FRATERNITÉ UNIVERSELLE  ET INTÉRÊT NATIONAL (1713-1793)

FRATERNITÉ UNIVERSELLE ET INTÉRÊT NATIONAL (1713-1793)

-

Livres

Description

« Les hommes des Lumières s’interrogent sur l’aptitude de l’humanité à la paix, ainsi que sur les moyens de construire une société civile des nations dans laquelle la réciprocité du droit des peuples serait garantie. Comment penser les droits des hommes et ceux des nations? Les révolutionnaires du XVIIe siècle se sont emparés du droit des gens pour transformer les rapports existants entre les états et les nations. »

Extrait de: Marc Belissa. « Fraternité universelle et intérêt national (1713-1795). » iBooks.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 septembre 1988
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782841748228
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Marc Belissa
Fraternité universelle et intérêt
national (1713-1795)
Les cosmopolitiques du droit des gens
Copyright
© Editions Kimé, Paris, 1998
ISBN papier : 9782841741079 ISBN numérique : 9782841748228
Composition numérique : 2017
http://www.editionskime.fr/
Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre est st rictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve l e droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle d evant les juridictions civiles ou pénales.
Présentation
Préface de Dom enico Losurdo Les hom m es des Lum ières s’interrogent sur l’aptitude de l’hum anité à la paix, ainsi que sur l es m oyens de construire une société civile des nations dans laquelle la récipro cité du droit des peuples serait garantie. Com m ent penser les droits des hom m es et ceux des nations? Les révolutionnaires du XVIIe siècle se sont em paré s du droit des gens pour transform er les rapports existants entre les états et les nations. L’auteur renouvelle la problém atique de la politique extérie ure de la Révolution française en m ettant en lum ière les théories politi ques et juridiques qui sous-tendaient les décisions diplom atiques. U ne dém arche d’une étonnante actualité en cette fin de XXe siècle où le m odèle d e la société internationale et celui de l’Etat-Nation sont en crise et où la natur e des relations entre les peuples est au cœur des interrogations politiques. Marc BELISSA est m aître de conférences habilité en histoire m oderne à Paris X Nanterre. Il a participé à de nom breux ouvrages collectifs sur les idées politiqu es et les relations internationales au XVIIIe siècle et a publié Frater nité U niverselle et Intérêt National, 1713-1795. Les cosm opolitiques du droit d es gens, Paris, Kim é, 1998, ainsi qu’une nouvelle édition des Principes des Négociations de Mably en 2001.
L'auteur
Marc Belissa Marc Belissa, est professeur agrégé et docteur en histoire. Il enseigne l’histoire moderne à Paris VII. Son domaine de recherche est l’histoire politique des relations entre les peuples à l’époque moderne, et notamment pendant le « grand XVIIIe siècle » (1713-1815). Il a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs dontLa République, l’exception française. Actes du colloque pour le bicentenaire de la République, 1994, aux Éditions Kimé.
T a b l e
Préface(Domenico Losurdo)
Introduction générale
d e s
m a t i è r e s
e Première partie. La critique philosophique du droit des gens au XVIII siècle (1713-1789)
Introduction
I. La nature des relations entre les peuples
1 - Le droit des gens de l’état de nature à l’état civil 2 - Amour de la patrie, amour de l’humanité
II. Le rejet de la "politique" d’ancien régime
1 -Jus ad bellum, jus in bello, droit de conquête 2 - La condamnation de l’ordre européen
3 - Droit des gens et théorie constitutionnelle
4 - De d’Argenson à Vergennes : le "système politique" du roi de France et le droit des gens
Conclusion
Deuxième partie. Le droit des gens en révolution (1776-1791)
Introduction
I. La Révolution américaine et le droit des gens (1776-1791)
1 - Agrandir le "cercle de la civilisation"
2 - Fédéralistes et anti-fédéralistes : le débat sur la constitution de 1787
II. Pour un nouveau droit des gens la révolution française face à l’enjeu des relations extérieures (1789-1791)
1 - La mise à l’ordre du jour des relations extérieures (1789 - avril 1790)
2 - Le débat sur le droit de paix et de guerre (mai - juin 1790) 3 - La révolution face aux despotes (juillet 90 - septembre 91)
III. Les cosmopolitiques de la liberté fraternité universelle et fédération des peuples
1 - La confédération des peuples 2 - Avignon : un débat exemplaire 3 - La reconquête universelle des droits
Conclusion
Troisième partie. Le droit des gens et la guerre révolutionnaire (1791-1795)
Introduction
I. "Personne n’aime les missionnaires armés" (octobre 1791 – août 1792)
1 - Le débat sur la guerre (octobre 1791 – avril 1792)
2 - La nature de la guerre révolutionnaire (avril – août 1792)
II. Le débat sur la réciprocité de la souveraineté et l’échec de la première guerre de conquête (août 1792 – printemps 1793)
1 - La révolution et les "peuples délivrés" (août 1792 – mars 1793) 2 - La rupture avec l’Angleterre et les objectifs de la guerre
III. Le tournant de la guerre défensive (avril 1793-Thermidor an II)
1 - Le débat constitutionnel et la diplomatie du premier Comité de Salut Public
2 - Le tournant diplomatique : une "théorie du vide" ?
3 - Un "moment" xénophobe ?
IV. La rupture thermidorienne
1 - Une nouvelle conception de la puissance et des relations entre les peuples
2 - La grande nation et les peuples conquis
Épilogue : Kant et la paix perpétuelle
Conclusion générale
Sources et bibliographie
Abréviations
Index