La naissance de la ville chrétienne

La naissance de la ville chrétienne

Livres
173 pages

Description

En hommage à Nancy Gauthier qui, pendant plus de dix ans, a été responsable de l'équipe de Topographie Chrétienne des Cités de la Gaule dont elle a édité les travaux, ce volume réunit une dizaine de contributions dont la plupart ont été présentées à l'Université François Rabelais de Tours, en octobre 1999, lors d'une journée consacrée à La naissance de la ville chrétienne. Dans un premier temps, sont envisagées les sources dont on dispose pour saisir ce que fut cette première ville chrétienne en Gaule. Puis, par la comparaison entre villes et campagnes d'une part, entre villes de Gaule et villes d'autres régions, entre villes réelles et villes imaginaires, l'originalité du modèle gaulois et de sa conservation est mise en valeur.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 juin 2017
Nombre de visites sur la page 3
EAN13 9782869065253
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
La naissance de la ville chrétienne Mélanges en hommage à Nancy Gauthier
Brigitte Beaujard (dir.)
DOI : 10.4000/books.pufr.6446 Éditeur : Presses universitaires François-Rabelais Année d'édition : 2002 Date de mise en ligne : 27 juin 2017 Collection : Perspectives Villes et Territoires ISBN électronique : 9782869065253
http://books.openedition.org
Édition imprimée ISBN : 9782869061613 Nombre de pages : 173
Référence électronique BEAUJARD, Brigitte (dir.).La naissance de la ville chrétienne : Mélanges en hommage à Nancy Gauthier.Nouvelle édition [en ligne]. Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2002 (généré le 30 juin 2017). Disponible sur Internet : . ISBN : 9782869065253. DOI : 10.4000/books.pufr.6446.
Ce document a été généré automatiquement le 30 juin 2017. Il est issu d'une numérisation par reconnaissance optique de caractères.
© Presses universitaires François-Rabelais, 2002 Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540
En hom m ag e à Nancy Gauthier qui, pendant plus de dix ans, a été responsable de l'équipe de Topog raphie Chrétienne des Cités de la Gaule dont elle a édité les travaux, ce volum e réunit une dizaine de contributions dont la plupart ont ét é présentées à l'Université François Rabelais de Tours, en octobre 1999, lors d'une jour née consacrée à La naissance de la ville chrétienne. Dans un prem ier tem ps, sont envisag ées les sources dont on dispose pour saisir ce que fut cette prem ière ville chrétienne en Gaule. Puis, par la com paraison entre villes et cam pag nes d'une part, entre villes de Gaule et villes d'autre s rég ions, entre villes réelles et villes im ag inaires, l'orig inalité du m odèle g aulois et de sa conservation est m ise en valeur.
SOMMAIRE
Préface Joëlle Burnouf
Travaux et publications de Nancy Gauthier
Les descriptions d’architecture et de décor chez Grégoire de Tours et les auteurs gaulois : le cas de Saint-Martin de Tours Noël Duval LE PLAN ET L’ÉLÉVATION DE SAINT-MARTIN DE TOURS CONCLUSION
La mémoire des pierres. L’apport de l’épigraphie à la topograhie chrétienne de la Gaule Françoise Prévot 1- INSCRIPTIONS AYANT POUR OBJET UN MONUMENT 2 - INSCRIPTIONS EVOQUANT LE SANCTUAIRE DANS LEQUEL ELLES SE TROUVENT 3- LIMITES ET DANGERS D’UN USAGE ABUSIF DE L’ÉPIGRAPHIE
Les inscriptions funéraires du site de la probable basilique saint-Félix à Narbonne (fouille d’O. Ginouvez et R. Sabrié, 1994) Jean Guyon 1 - Frag ment d’épitaphe daté de 538/539 2- Épitaphe de Clara (+ 596 ou 597) 3- Épitaphe de Iuvenalis 4 - Frag ment d’épitaphe de Malcus 5 - Frag ment d’épitaphe anonyme
L’entre-deux : les terres noires des cités Henri Galinié 1 - L’INTERPRÉTATION HISTORICO-ARCHÉOLOGIQUE 2 - COMPLICATION ET SIMPLIFICATION 3 - TRANSFORMATIONS, ALTÉRATIONS, SUBSTITUTIONS ET FALSIFICATION
Les cités de Chartres et d'Orléans au Bas-Empire : et les campagnes ? Alain Ferdière
e e L’influence des monastères sur le paysage urbain en Occident (IV -VII siècles) Jacques Biarne 1 - LES MONASTÈRES ET LEUR PLACE DANS LA VILLE 2 - CARACTÉRISTIQUES ARCHITECTURALES 3 - LES GRANDS MONASTÈRES 4 - LES ÉDIFICES MONASTIQUES EXCEPTIONNELS
La naissance de la ville chrétienne - deux exemples : Salona et Narona Emilio Marin
Naissance du village chrétien en Syrie du Sud Maurice Sartre
Immagini della città tardoantica : riflessioni
Gisella Cantino Wataghin
Percevoir la ville chrétienne aujourd’hui Charles Bonnet
Préface
Joëlle Burnouf
Rem plaçant les traditionnels "hom m ag es" des collèg ues, am is et étudiants, fabriqués dans le secret des cabinets et des bibliothèques, et rem is solennellem ent, et tout prêts, quelques tem ps après l’arrêt de l’activité professionnelle de l’intéressé, les "journées" sont devenues depuis une décennie un nouveau "rite de passag e" da ns les m ilieux savants : elles rassem blent l’espace d’un m om ent toutes celles et tous ceux qui, à un m om ent ont partag é la vie professionnelle de l’im pétrant. Dans cette foule de fidèles il y a ceux qui préparent la journée avec le dédicataire, ceux qui sont appelés à parler, ceux qui sont conviés à participer et écouter, enfin ceux qui sont conviés à lacompotatioent. Cettequi clôt l’événem  rituelle nouvelle pratique sociale a de nom breux m érites : r etrouver celles et ceux avec lesquels on a fait un bout de chem in, partag é des convictions, com battu pour des idées ; croiser les g énérations : ce qui perm et aux plus jeunes de m ett re un visag e sur un nom qui leur a donné quelques insom nies, dont ils ont lu et travai llé des volum es de pag es et découvert avec intérêt à travers l’apparat critique la pratique de la recherche ; croiser la Gaule du nord et celle du sud ; brasser l’Europe ; évoquer des situations cocasses, voire com iques, raconter des anecdotes ou disserter savam m ent. Bref tous ces fils ténus de la vie quotidienne qui créent la sociabilité et font de chacun de ceux qui sont honorés ce jour-là, le héros d’une fête, le centre d’un cercle de fam ille intellectuel. Reste au prem ier cercle, celui des proches et org anisateurs à transform er cette pratique socia le, à la pérenniser, à en laisser trace : c’est l’objet de cet ouvrag e. Ce jour-là, nous nous som m es réunis autour de Nancy Gauthier pour la naissance d’un concept que consacre cet ouvrag e : "la naissance de la ville chrétienne". Com prendre la dynam ique de la "fabrique de l’urbain" à un m om ent où "ni tout à fait la m êm e ni tout à fait une autre", encore très antique et déjà tellem ent a utre chose, "la ville chrétienne" est perceptible, se placer au coeur difficile du chang e m ent, chercher à m ettre en évidence les processus, savoir ce que font les g roupes sociaux d e ce qui est là, com m ent ils le transform ent, qui transform e et pour quel résultat. Pendant long tem ps l’espace de tem ps entre l’Antiqui té et le Moyen Âg e a été cet "entre-deux" auquel nous convie à réfléchir H. Galinié, le s archives du sol sont pour cette période d’une rare com plexité qui requiert, ce que soulig ne Ch. Bonnet, une interdisciplinarité studieuse et patiente. Plusieurs m ètres de "terres noires" qu’il faut effeuiller pour les com prendre, des vestig es assez peu spectaculaires q ue les nouvelles m éthodes de l’archéolog ie du bâti, entre autre, perm ettent d’in terpréter. Les sources archéolog iques de ce dem i-m illénaire ont très long tem ps été interprét ées à la lum ière de présupposés idéolog iques qui sont en cours de critique et conduisent à repenser la fabrique de la ville chrétienne. Ce jour-là nous avons fait un voyag e en "Europe chr étienne" : Gaule du nord, Gaule du sud, Germ anie, Dalm atie dans toute la "rom ania" dans les villes certes, c’était le sujet, m ais aussi
dans les cam pag nes et leurs ag g lom érations en Gaule centrale et en Syrie. Tous les m oyens furent bons pour parvenir au but : l’affirm ation de ce nouveau concept, la m ise au jour de ce nouvel objet : "la ville chrétienne". Toutes les so urces furent requises : l’épig raphie, les sources écrites, archéolog iques. Toutes les m éthode s d’analyses et de traitem ent de ces sources et les nouvelles conclusions auxquelles elles ont perm is d’aboutir. Il en est à cette époque pas si lointaine, il y a seulem ent 1500 ans, com m e de la condition d’un g roupe social contem porain : "on ne naît pas c hrétien on le devient" et com m ent m arque-t-on la différence ? par la distance, com m e les m oines : un espace et un m ur, par les sig nes distinctifs, un chrism e, une colom be, une croix, par les m ots par les "dits" : les récits de ceux qui ont raconté les form es nouvelles des pratiques sociales et des objets. Au bout du com pte, le résultat n’a plus rien à voir avec le projet initial m ais ce sont les chercheurs qui le disent et le spécialiste de l’Antiquité tardive passe alors le relais à son confrère m édiéviste. Il n’était pas de notre propos ce jour-là de faire l’historiog raphie du sujet. C’est toutefois un aspect de la question qui m éritera d’être étudié. Les m ots m êm es dans l’évolution de leur usag e apporteront leur con tribution à l’évolution de la m anière de penser cet espace de tem ps : Bas-em pire, Antiquité tardive, époque paléochrétienne : les m ots pour le dire ont leur im portance les m ots des contem porains m ais aussi les nôtres c’est pourquoi il est particulièrem ent fécond de voir naître un nouvel objet/nouveau sujet : "la ville chrétienne". Cette nouveauté, n’est pas apparue toute arm ée du RICG, elle est le fruit d’un patient travail de collecte des données, de confrontation des sourc es, de critique dont le laboratoire dynam ique a été le g roupe de travail sur "la topog r aphie chrétienne des cités de la Gaule" que Nancy Gauthier a anim é pendant plus de dix ans. D’une ferm eté tranquille et souriante, elle a piloté cette opération avec une g rande vig il ance, une curiosité renouvelée et une g rande ténacité et g râce à elle les onze volum es pa rus constituent une collection de référence et un outil de travail incontournable aussi bien pour les étudiants, les chercheurs que pour les g estionnaires de la recherche en archéolog ie de cette période. Lorsque l’ouvrag e sortira, lorsque nous l’aurons lu, nous com prendrons surtout que le rôle de Nancy Gauthier a été, avec audace m ais avec rig u eur, avec patience m ais avec une urg ente opiniâtreté, en conservant les acquis des travaux antérieurs m ais en stim ulant les audaces, com m e tous les pionniers, d’ouvrir un nouveau cham p de la recherche. Et nous g arderons tous en m ém oire que ce rôle m oteur elle l’a assum é avec une parfaite et élég ante courtoisie, une g rande hum anité, une sourcilleuse v ig ilance de qualité, une ferm eté des principes... et le sourire... en Grande Dam e.
AUTEUR
JOËLLE BURNOUF Professeur d’Archéolog ie Médiévale Université de Paris I Panthéon-Sorbonne UMR-CNRS 7041 ARSCAN Archéolog ie et Sciences de l’Antiquité Équipe Archéolog ie Environnementale MAE -Nanterre
Travaux et publications de Nancy Gauthier
1965
CR de H. Zilliacus,Sylloge Inscr. Christ. Vet. Musei Vaticani, dansErasmus, 17, 1965, p. 184-190.
1966
"La Gaule rom aine", dansLe Français dans le inonde, 44, 1966, p. 22-27.
1971
"Élites et m asses dans l’Ég lise ancienne", dansRecherches et Débats, 71, avril 1971, p. 51-63.
1972
Présentation duRecueil des Inscriptions chrétiennes de la Gaule, dansAkten des VI. Internationalen Kongresses f. griechische u. lateinische Epigraphik, Munich, 1972, p. 513-515.
1973
"Orig ine et prem iers développem ents de la lég ende d e sainte Ursule à Colog ne", dans Comptes rendus de l’Académie des Inscriptions et BellesLettres, 1973, p. 108-121. CR de la soutenance de Ch. Pietri,Roma Christiana, dans laRevue Historique, 505, avr.-juin 1973, p. 527-531.
1975
"Mayence", "Metz" et "Trèves", dansLa Topographie chrétienne des cités de la Gaule des origines à la fin du VIT siècle(Publication ronéotypée du Centre de recherches sur l’Antiquité tardive et le haut Moyen-Âg e de Paris-X), p. 36-58 et 105-119.
Recueil des Inscriptions chrétiennes de la Gaule. I, Première Belgique, 1975, Paris, C.N.R.S., 640 p.
1976
"Les prem iers siècles dansLe diocèse de Rouen-Le Havre, sous la direction de N.-J. Chaline, Paris, 1976, p. 7-25.
e "La relig ion g allo-rom aine : nos m usées tém oig nent- ils ?", dansÉtudes normandes, 25 année, 1976, 4, p. 1-16.
1977
"Henri-Irénée Marrou, hum aniste", dansRivista di Archeologia Cristiana, 1977, p. 261-265.
1978
CR d’A. Pelletier,Vienne gallo-romaine au Bas-Empire (Lyon 1974), dansRevue archéologique, 1, 1978, p. 154-155. CR de R. Ag ache,La Somme pré-romaine et romaine d’après les prospections aériennes à basse altitude(Am iens 1978), dansÉtudes normandes, 1-2, 1978, p. 121-122. CR de N. Duval et Fr. Prévot,Recherches archéologiques à Haïdra. I,Les inscriptions chrétiennes (Rom e 1975), dansRevue des Études anciennes, 1978.
1980
Histoire et numismatique en Haute-Normandie. Recuei l présenté par Nancy Gauthier (Cahier des Annales de Norm andie, 12 A, Caen 1980) : coordinati on de l’ensem ble et article "De Ratum ag us à Rouen", p. 5-16. L’Evangélisation des pays de la Moselle. La province romaine de Première Belgique entre Antiquité et e e Moyen-Âge, III -VIII sièclese couronné par l’Académ , Paris, 1980, 502 p. Ouvrag ie des Inscriptions et Belles Lettres. e "Toul", danssiècleLa Topographie chrétienne des cités de la Gaule des origines à la fin du VII , fasc. 2 (Publication ronéotypée), Paris, 1980, p. 141-147. CR de H. von Petrikovits,Rheinische Geschichte.I, 1, Altertum, dansFrancia, 8, 1980, p. 765-767.
1981
CR de M. Heinzelm ann,Bischofsherrschaft in Gallien, dansRevue d’Histoire de l’Église de France, 178, 1981, p. 126-127. CR deTrésors archéologiques de la Haute-Normandienac,de R. Soulig  et Les Calètes dans la région de Fécamp, dansÉtudes normandes, 2, 1981, p. 80-81.
1982
"Un m ithrée à Lillebonne ?", dansBull. du Centre archéologique de HauteNormandie, 4, 1982. e e CR de la soutenance de thèse de L. Pietri,La ville de Tours du IV au VI siècle, dans laRevue Historique, 1982. CR de K. Heinem eyer,Das Erzbistum Mainz in römischer und fränkischer Zeit, I (Marburg 1979), dansFrancia, 10, 1982, p. 747-748.
1983