L

L'Afrique vue d'Afrique

-

Français
220 pages

Description

L'ambition de cet ouvrage vise à compléter et à éclaircir le débat autour de l'Art Nègre, tantôt objet ethnologique, tantôt objet esthétique. L'auteur rend ici hommage à deux grands défenseurs de la culture noire : Amadou Hampâté Bâ et Georges Niangoran-Bouah. Ce livre donne l'occasion de montrer une Afrique « vue d'Afrique » : là ou l'art, dans son sens le plus ouvert, est parole, fêtes et cérémonies commémoratives, là où poésie et dramaturgie se mêlent, s'entrelacent pour donner vie aux formes et aux couleurs.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 2016
Nombre de lectures 17
EAN13 9782140000157
Langue Français
Poids de l'ouvrage 34 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Kra N’GUESSAN
L’Afrique vue d’Afrique Regards croisés
L’Afrique vue d’Afrique
Les Arts d’ailleurs Collection dirigée par Dominique Berthet, Dominique Chateau,Giovanni Joppolo, Bruno Péquignot  Cette collection s’adresse à tous ceux qu’intéressent les formes d’art qui ont pu émerger ou émergent encore à l’écart du champ artistique dominant. Non seulement les arts dits premiers (africains, océaniens, etc.), mais toute manifestation d’art contemporain où une culture « non occidentale » s’exprime – art de la Caraïbe, d’Amérique du sud, d’Afrique, d’Asie… et d’ailleurs. Les livres de la collection, monographies ou traités, développent une approche ethnoesthétique, historique, philosophique ou critique. Titre parus Eric VALENTIN,Joseph Beuys. Art, politique et mystique, 2014. Olivier VARGIN,Regards sur l’art contemporain russe (1990-2010), 2010. Samar NAHED HAKIM,L’imaginaire dans l’art et la poésie au Liban, 2009. Iba Ndiaye DJADJI,Propos esthétiques, édité par Abdou Sylla, 2009. Olivier VARGIN,Regards sur l’art de « Europe.l’autre » L’art contemporain est-européen après 1989, 2008. Giovanni JOPPOLO,Portraits en métissages, 2008. Olivier VARGIN,Regards sur l’art polonais de 1945 à 2005, 2008. Iba NDIAYE DIADJI,La critique d’art en Afrique, 2006. Iba NDIAYE DIADJI,Qui a besoin de la critique d’art en Afrique – et ailleurs ?, 2006. Dominique BERTHET,Les corps énigmatiques d’Ernest Breleur, 2006. Pie-Aubin MABIKA,Les arts d’ailleurs, 2006. Dominique BERTHET (sous la direction de),L’audace en art, 2005. Pie-Aubin MABIKA,La chanson congolaise, 2005. Christine FREROT,Art contemporain d’Amérique latine, 2005.
Kra N’GUESSAN
L’Afrique vue d’Afrique
Regards croisés
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07920-2 EAN : 9782343079202
Table des matières Préface ...........................................................................................9Avant-propos..............................................................................13 ère 1 partie Rites et traditions de l’Afrique Subsaharienne .......................17I. Repérages historiques, géographiques et culturels de l’aire de cette recherche ......................................................................19 A Histoire et géographie de la Côte d’Ivoire ................19 B/ Organisation socioculturelle des Akans (populations du Centre, du Centre-est et du Sud-est de la Côte d’Ivoire) ..............................................................................21 C/ Le mariage et la famille ..............................................29 D/Activités quotidiennes et vitales ................................53 E/La mort et ce qui suit ..................................................61 II. Généralités sur l’animisme : devins, féticheurs ou artistes ? Œuvres d’arts ou fétiches ?.......................................77 A/ Présentation.................................................................77 B/ Les fétiches et les gris-gris :ammoins ba....................87C/ Cultes fétichistes : célébration du beau....................79 D/ Les fétiches en tant que valeurs sacrées et valeurs pédagogiques......................................................................80 E/ Les formes desammoins ba........8...1.............................. F/ Eléments formels ou non et objets à caractère utilitaire ou religieux dans la vie quotidienne ................82 III. Les différentes formes plastiques traditionnelles et les matériaux utilisés ........................................................................85 A/Les objets en bois ou en fibres végétales .................85 B/Les objets en terre cuite ..............................................95 C/Les métaux : l’or, le laiton et le fer ............................95 D/Les jouets des enfants.............................................. 101 E/Les objets en pierre................................................... 103
5
F/Les objets composés de matériaux mixtes............. 106ème 2 partie Les arts traditionnels de l’Afrique Noire dans la culture occidentale................................................................................ 109I. Introduction ......................................................................... 111 II. Polysémie des mots Baoulé dans le contexte des arts et sciences de l’art ........................................................................ 113 III. Devin devineresse (Commien, le génie créateur) ........ 117 IV. Permanence et continuité................................................ 119 V. Les images de la langue parlée ......................................... 121 A/Pluralité et divergence de points de vue ................ 124 B/Critères de beauté...................................................... 126 C/Critères de beauté d’ici et d’ailleurs ........................ 127 VI. Le village ............................................................................ 129 VII. «L’Ici et l’Ailleurs» regards croisés................................ 131 A/Préalable ..................................................................... 131 B/Rappel ......................................................................... 131 C/Constat ....................................................................... 133 D/La Négritude ............................................................. 136 VIII. Les maîtres fous, culte des divinités Haouka du Niger ou dramaturgie......................................................................... 141 IX. L’art traditionnel dans les musées d’Occident ............. 151 A/Préalable ..................................................................... 151 B/Mon point de vue...................................................... 151 C/Savoir et comprendre les manifestations d’hier et d’aujourd’hui ................................................................... 153 D/Samendé Ndolovu, facteur de masques Makishi . 156 E/Samendé Ndolovu, les makishi et le public du MNAAO ......................................................................... 158 X. Un grand musée pour l’art nègre ..................................... 165 XI. La place de l’art contemporain africain en Europe ..... 169 A/Vision Occidentale de l’art contemporain d’Afrique noire ................................................................................. 169 B/Un regard différent est possible.............................. 174
6
C/Vision africaine de l’art contemporain en Europe 180 D/Quelle politique culturelle ? .................................... 182 XII. Constat ............................................................................. 185Annexes 1 Traditions et modernités ........................................................ 187Annexes 2 Expressions contemporaines témoignages d’une grande vitalité artistique....................................................................... 193Remerciements ........................................................................ 197Cahier des images en couleur ................................................ 201Bibliographie ............................................................................ 207
7
Préface Dix petites notes (plus une) en guise de préface pour entrer dans « Vue d’Afrique » et se pénétrer du « cas » de Kra: à la mesure de son « K ». 1) Sobrement intitulé « Vue d’Afrique », voici l’écrit d’une vie. Sous couleur d’un essai d’anthropologie agrémenté, en ses pages dernières, des couleurs dont use son auteur pour créer par ailleurs ses tableaux, augmenté de la sorte par une signature qui serait portée comme en peinture, l’ouvrage que l’on s’apprête à lire dessine un autoportrait. 2) C’est un « Portrait de l’artiste avec vue ». 3) Par le biais de ce portrait ainsi fait que de mots, Kra N’Guessan a choisi, alors que s’annonce le soir de sa vie, de consigner ses positions quant à la pratique de son art, un art qui ne témoigne, somme toute, que de ce qu’il a vu, que de ce qu’il a vécu. 4) D’où cet ouvrage avec vue sur sa vie d’antan, lors de son apprentissage du métier de vivre et de peindre, dans son village natal, en Côte d’Ivoire ; et vue sur l’existence qu’il mène aujourd’hui, en France ; sur ses activités de conférencier, d’artiste et de professeur. D’où ces « Regards croisés », comme nous en avertit le sous-titre du livre. 5) Or telle est la particularité du « cas » de Kra ; telle est la singularité de ce « K », sans complaisance aucune ici devant nous mise à nu: cet homme unique est multiple ; il est fait d’une foule de femmes et d’hommes, d’une multitude d’êtres et d’entités.
9