En ton nom
131 pages
Français

En ton nom

-

131 pages
Français

Description

Paris, La Chapelle - Barbès. Thomas, 27 ans, chargé de clientèle dans une start-up minable, a le sentiment d'avoir déjà raté sa vie. La mort prématurée de son ami d'enfance, Mad, va être un déclic. Très attaché à la famille de ce dernier, Thomas mène sa propre enquête : elle devient un nouvel horizon pour lui, une façon de se révolter contre un système économique et social qui le dégoûte de plus en plus. Ce livre a reçu la médaille de bronze du concours Vivons les mots ! 2020.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 février 2021
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140172441
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Alexandre Santos
EN TON NOM
Médaille de bronze du concours Vivons les mots !2020
En ton nom
Grand écran La collection « Grand écran » s’attache à publier et ainsi à valoriser des scénarii de courts et de longs métrages repérés lors de concours d’écriture ou de festivals dans tout l’espace francophone. Ces scénarii se sont tous démarqués par leur qualité, leur originalité et leur potentiel à être portés à l’écran par des amateurs ou des professionnels du monde du cinéma. Dernières parutions Rémy (Bernard), Marie et Manila, 2021. (Médaille de bronze du concoursVivons les mots !2020) Boisvilliers (de) (Florian),Élia Hugo, Hugo Élia, 2021. (Médaille d’argent du concoursVivons les mots !2020) Marques Duarte (Paul),Barbette, 2021. (Médaille d’or du concoursVivons les mots !2020)
Alexandre Santos En ton nomMédaille de bronze du concoursVivons les mots !2020
© L’Harmattan, 2021 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-22505-0 EAN : 9782343225050
1. INT/NUIT. VOITURE DE POLICE BANA-LISÉE
Le Lieutenant Braque est assis à l’arrière d’une berline dont la sirène hurle. C’est un quarantenaire soigné en vê-tements de ville, veste légère et chemise, il a les mains jointes.
L’automobile roule à toute vitesse. La radio crache des sons urgents et inaudibles à intervalles très réguliers. Des bruits auxquels le Lieutenant, inquiet, ne porte qu’une attention relative. La voiture s’arrête au milieu de gyro-phares qui éclairent le visage de Braque depuis l’extérieur.
2. EXT/NUIT. RUE La nuit d’été est lumineuse. Le Lieutenant Braque sort du véhicule. Une dizaine de voitures de police et les pompiers sont présents autour d’une scène de crime toute fraîche, sous le métro de Paris aérien qui relie Barbès-Rochechouart à Anvers. Au sol, un corps est dans un sac mortuaire parmi les rubalises. Deux agents de la police technique et scientifique prennent les photographies d’usage. Quelques mètres plus loin des journalistes sont déjà tenus à l’écart par les forces de l’ordre.
7
Braque s’approche de la scène de crime, constate une large tache de sang à terre. Un agent de la police nationale en uniforme vient le saluer. L’AGENTC’est la vacherie... BRAQUEOù est Éric ? L’AGENTPris en charge. BRAQUEAvec Couron ? L’AGENTDe ce que je sais. Ils doivent être avec le division-naire... BRAQUEVous êtes pas sûr ? L’AGENTVous avez vu comme c’est le bordel ? J’ai pas eu le temps de me rencarder sur tout ! Braque a le regard vissé sur le sac mortuaire. BRAQUEQuel âge ? L’AGENTÀ peu près 20 ans. Bien connu dans le quartier. Un bref silence. BRAQUEVous me bloquez le secteur toute la nuit. Je veux toujours quelqu’un en place. L’AGENTOui Lieutenant.
8
BRAQUE(désigne les journalistes)Pour eux c’est barrage total ! Braque s’approche des taches de sang au sol. À travers son sérieux nécessaire se devine une anxiété plus profonde. BRAQUE(à l’agent)Vous avez appelé la balistique ? L’AGENTA priori, y a eu qu’un seul coup de feu et la balle est restée dans le corps du gamin. BRAQUEVous avez des témoins oculaires ? L’AGENTPas pour l’instant, c’est les voisins qu’ont entendu qu’une seule détonation. Braque opine du chef, comme pour lui-même. Il apparaît isolé au milieu de l’agitation. Des voitures de police par-tent et arrivent : seules leurs sirènes brisent le silence.
3. INT/NUIT. STUDIO DE THOMAS Un petit studio d’à peine 20 min 2 s. Propreté et range-ment irréprochables, mais aucune touche personnelle d’ameublement ou de décoration. Thomas, la vingtaine, est réveillé par le hurlement des sirènes de police. En caleçon et avec l’attitude d’un habi-tué il se lève pour fermer la fenêtre qu’il avait laissée grande ouverte, se recouche.
4. INT/JOUR. SIÈGE DE TESTA – OPEN SPACE Thomas est à son poste dans les locaux de l’entreprise dans laquelle il travaille, un petit open space moderne d’une demi-douzaine de tables.
9
Il porte un jean et un t-shirt manches courtes noires, on devine que son patron n’est pas à cheval sur le dress code. Thomas rédige un mail. Son poste sonne.
THOMASTesta service après-vente bonjour.(Le client, au bout du fil, engage un long monologue)Je comprends, vous pouvez me communiquer la ré-férence de la facture ?... Ce n’est pas grave, dans ce cas pouvez-vous me donner votre adresse mail d’inscription ?(Thomas tape sur son clavier)Je vous remercie, j’ai pu retrouver votre compte... Donc, un nouveau colis pourra vous être expédié d’ici 72 heures, ça vous convient ?... C’est le plus rapide qu’on puisse faire, si vous ne souhaitez pas payer la livraison express... Très bien... Le colis sera chez vous d’ici 72 heures grand maximum. Vous avez une autre question ? Parfait, dans ce cas, je vous remercie de... Thomas n’a pas terminé sa phrase que le client a déjà rac-croché. Il pose le combiné de manière lasse, continue la rédaction des courriels un instant avant de consulter son téléphone portable personnel. Aucun message. Thomas a l’air troublé.
5. INT/JOUR. MÉTRO Thomas est littéralement écrasé par les passagers d’une rame pleine à craquer.
6. EXT/JOUR. QUAI DU MÉTRO AÉRIEN PUIS RUE Thomas sort du wagon avec une foule dans laquelle il se fond complètement.
10