In township tonight !

In township tonight !

-

Livres
456 pages

Description

« Pendant l'année qui suivit l'explosion de Soweto, en 1976, je tournais dans Johannesburg et dans d'autres villes, occupé à observer toute forme de spectacle ou de concert, de réjouissance familiale ou communautaire, et à y participer ; j'assistais à des répétitions, à des séances d'enregistrement, je voyais des pièces, j'allais dans les clubs et au concert, j'interrogeais des membres actuels du monde du spectacle, et des anciens membres, je dépouillais des archives en quatre langues avec l'aide de mes camarades de recherche : j'essayais de replacer la culture du spectacle noir contemporain dans le cadre des processus historiques et des forces sociales qui l'avaient forgée. »



Du XIXe siècle à nos jours, cette fresque de la musique noire sud-africaine est vaste et passionnante. Y trouveront leur compte, spécialistes et amoureux de la musique, comme tous ceux qui ont soutenu la lutte contre l'apartheid et continuent à en suivre l'évolution.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 1992
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782811122287
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Présentation
e Du XIX siècle à nos jours, cette fresque de la m usique no ire sud-africaine est vaste et passionnante. Y trouveront leur com pte spé cialistes et am oureux de la m usique, com m e tous ceux qui ont soutenu la lutte c ontre l'apartheid et continuent à en suivre l'évolution.
David B. Coplan
In township tonight !
Musique et théâtre dans les villes noires
d'Afrique du Sud
Copyright
© Editions Karthala, 2018 Première édition papier, 1992
ISBN numérique : 9782811122287
http://www.karthala.com
Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre est st rictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve l e droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle d evant les juridictions civiles ou pénales.
Remerciements
am a gratitude va’ont apporté aide et encouragem e nt, rm i tous ceux qui m P d’abord à m on m aître, conseiller et am i, le profess eur Alan P. Merriam , m ort dans un accident d’avion le 14 m ars 1980. Je t iens aussi à exprim er m a reconnaissance à m es am is et co-sponsors de la Bibl iothèque internationale de m usique africaine de Graham stown en Afrique du Sud, Gei Zantzinger et Andrew Tracy, pour leur soutien indéfectible en des circonstances difficiles. David Rycroft, de l’École d’études orientales et af ricaines de l’U niversité de Londres, m ’a fait bénéficier de son grand talent et de ses nom breux et utiles com m entaires ; Tim othy Couzens, Charles van Onselen et Jonathan Clegg, de l’U niversité du Witwatersrand, m ’ont encouragé et guidé dans m es recherches. J’ai aussi une dette envers m es assistants, Wilson « King Force » Silgee et Eugene Skeef, dont l’im portance de leur confiance e n m oi et de leur croyance en m on travail a été de pair avec l’inlassable atte ntion qu’ils ont apportée aux tâches m anuelles. Ma reconnaissance va aussi à tous m es am is et inform ateurs en Afrique du Sud com m e à ceux exilés à l’étranger, dont j’ai essayé ici de m e faire l’interprète fidèle de la vi e. Enfin, je voudrais rem ercier Thayer Warshaw pour ses com m entaires sur le m anuscr it, ainsi qu’Elizabeth Getliffe, bibliothécaire de 1976 à 1977 à la Biblio thèque africaine de Johannesburg, une am ie exceptionnelle dont l’aide m ’a été précieuse.
Les éditeurs tiennent à rem ercierThe Morija Sesuto Book Depot, au Lesotho, qui a donné son accord pour la reproduction de « Meloli le Lithallere tsa Africa (U ea Kae) » de J.P. Mohapeloa, et de « Chabana sa Kho m o », ainsi queThe Lovedale Presspour « Si lu Sapo or i Land Act » et « Influenza (1918) » de R.T. Caluza ; ils regrettent cependant de n’avoir pu contacter les dé tenteurs des droits de reproduction de « Lion Killer » d’Aaron Jake Lerole et seraient très heureux de recevoir tout renseignem ent leur perm ettant de le f aire.
T a b l e
Remerciements
Introduction
d e s
m a t i è r e s
1. La vie citadine et les arts du spectacle au dix-neuvième siècle en Afrique du Sud
Ulo Tixo Mkulu
2. Le Johannesburg noir de 1900 à 1920
3. Manifestations culturelles de la classe ouvrière pendant l’entre-deux-guerres
4. Manifestations culturelles de l’élite pendant l’entre-deux-guerres
5. Sophiatown — culture et communauté de 1940 à 1960
6. Musique et musiciens du township
7. Vingt ans de théâtre noir : la lutte pour une culture noire urbaine
La dialectique sociale du spectacle
La musique au-delà de l’apartheid ?(Denis-Constant Martin)
Quand le monde entend l’Afrique du Sud
Le mythe des années « Drum »
L’effacement des taches noires
La réinvention des musiques sud-africaines
La musique sud-africaine aujourd’hui
Un chant de réconciliation ?
Appendices
Appendice A Appendice B Appendice C
Remarques sur la terminologie
Glossaire
Cartes
Index
K L M
N O P Q R S T U W Y Z