Cabaret

-

Livres
234 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Berlin, 1930. Le patron du cabaret Kit Kat Club accueille ses clients, des millionnaires, des escrocs et des nazis venus écouter la chanteuse Sally. Celle-ci tente de vivre une histoire d'amour avec un étudiant anglais alors que le pays est envahi par la montée du nazisme.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 octobre 2013
Nombre de visites sur la page 30
EAN13 9791022001311
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

C a b a r e t
Scénario : Jay Presson Allen, Christopher Isherwood
Réalisation : Bob Fosse
Découpage plan par plan : Séverine Mathieu
© Presses Électroniques de France - L'Avant-Scène Cinéma, 2013D’après la comédie musicale Cabaret, livret de Joe Masteroff, musique de John Kander
et lyrics de Fred Ebb.Salle du Cabaret - intérieur nuit
1. Début du générique silencieux en lettres blanches sur fond noir ; lorsqu’elles
apparaissent et disparaissent, les lettres se teintent en rose. À partir du carton du titre,
lente ouverture au noir : on distingue un support réfléchissant irrégulier et rose, dans
lequel des silhouettes se reflètent, déformées, floues et ralenties. On entend
progressivement un brouhaha de voix off dont le volume augmente : les voix parlent et
rient.
S’ajoutant aux voix, des cuivres et une batterie commencent à s’accorder off. Le volume
des voix diminue. Puis le silence retombe. Les couleurs se font plus vives ; des touches
rouges passent au ralenti dans l’image. Roulement de caisse claire. Fin du générique qui
se termine par « Berlin 1931 ».
Sur le coup de cymbale, le reflet du Maître de cérémonie surgit dans le cadre par le bas,
au premier plan, déformé par les irrégularités du support ; ses yeux noirs fixent le
spectateur ; ses lèvres rouges s’ouvrent en un sourire malicieux.
Début du morceau Willkommen. Travelling arrière découvrant à gauche le Maître de
cérémonie qui se tourne lentement face caméra. Il porte un nœud papillon rose. Derrière
lui, on distingue encore le reflet déformé des silhouettes.
Le Maître de cérémonie
Willkommen ! Bienvenue ! Welcome !
Fremder, étranger, stranger,
Glücklich zu sehen
Je suis enchanté...
Panoramique vers la droite et travelling arrière anticipant sur le mouvement du Maître de
cérémonie que l’on suit en plan rapproché poitrine.
Le Maître de cérémonie
Happy to see you...
2. Raccord sur le mouvement selon l’axe droit de la scène : contre-plongée sur le Maître
de cérémonie qui fait quelques pas vers la caméra, de face, en plan rapproché poitrine,
sa canne devant lui. Au-dessus de lui, le plafond est tendu d’un tissu rouge vif. Il montre
du doigt le public puis se tourne de profil, vers la gauche.
Le Maître de cérémonie
Bleibe, restez, stay...
3. Plan de demi-ensemble dans la salle sur une statue de cire représentant une femme qui
fume. Ses bas tombent sur ses jambes ; à droite dans la pénombre, des têtes de
spectateurs. Le Maître de cérémonie, off.
Le Maître de cérémonie
Willkommen ! Bienvenue ! Welcome ! ...
4. Plan de demi-ensemble sur le fond de la scène au support déformant, renvoyant le
reflet des spectateurs. Le Maître de cérémonie entre à droite et longe le fond de scène,
suivi en travelling arrière. Il tient la note, faisant tourner sa canne.Le Maître de cérémonie
Im Cabaret, au Cabaret, to Cabaret ! ...Gare - extérieur jour
5. Plan d’ensemble dans la gare couverte : un train entre en gare, face caméra, et
s’arrête le long du quai noir de monde. Les gens agitent leur mouchoir.
6. Plan serré à travers la vitre d’un compartiment rempli de voyageurs assis ; le train
avance lentement vers la gauche. Au premier plan, Brian se lève, baisse la vitre et
s’accoude sur le montant, cadré en contre-plongée. Du regard, il parcourt les lieux. Les
bruits de la gare émergent mais restent dominés par la voix off du Maître de cérémonie.
Le Maître de cérémonie
(Parlé, off)
Meine Damen und Herren, Mesdames et Messieurs, Ladies und Gentlemen,
(En français)
Comment ça va ?
7. Point de vue de Brian : plan de demi-ensemble du quai vu du train, en travelling latéral
gauche-droite qui panote pour s’attarder sur la pancarte « Berlin — Anhalter Bdt ».
Audessus, une pendule indique 10h30.
Le Maître de cérémonie
Do you feel good ? Ich bin your conférencier !Salle du Cabaret - intérieur nuit
8. Plan rapproché épaules du Maître de cérémonie qui reprend la chanson. À gauche, le
support déformant renvoie une lumière bleue.
Le Maître de cérémonie
I am your host...
Reprise de la chanson.
9. Raccord sur le mouvement : plan de demi-ensemble sur le maître de cérémonie qui
parcourt la scène vers la droite en faisant tourner sa canne, suivi en panoramique.
Derrière lui, la feuille de décor du miroir déformant est remontée au plafond. Au premier
plan, dans l’obscurité, des spectateurs de dos. Il tient la note, les bras ouverts.
10. Saute avant dans l’axe : plan rapproché taille sur le Maître de cérémonie qui termine
la chanson et s’adresse au public, tourné vers la droite)
Le Maître de cérémonie
Les soucis vous accablent, laissez-les dehors. On le sait, la vie est pleine de
déceptions...
11. Insert sur trois personnages en cire installés autour d’une table ; la dame assise à
droite porte un chapeau à plumes, les deux hommes sont en smoking.
Le Maître de cérémonie
( O f f )
Oubliez-les.
12 = 10. Le Maître de cérémonie repart vers la gauche en faisant un tour sur lui-même,
suivi en panoramique vers la gauche.
Le Maître de cérémonie
Ici...
13. Insert sur le public : trois visages tournés de profil vers la gauche, immobiles ; à droite
un homme debout se peigne.
Le Maître de cérémonie
( O f f )
La vie est magique...Coulisses du Cabaret - intérieur nuit
14. Gros plan sur le reflet du visage d’un travesti, très maquillé, mettant une perruque
blonde. Léger recadrage vers le bas. En amorce, à droite, le corps et le bras du travesti
vêtu d’une robe rouge.
Le Maître de cérémonie
( O f f )
... les filles sont magiques...Salle du Cabaret - intérieur nuit
15. Plan rapproché taille sur le Maître de cérémonie chantant devant un rideau bleu
dissimulant des corps en ombres chinoises.
Le Maître de cérémonie
... et même l’orchestre est magique...
16. Saute arrière dans l’axe : plan d’ensemble de la scène au moment où le Maître de
cérémonie ouvre le rideau bleu découvrant l’orchestre composé de femmes, éclairé en
contre-jour.
17. Léger panoramique à droite sur le Maître de cérémonie qui fait un pas vers la droite
devant la saxophoniste puis tourne les talons.
Le Maître de cérémonie
Magique...
18 = 16. Léger travelling arrière découvrant davantage les spectateurs en amorce. Un
rideau se ferme derrière l’orchestre, annulant l’effet contre-jour, remplacé par un éclairage
de face.Gare - extérieur jour
19. Travelling latéral et léger panoramique vers la gauche sur Brian en plan rapproché
taille, marchant sur le quai parmi les voyageurs. Il disparaît derrière un marchand de
journaux.
20. Plan rapproché très court sur un enfant de face donnant la main à deux adultes.
21. Plan rapproché très court sur un vieux monsieur portant une casquette ; les deux tiers
du cadre à gauche sont masqués par une amorce floue de journal.
22. Plan serré très court sur le visage d’un homme accoudé sur ses béquilles en train de
discuter.
23. Plan serré très court sur le visage d’une dame portant un chapeau rouge, en train de
rire.
24. Travelling latéral en légère contre-plongée cadrant Brian en plan rapproché épaules,
de trois quarts face. Il remonte le quai, le sourire aux lèvres ; derrière lui, d’autres
voyageurs marchent dans le même sens, flous. On distingue l’architecture de la voûte de
la gare.Salle du Cabaret - intérieur nuit
25. Plan de demi-ensemble sur l’orchestre vu selon l’axe gauche de la scène : le Maître
de cérémonie, de dos, frappe de sa canne la cymbale puis la glisse dans le corps du
saxophone. Panoramique à droite sur le maître de cérémonie qui va pincer les cuisses de
la joueuse de banjo, assise à califourchon sur le piano, et s’assied devant l’instrument sur
les cuisses de la pianiste, commençant à frapper le clavier.
26. Saute avant dans l’axe très courte : le Maître de cérémonie en plan rapproché
épaules continue de jouer.
27. Saute arrière dans l’axe très courte = 25.
28. Saute avant dans l’axe = 26. Il se lève.
29. Saute arrière dans l’axe= 25. Il s’assied sur le clavier en relevant les pans de sa
redingote.
30. Saute arrière dans l’axe : plan d’ensemble de la scène où entrent par la droite et par
la gauche « les cabaret’s girls » suivies en panoramique à droite. En short, bas et
portejarretelles, elles portent toutes un chapeau différent. En amorce au milieu et à droite, les
silhouettes sombres de spectateurs.
Le Maître de cérémonie
Et maintenant, la parade des « Cabaret’s girls » :
31. Saute avant dans l’axe : panoramique rapide à droite sur le Maître de cérémonie
cadré poitrine, passant derrière deux filles, puis panoramique à gauche comme il revient
pour se pencher au-dessus de chacune.
Le Maître de cérémonie
Heidi, Christina, Mausy, Helga, Betty und Inge.
Il repart à droite, suivi en panoramique, se place au milieu de la scène et pose la main sur
les fesses d’une des filles.
Le Maître de cérémonie
Et croyez-moi sur parole, elles sont toutes vierges.
32. Gros plan en légère plongée sur le visage étonné d’un spectateur âgé.
33 = fin 31 : la fille s’éloigne, feignant d’être vexée. Léger recadrage à gauche.
Le Maître de cérémonie
Vous ne me croyez pas ?
34. Point de vue du Maître de cérémonie : plan de demi-ensemble sur le public en
plongée. Les spectateurs, hommes et femmes âgés, rient.
35 = 33. Le Maître de cérémonie continue de s’adresser au public pendant qu’autour de
lui, trois filles prennent des poses lascives.
Le Maître de cérémonie
Vous n’êtes pas obligés. Demandez plutôt à Helga.Il tape les fesses d’Helga qui se trouve à gauche, la fait se tourner, soulève du bout de sa
canne la queue attachée à son short et se trémousse comme un chat au rythme de la
musique qui commence. Il se dirige vers la droite, suivi en panoramique à droite le
cadrant poitrine, et commence à chanter devant le pilier doré.
Le Maître de cérémonie
Au dehors, il y a du vent, mais ici...
36. Plan de demi-ensemble à l’extrémité gauche de la scène en légère contre-plongée :
des filles se trémoussent de façon aguichante. Le Maître de cérémonie.
Le Maître de cérémonie
( O f f )
...il fait très chaud.
37. Plan d’ensemble de la scène de face : les filles se trémoussent. En amorce, dans
l’obscurité, les têtes des spectateurs et des lampes posées sur les tables. Les filles
avancent lascivement vers la caméra.
Le Maître de cérémonie
( O f f )
Tous les soirs, nous devons nous battre pour empêcher les filles d’enlever tous
leurs vêtements, alors restez avec nous, on ne sait jamais.
38 = fin 35.
Le Maître de cérémonie
Ce soir nous perdrons peut-être la bataille.
39. Plan de demi-ensemble des filles dansant, vues selon l’axe gauche de la scène ;
légère contre-plongée, on voit le tissu rouge tendu au plafond.
40. Plan de demi-ensemble sur les danseuses vues selon l’axe droit de la scène ; légère
contre-plongée, on voit le tissu rouge tendu au plafond. Léger panoramique vers le haut
alors qu’elles basculent le bassin en levant les bras. Elles tendent leurs index au ciel sur
un coup de cloche qui anticipe sur celle du bus.Rue - extérieur jour
41. Plan rapproché sur un bus jaune traversant le cadre vers la gauche.
42. Plan moyen sur Brian descendant du bus vu depuis l’intérieur en plongée ; le
contrôleur lui tend son sac et aide un passager âgé à monter. Les filles reprennent le
chorus off.
43 Plan rapproché épaules sur Brian debout sur le trottoir, vu à travers les vitres. Le bus
redémarre, traverse le cadre, passant devant Brian, et sort à gauche.Salle du Cabaret - intérieur nuit
44. Plan de demi-ensemble sur la scène vue selon l’axe droit, légère contre-plongée ; les
filles font tourner leur bassin ; à gauche le Maître de cérémonie, perché sur un escabeau,
écarte le décolleté d’une danseuse du bout de sa canne. Suite du chorus in.
45. Plan serré sur le Maître de cérémonie plongeant son regard dans le décolleté de la
danseuse, vu selon l’axe gauche de la scène. Il relève la tête, mimant la stupeur, léger
recadrage vers le haut.
46. Saute arrière dans l’axe, plan de demi-ensemble de la scène : le Maître de cérémonie
descend de son escabeau.
47. Plan de demi-ensemble de la scène vue dans l’axe droit, les filles reculent en dansant.
48. Travelling latéral rapide sur la rangée de filles cadrées à la taille ; elles tendent
successivement le bras vers le public, tournées vers lui, cadrées de profil.
49. La rangée de filles avance vers le devant de la scène. Travelling avant rapide vers la
largeur droite de la scène, accompagné d’un panoramique vers la gauche les cadrant de
face puis de dos en légère contre-plongée. Elles tournent le dos au public, se prennent
par la taille, et reviennent de profil vers le fond en basculant d’avant en arrière et levant la
jambe, suivies en panoramique à droite. La contre-plongée met en valeur leurs jambes.
50. Très forte contre-plongée sur la rangée de filles, de face, basculant d’avant en arrière
et levant la jambe.
51. Plan moyen sur la rangée de filles de dos pivotant sur elle-même pour se tourner vers
le public. Léger panoramique à droite. Le Maître de cérémonie entre à gauche, se penche
en avant et glisse sa tête entre deux filles. Il avance avec elles vers le devant de la
scène.
52. Plan d’ensemble de la scène vue selon l’axe gauche : la rangée de filles avance avec
le maître de cérémonie sous les applaudissements. Reprise du chorus. Puis les filles
s’écartent autour de lui en levant les bras.Rue - extérieur jour
53. Léger panoramique à gauche sur Brian cadré à la taille longeant des façades
d’immeubles en les regardant. Suite du chorus off.Salle du Cabaret - intérieur nuit
54. Plan rapproché sur des jambes écartées, de face, au milieu du cadre, habillées de
bas et de porte-jarretelles noirs : le Maître de cérémonie s’accroupit dans le triangle
formé par les jambes, brandissant sa canne vers la caméra. Derrière, l’orchestre joue et
d’autres filles passent.
Le Maître de cérémonie
(En allemand)
Et tout de suite, un petit aperçu de notre programme...
Il se lève en donnant un coup de canne sur les fesses de la fille et se dirige vers la
droite ; un panoramique vers la droite anticipe sur lui qui va présenter toute la troupe en
allemand, l’efface et découvre une contorsionniste de dos qui bascule en avant pour
ramener son buste entre ses jambes. Il entre dans le cadre à gauche et la désigne de la
main. Il repart vers la gauche, suivi en panoramique.
55. Raccord sur le mouvement selon le profil droit de la scène : il désigne au public un
homme qui sautille. Il repart vers la caméra.
56. Raccord sur le mouvement selon le profil gauche de la scène : il va vers le fond de la
scène suivi en panoramique à droite qui découvre à droite, une danseuse, penchée en
avant. Il prend par la main Sally et l’amène vers le devant de la scène, recadrage à droite.
Il la fait saluer.
57. Raccord, de face, sur le mouvement : Sally se redresse. Au premier plan, les jambes
d’une femme couchée, habillées de bas noirs, se baissent et se relèvent. Panoramique à
gauche gardant les jambes au premier plan et découvrant les musiciennes qui saluent.
Panoramique à droite qui redécouvre le Maître de cérémonie faisant saluer le travesti. Au
premier plan, une danseuse met son pied dans sa main et tourne sur elle-même sur ses
fesses, pendant que, derrière, le Maître de cérémonie fait saluer le ventriloque et sa
marionnette.
58. Raccord sur le mouvement selon l’axe droit de la scène : la fille assise se lève et le
Maître de cérémonie vient vers le devant de la scène à droite, en contre-plongée, rejoint
par les filles. Ils repartent à gauche en pas chassés, soulevant leur chapeau, suivis en
travelling latéral qui découvre en amorce des têtes de spectateurs. Reprise du Chorus.
59. Raccord dans l’axe : plan rapproché en contre-plongée sur le Maître de cérémonie
entouré par quelques filles, allant vers la gauche, suivis en travelling latéral. Riant de
malice, il sert la main d’un spectateur dont on découvre l’amorce dans la pénombre,
recadré à gauche. Il repart vers la gauche, fin en panoramique.
60. Raccord sur le mouvement selon l’axe gauche de la scène : le groupe se penche vers
le public, léger travelling arrière. Une danseuse passe le bras entre les jambes du Maître
de cérémonie et sert la main d’un spectateur debout. Exclamation générale ; les filles se
dispersent sur la scène sous les applaudissements. Panoramique à droite et travelling
avant qui effacent progressivement les spectateurs et cadrent la scène : le Maître de
cérémonie et les filles chantent en dansant le finale du morceau.
61. Plan très large sur la scène au fond éclairée par les guirlandes d’ampoules et l’amorce
d’une grande partie du public ; un serveur passe au premier plan. Le Maître de cérémonie
et les filles chantent en dansant le finale du morceau.62. Plan rapproché sur le Maître de cérémonie et quelques filles en contre-plongée qui
repartent vers le fond de scène, suivis en panoramique vers le bas diminuant la
contreplongée.
63. Plan serré sur Sally qui chante et danse en costume orange.
64 = 62, puis recadrage à gauche sur le Maître de cérémonie qui danse.
65. Plan serré très court sur le ventriloque qui chante de face, tenant sa marionnette
66. Plan de demi-ensemble de la scène en contre-plongée, les filles tendent les bras vers
le public puis partent vers le fond de scène, rejointes par le Maître de cérémonie, suivi en
panoramique à gauche. Ils se rassemblent au fond. Une fille descend en grand écart au
premier plan ; une autre s’allonge sur le dos et écarte les jambes. Extinction des lumières
de scène sous les applaudissements.Cage d’escalier - intérieur jour
67. Panoramique vers le haut sur Brian finissant de monter un escalier, de dos, en
contreplongée. Fin des applaudissements off. Il s’arrête devant une porte palière, sonne deux
fois et attend.
68. Plan rapproché épaules sur Sally qui apparaît dans l’entrebâillement de la porte ; à
droite l’amorce de Brian floue ; au milieu, la chaînette qui maintient la porte entrouverte.
Sally
(En allemand)
Oui ?
Brian
(Il avance vers elle en saluant de son chapeau et entre davantage dans le
champ. En allemand)
Bonjour, Fräulein. Est-ce que je suis bien chez Schneider ?
69. Contrechamp : plan rapproché poitrine sur Brian dans l’entrebâillement de la porte ; à
gauche, l’amorce de Sally légèrement floue ; elle porte un peignoir coloré. Toujours en
allemand.
Brian
Je cherche une chambre.
70. Champ = 68. Elle le regarde, cherchant ses mots.
Sally
(En allemand)
Fräulein Schneider n’est pas à la maison.
(En anglais)
Est-ce que vous auriez une cigarette, trésor ? Je ne sais pas ce que je
donnerais pour en avoir une...
71. Contrechamp = 69.
Brian
(En anglais)
Euh ! Oui, je crois que oui.
Sally
Oh ! Formidable.
Il lui tend son paquet de cigarettes.
Brian
Vous êtes américaine ?
Sally
Oh ! Ça c’est pas de chance...
72. Champ = 68. Elle se sert.
Sally
Je voulais vous faire croire que j’étais une vamp mystérieuse et internationale,j’ai peut-être pas assez travaillé mon rôle.
73. Contrechamp = 69.
Brian
On m’a dit que je pourrais peut-être avoir une chambre à louer...
(Il tend son briquet et lui allume sa cigarette)
pas trop cher.
74. Champ = 68. Elle tire sur sa cigarette, comprend qu’il regarde ses ongles verts, les
agite et souffle la fumée.
Sally
Divine décadence ! Je m’appelle Sally Bowles.
75. Contrechamp = 69.
Brian
Et moi, Brian Roberts.
Elle ferme vivement la porte, détache la chaînette et rouvre la porte découvrant Brian. Il
sort et rentre dans le cadre par le bas pour attraper ses valises et fait un pas dans la
pièce, suivi en panoramique vers la gauche. Sally ferme la porte derrière lui et s’appuie, le
dos à la porte, suivie en panoramique à droite qui efface Brian.
Sally
Entre, darling.
(En allemand)
Super !
(En anglais)
Une cigarette anglaise !
(Brian se baisse pour déposer ses valises et enlever son chapeau puis entre
à nouveau dans le cadre par le bas, se plaçant en amorce bord-cadre
gauche)
C’est effroyable, je pense en langue allemande.
Brian
Depuis combien de temps êtes-vous ici ?
Sally
(Elle se tourne à droite pour remettre la chaînette et jette un coup d’œil vers
Brian)
Depuis toujours.Appartement de Sally - intérieur jour
76. Plan rapproché épaules sur Brian sans son chapeau, souriant.
Brian
Ça fait combien de temps ?
77 = fin 75. Elle se retourne vers lui.
Sally
Oh, ça fait presque trois mois. C’est la plus merveilleuse pension. De
merveilleux locataires...
Elle prend son chapeau, hors champ en bas, et se dirige vers la gauche suivie en
panoramique. Il la suit, travelling avant sur les deux qui s’engagent de dos dans le couloir.
Sally
Tout le monde est fauché bien sûr... M’enfin ! qui ne l’est pas de nos jours ? Il y
a Fräulein Mayr, elle est masseuse... pour dames seulement...
(Sally met la cendre de sa cigarette dans un pot de fleurs)
Ensuite il y a Fräulein Kost, c’est une exquise femme de rues.
Elle ouvre la porte.
78. Raccord sur le mouvement de face : plan rapproché poitrine de Sally et Brian entrant
dans le salon, travelling arrière. Sally sourit, regardant vers la gauche.
79. Point de vue de Sally et Brian : travelling latéral sur Fräulein Kost et Fräulein Mayr
assises à une table au fond de la pièce vide, filmées en plan demi-ensemble ; au premier
plan, une plante verte. Les deux dames âgées répondent par un petit salut de la tête.
80. Suite du plan 78. Travelling arrière sur Sally et Brian qui avancent vers la caméra ;
Sally fume et marche de façon provocante. Elle s’arrête dans l’encadrement de la porte
suivante et se tourne vers Brian.
Sally
Mayr tire les cartes à Kost tous les matins...
(Elle repart, suivie par Brian ; panoramique d’accompagnement à droite)
et chaque fois c’est pareil : « Tu vas rencontrer un homme étrange », ce qui,
de nos jours, est une prédiction sans risque.
Le panoramique découvre la fin du couloir. Elle ouvre une porte hors champ à droite et
désigne la pièce de la main.
Sally
(En allemand)
Les toilettes.
(Elle continue dans le couloir, suivie par Brian, ils sont filmés en plan fixe.
Elle désigne une autre porte à droite. En anglais)
La chambre de Kost, c’est tout dire...
81. Plan demi-ensemble dans une chambre exiguë ; la porte, située au centre, s’ouvre,
découvrant Sally et Brian qui se tiennent debout dans l’encadrement. Elle s’appuie auchambranle.
Sally
Voici la tienne, trésor.
(Il paraît surpris)
À part un lit, qu’est-ce qu’on peut mettre dans une chambre ?
82. Saute avant dans l’axe : plan rapproché poitrine sur Sally et Brian tournés de profil
l’un vers l’autre.
Brian
Des élèves. Il faudra que je donne quelques leçons pour payer le loyer.
83. Saute arrière dans l’axe = 81.
Sally
Pour tes cours, tu pourras utiliser ma chambre...
(Sally ouvre la porte qui se trouve de l’autre côté du couloir et disparaît dans
sa chambre, suivie par Brian)
Regarde, un vrai palace. Entre.
84. Gros plan sur les mains de Sally qui retirent le tube de dentifrice d’un verre posé sur
une table en bois. Elle casse un œuf au-dessus.
Sally
Tu vas adorer « Prairie Oysters »...
Panoramique vers le haut et travelling arrière découvrant son buste et son visage puis la
fenêtre derrière elle.
Sally
C’est un cocktail avec un œuf battu et de la Worcester sauce.
(Elle se retourne vers la gauche, cadrée en plan américain, légère
contreplongée)
Cinquante Marks... avec le petit déjeuner.
85. Point de vue de Sally : plan de demi-ensemble sur Brian au milieu de la pièce. Il la
parcourt des yeux, pivotant sur lui-même.
Sally
(Off)
Même quand je suis en retard pour le loyer, c’est divin non ? C’est vrai, moi je
suis pas souvent là.
Brian
Et pourquoi ?
86 = fin 84. Sally de profil en plan américain, cadrée en légère contre-plongée, remue le
cocktail.
Sally
Je cours toute la journée et le soir je suis au cabaret. Tiens, goûte-moi ça.
(Elle se dirige vers la gauche, les verres à la main, suivie en panoramique à
gauche découvrant Brian à qui elle tend un verre)C’est radical contre la gueule de bois.
(Elle s’éloigne vers le fond de la pièce, Brian la suit lentement, accompagné
en travelling avant)
Naturellement, il m’arrive de ramener un ami à l’occasion mais rarement...
87. Gros plan sur les mains de Sally qui posent un disque sur le phonographe. Elle
remonte l’appareil. Panoramique vers la gauche et vers le haut jusqu’à son visage à
moitié masqué par un abat-jour jaune occupant les trois quarts du cadre à droite.
Sally
Parce que je pense qu’il vaut mieux aller chez le monsieur, si c’est possible.
(Elle regarde Brian, à gauche)
Enfin, je veux dire que cela paraît moins prémédité. Exact ?
88. Contrechamp : plan rapproché épaules de Brian regardant à droite.
Brian
Exact.
89 = fin 87. Début d’une musique d’inspiration orientale. Sally se dirige en dansant vers la
gauche, suivie en panoramique effaçant l’abat-jour.
Brian
(Off)
Je vois que vous avez acquis une grande sagesse.
Sally tourne sur elle-même, revient vers la droite, légèrement recadrée puis s’arrête de
trois quarts face en plan rapproché épaules, légère plongée, en mangeant quelque chose.
Sally
Oh non, pas de la sagesse, c’est un instinct ancestral. Une impression étrange
et mystique que j’ai ressentie pour toi.
90. Contrechamp = 88. Brian sourit légèrement.
91 = fin du plan 86 : Sally, à droite, avance vers Brian qui est debout de dos à gauche.
Sally
Alors tu t’installes tout de suite d’accord ?
Travelling circulaire vers la droite pour les cadrer de profil. Il hésite puis acquiesce.
Brian
D’accord.
Sally trinque avec lui.
Sally
« Prairie Oysters » !
92. Plan rapproché épaules sur Sally buvant une gorgée ; en amorce à gauche, flou,
Brian. Elle le regarde surprise.
93. Contrechamp : plan rapproché épaules de Brian ; Sally en amorce à droite floue. Il se
décide à lever son verre.Brian
À votre santé.
Il boit et fait la grimace.
94. Champ = 92. Sally attend, souriante.
95. Contrechamp = 93.
Brian
(Grimaçant)
Il sent un peu la menthe.
96. Champ = 92. Sally réfléchit puis rit.
Sally
(Riant)
Oh, je t’ai donné mon verre à dent ! ...