Le défi de l

Le défi de l'ethnisme

-

Livres
252 pages

Description

La première édition de ce livre, en 1997, se présentait comme le prolongement intellectuel du travail de deuil qu’appelaient le génocide des Tutsi et les massacres d’opposants hutu perpétrés au Rwanda en 1994, mais aussi les massacres commis au Burundi en 1993. Seuls les chapitres généraux de la première édition ont été gardés, complétés par une conclusion actualisée. Quinze ans plus tard, le défi reste le même : celui de la réduction de la réalité génocidaire, qui hante cette région d’Afrique depuis un demi-siècle, à des « colères populaires spontanées » ou à des « guerres ethniques », c’est-à-dire à des massacres sans responsabilités. L’opinion publique reste souvent attachée à ces clichés, en fonction de préjugés persistants sur une Afrique exotique, « continent des ténèbres » et des « violences ataviques ». Toute une littérature, en France, continue étrangement à jouer de cette ignorance. Jean-Pierre Chrétien, qui a travaillé sur ces pays depuis plus de 40 ans, montre que l’ethnisme relève soit d’une illusion théorique, soit d’une propagande raciste qui, en l’occurrence, débouche sur des pratiques d’exclusion et des massacres de masse. Au Rwanda en 1994, l’éradication des Tutsi, décrits comme des êtres malfaisants d’origine étrangère, visait aussi à neutraliser les démocrates hutu qui s’opposaient au régime en place. Un projet censé être authentique et « populaire » a conduit à justifier (quitte à le nier ensuite) l’élimination radicale de « l’autre », traité en bouc émissaire de calculs politiques à courte vue. Ce livre rappelle que l’impératif de la recherche, en Afrique comme ailleurs, est de décrypter les fausses évidences. Par-delà les cas rwandais et burundais, il permet de penser autrement les rapports complexes qui s’établissent entre mobilisation politique, violence et construction identitaire.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 janvier 2012
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782811105945
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Présentation
La prem ière édition de ce livre, en 1997, se présen tait com m e le prolongem ent intellectuel du travail de deuil qu’appelaient le g énocide des Tutsi et les m assacres d’opposants hutu perpétrés au Rwanda en 1 994, m ais aussi les m assacres com m is au Burundi en 1993. Seuls les chap itres généraux de la prem ière édition ont été gardés, com plétés par une conclusion actualisée. Quinze ans plus tard, le défi reste le m êm e : celui de la réduction de la réalité génocidaire, qui hante cette région d’Afrique depui s un dem i-siècle, à des « colères populaires spontanées » ou à des « guerre s ethniques », c’est-à-dire à des m assacres sans responsabilités. L’opinion publi que reste souvent attachée à ces clichés, en fonction de préjugés persistants sur une Afrique exotique, « continent des ténèbres » et des « violences atavi ques ». Toute une littérature, en France, continue étrangem ent à jouer de cette ig norance. Jean-Pierre Chrétien, qui a travaillé sur ces pays depuis plus de 40 ans, m ontre que l’ethnism e relève soit d’une illusion théorique, so it d’une propagande raciste qui, en l’occurrence, débouche sur des pratiques d’exclusion et des m assacres de m asse. Au Rwanda en 1994, l’éradication des Tuts i, décrits com m e des êtres m alfaisants d’origine étrangère, visait aussi à neu traliser les dém ocrates hutu qui s’opposaient au régim e en place. U n projet cens é être authentique et « populaire » a conduit à justifier (quitte à le ni er ensuite) l’élim ination radicale de « l’autre », traité en bouc ém issaire d e calculs politiques à courte vue. Ce livre rappelle que l’im pératif de la recher che, en Afrique com m e ailleurs, est de décrypter les fausses évidences. P ar-delà les cas rwandais et burundais, il perm et de penser autrem ent les rappor ts com plexes qui s’établissent entre m obilisation politique, violenc e et construction identitaire.
Jean-Pierre Chrétien est historien, directeur de re cherches ém érite au CNRS. Il a publié notam m ent aux éditions Karthala : L’invent ion de l’Afrique des Grands Lacs. U ne histoire du XXe siècle, 2010 ; Bur undi 1972. Au bord des génocides (avec J.-F. Dupaquier), 2007 ; Rwanda. Le s m édias du génocide, 1995 (nouvelle éd. 2002).
L'auteur
Jean-Pierre Chrétien
Jean-Pierre CHRÉTIEN est historien et directeur de recherches émérite au CNRS (Centre d’étude des mondes africains, équipe de Paris 1). Il a consacré à l’histoire de e e l’Afrique orientale aux XIX et XX siècles une douzaine d’ouvrages et de très nombreux articles. Il a publié chez FlammarionL’Afrique des Grands lacs. Deux mille ans d’histoire, qui a reçu à Blois le prix Augustin Thierry en 2000 et a été traduit en anglais (Zone Books, New York) en 2003. Il a édité en 2008 chez Hurst (Londres), avec Richard Banégas,The recurring Great Lakes crisis. Identity, violence and power. Un volume collectif lui a été dédié sous la direction de Christine Deslaurier et Dominique Juhé-Beaulaton,Afrique terre d’histoire(Karthala, 2007).
Jean-Pierre Chrétien
Le défi de l'ethnisme
Rwanda et Burundi
Copyright
© Editions Karthala, 2018 Première édition papier, 2012
ISBN numérique : 9782811122003
http://www.karthala.com
Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre est st rictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve l e droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle d evant les juridictions civiles ou pénales.
T a b l e
d e s
Introduction. Un défi contemporain
Chapitre I. L’immatriculation ethnique
m a t i è r e s
L’ethnisme scientifique de tradition coloniale
e Un nouveau XIX siècle : les illusions d’un ordre mondial
Pertinence et impertinences du questionnement historien
Chapitre II. Rôle de la violence : la conscientisation par la peur
Des réponses ethniques, sociales ou politiques ? Les paradoxes de la situation du Rwanda et du Burundi
Dialectique de la conscientisation créatrice et de la hantise sécuritaire
L’engrenage des années 1980-1990 Conclusions
Chapitre III. Les réticences à la reconnaissance d’un génocide en Afrique
Un négationnisme immédiat Rwanda, 1994 : un rendez-vous retardé avec la presse Le concert des nations face au Rwanda : une cacophonie durable Burundi : le génocide de 1993 n’a pas eu lieu sauf pour les victimes
Chapitre IV. La négation dans tous ses états
La vérité inaccessible ?
Rwanda : un déni organisé
Burundi : un silence convenu
Récusation du sens
Chapitre V. Le « deuxième génocide »
Tout le monde tue
Un « autre génocide » Le FPR, « véritable » auteur du génocide Un nouveau régime aussi diabolique que l’ancien Le génocide annoncé au Burundi La justice impossible
Réconciliation morale ou compromis politique ?
La troisième voie : ruptures et continuité
Chapitre VI. « Guerre » et « démocratie »
Rwanda 1994 : une guerre populaire Burundi 1993-1996 : la défense de la démocratie
Le « peuple » opprimé : culture de frustration et provocations créatrices
Les quiproquos du « conflit de pouvoirs »
Chapitre VII. La réduction raciale
Un conflit ancestral
Culpabilité collective ou disculpation globale ? La politique de la clarification ethnique La mondialisation du duel Hutu-Tutsi
Chapitre VIII. Un « ethnisme » qui couvre un racisme
Il y a quinze ans Le génocide des Tutsi du Rwanda : le défi de la compréhension
Le discours des « ethnies » : l’emballage d’un racisme
Un défi à l’avenir du Rwanda : le négationnisme
Pour un printemps social de l’Afrique
Bibliographie indicative sur la question des identités en Afrique