Du Big Bang au Village planétaire
312 pages
Français

Du Big Bang au Village planétaire

-

Description

C’est à une véritable saga que les auteurs nous convient. Cet ouvrage absolument passionnant présente quelques-unes des idées les plus fascinantes proposées par la science moderne à propos de l’Univers, de la nature humaine et de l’histoire de nos origines.
La narratrice, une fillette nommée Marie-Jasmine, nous invite à de fabuleux voyages dans le temps, dans l’espace, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Avec simplicité et passion, elle nous entraîne au cœur du Big Bang, dans le voisinage des galaxies naissantes, dans les entrailles des étoiles agonisantes, au travers des violents orages de la Terre primitive, au sein des océans, dans les dangereuses forêts de l’ère juras­sique, et dans la savane africaine, pour y assister à l’émergence de l’humanité.
Elle poursuit son périple en montrant que les mêmes processus ont engendré des sociétés de plus en plus complexes et qu’ils sont toujours à l’œuvre. Elle conclut en affirmant que la prochaine étape sera l’émergence du Village planétaire.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 0001
Nombre de lectures 32
EAN13 9782895442714
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 27 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Jacques ROBERT
et Pierre MATTONDU BIG BANG AU VILLAGE PLANÉTAIRE
LE SENTIER VERS LA COMPLEXITÉ
Qui suis-je ? Que suis-je ? Où suis-je ? Pourquoi suis-je ?
Voilà des questions que les humains se posent depuis l’Antiquité,
peutêtre même depuis la Préhistoire. Dans ce livre, elles servent de prétexte
pour présenter quelques-unes des idées les plus fascinantes proposées
par la science moderne à propos de l’Univers, de la nature humaine et
de l’histoire de nos origines.
La narratrice, une fillette nommée Marie-Jasmine, s’en sert pour nous
inviter à faire de fabuleux voyages dans le temps, dans l’espace et de
l’infiniment petit à l’infiniment grand. Ce faisant, elle nous révèle
qu’elle est une « poussière d’étoiles », la riche héritière d’une histoire
qui a commencé voilà une douzaine de milliards d’années.
Avec simplicité et passion, elle nous entraîne au cœur du Big Bang,
dans le voisinage des galaxies naissantes, dans les entrailles des étoiles
agonisantes, au travers des violents orages de la Terre primitive, au
sein des océans, dans les dangereuses forêts de l’ère jurassique, et sur
la savane africaine, pour y assister à l’émergence de l’humanité. DU BIG BANG
Elle poursuit son périple en montrant que les mêmes processus ont
engendré des sociétés de plus en plus complexes et qu’ils sont toujours AUà l’œuvre, entre autres dans la construction de la « communauté VILLAGE
internationale », une nouvelle réalité dont on parle au téléjournal au
moins un jour sur deux. Elle conclut en affirmant que la prochaine
étape sera l’émergence du Village planétaire, l’union de tous les peuples
de la Terre qui doit se réaliser afin que l’humanité ait une chance de PLANÉTAIRE
quitter son berceau pour aller au-devant de sa destinée cosmique.
Marie-Jasmine aura atteint ses objectifs si elle vous aide à approfondir
votre foi en un Univers qui a engendré tour à tour l’énergie, la matière,
la vie, la conscience, l’intelligence et même l’amour.
Diplômé en théologie, JACQUES ROBERT a été enseignant et animateur
de pastorale au Secondaire, tout en se passionnant pour l’histoire de
nos origines et les sciences qui s’y intéressent.
Docteur en biologie, PIERRE MATTON a enseigné pendant 30 ans
à l’Université de Sherbrooke, se spécialisant dans l’art de faire découvrir ce
riche univers aux étudiants et étudiantes commençant leur baccalauréat.
ISBN 2-89544-043-3
,!7IC8J5-eeaedh!
Extrait de la publication
Couv et Dépliant MANU.indd 1 27/10/04 11:07:51
Jacques R O B E R T
DU BIG BANG AU VILLAGE PLANÉTAIRE
et Pierre MA T T O NMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page i
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page iii
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page iv
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada
Robert, Jacques,
1954Du Big Bang au Village planétaire
ISBN 2-89544-043-3
1. Cosmogonie. 2. Univers. 3. Homme - Origines. 4. Évolution (Biologie).
5. Big bang. 6. Internationalisme. I. Matton, Pierre, 1937- . II. Titre.
QB981.R62 2004 523.1'2 C2004-941542-5
Si après la lecture de ce livre vous avez des commentaires ou des idées à apporter,
n’hésitez pas à communiquer avec les auteurs par courriel à l’adresse suivante:
villageplanetaire@multim.com
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page v
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page vi
Révision linguistique: Dominique Johnson et Raymond Deland
Illustrations: Paul Berryman, Cathy Raymond et Emmanuel Gagnon
Design de la couverture: Charaf El Ghernati
© Éditions MultiMondes 2004
ISBN 2-89544-043-3
Dépôt légal – Bibliothèque nationale du Québec, 2004
Dépôt légal – Bibliothèque nationale du Canada, 2004
Éditions MultiMondes
930, rue Pouliot
Sainte-Foy (Québec) G1V 3N9
CANADA
Téléphone: (418) 651-3885
Téléphone sans frais depuis l’Amérique du Nord: 1 800 840-3029
Télécopie: (418) 651-6822
Télécopie sans frais depuis l’Amérique du Nord: 1 888 303-5931
multimondes@multim.com
http: //www.multim.com
DISTRIBUTION EN LIBRAIRIE DISTRIBUTION EN BELGIQUE
AU CANADA Librairie Océan
Diffusion Dimedia Avenue de Tervuren 139
539, boulevard Lebeau B-1150 Bruxelles
Saint-Laurent (Québec) H4N 1S2 BELGIQUE
CANADA Téléphone: +32 2 732.35.32
Téléphone: (514) 336-3941 Télécopie2 732.42.74
Télécopie331-3916 g.i.a@wol.be
general@dimedia.qc.ca
DISTRIBUTION EN SUISSE
DISTRIBUTION EN FRANCE SERVIDIS SA
Librairie du Québec Rue de l’Etraz, 2
30, rue Gay-Lussac CH-1027 LONAY
75005 Paris SUISSE
FRANCE Téléphone: (021) 803 26 26
Téléphone: 01 43 54 49 02 Télécopie: (021) 803 26 29
Télécopie: 01 43 54 39 15 pgavillet@servidis.ch
liquebec@noos.fr http: //www.servidis.ch
Les Éditions MultiMondes reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par
l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour
leurs activités d’édition. Elles remercient la Société de développement des entreprises culturelles
du Québec (SODEC) pour son aide à l’édition et à la promotion.
Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – gestion
SODEC.
Nous remercions le Conseil des Arts du Canada de l’aide accordée à notre programme de
publication.
IMPRIMÉ AU CANADA/PRINTED IN CANADA
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page vii
Note
acquisition de nouvelles connaissances est une des expériences les plusL’satisfaisantes qui soient offertes aux humains. Le processus inclut toutefois
une dimension un peu frustrante car, plus nous découvrons comment est
organisé le monde qui nous entoure, mieux nous sommes en mesure
d’appréhender toutes les découvertes qu’il nous reste à faire.
On pourrait comparer cette réalité à la croissance d’une sphère; quand le
diamètre de celle-ci est doublé, le volume est multiplié par huit, mais la surface
devient pour sa part quatre fois plus grande*. Autrement dit, plus notre sphère
de connaissances grossit, plus elle nous met en contact avec de nouveaux champs
d’exploration. Si cette analogie est valable, il n’y a aucune raison de croire qu’il
en sera différemment dans le futur, et c’est tant mieux, car il serait un peu triste
qu’une génération en vienne à tout comprendre et à ne laisser aucun travail
inachevé pour ses descendants.
Nous avons écrit ce livre afin de vous inviter à participer, vous aussi, à cette
belle aventure des réalités fascinantes que les diverses sciences, incluant les
sciences humaines, nous offrent dans un grand nombre de domaines. Du Big
Bang au Village planétaire s’adresse à toute personne qui s’intéresse à l’histoire
de nos origines, ce qui comprend celle de l’Univers, celle de la Vie et celle de
l’Humanité. En cheminant sur ce que nous avons appelé le «Sentier vers la
complexité», vous rencontrerez des «objets» de plus en plus complexes, lesquels
vous aideront à mieux comprendre comment cette très longue histoire de nos
origines a fait de nous de merveilleuses pyramides de structures imbriquées les
unes dans les autres (particules, atomes, molécules, cellules, etc.).
Pour y arriver, vous n’aurez besoin d’aucune culture scientifique préalable,
puisque nous n’avons pas ménagé nos efforts pour exprimer nos idées de façon
à les rendre accessibles à un très large public. Nous n’avons eu recours à aucun
concept mathématique plus compliqué que l’addition ou la multiplication, et si
nous avons cédé à la tentation d’utiliser quelques équations, vous constaterez
qu’elles n’ont absolument rien de savant et ne servent qu’à mieux vous présenter
une notion précise. Bien que certains schémas puissent sembler un peu
rébarbatifs de prime abord, vous découvrirez rapidement qu’ils ne servent en
général qu’à mieux illustrer un nombre très limité de concepts développés en
langage clair et simple dans les paragraphes voisins. Nous avons également
choisi, le plus souvent possible, d’illustrer notre propos à l’aide d’analogies tirées
de l’expérience quotidienne afin de rendre nos conclusions facilement
compréhensibles, spécialement pour les non-initiés.
* On peut voir ce principe appliqué à un cube dans l’illustration de la page 54.
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page viii
Du Big Bang au Village planétaire
La structure logique dont nous nous sommes inspirés n’a rien de linéaire
puisque chaque section aborde la question de la complexité sous un angle
différent. Une des conséquences de cette approche a été de rendre chaque
chapitre à peu près indépendant des autres. Par exemple, le premier chapitre
vous amène à reculer dans le temps, de l’an 2000 jusqu’au Big Bang, alors que le
deuxième vous fait parcourir le chemin en sens inverse, ce qui permet de jeter un
tout autre éclairage sur les mêmes «objets». Chacun peut donc être lu comme
une entité en soi, pourvu que vous acceptiez qu’il nous était impossible de
redéfinir chaque mot à chaque nouvelle apparition. Ne serait-ce que pour cette
raison, nous vous conseillons plutôt de lire du début à la fin, mais nous laissons
tout de même la porte ouverte à d’autres choix, selon ce qui vous semblera le
plus agréable et le plus profitable.
De plus, si vous rencontrez des passages qui vous semblent un peu trop
ardus, sachez qu’il est généralement possible de sauter quelques pages d’un
chapitre et de reprendre votre lecture un peu plus loin. Vous aurez certainement
manqué quelques notions, mais le plus souvent, la démarche est tellement simple
que vous pourrez quand même continuer à en suivre le fil et ainsi tirer profit
des conclusions.
Enfin, mentionnons que nous avons tenté, aussi souvent que possible, de
présenter ce que la science moderne la plus récente raconte à propos de notre
nature profonde et de l’histoire de nos origines. Nous sommes cependant
conscients que la «sphère des connaissances» de l’humanité continue de croître
à un rythme accéléré, de telle sorte que plusieurs des détails que nous
mentionnons seront vus différemment dans un futur plus ou moins éloigné. Nous n’en
sommes pas moins convaincus que la plupart des idées défendues dans ce livre
resteront valables pour plusieurs générations.
Jacques Robert et Pierre Matton
viii
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page ix
Présentation
L’élan qui mène l’Univers depuis son origine est essentiellement novateur.
ALBERT JACQUARD
La légende de la Vie
QUI SUIS-JE ? QUE SUIS-JE ?
O Ù SUIS-JE ? POURQUOI SUIS-JE ?
oilà quelques questions fondamentales que les humains se posent depuisVl’Antiquité, et probablement même depuis la Préhistoire. Tour à tour, les
sorciers, les prêtres, les poètes, les philosophes et les scientifiques ont tenté de
leur apporter des réponses. Dans le petit livre que vous tenez dans vos mains,
ces grandes questions servent essentiellement de prétexte pour présenter, de
façon simple et attrayante, quelques-unes des idées les plus fascinantes proposées
par la science moderne à propos de l’Univers, de la nature humaine et de
l’histoire de nos origines.
La narratrice est une fillette nommée Marie-Jasmine, et elle a recours à ces
questions pour inviter ses lecteurs et ses lectrices à faire de fabuleux voyages
dans le temps, dans l’espace, et au travers des échelles de grandeur, de
l’infiniment petit à l’infiniment grand. Son propos veut illustrer que, depuis la toute
première fraction de seconde ayant suivi le Big Bang, notre Univers a réuni les
conditions qui ont permis à des «objets» simples de se rassembler en structures
plus complexes, comme les particules en atomes, les atomes en molécules, les
molécules en protéines, et ainsi de suite pour les cellules, les organismes, les
familles, les clans et les peuples. Ainsi, Marie-Jasmine révèle qu’elle est l’enfant
de l’Univers, une «poussière d’étoiles», la riche héritière de toute cette très longue
histoire de la complexité.
À la recherche des processus qui ont provoqué cette émergence de la
complexité dans notre Univers, Marie-Jasmine emprunte un sentier imaginaire
qui commence au cœur du Big Bang, se poursuit au voisinage des galaxies
naissantes, pénètre dans les brûlantes entrailles des étoiles agonisantes, flotte
dans les froids nuages interstellaires, traverse les violents orages de la Terre
primitive, plonge à la rencontre de la vie au cœur des océans, en émerge pour
explorer les continents, parcourt les dangereuses forêts de l’ère jurassique et
débouche sur la savane africaine à l’époque de Lucy, la célèbre australopithèque.
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page x
Du Big Bang au Village planétaire
Marie-Jasmine raconte ensuite que, depuis l’apparition des humains, ce
sentier a atteint de nouveaux sommets de complexité avec l’émergence de
sociétés réunissant un nombre toujours croissant d’individus remplissant des
fonctions de plus en plus spécialisées. Enfin, elle démontre que ces mêmes
processus sont toujours à l’œuvre aujourd’hui, notamment dans la construction
de la «communauté internationale», une réalité qui n’avait à peu près aucune
substance voilà à peine vingt ans, alors qu’on en parle désormais au téléjournal
au moins un jour sur deux.
Marie-Jasmine aura atteint ses objectifs si elle aide ses lectrices et ses lecteurs
à approfondir leur foi en un Univers qui a engendré tour à tour l’énergie, la
matière, la vie, la conscience, l’intelligence, et même l’amour! Elle conclut en
rappelant que, si le passé est garant de l’avenir, la prochaine étape sur le sentier
vers la complexité ne peut être que l’émergence d’une structure d’un niveau
supérieur, soit un Village planétaire qui réunira tous les peuples de la Terre au
sein d’une grande famille vivant dans le respect, l’harmonie et la paix. Ce n’est
qu’après avoir atteint ce degré de collaboration que l’humanité aura peut-être
une chance de quitter son berceau pour aller au-devant de sa destinée
cosmique…
Nous voici donc arrivés au moment où nous devons nous taire et vous
remettre entre les mains de Marie-Jasmine, votre guide tout au long de cette
expérience, que nous vous souhaitons des plus passionnantes.
Bon voyage!
x
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page xi
TABLE DES MATIÈRES
Présentation....................................................................................................................... ix
PREMIÈRE PARTIE: QUI SUIS-JE?
(Je suis une riche héritière)
Chapitre 1. Ah, mes aïeux!........................................................................................ 3
Ma famille se nomme Lafleur-Desjardins............................................................ 3
Mon «clan» inclut aussi de nombreux cousins .................................................. 7
Mon peuple me donne mon identité de Québécoise......................................... 10
Ma culture me relie aux francophones du monde entier ................................. 14
Mon espèce réunit tous les êtres humains......................................................... 18
Mon ordre m’apparente à tous les primates...................................................... 20
Ma classe me rattache à tous les mammifères.................................................. 21
Mon embranchement m’unit à tous les vertébrés et les cordés ....................... 22
Mon règne rassemble tous les animaux............................................................. 24
Mon essence est partagée par tous les êtres vivants ......................................... 25
Ma planète m’a faite fille de la Terre.................................................................. 27
Mon Univers m’a engendrée à partir de poussières d’étoiles ........................... 27
Chapitre 2. Le sentier vers la complexité............................................................. 29
Premier segment: le matériel ......................................................................... 30
Au cœur du Big Bang (Voilà à peu près 12 milliards d’années)................ 30
Du chaos au cosmos (Voilà à peu près 10 milliards d’années) ................. 32
Vie et mort des étoiles (Entre –10 et –4,5 milliards d’années) .................. 33
La naissance de la Terre (Voilà 4,5 milliards d’années)............................. 35
Deuxième segment: le vivant .......................................................................... 38
Fabriquer du soi-même (Entre –4,5 et –3,5 milliards d’années)............... 38
Le travail en commun (Entre –3,5 et –1 milliard d’années)...................... 57
De l’estomac au cerveau (Entre –1 milliard et –350 millions d’années)....... 71
Relations d’enfance (Entre –350 et –6 millions d’années)......................... 89
Troisième segment: l’intelligent..................................................................... 97
Outils et sociétés (Entre –6 millions et 6 000 ans av. J.-C.)....................... 97
Du village à l’empire mondial (Entre 6 000 ans av. J.-C. et 1850) .......... 103
Les temps modernes (De 1850 à l’an 2000).............................................. 113
Le Village planétaire (Aujourd’hui et demain)......................................... 117MM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page xii
Du Big Bang au Village planétaire
DEUXIÈME PARTIE: QUE SUIS-JE?
(Je suis une pyramide de structures)
Chapitre 3. Le mécano........................................................................................... 123
Première étape: les systèmes............................................................................ 126
Deuxième étape: les organes 127
Troisième étape: les parties d’organes ............................................................. 128
Quatrième étape: les cellules 130
Cinquième étape: les structures cellulaires..................................................... 131
Sixième étape: les organites ............................................................................. 133
Septième étape: les macromolécules............................................................... 133
Huitième étape: les molécules ......................................................................... 134
Neuvième étape: les atomes 135
Dixième étape: les noyaux................................................................................ 136
Onzième étape: les nucléons ............................................................................ 137
Douzième étape: les quarks.............................................................................. 137
Chapitre 4. La pyramide de la complexité......................................................... 139
Premier niveau: les fondements de la matière................................................ 139
Deuxième niveau: petit pas pour les nucléons, grand saut pour la complexité .. 141
Troisième niveau: la valse des électrons.......................................................... 143
Quatrième niveau: les règles du partage 147
Cinquième niveau: aux frontières du vivant ................................................... 152
Sixième niveau: quatre grandes familles de molécules.................................. 153
Septième niveau: les cathédrales moléculaires............................................... 161
Huitième niveau: les briques du vivant........................................................... 164
Neuvième niveau: retour à la vie!.................................................................... 170
Dixième niveau: moi......................................................................................... 175
Intermède: Le grand-déjeuner ............................................................................... 183
Un réveillon «full bio»....................................................................................... 184
Le «Noble Sauvage» .......................................................................................... 186
Un petit-déjeuner banal...................................................................................... 187
Histoire d’ananas ............................................................................................... 189
La planète dans son assiette 191
xiiMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page xiii
Du Big Bang au Village planétaire
TROISIÈME PARTIE: POURQUOI SUIS-JE?
(Je suis le produit des lois… et des infractions)
Chapitre 5. Les principes ...................................................................................... 197
Une notion fondamentale: la structure ........................................................... 197
Un Univers structuré comme un langage........................................................ 200
Deux voies vers la complexité........................................................................... 203
L’incontournable besoin des lois ...................................................................... 205
La tout aussi indispensable marge de jeu 206
Perfectionner des recettes éprouvées ou innover radicalement? .................. 208
Le progrès nécessite des changements de cap ................................................ 209
Chapitre 6. Voies et impasses............................................................................... 211
A. Être ou ne pas naître ................................................................................. 211
B. Un Univers uniformément gris, ou des points blancs sur fond noir...... 214
C. Entre trop stable et trop fragile ................................................................ 216
D. Être au bon endroit au bon moment........................................................ 217
E. Les débuts de la vie: toujours une énigme............................................... 217
F. Zigzaguer vers la complexité..................................................................... 218
G. Ces extinctions qui transforment les losers en winners........................... 218
H. C’est parfois payant de ne pas se presser ................................................. 219
I. Spécialisation: l’ingéniosité collective! .................................................... 220
J. Rationalisme et démocratie au fil des siècles .......................................... 221
K. D’Austerlitz à Auschwitz: un siècle et demi de tentations totalitaires ... 222
QUATRIÈME PARTIE: OÙ SUIS-JE?
(Trois pyramides dont je fais partie)
Chapitre 7. L’Univers (Le matériel) ..................................................................... 229
Mon coin de pays .............................................................................................. 229
Le système solaire ............................................................................................. 230
La Voie lactée..................................................................................................... 231
Le cosmos .......................................................................................................... 234
Chapitre 8. La biosphère (Le vivant) .................................................................. 239
La biosphère en moi.......................................................................................... 239
D’autres exemples de collaboration ................................................................. 241
La prédation ...................................................................................................... 242
Les grands cycles............................................................................................... 244
Un lien de plus en plus ténu ............................................................................. 247
xiiiMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page xiv
Du Big Bang au Village planétaire
Chapitre 9. L’humanité (L’intelligent)................................................................. 251
Les avantages des sociétés postindustrielles ................................................... 251
L’envers de la médaille ...................................................................................... 254
CINQUIÈME PARTIE: QUAND SUIS-JE?
(C’est le début d’un temps nouveau)
Intermède: Le calendrier cosmique...................................................................... 259
L’année................................................................................................................ 261
Le dernier mois................................................................................................... 262
Le dernier jour .................................................................................................... 263
La dernière heure................................................................................................ 264
La dernière minute ............................................................................................. 265
Les deux dernières secondes............................................................................... 266
Chapitre 10. L’à venir 269
Notre «mythe» d’origine................................................................................... 269
Le sens de l’histoire........................................................................................... 271
Prédation ou collaboration?............................................................................. 273
Guerre et paix.................................................................................................... 275
La loi du plus faible 277
Village planétaire ou Pillage planétaire? ......................................................... 281
L’humanité réseautée ........................................................................................ 284
Notre porte vers les étoiles ............................................................................... 287
Épilogue ................................................................................................................... 291
Remerciements .............................................................................................................. 293
xiv
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page 1
PREMIÈRE PARTIE
QUI SUIS-JE ?
(Je suis une riche héritière)
Quand quelqu’un vous demande qui vous êtes, la première chose qui vous vient
à l’esprit, c’est de lui donner votre nom. Bien sûr, il y a des situations qui amèneront
une réponse différente, comme «Je suis votre nouveau voisin», «Je suis la sœur
de Sophie» ou encore «Je suis un témoin de Jéhovah». Toutes ces réponses sont
également bonnes, selon les circonstances, mais celle qui est universellement
acceptée, c’est de donner son nom, comme si celui-ci était le véhicule par excellence
de notre identité, de ce que nous avons de plus essentiel.
Pourtant, dans nos sociétés postindustrielles, les noms sont devenus tout à fait
«insignifiants» en ce sens qu’ils ne portent en eux absolument plus rien de
significatif. Les hommes prénommés Pierre ou Rock ne sont pas plus durs et résistants
que les autres, tout comme les femmes portant le prénom Belle ne sont pas
nécessairement plus agréables à regarder que leurs sœurs nommées différemment.
Monsieur Chrétien peut très bien être athée, tout comme mademoiselle Boucher
peut avoir la viande en horreur, sans oublier les enfants de la famille Lenoir qui
ont la peau blanche, les yeux bleus et les cheveux blonds.
Et, pourtant, nous nous accrochons à nos noms, car même s’ils ne signifient
plus grand-chose, ils continuent de jouer un très grand rôle dans notre sentiment
d’identité. C’est probablement parce qu’ils nous donnent une impression de
continuité, le sentiment d’appartenir à une famille, à une lignée, à une tradition.
Tout comme les aristocrates des siècles passés, qui accordaient beaucoup de valeur
à leur nom et à leur arbre généalogique, nous sommes conscients que notre identité
nous vient en grande partie des générations qui ont précédé la nôtre et qui nous
ont légué tant de précieux héritages. En fait, nous savons instinctivement que
l’histoire d’un être humain commence bien avant sa naissance…
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page 2MM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page 3
CHAPITRE
1
AH, MES AÏEUX !
Nous savons où nous allons, nous savons d’où nous venons.*
BOB MARLEY
uant à moi, je me nomme Marie-Jasmine Lafleur-Desjardins. Je trouve queQc’est un très joli nom, mais il ne faut pas trop vous y fier car je n’ai rien d’un
végétal et j’aurais aussi bien pu m’appeler Lapierre-Deschamps. Les membres
de ma famille m’appellent plutôt «Bébé», un surnom qui ne brille certes pas par
son originalité, mais qui a tout de même le mérite de dire quelque chose de vrai
à mon sujet.
MA FAMILLE SE NOMME LAFLEUR-DESJARDINS
J’ai vu le jour à Granby le 30 septembre 2000, un peu avant 18 h. Cependant,
c’est dans une fermette près de Sherbrooke que ma vie a vraiment débuté, au
erdouzième coup de minuit, le 1 janvier 2000, pendant que mes parents
échangeaient leurs vœux de bonne année par un baiser passionné. En effet, c’est à ce
moment précis, neuf mois avant ma naissance, qu’un ovule de maman a été
fécondé par un des millions de spermatozoïdes que mon père avait déposés dans
son corps au cours de la nuit précédente. Cette rencontre entre deux cellules
minuscules a permis la fusion de deux héritages, l’apparition d’un être vivant
unique, moi, qui suis différente de tous ceux et celles qui m’ont précédée. En
même temps, ce partage de gènes a fait de moi une riche héritière et j’aimerais
vous parler des nombreuses choses fascinantes qui m’ont été léguées sous forme
de patrimoine génétique, comportemental, émotif et intellectuel par mes deux
parents, mes quatre grands-parents, mes huit arrière-grands-parents et ainsi de
suite, jusqu’aux premiers humains… et bien au-delà.
* Traduction libre d’un extrait de la chanson Exodus : «We know
where we’re going, we know where we’re from.»
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page 4
Du Big Bang au Village planétaire
Pour reconstituer mon arbre généalogique, je commence à ma naissance,
avec mes deux ancêtres les plus immédiats: mon papa et ma maman, qui sont
tous les deux dans la jeune vingtaine. Lui, c’est un Québécois «pure laine» dont
certains ancêtres remontent aux premiers établissements français en Amérique;
je peux donc dire que la plupart des gènes contenus dans les 23 chromosomes
qu’il m’a légués ont passé plusieurs siècles sur notre continent. Par contre, les
23 chromosomes qui m’ont été légués par ma mère représentent un héritage plus
diversifié, car sa propre mère, ma
grandmaman Lafleur, est née au Cambodge.
Papa Maman
Comme ils sont mes géniteurs immédiats,
je dois tout à mes parents, y compris tout ce
dont ils avaient eux-mêmes hérité de leurs Jasmine
propres ancêtres. Que ce soit du point de vue
biologique ou psychologique, ils sont le
facteur le plus déterminant de ce que je suis,
et ils vont continuer à jouer un rôle central Mon arbre généalogique
dans mon développement jusqu’à ce que
j’atteigne l’âge adulte.
C’est également par l’entremise de mes parents que j’ai accès à leur
génération et à la communauté dont ils font partie. C’est donc à travers eux que
je peux profiter de cette société postindustrielle qui a réussi à me donner de si
bonnes chances de survie en réduisant la mortalité infantile presque à zéro,
notamment grâce aux vaccins, aux antibiotiques, aux vitamines ajoutées au lait
et aux fruits importés que l’on peut se procurer à longueur d’année.
Mes parents font partie de la première génération vraiment internationaliste
à vivre sur notre planète. Tous deux ont grandi en ayant en tête l’image de cette
petite boule bleue filmée à partir des navettes spatiales et qui, vue de là-haut,
semble presque aussi fragile que moi. Ils sont conscients qu’ils partagent de
nombreux éléments essentiels de leur culture et de leurs valeurs avec de parfaits
inconnus vivant à Sydney, Rio de Janeiro, Johannesburg et Tokyo, même si
ceuxci parlent d’autres langues et prient un autre dieu, même lorsqu’ils mangent des
choses différentes et portent des vêtements exotiques. Cette génération n’a pas
encore eu le temps de marquer l’humanité par ses contributions, mais je crois
qu’elle passera à l’histoire comme celle des bâtisseurs de la communauté
internationale, cette nouvelle réalité sociopolitique appelée à remplacer les pays
et les empires qui ont causé tant de souffrances dans le passé.
4MM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page 5
Chapitre 1 – AH, MES AÏEUX!
C’est aussi à mes parents que je devrai mon attitude générale face à la vie.
S’ils savent m’entourer d’amour au cours de mon enfance, il y a de fortes chances
que je devienne une adulte équilibrée et épanouie. Si, au contraire, ils me font
grandir dans un environnement malsain, il est probable que j’en traînerai
longtemps des séquelles qui m’empêcheront d’être heureuse et de rendre mes
proches heureux à leur tour. Ma famille est donc un élément important dont il
faut tenir compte pour comprendre qui je suis et qui je suis appelée à devenir.
Tante Oncle Papa Maman Oncle
Jasmine
Cousin Cousine Cousin
Ma famille inclut en plus les frères et les sœurs de mes parents ainsi que leurs descendants.
Mais qu’est-ce donc que «ma famille»? Si je n’inclus que mes parents
immédiats, elle se limite à mon papa, ma maman et mon grand frère. Toutefois,
la coutume veut que ma famille soit plus grande, car mes parents avaient chacun
une famille, et ces deux familles font aussi partie de ma parenté. Si je compte
ces oncles, tantes et cousins germains, ma famille proche contient une quinzaine
de personnes. C’est un chiffre assez moyen pour les standards de notre époque,
mais, il n’y a pas si longtemps, alors que la plupart des couples avaient plus de
deux enfants, cette seule famille proche aurait compté plusieurs douzaines
d’individus.
De plus, chacun de mes parents a aussi été engendré par deux personnes, ce
qui fait qu’en 1975 j’avais quatre grands-parents âgés d’à peu près 25 ans. Trois
d’entre eux étaient des baby-boomers, soit grand-papa et grand-maman
Desjardins, qui vivaient à Montréal, et grand-papa Lafleur, qui était à
Sherbrooke. Quant à la mère de ma mère, elle croupissait alors dans un camp de
réfugiés à Hong-Kong, attendant avec anxiété le précieux visa qui allait lui
permettre d’émigrer au Québec.
Mes grands-parents sont tous les quatre dans la cinquantaine et en bonne
santé, ce qui augure bien pour ma propre qualité de vie, car il y a ainsi moins
de chances qu’ils m’aient transmis des gènes défectueux comme ceux qui
prédisposent au cancer du sein ou à des maladies mentales comme la
schizophrénie. Tout comme mes parents, mes grands-parents m’ont transmis une
multitude de trésors biologiques et culturels dont ils avaient eux-mêmes hérité
de leurs ancêtres, en plus d’une grande quantité d’innovations qui sont apparues
au cours de leur vie.
5
Extrait de la publicationMM-BigBang EP 14/10/04 13:16 Page 6
Du Big Bang au Village planétaire
Papa de Maman Papa de Maman
papa de papa maman de maman
Papa Maman
Jasmine
Mes grands-parents
C’est leur génération qui a le plus contribué à la mondialisation. Ces hommes
et ces femmes ont construit des infrastructures physiques comme le réseau
international de fibres optiques et les satellites de télécommunications, mais
aussi des structures politiques et économiques internationales comme l’Union
européenne, l’Organisation mondiale du commerce et le Tribunal pénal
international. Malgré leurs nombreux défauts évidents, ces structures sont des
éléments essentiels du processus qui est en voie d’unifier l’ensemble de nos
peuples au sein d’une nouvelle superstructure mondiale que certains ont déjà
commencé à appeler le «Village planétaire».
C’est aussi cette génération des baby-boomers qui a été la première à tenir
pour acquis ces valeurs de liberté, de démocratie et d’égalité pour lesquelles leurs
parents et leurs grands-parents s’étaient battus au cours des deux grandes guerres
de 14-18 et de 39-45. L’idéalisme de ces anciens hippies a grandement contribué
à mettre fin à la guerre froide et à multiplier les missions de paix des Casques
bleus. Il a également été à l’origine de la création de plusieurs organisations
humanitaires, comme Médecins sans frontières, qui incarnent aujourd’hui la
solidarité planétaire et qui commencent à concrétiser ce vieux rêve de réunir
toute l’humanité au sein d’une seule grande famille.
MamanOncle Papa Maman Papa de Oncle de Tante dedede papa de papa de papa maman maman maman
maman
Cousin Cousin
Cousin Cousin Cousine de deTante Oncle Papa Maman Onclede papa de papa de papa maman maman
Petite Petit Petit Petit Petite
Cousin Cousine Jasmine Cousinecousine cousin cousin cousin cousine
Ma «famille» grandit beaucoup plus vite que le nombre de mes ancêtres.
Sur ce dessin, il manque plus de la moitié des cousins de mes parents.
6
Extrait de la publicationJacques ROBERT
et Pierre MATTONDU BIG BANG AU VILLAGE PLANÉTAIRE
LE SENTIER VERS LA COMPLEXITÉ
Qui suis-je ? Que suis-je ? Où suis-je ? Pourquoi suis-je ?
Voilà des questions que les humains se posent depuis l’Antiquité,
peutêtre même depuis la Préhistoire. Dans ce livre, elles servent de prétexte
pour présenter quelques-unes des idées les plus fascinantes proposées
par la science moderne à propos de l’Univers, de la nature humaine et
de l’histoire de nos origines.
La narratrice, une fillette nommée Marie-Jasmine, s’en sert pour nous
inviter à faire de fabuleux voyages dans le temps, dans l’espace et de
l’infiniment petit à l’infiniment grand. Ce faisant, elle nous révèle
qu’elle est une « poussière d’étoiles », la riche héritière d’une histoire
qui a commencé voilà une douzaine de milliards d’années.
Avec simplicité et passion, elle nous entraîne au cœur du Big Bang,
dans le voisinage des galaxies naissantes, dans les entrailles des étoiles
agonisantes, au travers des violents orages de la Terre primitive, au
sein des océans, dans les dangereuses forêts de l’ère jurassique, et sur
la savane africaine, pour y assister à l’émergence de l’humanité. DU BIG BANG
Elle poursuit son périple en montrant que les mêmes processus ont
engendré des sociétés de plus en plus complexes et qu’ils sont toujours AUà l’œuvre, entre autres dans la construction de la « communauté VILLAGE
internationale », une nouvelle réalité dont on parle au téléjournal au
moins un jour sur deux. Elle conclut en affirmant que la prochaine
étape sera l’émergence du Village planétaire, l’union de tous les peuples
de la Terre qui doit se réaliser afin que l’humanité ait une chance de PLANÉTAIRE
quitter son berceau pour aller au-devant de sa destinée cosmique.
Marie-Jasmine aura atteint ses objectifs si elle vous aide à approfondir
votre foi en un Univers qui a engendré tour à tour l’énergie, la matière,
la vie, la conscience, l’intelligence et même l’amour.
Diplômé en théologie, JACQUES ROBERT a été enseignant et animateur
de pastorale au Secondaire, tout en se passionnant pour l’histoire de
nos origines et les sciences qui s’y intéressent.
Docteur en biologie, PIERRE MATTON a enseigné pendant 30 ans
à l’Université de Sherbrooke, se spécialisant dans l’art de faire découvrir ce
riche univers aux étudiants et étudiantes commençant leur baccalauréat.
ISBN 2-89544-043-3
,!7IC8J5-eeaedh!
Extrait de la publication
Couv et Dépliant MANU.indd 1 27/10/04 11:07:51
Jacques R O B E R T
DU BIG BANG AU VILLAGE PLANÉTAIRE
et Pierre MA T T O N