Ecrire pour le théâtre

Ecrire pour le théâtre

-

Livres
134 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Du boulevard au one-man show, en passant par la tragédie, la farce, le vaudeville et même le grand spectacle, voici toutes les ficelles pour qui veut se lancer dans l'écriture de théâtre.



Michèle Ressi présente de manière inédite un panorama des genres d'hier et d'aujourd'hui, et une quarantaine d'auteurs, exemplaires par leur vie ou leur oeuvre. Se référant au répertoire classique ou contemporain et à travers un florilège de citations, elle vous initie de façon ludique aux coulisses du métier et aux secrets de fabrication d'une pièce. D'où une mine de conseils et d'exemples à suivre... Ou ne pas suivre. Après lecture, libre à vous d'oublier les règles de l'art, pour créer selon votre talent propre !



L'auteur répond par ailleurs à toutes les questions que vous devez vous poser : où trouver l'idée de départ, comment construire la trame de l'histoire, créer les personnages, nourrir les dialogues, donner des indications scéniques, se relire à haute voix et peaufiner son manuscrit... Mais aussi adapter une oeuvre préexistante, protéger sa pièce, connaître le statut de l'auteur et ses droits en France... Jusqu'aux pistes pour rencontrer un metteur en scène ou un acteur, trouver un producteur, un éditeur... Enfin, tout ce qu'il faut pour être lu et joué.



Ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre.




  • Prologue : L'irrésistible attrait exercé de nos jours par la scène


  • Auteurs de théâtre, exemplaires par leur vie ou leur oeuvre


  • Les genres du répertoire, hier, aujourd'hui et demain...


  • Toutes les questions et quelques réponses pour guider l'auteur à venir


  • Epilogue : Toujours vivant, le théâtre aura toujours besoin d'auteurs

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 07 juillet 2011
Nombre de lectures 229
EAN13 9782212235845
Langue Français
Signaler un problème
Résumé Du boulevar d a uone-manshow, enpa ssa nt par laa tr gédie,lafa r ce,leva udevilleet même le gr an d specta cle, voici toutes lescelles pour qui veutsela ncer dans l’écr itur e deth éâtre. Michèle Ressi présente de manière inédite un panorama des genres d’hier et d’aujourd’hui, et une quarantaine d’auteurs, exemplaires par leur vie ou leur oeuvre. S e référant au répertoire classique ou contemporain et à travers un florilège de citations, elle vous initie de façon ludique aux coulisses du métier et aux secrets de fabrication d’une pièce. D’où une mine de conseils et d’exemples à suivre… Ou ne pas suivre. Après lecture, libre à vous d’oublier les règles de l’art, pour créer selon votre talent propre ! L’auteur répond par ailleurs à toutes les questions que vous devez vous poser : où trouver l’idée de départ, comment construire la trame de l’histoire, créer les personnages, nourrir les dialogues, donner des indications scéniques, se relire à haute voix et peaufiner son manuscrit… Mais aussi adapter une oeuvre préexistante, protéger sa pièce, connaître le statut de l’auteur et ses droits en France… Jusqu’aux pistes pour rencontrer un metteur en scène ou un acteur, trouver un producteur, un éditeur… Enfin, tout ce qu’il faut pour être lu et joué.
Biographieauteur M ichèleRessiris, Avignon, en tournée et àl’auteur de huit pièces de théâtre jouées à Pa  est l’étranger. Elle est aussi romancière (prix du Quai des Orfèvres), parolière de chansons et scénariste-dialoguiste de télévision. Chercheur au CNRS, elle s’est logiquement passionnée pour la création et les métiers du spectacle.Le Métier d’auteura été traduit aux USA.
Résumé Du boulevar d a uone-manshow, enpa ssa nt par laa tr gédie,lafa r ce,leva udevilleet même le gr an d specta cle, voici toutes lescelles pour qui veutsela ncer dans l’écr itur e deth éâtre. Michèle Ressi présente de manière inédite un panorama des genres d’hier et d’aujourd’hui, et une quarantaine d’auteurs, exemplaires par leur vie ou leur oeuvre. S e référant au répertoire classique ou contemporain et à travers un florilège de citations, elle vous initie de façon ludique aux coulisses du métier et aux secrets de fabrication d’une pièce. D’où une mine de conseils et d’exemples à suivre… Ou ne pas suivre. Après lecture, libre à vous d’oublier les règles de l’art, pour créer selon votre talent propre ! L’auteur répond par ailleurs à toutes les questions que vous devez vous poser : où trouver l’idée de départ, comment construire la trame de l’histoire, créer les personnages, nourrir les dialogues, donner des indications scéniques, se relire à haute voix et peaufiner son manuscrit… Mais aussi adapter une oeuvre préexistante, protéger sa pièce, connaître le statut de l’auteur et ses droits en France… Jusqu’aux pistes pour rencontrer un metteur en scène ou un acteur, trouver un producteur, un éditeur… Enfin, tout ce qu’il faut pour être lu et joué.
Biographieauteur M ichèleRessi est l’auteur de huit pièces de théâtre jouées à Pa ris, Avignon, en tournée et à l’étranger. Elle est aussi romancière (prix du Quai des Orfèvres), parolière de chansons et scénariste-dialoguiste de télévision. Chercheur au CNRS, elle s’est logiquement passionnée pour la création et les métiers du spectacle.Le Métier d’auteura été traduit aux USA.
Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris cedex 05
www.editions-eyrolles.com
Dans la collection LES ATELIERS D’ÉCRITURE, chez le même éditeur : Patrick Jusseaux,Écrire un discours Bob Mayer,Écrire un roman et se faire publier Faly Stachak,Écrire, un plaisir à la portée de tous et également : Claude Lemesle,L’art d’écrire une chanson
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54174-8
MichèleRessi
Écrirepour lethéâtre
« En partenariat avec le CNL »
à Jean Matthyssens, l’ami des auteurs et mon ami…
et à Funny
Tabledesmatières
Pr olog ue.L’ir r ésistibleattr aitexercédenosjour s parlascène
1.Auteurs de th éâtr e,exempla iresparleurvieouleurœuvre Homère, mythique et source de mythes ! Sophocle, tragédien accompli et toujours poète à 90 ans Plaute, l’école du rire William Shakespeare, le génie universel et le mélange des genres Félix Lope de Vega, le plus prolifique des dramaturges et l’inventeur de la tragi-comédie Alexandre Hardy, le premier à vivre de sa plume dans notre pays Molière, l’incarnation du théâtre en France Pierre Corneille, la passion de l’écriture théâtrale Jean Racine, la tragédie portée à la perfection e Jean-Baptiste Lully, créateur de l’opéra français et 4 mousquetaire du théâtre classique Marivaux, mal aimé de son temps et le plus italien des Français Voltaire, auteur tragique adulé et oublié Beaumarchais, personnage combattant, au théâtre comme en affaires Marie-Joseph (de) Chénier, un auteur dans la tourmente révolutionnaire René-Charles Guilbert de Pixérécourt, le triomphe du mélo Eugène Scribe, l’ « artiste bourgeois », professionnel de la pièce bien faite Alfred de Musset, cas unique de carrièrepost mortemau théâtre Victor Hugo, chef de file du combat romantique Alexandre Dumas, la formidable machine à écrire Alexandre Dumas fils, le père de LA DAME AUX CAMÉLIAS Honoré de Balzac, immense romancier, mais auteur dramatique raté Eugène Labiche, l’art de croquer le bourgeois et de lui plaire Meilhac et Halévy, un tandem d’auteurs gagnants sur tous les terrains Edmond Rostand, derniers feux de la rampe pour l’alexandrin romantique Georges Feydeau, maître du vaudeville, le rire à la folie Alfred Jarry, créateur d’Ubu et auteur d’une seule pièce Romain Rolland, un homme et une œuvre engagés Georges Courteline, l’art de la forme courte Paul Claudel, une carrière et une œuvre atypiques Jean Giraudoux, écrivain de théâtre sous le signe de Jouvet Sacha Guitry, roi du boulevard Jean Cocteau, touche à tous les arts du siècle Marcel Pagnol, nouveau ton du boulevard et créateur de personnages Jean Anouilh, une œuvre du rose au noir, hors les sentiers battus du boulevard Eugène Ionesco, un théâtre totalement nouveau, si vite devenu classique Samuel Beckett, autre révolution de l’écriture, triomphe de l’épure Jean Genet, marginalité reconnue, voire récupérée Ariane Mnouchkine, l’aventure originale de la création collective Bernard-Marie Koltès, la Rencontre avec Chéreau et le mal de vivre incarné Jérôme Savary, homme de théâtre, chef de troupe, adaptateur et auteur
2.L esg enr esdurépertoir e,hier,aujour dhuietdemain Abécédaire résumé (100 genres)
L’absurde (théâtre de) Le boulevard La comédie Le drame La farce Grand spectacle (pièce ou théâtre à) Leone-man (woman) showet le sketch La tragédie Le vaudeville
3.T outeslesquestion setquelquesr épon sespourg uiderlauteuràvenir Acte1– Les chemins qui mènent à l’écriture théâtrale Question de talent ou de génie, de métier, de travail ou de passion ? Comment apprendre ? Écrire seul – ou sinon, avec qui ? Pourquoi écrire ? Existe-t-il des lois, recettes, règles, ficelles, etc. ? Le fond et la forme Acte2– Questions préalables à l’écriture d’une pièce La part de la technologie, plus ou moins importante Écrire pour un ou 20 personnages Écrire sur mesure pour tel ou telle interprète Écrire pour soi ? L’adaptation d’un texte préexistant Plagiat, copie, imitation et autres formes d’inspiration Le public, les publics : y penser ou pas en écrivant ? Les atouts gagnants d’une pièce Acte3– L’écriture et les questions pratiques qui se posent au fur et à mesure Le temps ne fait rien à l’affaire Faut-il faire un plan ou se laisser porter par l’élan ? Écrire court Le titre, la belle affaire ! Les didascalies ou indications scéniques Les personnages : pour donner vie à la pièce Les dialogues : pour donner vie aux personnages Trois mises en garde élémentaires pour auteur débutant Finir : entêtement dramatique, oui, acharnement thérapeutique, non Faire lire, et d’abord se relire à haute voix – indispensable ! Acte4– Post scriptum : être lu, et joué Comment présenter sa pièce, entre manuscrit et lecture publique ? Trouver producteur, salle, interprète, metteur en scène Et la crise du théâtre ? Vive concurrence des étrangers et des classiques Secteur privé ou secteur public ? Et l’édition théâtrale : pis-aller, impasse ou débouché ?
Épilog ue.Toujour svivant,lethéaâ tr e ur atboujour s esoindauteur s
INDEX GÉNÉRAL INDEX DES NOMS PROPRES INDEX DES ŒUVRES CITÉES
TTaabblleeddeesseencads
Petite histoire du théâtre dans la société L’âge de l’auteur et la durée d’une carrière Lacommedia dell’artefait école pendant deux siècles Guerre comique, côté foire Veine créatrice à la foire – suite et fin Grève de la plume pour la défense des droits d’auteur Coup de théâtre de Frédérick Lemaître : détournement de mélo à L’AUBERGE DES ADRETS Auteurs et acteurs, fils de…, frère de…, les familles par le sang Nouveau coup de théâtre de Lemaître : VAUTRIN, entre autres victimes Spectacle toujours en crise, mais théâtre toujours vivant Comment l’on devient auteur… dans le genre absurde Place des femmes au théâtre : une féminisation contrastée Genres et salles éphémères : Grand-Guignol et Théâtre en rond Une farce réussie, une leçon d’écriture : MAÎTRE PATHELIN LA PASSION, théâtre de masse, spectacle populaire et mythique Pièce à machines et machines sans pièce, la folie du grand spectacle Les créateurs parlent création : à chacun sa vérité Écrire une pièce en collaboration : un choix, parfois une nécessité Crise d’auteurs au théâtre Un vrai statut pour l’auteur de théâtre dramatique
Le vray portrait de Mr de Molière en habit de Sganarelle.
PROLOGUE
L’irrésistible attraitexerdenosjourspar la scène
Le phénomène touche les auteurs comme les acteurs, les vedettes comme les débutants et même les réalisateurs de film qui se font metteurs en scène, ou les couturiers qui deviennent costumiers. Est-ce pour l’argent (quelques gros lots) ou pour la gloire (en un jour, en un soir) ? Voire… Nous verrons. Par vocation, assurément, ça existe ! Nous en reparlerons. Et d’abord, pour le plaisir ! Comme le dit un philosophe et romancier, venu à l’écriture dramatique :
Pourquoi ai-je fait du théâtre ? Je me le suis souvent demandé. La seule réponse que je puisse faire jusqu’à présent vous paraîtra sans doute d’une décourageante banalité : tout simplement parce que le théâtre est l’un des lieux du monde où je suis heureux. Albert Camus
Fait constant depuis des siècles, un tel attrait peut paraître aujourd’hui un sacré paradoxe, face au déclin historique du spectacle vivant !
Petitehistoir e duth éâtr edalan s société L’attrait pour le théâtre semble paradoxal à notre époque, vu l’environnement économique, social et culturel, apparemment peu favorable. Rappelons l’Antiquité grecque et latine, l’importance des jeux et la place du théâtre dans la cité antique, avec un héritage mythique dont nous profitons encore… Évoquons les dix siècles du Moyen Âge, ce temps de la foi et de la fête qui rassemble idéalement tout le peuple, mais dont le répertoire a quasiment disparu… Passons très vite sur la Renaissance française un peu ratée, tandis que le théâtre élisabéthain fait la re gloire du long règne d’Élisabeth I (Shakespeare et Cie), que le Siècle d’or espagnol brille de tous ses feux baroques et que lacommedia dell’artefait le tour de l’Europe pour le bonheur de tous les publics !
Restent trois siècles où le spectacle vivant a pratiquement le monopole des loisirs et où le théâtre français prospère et se renouvelle, avec une vitalité sans égale. Le Grand Siècle classique bénéficie du mécénat royal de Louis XIV qui dope la création artistique. Comédie et tragédie en profitent, avec une génération plus ou moins spontanée de génies : Molière, Corneille, Racine et le quatrième mousquetaire, Lully, qui invente l’opéra à la française. Le Siècle des Lumières vit une théâtromanie qui touche tous les rangs de la société, le théâtre amateur fait fureur, la concurrence des grandes scènes – joliment dite « guerre comique » – stimule l’inspiration des meilleures plumes et la multiplication des genres dramatiques. e Le capitalisme du XIX siècle invente l’industrie du spectacle, la demande explose, l’offre suit et s’adapte aux goûts des divers publics. Les fabricants de « pièces bien faites » font carrière et souvent fortune, des auteurs à l’univers plus personnel tentent leur chance sur la scène qui attire également les romanciers, les feuilletonistes, les journalistes…
e Le XX siècle va suivre sur cette lancée. L’arrivée d’un nouveau personnage, le metteur en scène, fait concurrence à l’auteur. Mais cela lui permet d’être joué, et même jouable, quand ce « maître du jeu »