Le Nom de la rose

-

Livres
247 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En l'an 1327, dans une abbaye bénédictine, le moine franciscain Guillaume de Baskerville, accompagné de son jeune novice Adso, enquête sur de mystérieuses morts qui frappent la confrérie. Le secret semble résider dans la bibliothèque, où le vieux Jorge garde jalousement un livre jugé maudit.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 octobre 2013
Nombre de visites sur la page 75
EAN13 9791022001007
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

LE NOM DE LA ROSE
Scénario : Andrew Birkin, Gérard Brach,
Howard Franklin, Alain Godard, Jean-Jacques Annaud
Réalisation : Jean-Jacques Annaud
Découpage plan par plan : Raphaël Saint Vincent, Pierre Kandel
© Presses Électroniques de France - L'Avant-Scène Cinéma, 2013Générique
Début de la musique sur fond noir. Aussitôt après la mention du distributeur du film, la voix
d’un vieil homme commence en off son récit.
Voix Adso très âgé
(Voix de Dwight Weist narration)
Arrivé au terme de ma vie de pauvre pécheur, désormais chenu et vieilli
comme le monde, je m’apprête à laisser sur ce parchemin témoignage des faits
admirables et terribles auxquels j’ai assisté dans ma jeunesse. Vers la fin de
l’année du Seigneur 1327... Ah ! Que Dieu m’accorde la sagesse et la grâce
d’être le témoin transparent des événements qui survinrent dans une abbaye
isolée au plus sombre du Nord de l’Italie... une abbaye dont même aujourd’hui il
semble pieux et charitable de taire le nom.
Le générique reprend alors, constitué de quatre cartons constitutifs sur fond noir,
mentionnant la production, le nom du réalisateur, la mention « Un palimpseste du roman
d’Umberto Eco », et enfin le titre du film, en lettres plus grandes. Rapide fondu au noir.Montagnes, ext. jour
1. Plan d’ensemble en plongée depuis deux voyageurs à cheval qui progressent au creux
d’une large vallée et zoom arrière qui révèle à droite un berger, surveillant son troupeau
au-dessous de lui, puis le sommet d’une colline au premier plan, à hauteur de deux
poteaux de bûchers encore fumant. Le générique continue, se distribuant de part et
d’autre du cadre en lettres blanches.
2. Plan large fixe. Les deux voyageurs avancent de profil gauche. Le ciel est bas, chargé
de nuages, les montagnes s’étendant à perte de vue à l’arrière-plan.
3. Plan moyen. Entrée de champ et recadrage vers le haut sur les deux hommes : l’un
d’un certain âge, à la barbe grisonnante, à cheval, domine son compagnon qui le suit à
dos de mulet. Tous deux portent les habits des moines franciscains. Le premier lève le
regard.
4 axe inverse 3. Plan d’ensemble sur les deux cavaliers de dos faisant face à un nid
d’aigle accroché sur un piton. Au loin, perché sur une haute colline, un imposant édifice.
5. Plan rapproché sur le plus jeune, Adso (Christian SLATER) en contre-plongée, les yeux
levés vers l’édifice en contrechamp.
6. Plan rapproché du plus âgé, Frère Guillaume de Baskerville (Sean CONNERY) en
contre-plongée, qui arrête son cheval un instant, le regard tourné lui aussi vers l’édifice en
contrechamp.
7 suite 5. Le jeune moine regarde son maître, puis l’édifice.
8 reprise 4. Les voyageurs reprennent leur route en direction du nid d’aigle.Sentier abbaye, ext. jour
9. Plan moyen et panoramique vers la gauche puis le haut. Les cavaliers arrivent par un
sentier enneigé et découvrent l’imposante abbaye.
10. Plan d’ensemble subjectif des cavaliers tandis qu’ils avancent ; travelling vers la
gauche sur les maisons environnantes et panoramique ascendant sur l’abbaye,
impressionnante par sa hauteur, en forte contre-plongée.
11. Plan large en plongée et léger panoramique vers le bas qui suit l’arrivée des
voyageurs.Abbaye, ext. /int. jour
12. Plan rapproché des portes monumentales de l’abbaye qui s’ouvrent, révélant une
première arcade terminée d’une herse levée, puis la cour de l’abbaye. Sous la herse
attend un frère, vers lequel se dirigent les deux voyageurs qui ont mis pied à terre. La
mention du réalisateur termine alors le générique, et la musique s’estompe.
13. Plan américain sur des moines en légère contre-plongée, que l’on reconnaît par leur
coule noire comme étant des bénédictins. Ils avancent vers Guillaume qui fait une entrée
de champ par la droite.
14 axe opposé 13. Plan américain en contre-plongée sur Adso qui arrive à son tour,
bloqué par d’autres moines qui le saluent en latin. On distingue l’église monumentale de
l’abbaye à l’arrière-plan.
15. Raccord mouvement en plan rapproché sur un moine, qui relève la tête qu’il avait
inclinée à l’arrivée des voyageurs et lève une cruche d’eau claire.
16. Plan rapproché poitrine sur Guillaume auquel on présente la cruche. On s’échange
des formules de rituel d’accueil en latin.
17. Plan serré sur la cruche qui déverse son eau claire sur les mains de Guillaume,
mêlées à celles d’un bénédictin.
18. Plan serré sur un deuxième moine préposé au rituel devant Adso ; panoramique
descendant cadrant sa cruche qu’il approche des mains du jeune garçon, tout en le
dévisageant.
19. Plan rapproché sur le jeune Adso, entouré de deux bénédictins.
Récit Adso
Puisse ma main ne pas trembler maintenant que je m’apprête...
20 idem début 18. Retour sur le moine. Il tend un linge à Adso pour s’essuyer les mains,
continuant à le fixer.
Récit Adso
... à ressusciter le passé et à raviver...
21. Plan moyen de la lourde porte extérieure que referment deux hommes.
Récit Adso
... l’étrange malaise qui oppressait mon cœur...
22 idem 19. Plan rapproché de la cruche puis panoramique ascendant pour cadrer Adso
en plan rapproché poitrine qui se retourne vers la porte hors cadre à droite.
Récit Adso
... quand nous pénétrâmes dans l’enceinte.
23. Raccord regard. Plan rapproché depuis l’intérieur de la porte refermée.
24 idem 22. Adso regarde à nouveau vers son maître, impressionné.
25 idem 16. Guillaume salue les moines qui l’ont accueilli, puis porte son regard versl’abbaye.Plateau abbaye, ext. jour
26. Plan large sur l’entrée de la cour. Conduits par Remigio de Varagine, le moine cellérier
(Helmut QUALTINGER), Adso et Guillaume progressent vers le premier plan.
27. Plan moyen subjectif des voyageurs sur Séverin, le moine herboriste (Elya BASKIN)
qui salue en silence les nouveaux venus d’un signe de tête.
28. Panoramique vers la droite sur les voyageurs et leurs hôtes, avec au premier plan un
forgeron battant le fer sur son enclume, en plan américain. Au fond, plan d’ensemble de la
cour.
29. Plan moyen sur un moine balayant un escalier.
30. Plan américain sur Guillaume et Adso au second plan, emboîtant le pas du cellérier.
31. Plan rapproché. L’herboriste observe le moine et son novice hors champ à droite.
32. Plan d’ensemble subjectif et panoramique suivi vers la droite en plongée sur le groupe
dans la cour.Résidence de l’Abbé, int. jour
33. Raccord. Plan rapproché sur Messer l’Abbé (Michael LONSDALE, l’observateur du
plan précédent). Il se détourne de la fenêtre et s’adresse à un interlocuteur en
contrechamp.
Messer l’Abbé
(L’air embarrassé)
Devons-nous le lui dire ?
34. Plan rapproché poitrine sur son interlocuteur, Frère Malachie, le moine bibliothécaire
(Volker PRECHTEL), regardant également au-dehors par la fenêtre, vers le contrebas,
puis se tournant vers Messer l’Abbé.
Frère Malachie
Non ! Il cherchera...
35 idem 33.Sur l’Abbé.
Frère Malachie
(Off)
... dans de mauvaises directions…
Messer l’Abbé
(Songeur)
Mais... s’il venait à le découvrir… de son propre fait ?
36 idem 34. Sur Malachie.
Frère Malachie
Vous surestimez son talent, Messer l’Abbé…
37. Plan américain sur les deux hommes, Malachie de dos à gauche et l’Abbé de face à
droite, de part et d’autre de la fenêtre.
Frère Malachie
Il n’y a qu’une seule institution capable d’enquêter sur ce genre d’affaire...
38 idem 34. Sur Malachie en plan rapproché.
Frère Malachie
... la Sainte Inquisition !
39 idem 33. L’Abbé, à la déclaration péremptoire de Malachie, semble perplexe.
40. Plan rapproché sur la lourde croix d’or que l’Abbé porte sur la poitrine et qu’il touche,
comme pour y trouver un quelconque réconfort.
41. Raccord mouvement en plan américain. Au centre de la pièce, un très vieux moine,
tête baissée, est assis devant un ouvrage posé sur une table. C’est Jorge de Burgos
(Feodor CHALIAPIN).
Messer l’Abbé
(Derrière lui à gauche, avançant vers le vieil homme)
Quelle est votre opinion, vénérable Jorge ?42. Raccord mouvement en plan rapproché sur Jorge de Burgos qui relève la tête,
révélant ses pupilles blanches d’aveugle.
Jorge de Burgos
Chers frères… je laisse à des hommes plus jeunes les choses de ce monde…Cellule de Frère Guillaume et Adso, int. jour
43. Plan serré sur une bassine qu’on remplit d’eau.
44. Plan américain sur Adso. Jetant des regards vers la bassine hors champ à gauche, il
se tord dans tous les sens, en proie à un besoin naturel.
45 idem 43. Retour sur la bassine.
46 idem 44. Retour sur Adso qui lève des yeux implorants vers son maître hors champ à
gauche.
47. Plan moyen de la pièce. Adso est à droite qui se tortille, Guillaume au fond, devant sa
bassine.
Frère Guillaume
Adso ?
Adso
Oui, Maître ?
Frère Guillaume
(D’un air détaché, tout en se préparant à se laver)
Pour dominer la nature, apprends d’abord à lui obéir. Alors, retourne sur
l’esplanade, contourne l’édifice par la gauche, entre dans la cour carrée de
droite, et là, tu trouveras le lieu qui te fait défaut, derrière la troisième arcade.
48. Plan serré sur Adso qui se précipite vers la porte à droite.
49. Raccord mouvement. Plan américain sur le jeune garçon sur le seuil.
Adso
(S’arrêtant un instant, perplexe)
Vous m’avez dit que…
50. Contrechamp en plan rapproché sur Guillaume penché sur sa bassine.
Adso
(Off)
… vous n’étiez jamais venu ici.
Frère Guillaume
(Il se relève et tout en s’essuyant, répond du même ton détaché)
Quand nous sommes arrivés, j’ai vu un frère qui s’empressait vers cet endroit.
J’ai noté qu’en sortant, il marchait à pas lents…
(Vers Adso en contrechamp)
avec sur le visage l’air apaisé.
51. Plan rapproché sur Adso.
Adso
Ah...
52 idem 50. Retour sur Guillaume qui tourne le regard vers la petite fenêtre de la cellule.53 idem 51. Sur Adso.
Adso
Merci, Maître…
54. Contrechamp et plan rapproché sur Adso au premier plan depuis l’extérieur de la
cellule. Tandis qu’il ferme la porte, Guillaume à l’arrière-plan ouvre la fenêtre au fond de la
cellule.Cellule de Frère Guillaume et Adso, ext. /int. jour
55. Plan moyen depuis l’extérieur de l’abbaye sur Guillaume regardant par la fenêtre.
56. Raccord regard. En contrechamp et plan moyen, une partie du cimetière au premier
plan. Derrière le mur, des tombes anonymes, volontairement mises à l’écart. Parmi elles,
une encore fraîche qu’un corbeau surplombe en croassant.
57 même axe 55. Plan rapproché sur Guillaume à sa fenêtre qui regarde la tombe,
pensif.
58 même axe 56. Plan plus rapproché sur la tombe sommaire.
59. Depuis l’intérieur de la cellule. Plan serré sur Guillaume qui referme la petite fenêtre.
60 idem 58. Dernier plan sur la tombe et le corbeau juché dessus.
61. Plan serré. Guillaume sort de sa sacoche divers instruments qu’il pose sur sa
couche : un astrolabe en fer, un sextant en fer également, un sablier. Des bruits de pas
se font entendre alors dans le couloir.
62. Plan serré sur Guillaume. Il redresse la tête et regarde vers la porte. Rapidement, il
couvre de la serviette qu’il avait sur l’épaule…
63 idem 61. … la sacoche et les instruments sur le lit.
64. Plan rapproché de la porte. Le visage de l’Abbé apparaît à travers le guichet.
65. Plan rapproché en contrechamp sur Guillaume qui se fait une contenance.
66 suite 64. Plan rapproché sur l’Abbé.
Messer l’Abbé
Pax vobiscum.
67. Plan américain sur l’Abbé de dos depuis l’extérieur de la cellule, les deux hommes
s’inclinant l’un vers l’autre, Guillaume à l’arrière-plan.
Frère Guillaume
Et cum spiritu tuo.
Messer l’Abbé
(D’un ton monocorde et sans réelle chaleur, tandis qu’il entre)
Au nom de l’ordre des bénédictins, je m’honore de vous accueillir, vous et vos
frères franciscains, dans notre abbaye.
68. Plan rapproché sur les deux hommes, raccord mouvement et suivi droite/gauche.
L’Abbé prend par les épaules Guillaume et l’embrasse sur la bouche cérémonieusement.
69. Raccord mouvement. Plan moyen sur Guillaume et l’Abbé, le lit à gauche en amorce.
Frère Guillaume
(Tandis que l’Abbé recule à une distance respectable)
Les autres délégués sont-ils arrivés ?Messer l’Abbé
Ubertin de Casale, depuis quelques semaines déjà, oui. Nous attendons les
autres demain.
70. Plan rapproché sur l’Abbé, Guillaume de dos en amorce gauche.
Messer l’Abbé
Je suppose… que vous devez être très fatigué, après...
71. Plan rapproché sur Guillaume, l’Abbé de dos à droite en amorce.
Messer l’Abbé
... votre long voyage.
Frère Guillaume
Non, pas particulièrement…
72 idem 70. Sur les deux hommes.
Messer l’Abbé
Alors… vous n’avez besoin...
73 idem 71. Sur Guillaume.
Messer l’Abbé
(Off)
... de rien ?
Frère Guillaume
Non...
74 idem 70. Sur les deux hommes.
Frère Guillaume
... merci.
Messer l’Abbé
(Tournant autour du pot)
Eh bien...
75 idem 71. Sur Guillaume.
Messer l’Abbé
... il ne me reste qu’à vous souhaiter la paix.
76 idem 70. Ils se saluent.
77 idem 71. Raccord mouvement. Plan rapproché taille sur Guillaume. Messer l’Abbé
prend congé et quitte le cadre. Off, on entend toujours le corbeau qui croasse depuis le
cimetière.
Frère Guillaume
(Attaquant, d’un ton innocent)
Je suis désolé que l’un de vos frères...
78. Plan américain sur l’Abbé de dos qui s’apprêtait à sortir.Frère Guillaume
... ait été récemment rappelé à Dieu.
79 retour 77. Plan rapproché taille sur Guillaume, l’air innocent.
80. Plan rapproché sur l’Abbé qui se retourne.
Messer l’Abbé
(Après un temps, troublé)
Oui, c’est une perte tragique.
81. Plan serré sur Guillaume.
Messer l’Abbé
(Off)
Frère Adelme…
(Guillaume lève les yeux)
était l’un de nos meilleurs enlumineurs.
Frère Guillaume
Pas Adelme d’Otrante ?
82 idem 80. Sur l’Abbé.
Messer l’Abbé
(Surpris)
Vous le connaissiez ?
83 idem 81. Sur Guillaume.
Frère Guillaume
Je connaissais et j’admirais son œuvre. Son humour et ses images de
comédie frisaient la mise à l’index...
(Tournant le regard un instant derrière lui et le cimetière derrière la fenêtre)
Mais on le disait fort jeune, n’est-ce pas ?
84 idem 80. Sur l’Abbé.
Messer l’Abbé
Oh, oui ! Oui fort jeune, en effet.
85 idem 81. Sur Guillaume.
Frère Guillaume
Un accident, sans doute ?
86 idem 80. Sur l’Abbé.
Messer l’Abbé
Oui... oui, comme vous dites...
87 idem 81. Sur Guillaume.
Messer l’Abbé
(Off)... un accident.
88 idem 80. Sur l’Abbé.
Messer l’Abbé
Enfin, c’est-à-dire...
89 idem 81. Guillaume le regarde avec intensité.
90 idem 80. L’Abbé jette un regard vers le couloir, puis entre de nouveau discrètement
dans la cellule de Guillaume, suivi caméra.
91 idem 81. L’Abbé rejoint à droite en amorce de dos Guillaume, plus près que la
première fois.
Messer l’Abbé
(Très bas)
Frère Guillaume, puis-je vous parler franchement ?
Frère Guillaume
Vous semblez très désireux de le faire.
92. Plan serré sur l’Abbé.
Messer l’Abbé
(Toujours très bas)
Quand j’ai su votre arrivée dans notre abbaye, j’ai vu là la réponse à mes
prières. Voici un homme, me suis-je dit, que l’expérience a rendu grand
connaisseur de l’âme humaine et des trames obscures du Malin.
93 idem 91. Sur Guillaume, l’Abbé en amorce.
Messer l’Abbé
En vérité, la mort de Frère Adelme a causé un profond malaise dans les esprits
parmi mes moines...
Un bruit de porte se fait entendre, interrompant l’Abbé.
94. Plan serré sur l’Abbé dans un autre axe puis panoramique vers la gauche pour cadrer
derrière lui Adso à la porte de la cellule.
Frère Guillaume
(Off à présent)
Mon novice, Adso.
(Adso regarde un instant Messer l’Abbé et incline la tête cérémonieusement
tout en fermant la porte)
Le plus jeune fils...
95. Plan serré sur la main baguée de l’Abbé qu’il tend.
Frère Guillaume
(Off)
... du Baron de Melk.
96 idem 94. Sur Adso qui referme la porte.97 idem 95. … et saisit la main tendue de l’Abbé pour la baiser tout en s’agenouillant.
Recadrage suivi en plongée et plan rapproché sur Adso.
Frère Guillaume
(Off)
Mais je vous en prie, poursuivez.
98 idem 94. Sur l’Abbé en plan serré.
Messer l’Abbé
(Toujours à voix basse)
Nous avons trouvé le corps après une tempête de grêle, atrocement mutilé...
99 fin 97. Plan rapproché poitrine en plongée sur Adso agenouillé qui écoute.
Messer l’Abbé
(En amorce à gauche. Début musique)
... écrasé sur un rocher au pied du donjon, à la verticale d’une fenêtre qui...
100 idem 98. L’Abbé qui marque un temps.
Messer l’Abbé
... comment dirais-je...
101. Plan serré sur Guillaume, l’Abbé en amorce à gauche de dos.
Messer l’Abbé
... qui...
Frère Guillaume
Qui fut trouvée fermée !
102 idem 98. Retour sur l’Abbé, surpris.
Messer l’Abbé
On vous a mis au courant ?
103 idem 101. Sur Guillaume, l’Abbé en amorce à gauche.
Frère Guillaume
Si vous l’aviez retrouvée ouverte, vous n’auriez pas parlé d’un malaise dans
les esprits, mais conclu à un accident.
104 idem 98. Sur l’Abbé.
Messer l’Abbé
Frère Guillaume, cette fenêtre-là ne peut pas s’ouvrir. La vitre en est restée
intacte.
105 idem 101. Sur Guillaume, l’Abbé en amorce à gauche.
Messer l’Abbé
On ne peut pas non plus accéder au toit...
106 idem 98. Sur l’Abbé.
Messer l’Abbé... qui la surplombe…
Frère Guillaume
(Off)
Je vois. Et en l’absence...
107 retour 99. Plan rapproché poitrine sur Adso toujours à genoux, les yeux levés vers
l’échange entre les deux hommes. L’Abbé bénit d’un signe de croix le front du jeune
homme qui s’incline.
Frère Guillaume
(Off)
... d’explication naturelle, vos moines soupçonnent la présence du surnaturel...
108. Plan rapproché sur Guillaume qui s’est mis de dos. L’Abbé le rejoint par la droite.
Frère Guillaume
... dans ces murs.
Messer l’Abbé
(Choisissant ses mots)
C’est pourquoi j’ai besoin du conseil éclairé d’un homme habile, comme vous,
Frère Guillaume… à découvrir et, assez prudent, le cas échéant, pour
couvrir… avant l’arrivée de la Délégation papale.
Frère Guillaume
Vous n’êtes pas sans savoir, Messer l’Abbé, que j’ai cessé...
109. Plan rapproché sur Adso en légère contre-plongée devant sa couche, creusée à
même le mur. Il se retourne à la dernière réflexion de son maître.
Frère Guillaume
(Off)
... de m’occuper de telles affaires.
Messer l’Abbé
(Off)
Je répugne à me décharger...
110 suite 108. Sur Guillaume de dos, l’Abbé à côté de lui à droite.
Messer l’Abbé
... sur vous de mon problème, mais...
Il tourne le regard vers Adso hors champ à droite, embarrassé de sa présence.
111 idem 109. Adso détourne le regard et reprend son occupation en silence.
112 idem 108. Sur Guillaume et l’Abbé.
Messer l’Abbé
... avant d’arriver à calmer les esprits dans ma communauté, je n’aurai pas
d’autre ressource… que de faire appel à l’Inquisition.
Saisi, Guillaume lève alors le regard vers l’Abbé. Début en son off de la séquence
suivante avec les cris d’un porc qu’on égorge.Soues, int. jour
113. Raccord son et plan serré bref sur un porcher le visage éclaboussé de sang.
114. Plan serré de ses mains tenant un couteau qui éventre la bête.
115. Plan rapproché poitrine sur un moine de dos en plongée qui assiste le porcher. Le
sang de la bête coule dans un seau au-dessous d’elle.
116. Plan serré sur les entrailles de la bête encore vivante.
117. Plan d’ensemble des soues où s’affairent les porchers.
118. Plan américain sur un moine en plongée, qui, suivi en panoramique, passe un seau
de sang à un autre moine qui le déverse dans une grande jarre ; zoom avant sur Adso qui
assiste de loin à la scène, à l’arrière-plan dans la cour, jusqu’au plan moyen en longue
focale.
Frère Guillaume
(Off dans la cour, rappelant à l’ordre le garçon)
Adso !
Il rejoint son maître.Église abbatiale, int. jour
119. Plan moyen en forte contre-plongée d’une statue de la Vierge à l’enfant, des cierges
au premier plan.
120. Plan moyen en plongée depuis la Vierge sur un moine franciscain (en coule de
couleur beige), allongé face contre le sol, les bras en croix, faisant pénitence dans le
silence. Cierges au premier plan.
121. Plan rapproché sur Guillaume et Adso qui approchent, le pénitent derrière les larges
colonnes de la travée, à l’arrière-plan à droite.
Frère Guillaume
(Se retournant vers Adso au premier plan à gauche)
Lui, c’est le grand Ubertin de Casale, l’un des chefs spirituels de notre ordre…
Viens.
Ils se dirigent vers Ubertin, léger panoramique vers la droite, après s’être inclinés vers
l’autel à l’arrière-plan à gauche.
122. Sur la travée et le pénitent qui n’a pas bougé. Entrée de champ par la gauche en
plan rapproché sur Guillaume et Adso qui s’arrêtent à nouveau.
Frère Guillaume
(Toujours à voix basse, pour ne pas troubler le recueillement du lieu et la
pénitence d’Ubertin)
Beaucoup le révèrent tel un saint, mais d’autres l’auraient brûlé tel un
hérétique.
(Ils repartent vers Ubertin, suivis en léger panoramique à droite)
Son ouvrage sur la pauvreté du clergé n’est pas le livre de chevet des prélats
pontificaux. Aussi mène-t-il l’existence d’un hors-la-loi.
123. Plan large sur Ubertin de Casale (William HICKEY), qui, à l’approche d’Adso et de
Guillaume, relève la tête.
124. Plan américain sur Adso et Guillaume qui s’avancent.
125. Plan moyen sur Ubertin qui se lève.
Frère Ubertin
(Qui ne les a pas encore reconnus, levant le bras et attrapant son bâton pour
se relever)
Camarades franciscains,
(Il s’approche, recadrage vers le haut)
ne restez pas dans ces lieux une minute de plus, le diable a élu domicile dans
cette abbaye !
126 fin 124. Sur Adso et Guillaume.
Frère Guillaume
(Écartant les bras, d’un signe de bienveillance)
Ubertin, c’est Guillaume,(Il s’approche précautionneusement, suivi panoramique droite)
Guillaume de Baskerville.
127 fin 125. Sur Ubertin.
Frère Ubertin
Guillaume ? ... Non…
(Secouant la tête)
non… Guillaume est mort.
128 fin 124. Sur Adso et Guillaume qui après un temps, s’avancent.
129 fin 125. Sur Ubertin avec entrée de champ de Guillaume par la gauche et Adso par la
droite en plan rapproché.
Frère Ubertin
(Le reconnaissant tout à fait et lui prenant les mains)
Guillaume, mon fils, pardonne-moi.
130. Plan serré sur Guillaume, Ubertin de dos se serrant contre sa poitrine, ému.
Frère Ubertin
Nous avions perdu ta trace depuis si longtemps !
Frère Guillaume
(Souriant)
J’ai fait… ce qu’il fallait… pour me faire oublier.
131 même axe 129. Plan plus rapproché sur Ubertin, ses mains dans celles de son ami,
en amorce à gauche.
Frère Ubertin
Dès que j’ai appris tes malheurs, j’ai demandé à la Vierge Marie un miracle.
132. Plan rapproché sur Adso et Guillaume face à Ubertin au premier plan de dos.
Frère Guillaume
Dans ce cas, la Vierge a bien voulu exaucer ta prière...
(Lui présentant son jeune compagnon)
Voici mon jeune novice, Adso de Melk.
133 suite 131. Plan rapproché sur Ubertin qui tourne le regard vers le jeune garçon hors
champ à droite.
Frère Guillaume
(Off)
Son père me l’a confié pour son éducation morale.
134. Plan rapproché sur le jeune homme qui se découvre, s’inclinant devant Ubertin en
amorce à gauche.
Frère Ubertin
Oh ! ...
135 idem 131. Plan rapproché sur Ubertin.Frère Ubertin
Renvoie-le d’ici immédiatement ! Ne vous a-t-on pas dit que le diable pousse
les beaux jeunes gens par les fenêtres ?
136 idem 132. Sur les trois personnages, Ubertin de dos.
137 idem 135. Sur Ubertin.
Frère Ubertin
Il y avait… quelque chose… de féminin… Et par là même quelque chose… de
diabolique… chez ce jeune moine qui vient de nous quitter !
(Vers Adso, d’une voix mélancolique)
Il avait… les yeux… d’une fille… qui cherche commerce avec le démon.
(Vers Guillaume à gauche hors champ)
Méfie-toi de cette abbaye !
138. Plan d’ensemble de la travée en légère contre-plongée, caméra presque au sol, les
trois personnages au centre.
Frère Ubertin
(Quoique basse, sa voix résonne dans le silence recueilli du lieu)
La Bête Immonde est toujours parmi nous. Je la sens… en cet instant… ici...
139 retour 134. Sur Adso, l’air terrorisé, regardant tout autour de lui, Ubertin flou, au
premier plan à gauche.
Frère Ubertin
... au sein même de ces murs. Et j’ai peur, Guillaume, pour toi, pour moi, pour la
rencontre capitale qui doit...
140 idem 137. Sur Ubertin.
Frère Ubertin
(Vers Guillaume)
... avoir lieu. Oh ! Mon fils, dans quelle époque vivons-nous ? ...
(Se tournant vers Adso hors champ à droite, d’un ton mielleux : )
Mais n’effrayons pas notre jeune ami.
Il le prend par l’épaule et entraîne Adso qui apparaît dans le champ à droite. Adso jette un
regard vers Guillaume derrière lui hors champ à gauche, tandis qu’Ubertin l’emmène vers
la statue de la Vierge.
141. Plan rapproché sur Guillaume.
Frère Ubertin
(Off)
Elle est belle...
142. Plan rapproché sur Ubertin et Adso de dos, au pied de la statue hors champ à droite.
Frère Ubertin
... n’est-ce pas ?
143 même axe 119. Plan plus rapproché de la statue de la Vierge en forte contre-plongée, des cierges au premier plan.
144. Plan rapproché taille sur Ubertin qui se met à genoux, léger panoramique vers le bas,
entraînant avec lui l’adolescent.
Frère Ubertin
(De sa voix éraillée et mielleuse, comme en proie à des démons intérieurs)
Quand une femelle, par nature si perverse, devient sublime de par sa
sainteté...
145 idem 143. Zoom avant sur la Vierge à l’enfant.
Frère Ubertin
(Off)
... alors elle peut aussi être le plus noble véhicule de la grâce.
146. Plan rapproché taille, en plongée, sur Ubertin et Adso à genoux de dos. Le vieillard,
tout en parlant, se met à caresser la nuque et les cheveux du garçon, ne le quittant pas
des yeux.
Frère Ubertin
(En latin)
« Très beaux... sont les seins... »
147 idem 141. Plan rapproché sur Guillaume, resté à distance, embarrassé par les
gestes du vieil homme, prêt à s’interposer.
Frère Ubertin
(Off)
« ... légèrement proéminents. »
148 même axe 146. Plan plus rapproché en plongée. Ubertin a un sourire étrange et
regarde toujours Adso de dos, lui caressant sensuellement la nuque.Plateau abbaye, ext. fin d’après-midi
149. Plan d’ensemble sur Adso et Guillaume traversant le plateau. Panoramique vers la
droite puis travelling arrière.
Adso
(Promenant un regard effrayé tout autour de lui)
Cet endroit ne me plaît pas.
Frère Guillaume
(Ils s’arrêtent à hauteur de villageois qui apportent des victuailles. À
l’arrièreplan, le château monumental se dresse en contre-plongée dans le ciel froid
de l’hiver)
Ah bon ? Je le trouve très stimulant au contraire. Viens !
(Il repart, suivi en pano à droite et continue d’une voix enjouée)
Mon cher Adso, nous n’avons pas le droit de nous laisser influencer par toutes
ces folles rumeurs d’Antéchrist.
(Ils dépassent la herse, précédés d’un travelling oblique)
Essayons plutôt de faire travailler nos méninges, et tâchons de résoudre cette
énigme passionnante.
Puis ils sortent du cadre à droite.
150. Plan américain sur les moines et la file des villageois. Frère Béranger, le moine
cellérier, est assis à une table et surveille la bonne marche des opérations.
L’assistant du moine cellérier
(En latin, tandis qu’un autre emporte un panier amené par un villageois)
« ... car ce que tu nous donnes sur terre te sera rendu au centuple au paradis.
»