Échantillonnage conventionnel des sols agricoles au Québec

Échantillonnage conventionnel des sols agricoles au Québec

-

Livres
21 pages

Description

Résultat de plusieurs années de recherche et d’une revue de littérature exhaustive, ce document majeur pour le secteur présente les bonnes pratiques renouvelées en matière d’échantillonnage conventionnel des sols. Il vise à améliorer la représentativité des échantillons prélevés et à diminuer la variabilité des résultats d’analyse. La fréquence, la période et le patron d’échantillonnage, le nombre et la taille des sous-échantillons, les instruments et la profondeur de prélèvement, la préparation de l’échantillon composite figurent parmi les paramètres qui y sont décrits pour une meilleure maîtrise du processus de caractérisation des sols.
Ce guide donne aussi accès à une vidéo dans laquelle l’auteur explique les travaux de R-D réalisés sur le sujet (conférence présentée lors du Colloque fertilisation, agriculture de précision et agrométéorologie, 25 novembre 2014).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 décembre 2014
Nombre de lectures 15
EAN13 9782764903018
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Guide technique
ÉCHANTILLONNAGE CONVENTIONNEL DES SOLS AGRICOLES AU QUÉBECDe la planication à l’envoi aulaboratoire
Lot Khiari, Ph.D., agronome
Lorsque vous achetez nos publications, vous encouragez la diusion des nouvelles connaissances et la mise à jour de nos outils de référence. Merci!
Avertissement
Ce guide technique remplace l’ache intitulée « Prélèvement d’un échantillon de sol » publiée en 2000 par leRegroupement CPAQ-CPVQ-GEAGRI. Il vise à mieux contrôler la variation des résultats d’analyse due à l’échantillon-nage conventionnel (lequel ne fait pas appel à des repères géoréférencés). En 2010, alors que démarraient les travaux portant sur l’échantillonnage, un autre groupe de travail amorçait des travaux ayant trait à la variabilité attribuable aux analyses de sol en laboratoire. Ces derniers travaux ont donné lieu à un ensemble de recommandations qui ont été adressées aux laboratoires commerciaux et aux laboratoires de recherche du Québec. L’ensemble de ces travaux vise à mieux contrôler la variabilité des résultats d’analyse.
Il est interdit de reproduire, traduire ou adapter ce document, en totalité ou en partie, sans l’autorisation écrite du CRAAQ. Ce document PDF est destiné à l’usage exclusif de l’acheteur et ne doit en aucune façon être diusé ou échan-gé avec d’autres utilisateurs.
Partenaires des travaux de R-D ayant mené à l’élaboration de ce guide
Le CRAAQ remercie ses membres partenaires de leur appui
Pour information et commentaires :
Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du QuébecÉdiïce Delta 1e 2875, boulevard Laurier, 9 étageQuébec (Québec)Téléphone : 418 523-5411Télécopieur : 418 644-5944Courriel :client@craaq.qc.caSite Internet :www.craaq.qc.ca
©Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec, 2014Publication PSOL0102-PDFISBN 978-2-7649-0301-8Dépôt légalBibliothèque et Archives Canada, 2014Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2014
Regardez laconférence présentée par Lotï Khiarilors du colloque Fertilisation, agriculture de précision et agrométéoro-logie, le 25 novembre 2014, au sujet des travaux de R-D sur lesquels s’appuie ce guide.
Rédaction
1,2 Lotï Khiari , Ph.D., agronome, professeur titulaire, Université Laval, FSAA, Département des sols et de génie agroalimentaire, Québec
Principaux collaborateurs
2 Michel Champagne , agronome, Agro-Enviro-Lab, La Pocatière
Hakima Chelabi, M.Sc., Agro-Enviro-Lab, La Pocatière (doctorante titulaire d’une bourse tripartite du FRQNT, du CRSNG et d’Agro-Enviro-Lab, Université Laval, FSAA, Département des sols et de génie agroali-mentaire, Québec)
Alidor K. Dumbi, M.Sc.(doctorant, Université Laval, FSAA, Département des sols et de génie agroalimen-taire, Québec)
Jacques Gallichand, Ph.D., ingénieur, professeur titulaire, Université Laval, FSAA, Département des sols et de génie agroalimentaire, Québec
Nathalie Gaudette, agronome, Agro-Enviro-Lab, La Pocatière
Antoine Karam, Ph.D., professeur titulaire, Université Laval, FSAA, Département des sols et de génieagroalimentaire, Québec
1,2 Hélène Moore , M.Sc., agronome, Club de fertilisation de la Beauce, Sainte-Marie (vice-présidente de la Commission chimie et fertilité des sols)
2 Janylène Savard , agronome, ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), Direc-tion de l’agroenvironnement et du développement durable, Québec
Coordination des travaux de R-D, de la rédaction, de l’édition et du montagegraphique au CRAAQ
1,2 Joanne Lagacé , B.Sc., chargée de projets, Commission chimie et fertilité des sols
Danielle Jacques, M.Sc., agronome, chargé de projets aux publications et aux communications
Nathalie Nadeau, graphiste
Figures
Laurie Harvey, Sébastien Rivest et Faouzi Benjelloun, Centre de ressources pédagogiques, FSAA,Université Laval
Photos
Nathalie Gaudette, agronome, Agro-Enviro-Lab
1. Membre de la Commission chimie et fertilité des sols, CRAAQ2. Membre du Comité ad hoc échantillonnage de sols au champ, CRAAQ
Échantillonnage conventionnel des sols agricoles au Québec
i
Facteur SP (indice de saturation en phosphore) ........................................................ 10
Optimisation du nombre de sous-échantillons ............................................................. 8
Facteur Tr (travail du sol) ................................................................................................... 9
3. PRÉLÈVEMENTS PONCTUELS (SPV3)............................................................................ 14
Planiïcation de l’échantillonnage ................................................................................... 7
ii
5. PRATIQUES D’ANALYSE DES SOLS EN LABORATOIRE (SPV5)................................19
Préparation au champ..................................................................................................... 17
PARAMÈTRES À CONSIDÉRER SELON LES STRATES PRINCIPALES DE VARIATION................................................................................................. 19
REMERCIEMENTS...................................................................................................................... 21
Fréquence d’échantillonnage ........................................................................................... 3
2. STRATÉGIE D’ÉCHANTILLONNAGE POUR MIEUX CONTRÔLER  LA VARIATION SPATIALE (SPV2)........................................................................................ 7
TABLE DES MATIÈRES
Instruments de prélèvement et perte de matériel.................................................... 14
Profondeur de prélèvement.......................................................................................... 15
4. PRÉPARATION DE L’ÉCHANTILLON COMPOSITE (SPV4)........................................ 17
INTRODUCTION............................................................................................................................ 1
Ondulations du labour .................................................................................................... 16
Préparation au laboratoire............................................................................................. 17
Période d’échantillonnage ................................................................................................ 3
1. FRÉQUENCE ET PÉRIODE D’ÉCHANTILLONNAGE POUR  MIEUX CONTRÔLER LA VARIATION TEMPORELLE (SPV1)......................................... 3
Échantillonnage conventionnel des sols agricoles au Québec
Patron d’échantillonnage ............................................................................................... 12
RÉFÉRENCES............................................................................................................................... 20
Facteur Gr (grandeur du champ) ...................................................................................... 8
INTRODUCTION
Les analyses de sol ïgurent parmi les données essentielles à la production d’un plan agroenvironnemental de fertilisation (PAEF), d’un plan agroenvironnemental de recyclage (PAER), de tout autre type de plan de fertilisation ou d’amendements et d’un bilan de phosphore. Elles permettent de déterminer les besoins en fertilisants et en amendements de chaque champ ainsi que la capacité de réception en phosphore d’une entreprise agri-cole. La qualité des données recueillies pour réaliser ces plans ou le bilan de phosphoreinuence la gestion de la fertilisation et des amendements minéraux et organiques des champs agricoles.
Ainsi, les conseillers et les producteurs agricoles prélèvent et envoient aux laboratoires d’analyse des échantillons de sol qu’ils espèrent représentatifs. Or, un échantillonnage inadéquat entraîne une perte de temps et d’argent, mais aussi des conséquences impor-tantes quant aux intrants utilisés pour améliorer la fertilité des sols et à l’évaluation de la capacité de réception en phosphore des sols.
Deux équipes de recherche, l’une de l’Université Laval et l’autre d’Agro-Enviro-Lab, ont travaillé en étroite collaboration pour améliorer les procédures d’échantillonnage, de pré-paration des échantillons et d’analyse de sol en laboratoire aïn de garantir des résultats d’analyse de qualité avec un niveau de conïance adéquat. En considérant une revue de littérature exhaustive et une vingtaine d’expériences eectuées à plusieurs étapes du champ et au laboratoire sur les sources directes et indirectes des incertitudes de caractéri-sation des sols agricoles, ces deux équipes ont étudié les diérents facteurs contribuant à l’erreur dans les résultats d’analyse de sol aïn de mieux la contrôler.
Dans le but de sensibiliser les conseillers et les producteurs aux sources possibles de va-riation des résultats d’analyse de sol, un modèle conceptuel (Figure 1) a été développé mettant en évidence, par ordre d’importance, cinq strates principales de variation (SPV) des résultats d’analyse : 1) variation temporelle (fréquence et période d’échantillonnage); 2) variation spatiale (stratégie d’échantillonnage); 3) prélèvements ponctuels (instrument, profondeur, taille, ondulations du labour); 4) préparation de l’échantillon composite au champ et au laboratoire; et 5) pratiques d’analyse des sols en laboratoire.
Aïn d’aider les conseillers et les producteurs à mieux contrôler ces sources de variation, cette vaste étude avait aussi pour objectifs :
1.
2.
3.
de proposer une fréquence et une période d’échantillonnage de manière à atté-nuer la grande variation temporelle (SPV1) de la caractérisation des sols;
de décrire une stratégie d’échantillonnage conventionnel (nombre de sous-échan-tillons et patron d’échantillonnage) de manière à atténuer la variation spatiale (SPV2) de la caractérisation des sols;
de préciser les modalités des prélèvements ponctuels (SPV3) (instrument, profon-deur et taille des sous-échantillons);
Échantillonnage conventionnel des sols agricoles au Québec
1
4.
5.
I ntroduction
de proposer une méthode uniforme de préparation de l’échantillon composite (SVP4);
d’informer sur les pratiques d’analyse des sols au Québec (SVP5).
Figure 1.
Modèle conceptuel illustrant les diférentes sources de variation liées àla caractérisation des sols, de la plus importante (zone extérieure) à lamoins importante (zone centrale)
Les paramètres décrits dans ce guide visent donc à améliorer la représentativité des échan-tillons prélevés et à garantir un niveau de conïance adéquat envers les résultats de carac-térisation des sols.Ils visent aussi l’actualisation progressive des bonnes pratiques en matière d’échantillonnage conventionnel des sols au Québecpour une meilleure maî-trise du processus, depuis la planiïcation de l’échantillonnage jusqu’à la saisie des résultats d’analyse de l’échantillon composite de sol.
Échantillonnage conventionnel des sols agricoles au Québec
2