Les Noces de Cana de Paul Véronèse

Les Noces de Cana de Paul Véronèse

-

Français
24 pages

Description

Paolo Caliari, dit Paolo Veronese, naquit à Vérone en 1532. Son père, GabrielleCaliari, sculpteur, le destina d’abord à sa profession et lui apprit à modeler ; mais bientôt, entraîné par un penchant irrésistible vers la peinture, il entra à l’atelier de son oncle, Antonio Badile. Vasari prétend qu’il eut pour maître Giovanni Carotto, qui avait des connaissances étendues en architecture et en perspective. Les gravures d’Albert Durer, les dessins du Parmesan, furent des modèles qu’il copia assidûment pendant plusieurs années.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 décembre 2015
Nombre de lectures 0
EAN13 9782346029600
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
À propos deCollection XIX
Collection XIX est liothèque nationaleéditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bib de France. Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigi eux fonds de la BnF, Collection XIXsiques et moins a pour ambition de faire découvrir des textes clas classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…
Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces e fonds publiés au XIX , les ebooks deCollection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.
Théophile Gautier
Les Noces de Cana de Paul Véronèse
Notice
1 NOTICE BIOGRAPHIQUE SUR PAUL VÉRONÈSE
* * *
Paolo Caliari, dit Paolo Veronese, naquit à Vérone en 1532. Son père, GabrielleCaliari, sculpteur, le destina d’abord à s a profession et lui apprit à modeler ; mais bientôt, entraîné par un penchant irrésistible vers la peinture, il entra à l’atelier de son oncle, Antonio Badile. Vasari prétend qu’il eut pour maître Giovanni Carotto, qui avait des connaissances étendues
1Cette Notice est une de celles dont M. Frédéric Vi llot, conservateur de la peinture au Musée du Louvre, a enrichi le nouveau livret rédigé par ses soins. C’est avec son autorisation que nous l’avons reproduite, et nous s aisissons avec empressement cette occasion de lui offrir, ainsi qu’à toutes les perso nnes qui ont bien voulu nous aider à mener à bien une entreprise aussi considérable que celle de la gravure desNoces de Cana, l’expression sincère de notre reconnaissance. Au nombre de ceux que nous ne saurions trop vivemen t remercier est M. Charles Béranger. A l’exemple de Paul Véronèse, qui copiait et recopiait les œuvres des grands maîtres ses prédécesseurs, M. Béranger a bie n voulu, lui créateur si plein d’originalité, consacrer une année entière à l’exéc ution de la copie qui a guidé M. Prévost pendant tout le cours de son travail. Cette copie, la plus complète, à tous les points de vue, de toutes celles qui ont été faites d’après la peinture de Paul Véronèse, restera comme une des meilleures productions d’un a rtiste déjà riche en œuvres remarquables. (Note des éditeurs.)