//img.uscri.be/pth/b950cda7f99b88393daca27818ad3483f19cca64
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Ecole primaire et secondaire au Gabon

De
218 pages
Ce livre est une double analyse du système éducatif gabonais. La première décrypte l'histoire de la formation des instituteurs et leur conception générale du métier, en passant par une mise en relief de l'origine sociale des maîtres d'aujourd'hui. La deuxième analyse porte sur l'enseignement secondaire général à Libreville en s'appuyant sur les discours de deux groupes d'acteurs (enseignants et élèves).
Voir plus Voir moins
Ecole
primaire
et
Etat
secondaire
des
lieux
au
Gabon
Études Africaines Collection dirigée par Denis Pryen et François Manga Akoa
Dernières parutions
Arlète TONYE,Épargnants dAfrique, inquiétez-vous !, 2011. Patrice ITOUA«Lepatrick»,Le cinquantenaireéconomique du Congo-Brazzaville. Fonctionnariat et entreprenariat, 2011. Pape Moussa SAMBA,Léopold Sédar Senghor, philosophe de la culture, 2011. François Lonsény FALL,Mon pari pour le Guinée. Le changement est possible, 2011. Emmanuel YENSHU VUBO,Inventer un nouvel espace public en Afrique. Le défi de la diversitéethnique, 2011. Yaya KONE,Anthropologie de lathlétisme en Afrique de lOuest, La condition de lathlète, 2011. Anna M. DIAGNE, Sascha KESSELER, Christian MEYER (éd.), Communication Wolof et sociétésénégalaise. Héritage et création, 2011. Fabrice AGYUNE NDONE,Changement social chez les Makina du Gabon,2011. B. H. MOUSSAVOU,Prisons africaines. Le cas du Gabon, 2011. MOTAZE AKAM, La sociologie de Jean-Marc Ela, 2011. Léon Modeste NNANG NDONG,Leffort de guerre de lAfrique. Le Gabon dans la Deuxième Guerre mondiale (1939-1947), 2011. Anne COUSIN,Retour tragique des troupes coloniales, Morlaix-Dakar, 1944, 2011. Hopiel EBIATSA,Fondements de lidentitéet de lunitéteke,2011. Patrice MOUNDOUNGA MOUITY,Transition politique et enjeux post-électoraux au Gabon, 2011. Baoua MAHAMAN,La nouvelle génération dAfricains. Quand les idéalistes dhier plient face au système, 2011. Ghislaine SATHOUD,Rendez aux Africaines leur dignité, 2011. Théodore NicouéGAYIBOR,Sources orales et histoire africaine, 2011. Jean-Christophe BOUNGOU BAZIKA,Entrepreneuriat et innovation au Congo-Brazzaville, 2011. Papa Momar DIOP,Guide des archives du Sénégal colonial, 2011. Pius NGANDU Nkashama,Guerres africaines etécritures historiques, 2011.
Hermine MATARI
Romaric Franck QUENTIN DE MONGARYAS
Ecole primaire et secondaire au Gabon
Etat des lieux
Préface deFrançoise Ropé
LHarmattan
Ce livre est publiégrce au concours de LaChaire Unesco Sciences Sociales
©LHARMATTAN, 2011 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris htt : www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan wanadoo.fr harmattan1 wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-55375-0 EAN : 9782296553750
AVERTISSEMENT Le présent ouvrage constitue la version réduite et remaniée de deux thèses de doctorat en sciences de léducation préparée sous la direction de Madame Françoise Ropé, professeur de sciences de léducationà lUniversitéde Picardie Jules Verne (Amiens). Il sagit des travaux respectifs dHermine Matari et de Romaric Franck Q entin de Mongaryas1 u . Bien que traitant du systèmeéducatif gabonais, louvrage met laccent sur deux pans : lenseignement primaire et lenseignement secondaire général. Ces pans ontétéprésentés sommairement en guise dintroduction générale (rédigée collectivement). Aussi, trois thèmes majeurs sont mis enévidence : « état des lieux, curricula, acteurs. Pour ce faire, en sinspirant du modèle darticles scientifiques, les deux auteurs présentent, respectivement, trois chapitres, précédés dune introduction et accompagnés dune conclusion. Cest pourquoi, les références bibliographiques sont insérées en fin de chapitre et non de façon classiqueàla fin de louvrage.
1En effet, Hermine MATARI a soutenu sa thèse de doctorat le 19 octobre 2007, qui porte surLes instituteurs dans la sociétégabonaise : Positionnement social, formation et diversitédu métier. Tandis que Romaric Franck QUENTIN DE MONGARYAS a présentéson doctorat le 9 décembre 2006 surLes jugements scolaires dans lenseignement secondaire général à Libreville. Analyse des expériences scolaire et professorale à Libreville.
REMERIEMENTS
Au lieu de deux, le présent ouvrage aurait dûporter la signature de trois auteurs. Mais, au moment de sonécriture, notre amie, sœur et collègue pour des raisons diverses, Alix Nina Mboumba na pas pu remettre ses contributions dans les délais impartis. Nous tenonsàlui témoigner toute notre estime. Cet ouvrage est la matérialisation dun projet collectif soutenu par la Professeure Françoise Rope (notre directrice de thèse) pendant la finalisation de notre recherche doctoraleàluniversitéde Picardie Jules VerneàAmiens. Cest donc naturellement quelle a acceptéde rédiger sa préface. Aussi, profitons-nous de cette opportunitépour lui renouveler notre profonde gratitude pour la lecture du manuscrit, ses conseils et remarques avisés en vue de lamélioration de son contenu. Notre profonde gratitude va aussiàlendroit de Mesmin-Noël Soumaho, notre directeur de recherche en maîtrise, pour ses encouragements dans laboutissement de ce projet. Nous adressons notre reconnaissanceégalementàla Chaire UNESCO en Sciences Sociales de luniversitéOmar Bongo de Libreville, qui nous a apportéson soutien financier pour lédition de louvrage. Nous remercions les syndicalistes, Fridolin Mve Messa, AiméMapangou, Magloire Memiaga, Pamphile Toung Ndong, et Serge Boussougou. Enfin, un clin d’œil particulierànos amis et collègues, AiméMoudjegou, Levy Martial Midepani, Bertin Yanga Ngary, FortunéMatsiegui Mboula, et Landry Ndounou pour leurs encouragements.
PREFAE
Cet ouvrage dHermine Matari et Romaric Franck Quentin de Mongaryas ouvre un champ de recherches peu investiguéau Gabon en particulier sous l :angle sociologique celui de léducation au primaire et au secondaireà travers lanalyse du métier dinstituteur dune part et du métier de professeur et de lycéen, dautre part. Les deux auteurs se sont appuyés sur des entretiens analysés essentiellement dans une perspective de sociologie compréhensive afin de mettre en scène les acteurs eux-mê instituteurs, professeurs etmes : élèves du secondaire. Tout en adoptant des perspectives danalyse assez différentes, les deux auteurs analysent avec pertinence ce que le rapport au métier révèle concernant le systèmeéducatif et la sociétégabonaise dans son ensemble. Hermine Matari fait porter laccent sur les déterminismes historiques et sociaux du métier dinstituteur qui marquent leur rapport au métier quand Romaric Franck Quentin de Mongaryas focalise lattention sur le rapport au métier en situation, essentiellement liéaux disciplines scolaires telles que définies dans les concours de recrutement auxquels ils sont attachés. Dans la première partie de louvrage, Hermine Matari souligne bien que les enseignants du primaire aux formations extrêmement hétérogènes suivant les aléas politiques etéconomiques du Gabon depuis son indépendance, ne forment pas un«corpsunifié. Les conditions de travail très difficiles, les rémunérations vécues comme très insuffisantes font que les instituteurs mettent laccent sur ce qui leur paraît une sorte de«déclassementde leur métier, que paradoxalement ils ne manquent pas dapprécier dans ses aspects culturels et ses finalités sociales. Ce faisant loriginalitédHermine Matari porte sur le fait qumanque jamais de mettre en perspective le melle ne étier avec lEtat de la sociétédans lequel il sinscrit. Dans la seconde partie, Romaric Franck Quentin de Mongaryas sintéresse aux enseignants et auxélèves du secondaire. Il montre que les enseignants du secondaire faceàlinsuffisance des formations scientifiques et aux problèmes posés par les contenus denseignement en histoire et géographie par exemple, sont préoccupés par les finalités de leur enseignement, en particulier les objectifs de développement technique et scientifique de leur pays et la construction de lidentiténationale sans jamais remettre en cause la langue denseignement, le français. Lattachement de ces enseignants du secondaireàleur discipline malgréles insatisfactions liées au contenu même et surtout aux conditions déplorables denseignement, soppose assez aux conceptions utilitaristes des lycéens eux-mêmes, telle quelles apparaissent dans les entretiens. On saisit làune
sorte de malentendu pédagogique qui mèneàdes dérives comme le sur investissement dans les cours particuliers et dans les matièresàfort coefficient que lon trouve par ailleurs dans dautres pays, mais qui semblent prendreàLibreville, un caractère important susceptible daccentuer les inégalités daccès au baccalauréat. Les extraits dentretiens dont il est rendu compte sont particulièrement pertinents pour nous permettre de comprendre létat du systèmeéducatif secondaire gabonais. Les enseignants du primaire et du secondaire mécontents de la place qui leur est allouée dans la sociétégabonaise, vivent subjectivement leur métier comme peu valorisétant du point de vue matériel que du point de vue symbolique alors queux-mêmes le considèrent comme majeur et noble dans ses objectifs. Les travaux ici présentés témoignent des qualités de chercheurs des deux auteurs. Hermine Matari a conjuguéavec pertinence, une sociologie des déterminismes, sappuyant sur Bourdieu tout en intégrant une dynamique historique et sociale qui donne de lépaisseuràlanalyse,àlinstar des travaux menés sur les enseignants par V. Isambert Jamati. Romaric Franck Quentin de Mongaryas qui a menéde très nombreux entretiens avec des professeurs du secondaire et des lycéens a su mettre en valeur une sociologie de lexpérience qui se focalise davantage sur la subjectivitédes acteurs en situation, sappuyant en cela sur les travaux de Dubet en France. Confronter lexpé conceptionsrience et les des enseignants àcelles desélèves apporte incontestablement des connaissances sur lenseignement secondaire particulièrement intéressantes. Cest doncàla fois, en opérationnalisant des méthodologies diverses mais bien maîtrisées, avec un travail de terrain solide que les deux auteurs nous font entrer dans la sociologie de léducationàtravers les instituteurs, les professeurs et les lycéens, et par là-même dans le systèmeéducatif gabonais.
Françoise Ropé Professeureémérite de sciences de léducation