Films de combat

Films de combat

-

Livres
178 pages

Description

Figures incontournables du cinéma contemporain, les frères Dardenne offrent un tableau sans compromis des inégalités sociales engendrées par un marché du travail fortement compétitif et une précarisation des liens communautaires. Se refusant toutefois à une vision exclusivement pessimiste du monde actuel, ils s’attachent à représenter des actes de résistance. Leurs personnages parviennent à établir de nouveaux rapports sociaux et défient ainsi la violence d’une vie dominée par le pouvoir de l’économie et de la valeur d’échange.
À la croisée des études cinématographiques, de l’essai politique et de la philosophie, cet ouvrage nous aide à mieux percevoir le monde contemporain et la possibilité de le transformer.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 septembre 2017
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782896060856
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Olivier Ducharme
FILMS DE COMBAT La résistance du cinéma des frères Dardenne
FILMS DE COMBAT LA RÉSISTANCE DU CINÉMA DES FRÈRES DARDENNE
DU MÊME AUTEUR
À bout de patîence. Pîerre Perrault et la dépossessîon,Montréa, Écosocîété, 2016. Todd Haynes : cînéaste queer. Lîberté, îdentîté, résîs-tance,Montréa, Varîa, 2016. Une vîe sans bon sens. Regard phîlosophîque sur Pîerre Perrault(en coaboratîon avec Pîerre-Aexandre Fradet), Montréa, Nota bene, sérîe « Phîosophîe contînentae », 2016. Mîchel Henry et le problème de la communauté. Pour une communauté d’habîtus,L’Harmattan, Parîs, 2013.
OLIVIER DUCHARME
Fîms de combat La résîstance du cînéma des frères Dardenne
Le Groupe Nota bene (Varîa) remercîe e Conseî des arts du Canada et a Socîété de déveoppement des entreprîses cuturees du Québec (SODEC) pour eur soutîen inancîer.
Gouvernement du Québec Programme de crédît d’împôt pour ’édîtîon de îvres – Gestîon SODEC
Nous reconnaîssons ’aîde inancîère du gouvernement du Canada par ’entremîse du Fonds du îvre du Canada pour nos actîvîtés d’édîtîon.
Financé par le gouvernement du Canada Funded by the government of Canada
Varîa est une dîvîsîon du Groupe Nota bene.
© Varîa, 2017 ISBN : 978-2-89606-084-9 ISBN PDF : 978-2-89606-085-6
RÉPONDRE
Bernard Émond
La crîtîque îttéraîre devraît naïtre d’une dette d’amour. GeorgeSTEINER, Tolstoï ou Dostoïevskî
I y a, nous dît George Steîner, deux manîères d’approcher une œuvre d’art : une manîère stérîe, quî aîsse de côté a dîmensîon éthîque de ’œuvre, quî a prend pour prétexte et cherche à a réduîre, et une manîère fertîe, quî reconnaït a prîmauté de ’œuvre sur e commentaîre et opte pour une réponse, un engagement. Le îvre d’Oîvîer Ducharme témoîgne parfaîtement de ce que peut, de ce que devraît être une ecture responsabe et engagée. Son travaî est exempaîre en ce qu’î se construît dans un aer-retour constant entre ’œuvre et e monde. Son propos n’est pas de réduîre es ims à eur structure, à eur forme,
5
FILMS DE COMBAT
à eurs manques ou à ce quî es détermîne, maîs bîen de montrer comment es ims des Dardenne nous parent du monde contempo-raîn et pourquoî îs exîgent une réponse du spectateur. Lecteur attentîf d’une œuvre quî est ee-même un modèe d’attentîon au monde, Ducharme convoque économîstes, phîosophes, socîoogues, psychoogues et écrîvaîns, non pas pour épuîser e sens des ims maîs au contraîre pour en poursuîvre, pour en enrîchîr a ecture. Magré a rîchesse des références et du travaî d’éucîdatîon, ce n’est pas un exercîce d’érudîtîon que Ducharme nous offre, maîs bîen un examen attentîf des ims eux-mêmes, et à travers eux du monde contemporaîn. Aînsî, Ducharme poursuît, avec es outîs de a crîtîque, e travaî des cînéastes. La grande force des ims des Dardenne est de montrer es effets concrets de a barbarîe économîque contemporaîne sur a vîe des gens, de e faîre sans pathos, avec es moyens du cînéma, avec ce que e cînéma, cet art dévoyé, conserve de pus nobe, et sans jamaîs que es îdées, quî pourtant sont constamment à ’œuvre, ne se substîtuent au rée. Oîvîer
6
RÉPONDRE
Ducharme e montre admîrabement, et nous rappee pourquoî î faut encore, magré tout, faîre des ims.