Le double cinématographique

Le double cinématographique

-

Livres
290 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

A partir des théories fondatrices de la pensée de l'image, développées par Platon et par Aristote, cet ouvrage tend à déterminer la nature de l'image cinématographique. Quelle est la teneur de la reproduction mise en jeu au cinéma ? Quelle est la spécificité de cette reproduction qui duplique le réel sans qu'intervienne la main humaine ? Quel rapport le cinéma, double du réel, entretient-il à la notion de modèle ?

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 octobre 2011
Nombre de lectures 172
EAN13 9782296469822
Signaler un abus
2
LE
DOUBLE
CINÉMATOGRAPHIQUE
Mimèsis
et
cinéma
Champs visuels Collection dirigée par Pierre-Jean Benghozi, Raphaëlle Moine, Bruno Péquignot et Guillaume Soulez Une collection douvrages qui traitent de façon interdisciplinaire des images, peinture, photographie, B.D., télévision, cinéma (acteurs, auteurs, marché, metteurs en scène, thèmes, techniques, publics etc.). Cette collection est ouverte à toutes les démarches théoriques et méthodologiques appliquées aux questions spécifiques des usages esthétiques et sociaux des techniques de limage fixe ou animée, sans craindre la confrontation des idées, mais aussi sans dogmatisme.
Dernières parutions Vilasnee TAMPOE-HAUTIN,Cinéma et conflits ethniques au Sri Lanka : vers un cinéma cinghalais«indigène»(1928 à nos jours), 2011. Vilasnee TAMPOE-HAUTIN,Cinéma et colonialisme : la génèse du septième art au Sri Lanka (1869-1928), 2011. Joseph BELLETANTE,Séet politique. Quand la fiction contribue àries lopinion, 2011. Sussan SHAMS,Le cinéma dAbbas Kiarostami. Un voyage vers lOrient mystique, 2011. Louis-Albert SERRUT,Jean-Luc Godard, cinéaste acousticien. Des emplois et usages de la matière sonore dans sesœuvres cinématographiques, 2011. Sarah LEPERCHEY,LEsthétique de la maladresse au cinéma, 2011. Marguerite CHABROL, Alain KLEINBERGER,Le Cercle rouge lectures : croisées, 2011. Frank LAFOND,Cauchemars italiens. Le cinéma fantastique, volume 1, 2011. Frank LAFOND,Cauchemars italiens. Le cinéma horrifique, volume 2,2011. Laurent DESBOIS,La renaissance du cinéma brésilien (1970-2000), La complainte du phoenix, 2010. Laurent DESBOIS,Lodyssée du cinéma brésilien (1940-1970), Les rêves dIcare, 2010. Guy GAUTHIER,Géographie sentimentale du documentaire, 2010. Stéphanie VARELA,La peinture animée. Essai sur Emile Reynaud (1844-1918), 2010. Eric SCHMULEVITCH,Ivan le Terrible de S. M. Eisenstein. Chronique dun tournage (1941-1946), 2010. David BUXTON,Les séries de télévision : forme, idéologie et mode de production, 2010.
LE
Florence Bernard de Courville
DOUBLE CINÉMATOGRAPHIQUE
Mimèsis
et
cinéma
Du même auteur
Nietzsche et l expérience cinématographique, le savoir désavoué, LHarmattan, coll.«Ouverture philosophique», 2005.
LHarmattan, 2011 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-55528-0 EAN : 9782296555280
SOMMAIRE AVANT-PROPOS :«Le cinéma et la mort», 11 INTRODUCTION:«Avancée moderne dune vieille idée», 13 Mimèsisantique et modernitécinématographique, 13 Régime représentatif/poétique et régime esthé La notion de ;tique, 13 reproduction, 15 ; Pour une interrogation philosophique de la reproduction : leidolônet lamimèsisdans la réflexion platonicienne, 16 ; De limpuretédu cinéma, 18. Le double cinématographique,20 CHAPITRE 1: LE CINEMA COMME TRACE, 25 ILe cinéma : une reproduction originale, 27 AUN ART DE LENREGISTREMENT, 27 Pour une technédu cinéma, 27 Reproduction mécanisée et reproductibilité ;technique, 27 La reproductibilitétechnique comme forme dart, 29 ; Lobjectivitéessentielle du cinématographique, 30. Le cinéma comme surface dinscription, 31 Evénement et figuration, 31; Imitation plastique et duplication cinématographique, 36. BLE CINEMA : UNE EMPREINTE, 45 Le cinéma comme empreinte photographique, 45 Lempreinte et son origine, 47 Ontologie et ressemblance, 47 ; Lempreinte du réel, 51 ; De lintrigue narrative à lintrigue esthétique, 56 ; Un fragment de réalitébrute, 62. Le cinéma comme mémoire, 68 Limage et le deuil, 68 ; Un lieu dapparition, 71. IILe cinéma : une puissance dapparition, 74 AUNE REVELATION DU REEL, 76 BLINDISCERNABILITE DE LIMAGE ET DU MODELE, 79 Pour une théorie de la ressemblance et de lidentité, 79 Trompe-l’œil et trompe lesprit, 81 CLE DENI DE LA VISEE ONTOLOGIQUE, 82 La néantisation du réel, 83
7
Le cinéma comme double dune absence, 87 Le casHiroshima mon amour,88 ; Les gommes, 95. Conclusion : le cinéma, une impossible reproduction……………………..97 CHAPITRE 2 :LE PARADOXE DUNE REPRESENTATION CINEMATOGRAPHIQUE, 99 IDe la substance des arts représentatifs, 101 ALA REPRESENTATION : INCARNATION DUNE ABSENCE, 102 La représentation thétrale : lêtre là de ce qui nest pas là, 102 La scène thétrale : le lieu dune mimèsis, 105 BLABSOLUE PRESENCE DU CINEMATOGRAPHIQUE, 108 La signifiance immédiate de limage cinématographique, 108 Cinéma et langage : le ciné modulationma comme du réel, 115 Unénonable, 115 ; Une langueécrite, 117. CDE LA FICTION, 121 Représentation et figuration, 121 Signes mimétiques/ signes non mimétiques, 123 Lemuthosaristotélicien, 123 ; Signes fictionnels/Signes du réel, 124 ; Mimèsisdramatique et traits dexpressionémancipé La puissances, 127 ; figurative du cinéma, 135. IILa restauration de la représentation, 137 APREMIER PAS POUR PENSER UNE MIMESIS CINEMATOGRAPHIQUE : UN MIMETISME TENDANCIEL, 141 Lindice, 147 Le transfert de la catastrophe en matière filmique, 150 Nevers, l analogue métaphorique dHiroshima, 152 BLA MISE EN DOUTE DE LIDENTITE DU SIGNE, 157 CLEXHIBITION FICTIONNELLE : EXPOSITION DE MOTS, EXPOSITION DE CORPS, 167 CHAPITRE 3 :LE CINEMA : UN DEVENIR AUTRE, 171 ILénonciation cinématographique, 178 AHAPLE DIEGESIS OU MIMESIS, 181 BLENONCIATION APOCRYPHE, 187 CUNE SIMULATION CINEMATOGRAPHIQUE : LIMMERSION DU CINEASTE DANS LAME DU PERSONNAGE, 192 Une vision indirecte libre, 193
8
Œ : un autoportrait de Pasolini tel qudipe roien lui-même le cinéma le change, 201 L Une vision subjective, 205 ; Le cin ;autobiographie, 202éaste en personnage, 207. IIDu multiple à lunique, de lunique au multiple, 208 ALEXEMPLAIRE ET LE TYPE, 208 BFAUX-SEMBLANTS, 211 CHAPITRE 4 :LE CINEMA COMME RESSEMBLANCE, 217 ILe cinéma comme figuration du réel, 220 AREMODELER LE REEL, 221 Lordre des apparences : du réel à limaginaire, 221 Lévénement image, 231 Le schisme, 232 ; Iconodoulie et iconoclasme, 235. BLANALOGIE, 239 IILe travail de la disproportion, 244 ADE LANALOGIE A LA DISSEMBLANCE, 244 Corps monstrueux, corps mutants, 245 La décomposition du monde : le monde hors-champ, 247 BLES APORIES DU VISIBLE, 249 Une apparition disparaissante, 249 La fascination du fantomal, 251 IIILe simulacre,256 ALA SUBSTITUTION, 258 BLA PRESEANCE DU REEL SUR LIMAGE, 260 Abolir lenregistrement, 260 Le cinéma comme citation, 261 C - PUISSANCE DETRE, PUISSANCE DE NE PAS ETRE, 268 Lécran noir,268 Le double cinématographique : unêtre rien, 270 CONCLUSION :«La philosophie au temps du cinéma», 277 Bibliographie essentielle…………………………………………………..279
9