Musique et écologies du son
248 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Musique et écologies du son

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
248 pages
Français

Description

Dans la musique récente ainsi que dans les arts sonores, l'émergence du son s'affirme comme nœud de questionnements théoriques et pratiques. Parmi ces questions, plusieurs portent sur l'interaction permanente du son avec ce qui l'entoure : l'espace physique, l'environnement, le milieu, l'auditeur… Ainsi débouche-t-on sur l'écologie du son au sens large du terme « écologie » comme rapport du son à l'oikos, le monde. On pourrait donc demander : quels sont les liens de la musique ou du son avec l'environnement et la nature, avec la société, et, plus généralement, quels sont les liens entre musique-son et monde ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2016
Nombre de lectures 19
EAN13 9782140010897
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

MUSIQUE ET ÉCOLOGIES DU SON Propositions théoriques pour une écoute du monde
MUSIC AND ECOLOGIES OF SOUND Theoretical Projects for a Listening of the World
Sous la direction de/Edited by Makis Solomos, Roberto Barbanti, Guillaume Loizillon, Kostas Paparrigopoulos, Carmen Pardo
MUSIQUE ET ÉCOLOGIES DU SON
Propositions théoriques pour une écoute du monde MUSIC AND ECOLOGIES OF SOUND
Theoretical Projects for a Listening of the World
Collection Musique-Philosophie dirigée par Makis Solomos, Antonia Soulez, Horacio Vaggione Des philosophes le reconnaissent maintenant : la musique est plus qu’un objet à penser ; elle suscite l’analyse, offre à la pensée constructive un terrain d’investigation où le geste compositionnel mobilise la pensée conceptuelle, où les notions musicales configurent des possibilités de relations. Paradigme à questionner, la musique s’impose à l’oreille philosophique. De leur côté, les musiciens n’ont rien à craindre de la force du concept. Penser la musique selon ses catégories propres réclame dès lors une approche philosophico-musicale. Déjà parus : Formel/Informel : musique-philosophie. Makis Solomos, Antonia Soulez, Horacio Vaggione Musiques, arts, technologies. Pour une approche critique. sous la direction de Roberto Barbanti, Enrique Lynch, Carmen Pardo, Makis Solomos L’écoute oblique. Approche de John Cage. Carmen Pardo Salgado Esthétique de la sonorité. L’héritage debussyste dans la musique pour piano du XXe siècle. Didier Guigue Manières de faire des sons. sous la direction d’Antonia Soulez, Horacio Vaggione Musique et globalisation: musicologie-ethnomusicologie. sous la direction de Jacques Bouët, Makis Solomos Iannis Xenakis. La musique électroacoustique / The electroacoustic music. sous la direction de Makis Solomos.
Sous la direction de / Edited by Makis Solomos, Roberto Barbanti, Guillaume Loizillon, Kostas Paparrigopoulos, Carmen Pardo MUSIQUE ET ÉCOLOGIES DU SON
Propositions théoriques pour une écoute du monde MUSIC AND ECOLOGIES OF SOUND
Theoretical Projects for a Listening of the World
Actes partiels du colloque international, 27-30 mai 2013 Partial Proceedings of the International Symposium, 27-30 May 2012 MUSIDANSE, Labex Arts-H2H, Université Paris 8 Avec le soutien de : MUSIDANSE (Esthétique, musicologie, danse, création musicale, E.A. 1572) Université Paris 8 © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08662-0 EAN : 9782343086620
Introduction Makis Solomos (Musidanse, E.A. 1572, Université Paris 8) Roberto Barbanti (TEAMeD-AIAC, E.A. 4010, Université Paris 8) Guillaume Loizillon (Musidanse, E.A. 1572, Université Paris 8) Kostas Paparrigopoulos (Institut technologique et éducatif de Crète, Grèce) Carmen Pardo (GRHCS032, Université de Gérone, Espagne)
En mai 2013, le colloqueMusique et écologies du son. Propositions théori-ques et pratiques pour une écoute du mondeétait organisé par l’université Paris 8 (MUSIDANSE, Labex Arts H2H). Voici l’appel à communication qui servit de base à ce colloque : Dans la musique récente ainsi que dans les arts sonores,l’émergence du son s’affirme comme nœud de ques-tionnements théoriques et pratiques. En explorant le timbre ou le bruit, en haus-sant l’espace en catégorie centrale, en proposant de nouveaux types d’expérimentation tels que l’immersion sonore…, la musique d’aujourd’hui, conjointement aux arts sonores, renou-velle notre rapport au son d’une maniè-re substantielle – et ceci, tant sur le plan de l’activité productive que sur celui de l’écoute, qui, elle, devient un axe moteur pour nombre de recherches. Qu’est-ce qu’un son (où commence-t-il, où finit-il ?), quelles relations l’auditeur a-t-il avec le son ?, peut-on se demander parmi une foule d’autres questions. Parmi ces questions, plusieurs por-tent sur l’interaction permanente du son avec ce qui l’entoure : l’espace physique, l’environnement, le milieu, l’auditeur… Ainsi débouche-t-on sur l’écologie du sonau sens large du terme « écologie », com-me rapport de la musique ou du son à l’oikos, la demeure commune, le monde. Félix Guattari nomme trois écologies : environnementale, sociale et mentale. On pourrait donc demander : quels sont les liens de la musique ou du son avec
In May 2013, the symposium Music and ecologies of sound. Theo-retical and practical projects for a listening of the worldorganized was by the Paris 8 University (MUSI-DANSE, AIAC, Labex Arts H2H). Here is the symposium’s call for papers: In recent music as well as in sound art,sound has emergeda as crossroad of theoretical and practi-cal questions. Exploring timbre and noise, making space the central cate-gory, inventing new ways of experi-menting such as sound immersion…; today’s music and sound art are renewing our relationship to sound in a significant manner –as much in the activities of production as in listen-ing. What is a sound? Where does it begin and end? What are the rela-tionships between the listener and sound? Many of these questions con-cern the permanent interaction of sound with what surrounds it: phys-ical space, the environment, the audi-ence… This interaction leads to the idea of anecology of soundthe in broad sense of the term “ecology” as a relationship between music or sound andoikos, the common home, the world. Félix Guattari designates three ecologies: environmental, social and mental. What then are the links between music or sound and the environment (or nature), society and subjectivity? More generally, what
6
M. Solomos, R. Barbanti, G. Loizillon, K Paparrigopoulos, C. Pardo
l’environnement et la nature, avec la so-ciété, avec la subjectivité au sens large du terme et, plus généralement, quels sont les liens entre musique-son et monde ? L’étude de ces liens sera l’occasion de délimiter un champ artistique florissant et de plus en plus étendu, allant de pratiques compositionnelles et sonores fondées sur la notion de « paysage sonore » jusqu’à des réalisationsin situ.Par ailleurs, le nouveau champ disciplinaire de l’écologie du son – qui pourrait être qualifié d’apprentissage d’un entendre et d’une écoute approfondis – se caractérise par soninterdisciplinarité, laquelle tisse références aux arts et aux sciences, aux sciences exactes et aux sciences humaines. C’est ainsi que peu-vent être abordées des questions propres à la complexité de notre monde, telles que celle de l’« émergence ». Au sein du col-loque, un moment particulier sera consa-cré à la notion d’« écosystème audible » (telle que définie par Agostino Di Scipio), une notion qui élabore le paradigme de la complexité à travers l’interaction triangu-laire entre un musicien, un système infor-matique et l’environnement. Ce colloque souhaite privilégier l’analyse de pratiques et de théories artis-tiques engagées, qui ont pour ambition non seulement de creuser notre connais-sance des interactions entre musique-son, environnement, société et subjectivité, mais également de réfléchir à la possibili-té de le faire afin de transformer positive-ment notre monde. Thèmes susceptiblesd’êtredéve-loppés dans ce colloque : - écologie et écosophie du son, écologie sonore et acoustique : aspects théori-ques ; - musique et nature ; - compositions à base desoundscape; -field recording, arts sonores, paysages sonores, phonographies… ; - pratiquesin situ: installations sono-res, promenades sonores, musiques environnementales, musique et architec-ture… ;
are the links between music-sound and the world? Studying these links will help us define the boundaries of a flourishing artistic field, ranging from compositional practices based on the notion of “soundscape” to site-specific realizations. The new disciplinary field of the ecology of sound is characterized by itsinterdisciplinarity, which inter-twines references to arts and sci-ences, to exact sciences and human sciences. In this way questions con-cerning the complexity of our world arise, like that of “emergence”. Part of the symposium will be devoted to the concept of an “audible eco-system” (as defined by Agostino Di Scipio), a notion that develops the paradigm of complexity by way of the triangular interaction between a musician, a computer system and the environment. This symposium wishes to give priority to the analysis of practices and theories, which aim not only to develop our knowledge of the interac-tions between music-sound, the envi-ronment, society and subjectivity, but also to think about the possibility of changing the world for the better. The following subjects could be developed: - ecology and ecosophy of sound, sound and acoustic ecology: theoreti-cal aspects; - music and nature; - soundscape compositions; - field recording, sound art, pho n-ography…; - site-specific practices: sound instal-lations, soundwalks, environmental music, music and architecture…; - audible ecosystems, models of com-plexity and auto-organization: emer-gence, enaction… Proposals on similar themes are welcome.
Introduction
- écosystèmes audibles, modèl es de la complexité et de l’auto-organisation : émergence, énaction… Des propositions sur des thèmes similai-res sont les bienvenues. À la suite de cet appel, nous rece-vions un grand nombre de propositions, dont 72 furent retenues (représentant 16 pays). Cela donna un important colloque international, sur quatre jours, avec com-munications, posters, concerts, installa-tions et autres festivités, dont on trouvera le programme complet à la fin de cette introduction. Les communications, la plupart de qualité, ont posé le problème des actes. Face à l’abondance quantitative, et face également au vaste champ qu’elles cou-vraient, nous décidâmes de les distribuer dans quatre publications différentes. La première reprend les textes des sessions dédiées aux écosystèmes audibles d’Agostino Di Scipio (une sorte de collo-que dans le colloque), et consiste en un numéro de laContemporary Music Review(1). La seconde réunit dans un numéro de la revue de l’écologie acoustique,Sound-scape: The Journal of Acoustic Ecology(2), quelques articles représentatifs de la variété du colloque. Les deux dernières, contenant les communications restantes (les plus nombreuses) sont complémentai-res. L’une, s’intéressant essentiellement aux projets artistiques ou aux études de terrain, est sous-titrée « Projetspratiquespour une écoute du monde » et consiste en un numéro de la revueFiligrane. Musique, esthétique, sciences, société (3). L’autre, c’est-à-dire la dernière des quatre publica-tions, a donné le présent livre, sous-titré « Projetsthéoriquesune écoute du pour monde ». Les articles de ce livre sont regrou-pés en cinq grands chapeaux. Le premier, « L’écoute, le son, l’écologie du son et la musique », com-prend les articles de trois organisateurs du colloque, la compositrice Pascale Criton et les musicologues Kostas Paparrigopoulos
7
As a result of this call, we re-ceived a big number of proposals, from which 72 (representing 16 coun-tries) were selected. This process gave birth to an important interna-tional symposium, taking place dur-ing four days, with papers, posters, concerts, installations… The papers, most of them be-ing quality, raised the problem of the proceedings. Given the quantitative abundance, and also face the vast field they covered, we decided to distribute them in four publications. The first includes the papers pre-sented during the sessions dedicated to Agostino Di Scipio’s audible eco-systems (a kind of symposium inside the symposium), and consists of an issue ofContemporary’s Music Re-view (1). The second gathers in side an issue of acoustic ecology’s review Soundscape: The Journal of Acoustic Ecologysome articles, which are (2) representative of the symposium’s diversity. The last two, which contain the remaining (and most numerous) papers, are complementary. One is interested in artistic projects or in field studies, and is subtitled “Practi-calfor a listening of the projects world”; it consists of an issue of the reviewFiligrane. Musique, esthé-tique, sciences, société(3). The other –i.e. the fourth and last publication– gave birth to this book, which is subtitled “Theoretical projects for a listening of the world”. The articles of this book are grouped in five subdivisions. The first, “Listening, sound, ecology of sound and music”, in-cludes the articles of three of the organizers of the symposium, the composer Pascale Criton and the musicologists Kostas Paparrigopou-los and Makis Solomos with Frédérick Duhautpas (musicologist, Musidanse), and the articles of Ago-stino Di Scipio, François J. Bonnet
8
M. Solomos, R. Barbanti, G. Loizillon, K Paparrigopoulos, C. Pardo
et Makis Solomos avec Frédérick Duhaut- (composer, INA-GRM, France) with pas (musicologue, Musidanse) ainsi que Gérard Pelé (esthetician, ENS Louis les articles d’Agostino Di Scipio, François Lumière, France) and Philippe J. Bonnet (compositeur, INA-GRM, Fran- Michel (musicologist-pianist, Musi-ce) avec Gérard Pelé (esthéticien, ENS danse, University Paris 8, France). Louis Lumière, France) et Philippe Michel The second, “Music and na-(musicologue-pianiste, Musidanse, Uni- ture”, includes the articles of Jean-versité Paris 8, France). Paul Olive (musicologist, Musidanse, Le second, « Musique et nature » University Paris 8, France), Rosalia comprend les articles de Rosalia Martinez Martinez (ethnomusicologist, Univer-(ethnomusicologue, Crem, Université sity Paris 8, France), Georges Paris 8, France), Jean-Paul Olive (musico- Bériachvili (musicologist-pianist, logue, Musidanse, Université Paris 8, France) and Ljubica Ilic (musicolo-France), Georges Bériachvili (musicolo- gist, University of Novi Sad, Serbia). gue-pianiste, France) et Ljubica Ilic (mu- The third includes the article sicologue, Université de Novi Sad, Ser- of another organizer of the sympo-bie). sium, the musicologist and sound Le troisième, «Field recordingGuillaume Loizillon and the, artist phonographies », comprend l’article d’un article of Marie-Hélène Bernard autre organisateur du colloque, le musico- (composer-researcher PLM Paris-logue et artiste sonore Guillaume Loizil- Sorbonne-radio producer, France). lon ainsi que l’article de Marie-Hélène The fourth includes the arti-Bernard (compositrice-chercheuse PLM cles of Jordan Lacey (sound artist-Paris-Sorbonne-productrice radio, France). educator-musician-PhD candidate Le quatrième, « Paysages et envi- SIAL Sound Studios, RMIT Univer-ronnements sonores, son et architecture », sity, Melbourne, Australia), Mylène comprend les articles de Jordan Lacey Pardoen (musicologist, University (artiste sonore-pédagogue-musicien- Lyon 2, France), Aimilia Karapostoli doctorant SIAL Sound Studios, Université (PhD candidate in architecture) with RMIT, Melbourne, Australie), Mylène Nikolaos P. Tsinikas (musi-Pardoen (musicologue, Université Lyon 2, cian/architect, Aristotelium Univer-France), Aimilia Karapostoli (doctorante sity of Thessaloniki, Greece), Frans en architecture) avec Nikolaos P. Tsinikas Mossberg (musicologist, Lund Uni-(musicien/architecte, Université Aristote versity, Sweden) and Silvia Zambrini de Thessalonique, Grèce), Frans Mossberg (sociologist, University of Urbino, (musicologue, Lund University, Suède) et Italy). Silvia Zambrini (sociologue, Université The fifth and last subdivision d’Urbino, Italie). has a programmatic title, “Towards Le cinquième et dernier chapeau, an ecosophical approach”, and con-au titre programmatique « Vers une ap- tains the articles of the last two orga-proche écosophique », comprend les arti- nizers of the symposium, the art phi-cles des deux derniers organisateurs du losopher Roberto Barbanti and the colloque, le philosophe des arts Roberto music philosopher Carmen Pardo, Barbanti et la philosophe de la musique and the articles of Peter Nelson Carmen Pardo ainsi que les textes de Peter (composer-musicologist, University Nelson (compositeur-musicologue, Uni- of Edinburgh, UK) and Mihu Iliescu versité d’Edinburgh, Grande Bretagne) et (musicologist, Paris, France). Mihu Iliescu (musicologue, Paris, France). (1) Makis Solomos (éd/ed.),Agostino Di Scipio: Audible Ecosystems, revueContemporary Music Reviewvol. 33 n°1, 2014, 123 p.: Agostino Di Scipio, Pedro Bittencourt, Luc Döbereiner, Owen Green, Renaud
Introduction
9
Meric - Makis Solomos, Julia Schröder, Laura Zattra. Nous remercions Peter Nelson d’avoir accueilli ces articles dans la revue qu’il dirige /We thank Peter Nelson for this publication.(2) Kostas Paparrigopoulos, Makis Solomos (éd/ed.),Music and ecologies of sound. Theoretical and practical projects for a listening of the world, revueSoundscape. The Journal of Acoustic Ecologyvol. 13 n°1, 2013-14, 28 p. (http://wfae.proscenia.net/journal/scape_18.pdf): Ag ostino Di Scipio, Maile Colbert, Frédérick Duhautpas - Makis Solomos, Hein Schoer - Bernd Brabec de Mori - Matthias Lewy, Iannis Zannos. Nous remercions Ioanna Etmektsoglou, Phylis Johnson et Hildegard Westerkamp d’avoir ac-cueilli ce numéro /We thank Ioanna Etmektsoglou, Phylis Johnson and Hildegard Westerkamp for this issue. (3) Guillaume Loizillon, Kostas Paparrigopoulos, Makis Solomos (éd/ed.),Musique et écologies du son. Propositions pratiques pour une écoute du monde,revueFiligrane. Musique, esthétique, sciences, société n°18, 2015: Ariadna Alsina Tarrés - Kumiko Iseki - Namur Matos Rocha, Ros Bandt, Jean-Michel Beau-det, Christine Esclapez, Anastasia Georgaki, Claire Payment, Isabel Pires - Rui Pereira Jorge, Leandra Lambert, Stephan Moore - Scott Smallwood, Michel Risse, Antonia Soulez.Colloque international International Symposium Musique et écologies du son. Propositions pratiques et théoriques pour une écoute du monde Music and Ecologies of Sound. Theoretical and Practical Projects for a Listening of the World 27-30 mai 2013 Université Paris 8 Sous la direction de Makis Solomos, Guillaume Loizillon (université Paris 8), Pascale Criton (Art&fact), Roberto Barbanti (université Paris 8), Carmen Pardo Salgado (université de Girone), Kostas Paparrigopoulos (Technological educational institute of Crete), Joëlle Caul-lier (université Lille 3) Organisé par MUSIDANSE (E.A. 1572), AIAC (E.A. 4010), Labex Arts-H2H En collaboration avec la revueFiligrane. Musique, esthétique, sciences, sociétéet La Muse en circuit LUNDI/MONDAY27MAI 8h30. Accueil/Registration (Hall d’exposition) (Opening of Agostino di Scipio's installation) 9h30. Ouverture/Opening (D.002) Danielle Tartakowsky (Présidente de l’université Paris 8) 10h-11h40. Écouter 1 / Listening 1 (D.002) 10h-10h40. Pascale Criton (composer-researcher, ARTE&FACT, France), « Hétérotopies sonores » 10h40-11h10. Sabine Breitsameter (researcher and curator, Sound and Mediacul-ture-Media Arts and Sciences in Darmstadt, Germany) : « Soundscape as a Sys-tem » 11h10-11h40. Agostino Di Scipio (composer-researcher, Conservatory of Napoli, Italy) : « Sound object? Sound event! Ideologies of listening and the biopolitics of music »