La philanthropie en Amérique

La philanthropie en Amérique

-

Livres
450 pages

Description

Les Français ont considéré avec surprise l’appel de Warren Buffet et de Bill Gates exhortant les plus grandes fortunes mondiales à suivre leurs exemples et à donner la plupart de leurs richesses à des œuvres caritatives. Pourtant, ces derniers s’inscrivaient ainsi dans une tradition séculaire de la vie politique américaine : la philanthropie. Depuis le début du XXe siècle, dans le sillage d’un Rockefeller ou d’un Carnegie, la réussite outre-Atlantique s’accompagne d’un impératif philanthropique. Il ne s’agit pas seulement de « bonnes œuvres », mais d’investissements destinés à mener des actions politiques d’envergure. Et si le but déclaré des généreux mécènes est toujours la recherche du bien commun, leurs motivations et l’affectation de leurs dons varient selon leurs valeurs et leurs engagements. Cet afflux d’argent est si important qu’il a largement façonné une partie de la politique culturelle, sociale et de la recherche des Etats-Unis, autant de champs d’action réservés en Europe à l’action étatique. Olivier Zunz raconte pour la première fois les liens uniques qui unissent l’argent privé et les affaires d’Etat, cette philanthropie exceptionnelle qui a fait l’histoire des Etats-Unis.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 septembre 2012
Nombre de lectures 45
EAN13 9782213673028
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les Français ont considéré avec surprise l’appel de Warren Buffet et de Bill Gates exhortant les plus grandes fortunes mondiales à suivre leurs exemples et à donner la plupart de leurs richesses à des œuvres caritatives. Pourtant, ces derniers s’inscrivaient ainsi dans une tradition séculaire de la vie politique américaine : la philanthropie. Depuis le début du XXe siècle, dans le sillage d’un Rockefeller ou d’un Carnegie, la réussite outre-Atlantique s’accompagne d’un impératif philanthropique. Il ne s’agit pas seulement de « bonnes œuvres », mais d’investissements destinés à mener des actions politiques d’envergure. Et si le but déclaré des généreux mécènes est toujours la recherche du bien commun, leurs motivations et l’affectation de leurs dons varient selon leurs valeurs et leurs engagements. Cet afflux d’argent est si important qu’il a largement façonné une partie de la politique culturelle, sociale et de la recherche des Etats-Unis, autant de champs d’action réservés en Europe à l’action étatique. Olivier Zunz raconte pour la première fois les liens uniques qui unissent l’argent privé et les affaires d’Etat, cette philanthropie exceptionnelle qui a fait l’histoire des Etats-Unis.