//img.uscri.be/pth/7ff487272b1a9ceacb2b3ac3f7235743d244bff8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Histoire du Maroc

De
456 pages
Qui pense Maroc est partagé entre des images contrastées : les cités arabisées du Nord et les casbahs berbères du Sud, les musulmans et les juifs, les docteurs de la Loi et les saints. Pour tenir ensemble ces représentations, Daniel Rivet pose les questions primordiales en remontant loin en arrière dans le passé : le Maroc, depuis quand ? la pérennité de la monarchie, pourquoi ? la cohabitation de styles culturels aux antipodes, comment ? Il scrute les étapes de la formation d’un État, puis d’une nation en faisant appel aux forces profondes modelant cette entité émergée sous notre haut Moyen Age, et qui se cristallise à partir du moment où l’Andalousie échappe au Maghreb et où l’Afrique du Nord passe aux Ottomans à l’est d’Oujda. Nous voyons ressortir les variations de cet équilibre si instable au fil des siècles, jusqu’au Maroc à l’orée du XXIe siècle. Les paysages historiques se succèdent, mais aussi les « grands hommes », dont Ibn Tumart, Ahmad al-Mansur, Lyautey et Mohammed V, sans oublier les destins individuels ordinaires (pâtres guerriers du Maroc central, bourgeois marchands et savants de Fès aux XVIIº et XVIIIº siècles, femmes rurales et jeunesse indocile des grandes villes au XXº siècle) car, selon le mot de Paul Veyne : expliquer plus, c’est raconter mieux.
Voir plus Voir moins
Qui pense Maroc est partagé entre des images contrastées : les cités arabisées du Nord et les casbahs berbères du Sud, les musulmans et les juifs, les docteurs de la Loi et les saints. Pour tenir ensemble ces représentations, Daniel Rivet pose les questions primordiales en remontant loin en arrière dans le passé : le Maroc, depuis quand ? la pérennité de la monarchie, pourquoi ? la cohabitation de styles culturels aux antipodes, comment ? Il scrute les étapes de la formation d’un État, puis d’une nation en faisant appel aux forces profondes modelant cette entité émergée sous notre haut Moyen Age, et qui se cristallise à partir du moment où l’Andalousie échappe au Maghreb et où l’Afrique du Nord passe aux Ottomans à l’est d’Oujda. Nous voyons ressortir les variations de cet équilibre si instable au fil des siècles, jusqu’au Maroc à l’orée du XXIe siècle. Les paysages historiques se succèdent, mais aussi les « grands hommes », dont Ibn Tumart, Ahmad al-Mansur, Lyautey et Mohammed V, sans oublier les destins individuels ordinaires (pâtres guerriers du Maroc central, bourgeois marchands et savants de Fès aux XVIIº et XVIIIº siècles, femmes rurales et jeunesse indocile des grandes villes au XXº siècle) car, selon le mot de Paul Veyne : expliquer plus, c’est raconter mieux.