Suite française. Tempête en juin

Suite française. Tempête en juin

-

Livres
226 pages

Description

Une décennie après le triomphe mondial de Suite française, roman miraculeusement réchappé de l'oubli, prix Renaudot 2004, Emmanuel Moynot s'empare du premier volet du diptyque, Tempête en juin. Sous sa plume acérée, le classique d'Irène Némirovsky trouve sa dimension visuelle. Comme dans un film de Renoir ou d'Altman, les personnages, les trajectoires, les destinées se heurtent et s'emmêlent sur les routes de l'Exode de juin 1940, traçant le portrait de ces heures noires où il a semblé que la donne sociale, morale, nationale se rebattait intégralement. Les figures inoubliables qui peuplent les pages de Némirovsky prennent corps. On retrouve comme si on les avait toujours connus le banquier Corbin, le gentil couple Michaud, la tribu des Péricand, l'infortuné abbé Philippe, la frivole Arlette Corail, le sinistre Corte et sa maîtresse écervelée, tous les autres, les perdants, les affreux, les purs et les morts de cette débâcle française. Et l'on découvre au passage que l'auteur de David Golder – dont on connait la passion pour la narration cinématographique – aurait fait une grande scénariste.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 janvier 2015
Nombre de visites sur la page 409
EAN13 9782207118191
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
E M M A N U E L M OY N OT SUITE FRANçAISE T E M P Ê T E E N J U I N
D  A P R È S L E R O M A N D  I R È N E N é M I R O V S K Y
SUITE FRANçAISE
noël Graphic est dirig par Jean-Luc Fromental www.denoel.fr
 2015 ditions Denoël 33, rue Saint-Andr-des-Arts, 75006 Paris
daprsSuite franaise, dIrne Nmirovsky  2004 ditions Denoël
ISBN papier 978-2-207-11817-B72-6IS59B1N numérique 978-2-207-11819-1 N dition : 270183
Dpt lgal : janvier 2015 Achev dimprimer en dcembre 2014 par Castelli Bolis, en Italie
Conception graphique : Grard Lo Monaco / Nicol Giacomin
lomonaco.gerard@gmail.com
Premire dition
E M M A N U E L M OY N OT SUITE FRANçAISE T E M P Ê T E E N J U I N
D  A P R È S L E R O M A N D  I R È N E N é M I R O V S K Y
M ISE AU GRIS DE CHANTAL QUILLEC
Irène Nmirovsky
AV E R T I S S E M E N T
Suite franaise, crit entre 1940 et 1942, paru en 2004, a valu â Irne Nmirovsky le premier prix Renaudot dcern â titre posthume. Ce livre majeur, qui a boulevers les lecteurs du monde entier, naurait jamais vu le jour sans un extraordinaire enchaïnement dvnements historiques, de hasards, de rencontres, de sacrifices et dengagements individuels. Irne Nmirovsky est ne en 1903 â Kiev. Fille dun banquier juif dUkraine, leve dans lamour de la France, elle a seize ans quand elle sinstalle â Paris avec sa famille. Dix ans plus tard, son romanDavid Golderla porte au premier plan de la scne littraire franaise. La dizaine de livres et les nouvelles quelle produit lors de la dcennie suivante soulvent ladmiration et la polmique, tant sont violentes la lucidit et la cruaut du portrait quils tracent dun monde en route vers sa destruction. LOccupation et les lois antijuives de Vichy mettent un terme â cette carrire brillante. Irne est interdite de publication, rduite â vendre ses textes sous pseudonyme aux journaux qui en veulent encore. Replie dans le village bourguignon dIssy-lvque avec son mari Michel Epstein et leurs deux filles, Denise et lisabeth, elle entreprend, pour tromper le vide de lexil, un projet dmesur. Raconter la guerre en temps rel et en cinq volumes pris  sur le vif . Deux romans rdigs dune criture minuscule dans un cahier reli de cuir,Tempte en juinetDolce, naïtront de cette priode dactivit fivreuse, quinterrompt brutalement son arrestation par la gendarmerie franaise le 13 juillet 1942. Elle est dporte â Auschwitz oû elle meurt, sans doute du typhus, un mois plus tard.
Arrt Ā son tour, Michel Epstein a le temps de recommander Ā Denise, laïne, de ne jamais se sparer de la valise rouge qui contient le fameux cahier. Il part pour Auschwitz, o il sera gaz ds son arrive. Les fillettes sont pargnes par un officier allemand qui refuse dentriner les instructions de Vichy sur la dportation des enfants juifs. Drivant de caves en couvents, de pensionnat catholique en familles charitables, elles survivent Ā la guerre, notamment grce Ā la gnrosit dAlbin Michel, lditeur de leur mre, qui continue Ā les aider financirement. Un demi-sicle durant, les deux surs conservent la prcieuse valise sans vraiment louvrir, redoutant dy trouver le journal intime de leur mre. á la fin des annes 80, tandis qulisabeth, ditrice chez Denoël, crit un livre sur Irne,Le Mirador, Denise ose enfin se pencher sur le cahier. Elle se lance dans un travail darchologue : le dmlage des fils dencre bleue qui tissent cette pierre de Rosette maternelle, le renflouage de deux pices essentielles dune uvre naufrage qui vont ramener leur auteure sous les feux de lactualit. Il faut encore quelques rencontres et concours de circonstances pour que les deux romans arrivent sur le bureau dOlivier Rubinstein, alors directeur des ditions Denoël, qui dcide sans une hsitation de les publier en un seul volume sous leur titre gnrique,Suite franaise. Le reste est connu. motion, emballement, enthousiasme de la critique, rcompenses de prestige, traductions dans trente-huit pays, livre de lanne 2006 pour leTimesde Londres, 1,5 million dexemplaires vendus aux USA. á soixante-quinze ans, Denise Epstein, qui a survcu Ā sa sur cadette, prend son bton de plerin et court le monde pour faire renaïtre la gloire dont sa mre a t spolie par la Shoah. Elle y brle ses dernires forces et disparaït en 2013. Elle naura pas vu le film que le Britannique Saul Dibb vient de tirer deDolce, le second volet de laSuite, ni la prsente adaptation deTempte en juin, le premier. Nous la lui ddions de tout cur.
Lditeur
Les personnages
Les PÈricand
Charlotte PÈricand la mËre
AbbÈ Philippe PÈricand le fils aÓnÈ
Adrien PÈricand le pËre
Hubert PÈricand le cadet