Constante d'Avogadro, évaluer des ordres de grandeurs

-

Livres
4 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 24
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Constante d'Avogadro, évaluer des ordres de grandeurs (fiche - Terminale S)
Objectifs Rappeler ce qu’est le nombre d’Avogadro. Montrer qu e cette constante établit un lien entre le monde microscopique et macroscopique. Voir comment le nombre d’Avogadro intervient dans d’autres constantes physiques. Décrire deux méthodes expérimentales pour estimer le nombre d’Avogadro. 1. La constante d'Avogadro Notamment en chimie, on est souvent amené à étudier des phénomènes observables macroscopiquement: combustion, précipitation, dégagement gazeux, etc. Or, ces phénomènes sont directement reliés à desréactions chimiques, qui se produisent ainsià l’échelle de la molécule. Quand on se limite à une analyse qualitative (changement de couleur d’une solution), cela ne pos e pas de difficultés. Mais, dès que l’on souhaite faire des calculs, il faut « compter les molécules ». Il y a ainsi la nécessité d’établir un lien entre le monde macroscopique et m icroscopique.
Quand on manipule des grands nombres, on les groupe en « paquets » : millions, milliards, … et/ou on emploie des exposants. La sol ution retenue en chimie est de considérer lamolees (molécules,, c'est-à-dire une collection d’« objets » identiqu atomes, …). Le nombre d’entités dans une mole est d onnée parle nombre (ou constante) d’Avogadro .
La mole a été définie comme le nombre d’atomes de c arbone contenus dans 12 grammes de carbone 12 pur. De part cette définition,n’est pas connue de manière exacteron de :. Sa valeur approchée actuellement retenue est envi
l’unité devant être comprise comme « nombre d’entités par mole ». L’incertitude relative est de (plus ou moins cette valeur).
De part lenombre colossal, c'est-à-dire environque représente 602 214,129 milliards de milliardsonnaître le, il est illusoire (et même inutile) d’essayer de c nombre d’Avogadro avec une précision absolue, à l’u nité près. D’ailleurs, si on pouvait compter les atomes un par un, à un rythme de un par seconde, il faudrait
années pour recenser une seule mole d’atomes.
L’Univers a environ 2. Lien entre le nombre d'Avogadro et d'autres cons tantes physiques On connaît les formules basées sur l’utilisation de la mole : nombre de mole (Mest lamasse molaire),concentration molaire . Or, la mole ou interviennent à d’autres occasions. a. La constante des gaz parfaits Amedeo Avogadro (1776-1856)émis l’hypothèse en 1811 que deux volumes égaux de gaz, pris dans les mêmes conditions de températu res et pression, renferment
,