Des fleuves entre conflits et compromis

Des fleuves entre conflits et compromis

-

Livres
300 pages

Description

Par la variété de ses usages, répondant à des besoins faondamentaux, l'eau constitue un bien de souveraineté, une source de conflit quand la ressource se raréfie, que les usages et les usagers se multiplient. La géopolitique fluviale est une géographie régionale qui se plaît dans les grands ensembles, mais ne s'y complaît pas.

L'Afrique n'est certes pas un théâtre majeur des conflits hydropolitiques ; sur la part la plus sèche du continent, contre toute attente, les tensions restent modérées. Ce calme relève largement des crises économiques et politiques, du caractère limité et local des aménagements.

Les cinq grands bassins étudiés ici appartiennent tous aux zones soudanienne et sahélienne : eaux rares, pluies faibles, population relativement dense circonscrivent les problèmes. De surcroît, à l'exception du Niger, les tracés fluviaux conduisent du mieux arrosé au plus sec.

Cet ouvrage est réalisé par trois générations de géographes et historiens.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2009
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782811102142
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Présentation
Par la variété de ses usages, répondant à des besoi ns fondam entaux, l'eau constitue un bien de souveraineté, une source de co nflit quand la ressource se raréfie, que les usages et les usagers se m ultiplie nt. La géopolitique fluviale est une géographie régionale qui se plaît dans les gran ds ensem bles, m ais ne s'y com plaît pas.
L'Afrique n'est certes pas un théâtre m ajeur des co nflits hydropolitiques ; sur la part la plus sèche du continent, contre toute at tente, les tensions restent m odérées. Ce calm e relève largem ent des crises écon om iques et politiques, du caractère lim ité et local des am énagem ents. Les cin q grands bassins étudiés ici appartiennent tous aux zones soudanienne et sahélie nne : eaux rares, pluies faibles, population relativem ent dense circonscrive nt les problèm es. De surcroît, à l'exception du Niger, les tracés fluvia ux conduisent du m ieux arrosé au plus sec. Cet ouvrage est réalisé par trois géné rations de géographes et historiens.
Sous la direction de
Jean-Pierre Raison et Géraud Magrin
Des fleuves entre conflits et compromis
Essais d'hydropolitique africaine
Copyright
© Editions Karthala, 2018 Première édition papier, 2009
ISBN numérique : 9782811122188
http://www.karthala.com
Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre est st rictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve l e droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle d evant les juridictions civiles ou pénales.
Avertissement
Jean-Pierre Raison Jean-Pierre RAISON, né en 1937, professeur émérite de l’université de Paris X, a consacré l’essentiel de ses recherches à Madagascar comme chercheur à l’ORSTOM. Il fut ensuite directeur d’études à l’EHESS (1977-1989), puis professeur à Paris X (1989-2001), où il développa de nouvelles approches (géographie de la crise, changement des agricultures africaines). Au ministère de la Coopération (1981-1984), il a été un des artisans du rapprochement institutionnel entre agronomes et géographes. Il a notamment publiéLes Hautes Terres de Madagascar (Karthala, 1984), et, avec A. Dubresson, L’Afrique subsaharienne. Une géographie du changement e (A. Colin, 2 éd., 2003).
Géraud Magrin Géraud MAGRIN est né en 1972. Ancien élève de l’ENS de Fontenay / Saint Cloud, agrégé et docteur en géographie, il s’intéresse en particulier à la manière dont les acteurs mondiaux affectent les territoires et les trajectoires du développement en Afrique. Il étudie notamment, dans une perspective géopolitique, les impacts des activités extractives et des processus de décentralisation sur les territoires. Sa thèse, publiée en 2001, s’intituleLe sud du Tchad en mutation. Des champs de coton aux sirènes de l’or noir427p.). Depuis 2000, Géraud (Sépia-CIRAD, Magrin est chercheur au CIRAD.
Histoire des textes
et ouvrage a connu une gestation longue et par m om e nts aventureuse. Il y C a dix ans que furent écrites ses prem ières pages à l’occasion d’un contrat entre l’OEG (Observatoire Européen de Géopolitique) , dirigé alors par Michel Foucher, et la Délégation aux Affaires Stratégiques (DAS) du m inistère de la Défense. Prenons l’occasion de dire l’intérêt que n ous avons trouvé à cette coopération, longtem ps rare, entre chercheurs en sc iences sociales et m ilitaires. Il nous a paru intéressant de valoriser ce travail par une
publication ; m ais, au fil des ans, le corpus initi al a subi m utations, avatars, dérives, retards abusifs de certains auteurs, fauss es pistes d’édition : on en ferait un rom an d’aventures ! Ne sont issus du lot initial que les chapitres II (Sénégal) et V (Nil). Encore durent-ils être fortem ent (et plusieurs fois) actualisés, au gré de perspectives d’édition change antes. L’ouvrage évita de peu la fosse com m une des inédits, le statut de « li vre m audit ». Que notre hôte, Karthala, en soit rem ercié. Nous espérons lui avoir rem is et vous proposer un ouvrage varié dans le ton, m ais non disparate, un « couteau de Jeannot » peut-être, m ais dont les pièces s’ajustent bien.
Mode d’emploi des cartes
Les cartes sont codées de la façon suivante : les c hiffres rom ains renvoient au chapitre, les chiffres arabes à la position dans le chapitre. La lettre « c » indique que la carte est placée dans le cahier coul eur en hors texte. Par e exem ple, la carte n° III-4c désigne la 4 carte du chapitre III ; elle est située dans le cahier couleur.
T a b l e
d e s
m a t i è r e s
Avertissement(Jean-Pierre Raison et Géraud Magrin)
Histoire des textes
Mode d’emploi des cartes
I. Introduction(Jean-Pierre Raison)
Des eaux curieusement peu « belligènes »
Aménager : des enjeux fluctuants
II. L’aménagement de la vallée du Sénégal(Sidy Mohamed Seck, André Lericollais et Géraud Magrin)
L’origine des frontières
La recomposition des espaces riverains L’internationalisation du fleuve et les enjeux de la régularisation Conclusion
III. Le Niger va-t-il devenir les « eaux de la discorde » ?(Jérôme Marie)
Un grand fleuve en mal d’aménagement ? La longue impuissance des organisations internationales chargées de la gestion du bassin Le Delta intérieur : d’une région pilote à une région oubliée… Conclusion
IV. De longs fleuves tranquilles ?(Géraud Magrin)
Des fleuves comme limites
La sécheresse et l’oasis du Tchad : dynamiques et tensions migratoires
Sous la menace des éléphants blancs Conclusion
V. Le bassin du Nil : des mythes à l’hydropolitique(Gérard Prunier)
Le bassin du Nil et ses aménagements modernes
L’eau du Nil pour les États du bassin
Géopolitique et hydropolitique : les stratégies régionales autour du Bassin du Nil Conclusion
VI. L’Orange ou l’inégal partage des eaux australes(David Blanchon)
Le plus grand fleuve d’Afrique du Sud Du Gariep à l’Orange : un fleuve manipulé Un fleuve en reconstruction ? Conclusion