Baaba Maal et le Fouta

-

Livres
138 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'auteur s'intéresse ici à la dimension intellectuelle de l'oeuvre de l'artiste Baaba Maal. Après une présentation de la géographie et de l'histoire du Fouta, Amadou Ndiaye décrypte le patrimoine immatériel (vie socioéconomique et socioculturelle) de la zone ainsi que les dimensions intellectuelle, spirituelle et socio-émotionnelle du Fountanké soumis aux influences culturelles négro-africaines (Foulbé, Mandinka, Sérère, Soninké, Wolof...), arabo-berbère, occidentale et mondiale. Il confirme le poids du terroir sur l'évolution personnelle des fils du Fouta.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mai 2015
Nombre de visites sur la page 35
EAN13 9782336376318
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Baaba Maal et le Fouta
Message local et patrimoine universel
15
Analyser le contexte, le sens, la portée du message de Baaba
Maal, sans tomber dans une biographie dithyrambique. Le prétexte
est tout trouvé par Amadou Ndiaye pour présenter la dimension
intellectuelle de l’œuvre de l’artiste. Après une présentation
de la géographie et de l’histoire du Fouta, l’auteur décrypte le
patrimoine immatériel (vie socioéconomique et socio-culturelle)
de la zone ainsi que les dimensions intellectuelle, spirituelle et
socio-émotionnelle du Fountanké soumis aux infuences culturelles
négro-africaines (Foulbé, Mandinka, Sérère, Soninké, Wolof...),
arabo-berbère, occidentale et mondiale.
Avec un style sobre, une approche scientifque plus ou moins
assumée, une maitrîse culturelle et une réfexion permanente,
Amadou Ndiaye confrme le poids du terroir sur l’évolution
personnelle des fls du Fouta, déjà présent depuis L’aventure
ambiguë de Cheikh Hamidou Kane, en passant par Les échos de
la diversité, roman dont il est l’auteur. Il vise un public large et se
concentre sur le message...
Ce livre, porteur d’une indéniable dimension pédagogique,
interpelle les intellectuels et éducateurs ainsi que les acteurs Amadou Ndiaye
scientifques et culturels face aux défs de la mondialisation, de la
cybernétique et de la diversité universelle.
Baaba MaalDocteur en sciences sociales et en sciences vétérinaires,
Amadou Ndiaye est titulaire d’un DEA en sciences de
l’environnement. Actuellement enseignant-chercheur à et le Foutal’Université Gaston Berger de Saint-Louis, il a travaillé
d’abord pendant une dizaine d’années dans une agence
de développement rural. Responsable scout et originaire
de la vallée du Fleuve Sénégal, Amadou Ndiaye, qui enseigne les pratiques Message local et patrimoine universel
et stratégies de développement agricole et rural, est particulièrement attentif
aux liens entre dévet et culture. Il a déjà publié un roman, Les échos
Préface du professeur Amadou Lyde la diversité, et un ouvrage sur L’agriculture sénégalaise de 1958 à 2012 :
analyse systémique et prospective (Paris, L’Harmattan, 2013).
Photos de couverture : Sarakh DIOP (Dakar)
ISBN : 978-2-343-05638-8
14 € 9 782343 056388
Baaba Maal et le Fouta Amadou Ndiyaee
o
m

M


n
o
i
i
t
e
l
l
o
C
l
e
s
r
c
1
r
5

n

,

s
e
i
h
e
p
r
g
o
i
B

t
e

a
s
v
i
M
A
T
U
O
F
E
L

e
T
L
A
A
M

a
b
a
a
E
B
s
n
u

e
n
i
o
m
i
r
s
at

t
e
l
a
oc
l

e
p
agl
s
e
r
i
o
m


M

n
o
i
t
c
e

l
e
a
,
7

n
,

s
t
e
h
p
a
r
g
o
i
i
B
o
hi
i
a
s
s
E
69.
19
d

daw
N
dou
y
Se

a
1890
i
s
C
,
gal
n�

S
du

que
i
t
i
pol

e
r
i
o
j
t
nv
n
n
a
r
g

n
U
d

g
n
a
r
u
o
S
.
m
o
s
u
o
L
t
n
i
a
S

e
d

e
l
b
a

t
r

j
d
a
H

l
E
i

D
A
W
2013.

r
e
E
i
M
m
o
M

i
j
d
a
H

l
E
,

k
c
i
d
a
a
ah
l
u
j
,
9

n
,
i

e
i
h
p
a
r
g
s
q
l
i
c
a
J
e
y
a
b
M

P
O
I
D
2013.

t
o
e
i
l
C
,
e
l
a
y
o
o
R
e
d
n
a
r
G


l
l
t
e

s
e
r
i
o
m

M


n
o
i
t
c
B
e
u


,

s
e
i
h
n
p
r
g
o
i
B

t
a
e
8
r
b
I
,
bdoul
A

W
O
S
2013
r
e
i
r
v

f
e
,

t
b
m
o
c

e
d
a

i
v

e
n
U
,
e
s
s
e
r
i
o
m

M

n
o
i
t
c
e
l
l
o
C
s
,

.
1
0
2

t
e
l
2
l
u
j

,
5

n
i
e
N
n
r
i
o
m

M
,
u
o
d
a
m
a
M
G
N
A
,
I

M
n
o
i
t
c
e
l

l
c
,
e
l
a
i
d
o
a

e
i
h
p
a
r
g
o
i
B

&

s
e
r
i
o
s
m
s
p
r
g
o
i
B

&
a

e
r
i
o
m

M
s
s
h
.
1
0
2

n
i
u
j

,
4

n
,

s
e

i

e
e
v
u
e
l
f
u
d
d
e
n
o
r
h
c
n
s
y

o
i
t
c
e
l
l
o
c
,
n
i
t
s
e
d
n
o
n
m
o
,

n
,

s
e
i
6
h
a
r
g
o
i
B

p


m
E
N
A
K
.
2
1
0
2

e
r
b
m
e
v
o
t
n
e
,
d
i
r
u
o
m

e
t
e
v
r
e
f

t
n
e

s
e
r
i
o
m

M

n
o
i
t
c
e
l
l
o

C
M
i
c
i
r
f
A
n
U
a
.
r
u
o
T
u
o
d

a
n
e
i
m
o
n
o
c


l
e
d

r
u
S
c
u
u
a
o

S
S
A
K

,
a

r
I

u
o
d
u
o
b
m
E
a
M

,
u
o
d
i
m
a
H

i
j
d
a
H

m
l

e
i
o
m

M

n
r
o
t
c
e
l
l
o
C
i
n
s
a

,

s
e
i
h
p
a
r
g
o
i
B

t
e
1,

e
i
r
v
on
s
de
(

a
ne
a
i
D

e
s
i
g
,

T
,
)
e
agn
i
D

e
ay
b
M

e
ay
al
G

om
nom

m
M


n
o
i
t

c
l
l
o
C
,
e
n
e
1
o
2

s
e
i
h
p
a
r
g
o
i
B
t
e
s
e
r

i
r
U
a
t
a
n
i
m
A
,

S
2014.
e
obr
t
oc
,
Y
3
n

l

s
n
a
d

e
n
n
e
y
o
t
i
c

a
e
l

O
S

l
u
o
d
W
b

r
P

r
a
p
A
L
&
B
L
A
I
D

e
y
a
l
u
o
d
b
A

r
D
e


p
r
g
o
i
B

&
a

e
r
i
o
m

M
s

h
i
r
i
d

n
o
i
t
c
e
l
l
o
C

s
e
g
i
O
c
l


l
u
o
gal
e
n�
au
14
19

de
n
o
S�
D
t


put
d�
du
on
b
r
ou
B

s
i
a
al
P
au
on
i
i
t
o
t
a
c
i
l
b
u
i
p
s
e
r

i
n
r

e
n
ol
v

r
a
L
,
r
e
D

ba
I
M
A
I
H
T
u
s
n
e
i
o
m

M


r
n
i
t
c
e
l
l
o
o

s
a
n
,

s
e
i
h
p
a
r
g
o
i
B

t
e
C

,

e
i
r
d
A

e
n
r
d
o

h
T

l
o

S
i
a
p
a
l

e
d

t
a
d
l
o
S
,
r
r
x
a
1
n
K

y
r
k
a
b
a
u
b
A
,
e
n
a
g
o
0
e
e
d

s
l
i
f

r
e
i
n
r
e
d

e
L
r
.
a
,
o
d
i
m
a
H

u
A
D
2013.
e
r
ob
t
oc
I
,

M

a
h
p
u
o
s
s
u
o
Y


s
s
i
u
b
G
n
r
g
i
f

s
e
d
u
n
r
g

s
e
d

a
i
e
i
a
c
i
r
f
a

s
e
u
q
i
t
i
l
o
p
e
s
n
d
m
A

G
N
E
I
a
D
l
i
r
v
a
,
2
2014.
1
y

,
e
y

u
G

e
n
i
m
a
L
,
y
l
A
U

n
br
e
nov
,
1
1

n
m


s
e
i
h
p
a
,
e
e
d
r
a
C
,
l
e
c
r
a
M

Y
D
N
E
M
13.
r

20
g
e
l
o
C
,
)
8
6
l
9
1
9
8
1
(

1
s
c
i
B
t
e

s
e
r
i
o
m

M


n
o
i
o
ti

n
o
i
t
c
e
l
l
o
C
l
e
s
r
e
v
i
n
u

e
n

1
M
5

n
,

s
e
i
h
p
a
r
g
o
i
B

t
e
s
e
r
i
o

m
o
m

L
A
A
M

a
b
a
a
B
E
Y
A
I
D
N

u
o
d
a
m
E
A
T
i
r
at
p

t
e
l
a
oc
l

e
ag
s
s
e
M
A
T
U
O
F
E

L
@g
a
n
a
d
o
o
.
f
r
w
s
n
h
a
rm
a
t
t
a
n
e
l
@
a
.
c
o
m
d
i
f
f
u
n
s
o
n
.
h
a
rm
a
t
t
i
a
m
a
3
8
8
E
A
N
:

6
9
8
2
3
4
3
0
5
6
3
7
8
5
i
l
.
c
o
m
I
S
B
N
0
:
9
7
8
-
2
3
4
3

g
Lo
0

V
D
N
,
S
i
c
1
a

A
m
i
ti

3
,

p
ti
5

L
H
A
R
M
A
T
T
A
N
1

N

G
A
L
,

2
S
0
s
t
p
:
/
/
w
w
w
.
h
t
a
m
a
t
t
a
n
s
e
n
r
e
h
s
e
m
e
n
t
C
i
t�

P
o
l
i
c
e
,

D
A
K
A
8
Rn
m

s
n
ie
V
.
e
b

m

la
t
n
a
e
lig
g

to

a


e
j
,
d
a
ih
j

c
u

r
e
n
g
a
p
m
o
a
c
,
e
y
H
(

n
o
s
is
o
p
p
d

is
r
r
u
o
n

e

r
s
e
g
r
u
o
c

e
d
t
e

)
le
e
b

s
u
is
p
te
o
g

t
e
a
n
ja
d
a
b
a
d
T

m
m
o
n

d

its
s
te
a
.
a
n
n
lja
A
(

is
d
a
r
a
P

le
t
r
a
p
e
tr
u
u
r
d
a
j

n
u
t
r
a
p
r

n
u

d

tis
n
a
r
e
a
in

s
e
d

c
e
v
a

,
a
n
n
ja
d
a
T
l�
e
p
p
f
a
u
t
y
bi
e
nooj
s
e
S
na,
s
e
e
Ena
anna
aj
T
e
y
i
n w
a e
S
une
e
)
d
t
i
a
r
t
Ex
1

anna
j
a Al
at
na
i
aay
So a m
anna
abaj
T
de
s
e
ge
ane
u,
uddur
W

he
oni
Ada w
a,
y
Ada aw
i
e
J
i
adu Al
no Aam
r
e
e
C
l

Faddur
um
k
ok
r
i
n m
aade
j
Aar
u
dur
i
i
w
bi
e
e
Ada y
u
uudur
a w
Ada �aam
a n
u
l
D
l
A

u
o
d
a
m
A
i

n
r
ie
h
T
1
.
a
i
o
e
j
t

,
u
o
r
u
o
d
u
o
W



s
e

tu

,
lia
l


l
Ta
ou
y
i
out
F
l
A
r
l
a
O
i
dj
ha
El
d
e
r
t
um
t

D
i
l
dou A
a
m
no A
r
e
Thi
s
nt
a
n
e
ut
e
i
l
s
e
s
j
un deboob
a
S

s
de

r
e
i
t
i
r
y
h�
a
gr
,
ow
S

y
r
c
bouba
A
nd
ne

y
e
M
de
une
m
om
C
a
l
e
d
e
r
i
a
m
r
e
i
m
e
, pr
a
out
F
u
d
)

i
r
a
di
N
w
ki
a
i
D

:
um
i
or
m

n
m
I
S
E
C
A
C
I
D

D
y
9
e
c
a
Y
a
b
m
a
S
(

w
A
ne
a
m
us
O

)

t
a
ou F
b
b A
a
a
B

(c
ur
U
F
R

C
R
A
C
he
U
B
B
a
ne
l
D
i
a
G
l
r
oui
O
um
a
r

N
di
a
y
e
,
e
ns
e
i
g
n
a
nt
c
,
a
he
pha
o, a
l
pha
b

t
i
s
a
t
r
i
c
e


S
a
i
nt
L
s
s
ous
b

t
i
s
a
t
r
i
c
e


N
d
e
ndor
y
H
a
w
a
B

s


n

ga
l
o
m
a
s
ur
t
a
ni
e
n
ne

d
e
i
ol

11
R
E
M
E
R
C
I
E
M
E
N
T
S
L
a

c
om
m
una
C
ut
um
i
va
i
l
S
a
i
d N
our
di
t
B
a
da
r
a
G
ol
oko �
P
a
a
r
r
bus
O
hi
o
(
U
S
A
)
i
ns
pi
r
a
t
r
i
c
e
de

c
t
e