Le flou de l

Le flou de l'image

-

Français
140 pages

Description

Le flou habite l'image. Et c'est en cela qu'une image n'est pas un signe : elle suggère, elle ne nomme pas ; d'après Mallarmé, elle fait jouir. Avec le flou, érotisme de l'image et non pornographie. Le problème du flou de l'image est donc capital pour l'image elle-même; il en va de son essence, même si toute image est histoire. Car qu'en est-il du flou des images, de toutes les images ? Et qu'en font les artistes ? En tout cas, le flou nous plonge dans le doute et le vacillement, il appelle l'interprétation inachevable : il nous oblige à faire l'expérience du sensible.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140118111
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Eidos IMAGE
Sous la direction de Biagio D’Angelo&François Soulages
Série Collection
Le flou de l’image
Préface de Suzete Venturelli
Le flou de l’image
ème Ce livre est le 133 de la
dirigée par François Soulages & Michel Costantini Comité scientifique international de lecture Argentine(Silvia Solas, Univ. de La Plata),Brésil(Biagio D’Angelo, Univ. de Brasilia), Chili(Rodrigo Zuniga, Univ. du Chile, Santiago),Corée du Sud(Hyeonsuk Kim, Chung-ang University, Séoul),Espagne(Pedro San Gnés, Univ. Granada),France(François Soulages, Univ. Paris 8),Grèce(Panayotis Papadimitropoulos, Univ. d’Ioanina),Japon(Kenji Kitamaya, Univ. Seijo, Tokyo),Hongrie(Anikó Ádam, Univ. Pázmány Péter, Egyetem),Malte(Richard Spiteri, Univ. de La Valette) ème Il est le 16 sur l’IMAGE dans cette collection 14 Eric Bonnet (dir.),Esthétiques de l’écran. Lieux de l’image 18 Bernard Lamizet,L’œil qui lit. Introduction à la sémiotique de l’image 30 François Soulages & Pascal Bonafoux (cocodir.),Portrait anonyme 35 Pascal Martin & François Soulages (dir.),Les frontières du flou36 Pascal Martin & François Soulages (codir.),Les frontières du flou au cinéma40 Marie-Luce Liberge,Images & violences de l’histoire56 François Soulages & Sandrine Le Corre (codir.),Les frontières des écrans 61 M. Rinn & N. Narváez Bruneau (codir.),L’Afrique en images82 Stéphane Kalla Karim (dir.),Mises en scène de l’invisible. Frontières de l’image & du sens 1 83 S. Kalla Karim (dir.),Espace-temps & mémoire de l’œuvre d’art. Frontières de l’image & du sens 2 88 J. Medina, M. Mora & F. Soulages (codir.),Frontières & dictatures. Images, regards. Chili, Argentine89 Marie-Luce Liberge (dir.),Rire, Violence, Histoire dans les images & les œuvres105 Marion Delgoulet,La conquête de l’invisible. Aux frontières des images mentales110 JC Bourcart, AL Large & F Soulages (codir.),Les frontières du visible. New York 127 François Soulages & Bruno Zorzal (codir.),Image & anonymat à l’ère du contemporain 133 Biagio D’Angelo & François Soulages (codir.),Le flou de l’image ème Il est le 4 sur le FLOU dans cette collection 35 Pascal Martin & François Soulages (codir.),Les frontières du flou36 Pascal Martin & François Soulages (codir.),Les frontières du flou au cinéma93 François Soulages (dir.),Le flou & la littérature 133 Biagio D’Angelo & François Soulages (codir.),Le flou de l’image
Sous la direction de Biagio D’Angelo & François Soulages
Le flou de l’image Préface de Suzete Venturelli
Des mêmes auteurs en codirection Frontières des mouvements autophotobiographématiques.Colloque RETINA (Recherches Esthétiques & Théorétiques sur les Images Nouvelles & Anciennes) à Brasilia 2015 (Paris, collectionEidos, 2016)De la photographie au post-digital. Du contemporain au post-contemporain. Colloque RETINA à Brasilia 2016 (Paris, collectionEidos, 2017)Esthétique & connectivité.Colloque RETINA à Brasilia 2017 (Paris, collectionEidos, 2018)Temps. Photographie & littérature.Colloque RETINA à Paris 2018 (Paris, collectionEidos, 2018)Le flou de l’image.Colloque RETINA à Brasilia 2018 (Paris, collection Eidos, 2019)Traduction de Bruno Zorzal Révision des textes de Raphaël Yung Mariano & François Soulages © L’Harmattan, 20195-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-17228-6 EAN : 9782343172286
Préface La fascination du flou dans l’art Les perceptions du flou, du diffus, de l’imprécis, qui nourrissent d’innombrables récits complexes, riches et souvent contradictoires en termes intemporels, interviennent de manière constante, bien qu’imperceptiblement, dans nos jugements et nos approches de l’art. L’art a certainement adopté très rapidement cette notion et s’en est inspiré pour créer de nouvelles images et pour proposer des ruptures. On peut dire que la même chose s’est produite pour la science, la logique et la philosophie, qui ont également su accueillir, chacune à sa manière, l’imprécision pour l’étudier. Même si le flou est considéré comme synonyme de tout ce qui va à l’encontre de la rigueur scientifique et bien que les théoriciens s’opposent à la pensée floue, les théories esthétiques ont également abordé le sujet. Mais qu’est-ce que le flou dans les images et pourquoi cette fascination ? Le flou en tant qu’espace de possibilités est une autre façon de voir le monde, dans laquelle ses contours peuvent être définis comme étant doux et s’estompant. Nous ne percevons pas facilement ce qui est fait, car il est source de confusion. En peinture, changer la perception entre le net et le flou, la brume, lesfumato, interroge la figure classique. Avec l’avènement de la photographie, l’imprécision n’est plus seulement une catégorie formelle dans l’art, elle devient une manière d’être de la réalité. L’image floue, voilée, entourée de brumes, tout en nous maintenant éloignées, suscite notre curiosité, car elles sont mystérieuses. Alfred Stieglitz, pionnier de la
5
légitimité de la photographie artistique, qui a inventé le termestraight photography, a invité les artistes à reconnaître que l’objectif de la photographie en arts visuels n’était pas de copier la nature, mais de susciter l’imagination. Actuellement, au sein de cette convergence de différents médias, le flou surgit entre le visible et l’invisible, dans la dialectique complexe entre net et flou, lorsque nous sommes confrontés à des données, desbig data, dans une profusion d’éléments indistincts, et lorsqu’il existe une grande possibilité d’actions, telles que la visualisation de données informatiques interactives, en temps réel. Les textes présentés dans ce livre merveilleux et inédit, dirigé par François Soulages et Biagio D’Angelo, reflètent les questions soulevées précédemment. Étant donné la fascination que suscite le flou, depuis le moment le plus reculé de l’histoire de l’art jusqu’à aujourd’hui, il est ici abordé à partir des supports les plus divers, techniques et technologiques, faisant partie de la poétique artistique. C’est l’art qui inspire les théories et interroge d’abord les frontières de nos réalités, devant lesquelles se déploient toute l’étendue du visible et les nuances du flou.
6
Suzete Venturelli
Introduction Au fil du flou Nommer un objet, c’est supprimer les trois quarts de sa jouissance. […] Le suggérer, voilà le rêve. 1 Mallarmé . Le problème Que voudrait donc signifier la « netteté » d’une image ? Apparemment, Pascal Martin, en spécialiste de l’optique, pourrait fournir une réponse claire et nette ; quoi que… Et c’est pourquoi Pascal Martin n’est pas qu’un expert, qu’un spécialiste : il est un vrai chercheur et interroge les prétendues évidences. Car le flou habite l’image. Et c’est en cela qu’une image n’est pas un signe : elle suggère, elle ne nomme pas ; elle fait jouir, d’après Mallarmé ; nous le suivons. Avec le flou, érotisme de l’image et non pornographie. Le problème du flou de l’image est donc capital pour l’image elle-même ; il en va de son essence, même si toute image est histoire. Outre que le concept d’image ne renvoie pas qu’à l’image visuelle ou matérielle, mais aussi à l’image psychique ou idéologique, à l’image poétique et littéraire. Philosophie et esthétique sont donc aussi de mise.
1 Mallarmé, cité par Edward Lucie-Smith dansSymbolist Art, éd. Thames and Huston, Londres, p. 59.
7
C’est ce problème que nous travaillons depuis six ans. D’où ce quatrième livre avec Biagio D’Angelo :Le flou de l’image, aprèsLes 2 frontières du flou,Les frontières du flou au cinémaetFlou & littérature . Car qu’en est-il du flou des images, de toutes les images ? Et qu’en font les artistes ? En tout cas, le flou de l’image nous plonge dans le doute et le vacillement ; il appelle à une interprétation 3 inachevable : il nous oblige à faire l’expérience du sensible.
Les images furent d’abord floues,François Soulages, in SérieModiano,2019.
2 François Soulages & Pascal Martin,Les frontières du flou, (codir.), Paris, L’Harmattan, collectionEidos, série RETINA, 2013.Les frontières du flou au cinéma, (codir.),idem, 2014.FrançoisSoulages(dir.),Flou & littérature,idem, série Littérature, 2018. 3 Cf.Soulages (dir.), François Interprétation & art. Risque & nécessité, Paris, L’Harmattan, collectionEidos, série Art, 2019, etL’interprétation inachevable,idem.
8
Le livre Ce livre est donc la suite d’unesérie de livres et le résultat d’un colloque international» queAs Fronteiras Do Difuso & As Imagens  « Biagio D’Angelo et moi-même avons organisé les 18 et 19 septembre 2018 à l’Universidade de Brasília, Brésil ; colloque qui est le quatrième que nous organisons en ce lieu dans le cadre des recherches qui unissentRETINA.Brasilia et RETINA.International – cinq livres4 publiés . Notre approche est triple : - d’abord, une réflexionproblématique– premier moment, - puis, une approche à partir duphotographique– second moment, - enfin, une mise en œuvre de l’imagique– troisième moment. En effet, le flou de l’image ouvre non seulement sur l’imagination et l’imaginaire, mais aussi sur le magique ; il interroge alors l’utopique et l’uchronique – objet de notre prochain chantier de recherche. Ce livre articule problématiquement les réflexions deBiagio D’Angelo, Professeur des universités, Université de Brasília / CNPq, membre de RETINA.Brasil,Conceição Ferraz de Denise Camargo,Professeur des universités, Université de Brasília,Rita Lenira de Freitas Bittencourt, Professeur des universités, Université Fédéral do Rio Grande do Sul,Emerson Dionísio Gomes de Oliveira, Professeur des universités, Université de Brasília,Kelvin Falcão Klein, Professeur des universités, Universidade Federal do Estado do Rio de Janeiro,Marcilon Almeida de Melo, doctorant, Université de Brasília,Maria Adélia Menegazzo,Professeur des universités, Université Fédérale de Mato Grosso do Sul,Walter R. Menon Jr, Professeur des universités, Université Fédérale do Paraná,Vera Pugliese, Professeur des universités, Université de Brasília,Samira RabelloPereira, doctorant, Université de Brasília,Lívia Zacarias Rocha, doctorant, Université de Brasília,François Soulages, Professeur des universités, Université Paris 8 & Institut National d’Histoire de l’Art, Paris, Président-fondateur de RETINA.Inter-national,Suzete Venturelli, Professeur des universités, Université de Brasília. Ce livre est nourri par les photos deBernard Kœstde et Michel Sicard&Mojgan Moslehi. Vif merci à chacun.
4 Cf.la liste p. 4 de ce présent ouvrage.
9