L'Autre côté de la mer

-

Livres
182 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

1994. Georges quitte Oran et arrive pour la première fois en France afin d'y subir une opération de la cataracte. La relation qu'il noue avec son chirurgien Tarek, qui a coupé tous liens avec l'Algérie, l'amènera à choisir entre rester à Paris ou retourner dans une Algérie menacée par la guerre civile.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 octobre 2013
Nombre de visites sur la page 29
EAN13 9791022001199
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

L'AUTRE CÔTÉ
DE LA MER

Scénario : Louis Mathieu de Vienne, Dominique Cabrera et Nidam Abdi
Réalisation : Dominique Cabrera

Découpage plan par plan: Laurence Rebouillon

© Presses Électroniques de France - L'Avant-Scène Cinéma, 2013

REMARQUES :

1. Les termes de travelling et de panoramique sont ici à prendre avec réserve, dans le sens où ils sont appliqués à des mouvements de caméra portée à l’épaule tout au long du film.

2. Les mouvements de caméra, parfois amples dans l’action, précis dans la délimitation de l’espace montré sont, du fait de ce point de vue à hauteur d’homme en constante attention sur les comédiens, recadrés sans cesse sur leurs moindres déplacements à l’intérieur du plan, dans des petits mouvements plus ou moins prononcés que nous n’avons pas à chaque instant décrit dans notre découpage. De même, le cadre décrit avec des plans (comme plan taille, poitrine etc), varie à l’intérieur de ce même plan, qui n’est pas totalement fixe. Quand le cadre apparaît particulièrement dans un effet de tremblement, nous l’avons précisé.

Aéroport - intérieur jour

1. Travelling latéral vers la gauche en plan serré, découvrant les personnes qui attendent dans l’aéroport derrière des vitres. Une jeune femme, au premier plan, regarde vers la droite. Une autre jeune femme à droite discute avec une personne hors champ. On entend une annonce, précédée par sa petite musique typique.

Hôtesse

(Off)

Arrivée du vol Air Algérie en provenance d’Oran, salle numéro 6 située au premier étage de l’aérogare.

Elle répète la phrase en anglais et on entend un bruit d’ambiance d’avion qui atterrit. Le mouvement de caméra découvre vers la gauche un homme, une cigarette au bord des lèvres, puis deux jolies jeunes femmes qui discutent en souriant. Le générique commence, des lettres blanches en surimpression sur le fond sombre d’une structure métallique séparant les vitres en amorce à l’avant-plan : Bloody Mary Productions Au-dessous en lettres plus petites. présente Au-dessous en lettres beaucoup plus petites. Visa d’exploitation N° 88. 899 Au-dessous, le copyrignt. © 1997 Bloody Mary Productions. France 2 Cinéma Le mouvement de caméra continue vers la gauche, un homme moustachu regarde devant lui en plissant les yeux, puis relève la tête. L’annonce de l’hôtesse s’arrête, le bruit d’avion en off est un peu plus fort. Un homme, à gauche, regarde vers la droite, bougeant la tête, cherchant à voir arriver les passagers du vol annoncé. Le générique continue en surimpression. en coproduction avec Au-dessous, en grosses lettres. France 2 Cinéma Une musique commence aux sonorités orientales, mélodique et triste. Le travelling vers la gauche découvre un homme avec des lunettes de vue. Le générique s’inscrit à gauche et en bas à droite. avec la participation des Soficas Au-dessous en lettres plus grosses. Sofygram Au-dessous. et Cofimage 8 Et à droite. du Au-dessous. Centre National Au-dessous. de la Cinématographie Le travelling vers la gauche découvre un couple, âgé d’une cinquantaine d’années, qui discute. L’homme, de face, aux cheveux grisonnants, le regard baissé, caresse les cheveux teints en blond de sa femme qui regarde vers la droite. Le générique continue en bas à droite. de Au-dessous. Canal+ Au-dessous. et le soutien de Au-dessous. La Procirep Le mouvement de caméra continue vers la gauche découvrant derrière un autre vitrage au second plan un homme en train de lire un journal et un homme plus âgé avec des grosses lunettes de vue, qui attend les bras croisés. Le générique continue en surimpression sur la structure métallique en amorce à l’avant-plan. Claude Brasseur Le mouvement de caméra portée fait un panoramique vers la droite vers d’autres personnes qui attendent en discutant à l’arrière-plan, derrière le second vitrage. Le générique continue. Roschdy Zem.

2. Travelling arrière d’accompagnement d’un passager, un homme en blouson, avec de grosses lunettes de vue, une petite valise à la main. C’est Georges Montero, qui marche vers la droite dans le couloir vitré, le long des pistes d’atterrissage à l’arrière-plan. Les gens qui attendent les passagers sont de dos, en contre-jour au premier plan. Un jeune couple agite les mains en souriant vers des passagers qui précèdent Georges. Le générique continue)avec la participation exceptionnelle de (Au-dessous) Marthe Villalonga (Georges regarde vers les gens situés derrière la vitre en continuant de marcher vers la sortie du couloir vitré. Le générique continue) Agoumi (On entend à nouveau l’annonce de l’hôtesse en off. Le générique continue) Catherine Hiegel (Au-dessous en lettres plus petites) Sociétaire de la Comédie-Française (Georges arrive devant des barrières, les deux jeunes hommes qui le précèdent se serrent la main pour se quitter en souriant. Le générique continue) Marilyne Canto (L’un des deux jeunes hommes sort du champ vers la droite en partant, l’autre portant un blouson rouge et une casquette, sourit au jeune couple qui l’attendait, ils entrent dans le champ à l’avant-plan à gauche. Le générique continue) Slimane Benaïssa (Le mouvement de caméra s’arrête sur Georges, centré au premier plan, qui regarde autour de lui, l’air un peu perdu, et passe la barrière. Le générique continue) Abbès Zahmani (Au-dessous) Fattouma Ousliha Bouamari (Georges avance légèrement, d’autres passagers arrivent aux barrières : un très jeune homme et deux jeunes filles. Le générique continue) Ariane Ascaride (Au-dessous) Antoinette Moya.

On entend les bruits d’ambiance directs des gens qui se saluent en s’embrassant. La musique est beaucoup moins forte. Georges se tourne de dos vers la piste d’atterrissage.

3. Panoramique vers le haut, de la piste vers le ciel nuageux, le titre apparaît en grosses lettres blanches. "L’Autre Côté". Au-dessous : "de la Mer". La musique très présente se mêle au bruit d’un panneau d’affichage qui change d’annonce.

4. Plan poitrine de Georges qui avance vers la droite et se tourne de dos vers la piste à l’extérieur. Le générique continue : Un film de Au-dessous. Dominique Cabrera.

Georges se tourne de profil gauche, regarde autour de lui. La musique continue et on entend le bruit d’une mobylette qui s’enchaîne avec le plan suivant.

Paris - extérieur jour

5. Plan d’ensemble d’une rue parisienne, prise de l’intérieur d’une voiture. La mobylette s’éloigne. Le générique continue :Scénario original et dialogues de Au-dessous. Louis Mathieu de Vienne Au-dessous. Dominique Cabrera Au-dessous. avec la collaboration de Au-dessous. Nidam Abdi La voiture roule le long des quais de la rive gauche. 

Le générique continue. Image Au-dessous. Hélène Louvart Puis. Son Au-dessous. Xavier Griette Au-dessous. Dominique Vieillard Au-dessous. Dominique Gaborieau Puis. Décors Au-dessous. Michel Vandestien Puis. Montage Au-dessous. Sophie Brunet Puis. Musique originale Au-dessous. Béatrice Thiriet Panoramique vers le ciel. Le générique continue. Produit par Au-dessous. Didier Haudepin.

6. Plan moyen d’une rue, des voitures garées à droite sont alignées dans la profondeur de champ. Belka, un homme d’une cinquantaine d’années, sur le trottoir à gauche, sort la valise de Georges de sa voiture. Georges, à droite, contourne par derrière la voiture et prend sa valise des mains de Belka en le prenant par les épaules. Travelling arrière d’accompagnement, ils avancent sur le trottoir vers un café à l’angle de la rue. Ils passent à côté de deux hommes qui discutent. Belka tourne à l’angle vers la gauche, la caméra le suit au premier plan en plan poitrine, il salue Kader, un homme hors champ à gauche.

Belka

Salem âlikoum !

(Il fait un signe de la main, désignant Georges qui marche derrière lui)

Allah, Georges.

Kader

Belkacem, comment va ?

(Belka serre la main de Kader, en chemise bleue, et celle d’un jeune homme aux cheveux longs et en chemise en jean. Kader, de profil droit, embrasse Georges, pendant que Belka salue d’autres hommes à gauche)

Tu nous ramènes tout Oran !

La musique s’arrête. Hadj, un homme qui porte un blouson en cuir, de dos avance vers Georges à droite.

7. Plan épaules de Georges. Il sourit vers Hadj.

Georges

Eh ! Celui-là !

Hadj

(Qui entre dans le champ à gauche)

Georges, comment vas-tu ?

Ils s’embrassent.

Georges

Ça va ! Alors, t’as eu le visa ?

Hadj

Wouallah !Moins cinq ! Et toi, ils t’ont menacé ?

Georges

Tu plaisantes ?

(Il sourit à Hadj en amorce de dos)

Moi je suis juste venu me faire réviser le matériel,

(Il fait un geste de la main vers ses yeux)

c’est tout !

Belka

(Off)

Bon,

8. Plan poitrine de Belka, à droite devant la porte du café, d’une femme avec une veste rouge et d’un homme moustachu à gauche. Panoramique rapide vers la droite, Belka prend par l’épaule Georges, qui est de dos en amorce à droite.

Belka

... on y va ?

9. Reprise du plan 7. Plan épaules de Georges qui le repousse, la main de Belka en amorce à gauche.

Georges

Ah, j’veux pas la voir !

Belka

(Il se penche vers Georges qui détourne la tête).

Tu vas pas les laisser repartir ? Mais t’es un sauvage des fois ma parole Georges !

(Belka recule légèrement sous le regard de Georges, centré dans le mouvement de caméra. 10. Reprise du plan 8. Plan poitrine de Belka à la porte du café. Georges est en amorce de dos à droite. Belka parle vers la gauche en agitant les mains)

Il a pas vu sa sœur depuis trente ans...

(Léger recadrage à gauche vers les gens qui l’écoutent, la jeune femme avec la veste rouge et un homme qui porte une kippa)

et il ne veut pas la voir !

11. Reprise du plan 9. Plan épaule de Georges qui fait un mouvement de la main.

Georges

Ah !

Belka

(Off)

Vous vous rendez compte ?

(Belka attrape Georges par le bras)

Allez,

(Il l’entraîne vers la gauche)

... allez viens on rentre, haya ! viens

Ils sortent du champ en passant devant Kader et le jeune homme aux cheveux longs.