dans l’obscurité, des spectateurs de dos. Il tient la note, les bras ouverts.
10. Saute avant dans l’axe : plan rapproché taille sur le Maître de cérémonie qui termine la chanson et s’adresse au public, tourné vers la droite)
Le Maître de cérémonie
Les soucis vous accablent, laissez-les dehors. On le sait, la vie est pleine de déceptions...
11. Insert sur trois personnages en cire installés autour d’une table ; la dame assise à droite porte un chapeau à plumes, les deux hommes sont en smoking.
Le Maître de cérémonie
(Off)
Oubliez-les.
12 = 10. Le Maître de cérémonie repart vers la gauche en faisant un tour sur lui-même, suivi en panoramique vers la gauche.
Le Maître de cérémonie
Ici...
13. Insert sur le public : trois visages tournés de profil vers la gauche, immobiles ; à droite un homme debout se peigne.
Le Maître de cérémonie
(Off)
La vie est magique...