Musiciens, religion et société dans les Andes au XXe siècle (Pérou)

-

Français
378 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'auteur de ce livre est un artiste musicien, héritier d'une lignée de maîtres de chapelle cuzquéniens, et formé à l'anthropologie dans sa ville natale de Cuzco, puis à Paris. Son objectif n'est pas de ferrailler avec les historiens et musicologues du monde andin, mais de témoigner d'une pratique musicale à laquelle il a été mêlé depuis l'enfance, en soumettant la singularité de l'expérience au "regard éloigné " de l'ethnographe.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2012
Nombre de lectures 30
EAN13 9782296507791
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Musiciens, religion et société e dans les Andes au xx siècle(Pérou)
D e s v o i x d a n s l a p é n o m b r e
« sàLUoNS LeS éDITIoNS l’hàRMàTTàN poUR àvoIR pUbLIÉ Ce LIvRe IMpoRTàNT, voUÉ â CoMpLÉTeR, voIRe â CoRRIgeR SUR CeRTàINS poINTS, LeS oUvRàgeS DÉSoRMàIS CLàSSIQUeS SUR Là MUSIQUe CoLoNIàLe àU PÉRoU. soN àUTeUR, ENRIQUe PILCo Pàz, eST àvàNT ToUT UN àRTISTe MUSICIeN, HÉRITIeR D’UNe LIgNÉe De MàîTReS De CHàpeLLe CUzQUÉNIeNS, eT foRMÉ â L’àNTHRopoLogIe DàNS Sà vILLe NàTàLe De cUzCo, pUIS â PàRIS. soN objeCTIf N’eST pàS De feRRàILLeR àveC LeS HISToRIeNS eT MUSICoLogUeS DU MoNDe àNDIN, MêMe SI SoN TRàvàIL ÉbRàNLe QUeLQUeS CeRTITUDeS eT IMpoSe â SoN ToUR UNe RÉvISIoN. iL vISe â TÉMoIgNeR D’UNe pRàTIQUe MUSICàLe â LàQUeLLe IL à ÉTÉ MêLÉ DepUIS L’eNfàNCe, eN SoUMeTTàNT Là SINgULàRITÉ De L’expÉRIeNCe àU « RegàRD ÉLoIgNÉ » De L’eTHNogRàpHIe. le RÉSULTàT eST ReMàRQUàbLe, eN RàISoN DU TRIpLe RàppoRT ÉMoTIoNNeL, MUSICàL eT analytique, si difIcile à établir, qu’il a réussi à maîtriser. »
ExTRàIT De Là pRÉfàCe De càRMeN BeRNàND
Enrique Pilco Pazest ethnologue et violoniste. Après des études universitaires menées à la faculté d’anthropologie de l’université San Antonio Abad de Cuzco, et après avoir obtenu un master (2003) puis un doctorat (2010) en ethnologie et anthropologie sociale à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris), il réalise actuellement un post-doctorat au département de recherche du musée du quai Branly, à Paris. Il participe à l’axe de recherche « Processus d’américanisation » du Mascipo (CNRS et EHESS) sur le thème « Peuples et héros. La production artistique des imaginaires américains ». Également musicien, son expérience au sein de l’univers de la musique populaire andine l’a incité à développer un dialogue entre différentes traditions musicales du monde. Avec le groupe Familia Pillco, il a été invité à participer au festival World Music Expo en 2004 et au Festivalde l’Imaginaire à Paris en 2005. Il s’est également présenté au Parkmusic Neue Ho(e) rizonte, le festival de musique contemporaine de Bad Münster, en Allemagne.
PHoTogRàpHIe De CoUveRTURe : © ENRIQUe PILCo Pàz. VeLàDà àU señoR DeL càbILDo DàNS L’ÉgLISe De sàNTà aNà, cUzCo 1980. de gàUCHe â DRoITe : VàLeNTIN aRQe (vIoLoN), ENRIQUe PILCo Pàz (vIoLoN), BoNIfàCIo aRQe (QUeNà) eT ceLIo coNDoRI (pàMpàpIàNo).
isBn : 978-2-336-00618-5 36,50e
ENRIQUe PILCo Pàz
ENRIQUe PILCo Pàz Musiciens, religion et société e dans les Andes au xx siècle(Pérou) (Pérou)
siècle e xx
D e s v o i x d a n s l a p é n o m b r e
D e s v o i x d a n s l a p é n o m b r e
Musiciens, religion et société dans les Andes au Préface de Carmen Bernand
rEchErchEs a m é r i q u E s lat i nEs
r E c h E rc h E s a m é r i q u E s l a t i n E s
Musiciens, religion et société e dans les Andes auXXsiècle (Pérou) Des voix dans la pénombre
Recherches Amériques latines Collection dirigée par Denis Rolland et Joëlle Chassin La collectionRecherches Amériques latinespublie des travaux de recherche de toutes disciplines scientifiques sur cet espace qui s’étend du Mexique et des Caraïbes à l’Argentine et au Chili. Dernières parutions Margot ANDRADE,La Colombie et la France. Relations e e culturelles XIX -XX siècles, 2012. Christophe BELAUBRE,Élus de Dieu et élus du monde dans le royaume du Guatemala (1753-1808). L’Église, les familles de pouvoir et les réformateurs bourbons, 2012.Morgan DONOT et Michele PORDEUS RIBEIRO (dir.), Discours politiques en Amérique latine. Représentations et imaginaires, 2012.María Fernanda GONZÁLEZ,Hugo Chávez et Álvaro Uribe ou La force des mots, 2012. Sophie DAVIAUD (dir.),Amérique latine : De la violence politique à la défense des droits de l’homme, 2012. Sébastien JAHAN (dir.),Les violences génocidaires au Guatemala, une histoire en perspective,2012. Marie-Claire ALEXANDRINE-SINAPAH,Itinéraire d’un esclave poète à Cuba. Juan Francisco Manzano (1797-1854), entre littérature et histoire, 2012.e Fabrice PARISOT (éd.),Alejo Carpentier à l’aube du XXI siècle, 2012. Karim BENMILOUD, Alba LARA-ALENGRIN, Laurent AUBAGUE, Jean FRANCO et Paola DOMINGO,Le Mexique. De l’indépendance à la révolution. 1810-1910, 2011.
Enrique PILCOPAZMusiciens, religion et société e dans les Andes auXXsiècle (Pérou) Des voix dans la pénombre Préface de Carmen Bernand
© L'Harmattan, 20125-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00618-5 EAN : 9782336006185
À Liduvina et à Reinaldo
À Manuel Pillco…In memoriam
Remerciements Je souhaite remercier tout particulièrement Carmen Bernand d’avoir accepté de diriger ce travail avec tant d’intérêt et de confiance, de m’avoir aidé à le mûrir et à le mener à bien. Le Centre de recherche sur le monde américain [Cerma], devenu Mascipo, m’a offert le cadre intellectuel au sein duquel j’ai pu clarifier et ordonner mes principales idées. Serge Gruzinski et Carmen Salazar, membres de ce laboratoire, m’ont gentiment soutenu et Lydia Robin m’a aidé avec une sollicitude constante ; je les en remercie. Mes remerciements vont aussi au Département de la Recherche et de l'Enseignement du Musée du Quai Branly où j'ai pu mener à terme ce travail. Je remercie César Itier qui m’a aidé pour la traduction des textes quechua et pour ses suggestions qui m’ont été précieuses tout au long du travail. Ma gratitude va également à Zoila Mendoza qui, depuis les débuts de cette aventure, en 1996, m’a conseillé et orienté à la fois judicieusement et amicalement. C’est sous l’attention et avec les enseignements de mes professeurs Jorge Flores Ochoa et Ricardo Valderrama, de l’Université San Antonio Abad de Cuzco, que l’idée de cette recherche a germé, je les remercie de leurs conseils. Je remercie tout spécialement Fidel Sanabria, Roberto Esquivel, Abel Garrido et Ricardo Castro Pinto, pour leur disponibilité et leurs témoignages, ainsi qu’Abel Rozas qui m’a aidé à éclaircir certains points. Je remercie Alejandro Huaman, Modesto Cuba et Luis Aldazabal pour avoir partagé avec moi leurs expériences ainsi que Victoria Arana, Beatriz Usca et Felicitas Basilio pour leurs témoignages. Je remercie mon père, Reinaldo Pillco, pour m’avoir ouvert les portes de cet univers, ainsi que mon oncle Valentin et ma tante Narcisa de m’avoir dévoilé leurs plus lointains souvenirs Des amis également m’ont aidé pour la réalisation de ce travail : Caroline Magny, Ibtissem Ben Dridi, Federica Tamarozzi et Jean-François Bert ont relu le texte ; Renato Caceres et David Peña m’ont aidé à Cuzco ; Pedro Violle m’a cédé gentiment certaines des photographies qui accompagnent le texte. Enfin je remercie
9