//img.uscri.be/pth/eaab444dfc7cddda9356531ca9c634772ac412af
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Pièges et étapes du processus de recherche

De
117 pages
Cet ouvrage propose une méthodologie pour mener à bien un projet de recherche en évitant de tomber dans les pièges susceptibles de freiner l'étudiant-chercheur dans son travail. Du démarrage du projet à la présentation des résultats finaux, l'auteur détaille et illustre chaque étape pour tout comprendre de l'exercice de la recherche.
Voir plus Voir moins
Pour Comprendre Collection dirigée par Jean-Paul Chagnollaud L’objectif de la collection « Pour Comprendre » est de présenter en un nombre restreint de pages une Buestion contemporaine Bui relève des différents domaines de la vie sociale. L’idée étant de donner une synthèse du sujet tout en offrant au lecteur les moyens d’aller plus loin, notamment par une bibliographie sélectionnée. Cette collection est dirigée par un comité éditorial composé de professeurs d’université de différentes disciplines. Ils ont pour tâche de choisir les thèmes Bui feront l’objet de ces publications et de solliciter les spécialistes susceptibles, dans un langage simple et clair, de faire des synthèses. Le comité éditorial est composé de : Maguy Albet, Jean-Paul Chagnollaud, DominiBue Château, JacBues Fontanel, Gérard Marcou, Pierre Muller, runo PéBuignot, Denis Rolland. Dernières parutions Michel PERRIN,1848, Louis Blanc ou la fraternité en République, 2017. Elisabeth CHAMORAND,La liste noire,2017 Paul NDA,Sociologie politique, Pour comprendre ce qui se joue, se décide et se passe ici et ailleurs, avec sa géométrie variable,2017 Emmanuel FRAISSE,Les anthologies en France, 2017. Simon LAFLAMME,L’autonomisation des sciences humaines. Théories en sciences humaines e au XX siècle, Tome I, 2016. Laurence HARANG,Pour une communauté humaine et animale, La question de la dignité animale, 2016. Marc AUGIER,La société numérique, 2016. Michel OURSE,Les Cultural Studies.Essai, 2015. Aimé FAY,Le Capital en quelques mots. De Platon à nos jours, 2015. DominiBue JOSSE,L’avenir de l’homme postmoderne, L’urgence de retrouver nos racines, 2015.
Augustin Ependa Pièges et étapes du processus de recherche De la théorie à la présentation des résultats
© L’HARMATTAN, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.ePitions-harmattan.fr/
EAN Epub : 978-2-336-80147-6
Ce livre est dédié à : tous les enfants orphelins à qui je dis de ne pas p erdre espoir ainsi qu’à Daniela, Junior et Eliana. Que le Bon Dieu vous bénisse.
Préambule
Ce manuel s’adresse particulièrement aux étudiants en formation, aux chercheurs débutants et aux personnes qui veulent comprendre l es rudiments de la recherche scientifique en sciences sociales. L’idée de l’écri re est partie de l’expérience personnelle et d’un constat tiré de l’observation q ue j’ai fait alors que j’étais étudiant, puis depuis que j’enseigne l’initiation à la recher che en sciences humaines et sociales à l’université. En effet, quand j’étais aux études, je me posais plusieurs questions, notamment quoi lire, quel nombre d’écrits recenser pour attendre la saturation, quel vocabulaire employer pour rendre mon projet de rech erche plus scientifique qu’il ne me paraissait, y-a-t-il un ordre chronologique à respe cter entre les chapitres ou entre les parties d’un projet de recherche. En d’autres mots, lors de la rédaction d’un mémoire ou une thèse, faut-il commencer par l’introduction, la problématique, la revue de la littérature ou par un autre élément ? Comment élabo rer une problématique cohérente, faut-il formuler des hypothèses ou fixer un objecti f de recherche, doit-on compter sur ses habiletés antérieures ou s’adapter aux exigence s du sujet et du terrain de recherche, est-il nécessaire de changer de sujet ou de directeur de recherche en cas de pépin ou moindre blocage, etc. À part mes propres questionnements, je constate aus si que certains de mes amis et collègues de classe sont encore étudiants depuis un e dizaine d’années et ils ne parviennent pas à parachever leurs études. Quand je leur demande où ils en sont avec leurs travaux de mémoire ou thèse. Réponse : « Oh ! Augustin, je suis en train de réviser la problématique » ; « je suis en train de mettre à jour la recension des écrits » ; « je me sens bloqué, j’ai perdu le fil conducteur e t je cherche de l’aide » ; « je suis en train de compléter le dernier chapitre » ; « la col lecte des données pose des problèmes imprévus » ; « je suis à l’étape de l’analyse des d onnées » ; « le directeur me bloque » ; « je viens de perdre mes données, car l’ ordinateur a bogué », « j’ai quelques soucis familiaux », etc. Parfois, mes étudiants act uels éprouvent aussi ces difficultés. Sans minimiser les différents problèmes auxquels il s font parfois face, j’estime que la contrainte la plus importante est que plusieurs étu diants ou chercheurs débutants ne savent pas comment s’y prendre ou tombent dans les pièges que je décris au premier chapitre. J’ai donc écrit ce manuel pour les aider, car en tr availlant et ayant vécu et observé ces difficultés, je me suis construit une sorte de canevas de travail, une façon de faire pour avancer vite et passer à autre chose, car d’ap rès moi, on ne devrait pas s’éterniser sur les bancs d’école ou sur un projet de recherche. Sans la prétention de remplacer les notes de cours des éminents professeu rs et méthodologues ni de se substituer aux livres magnifiquement rédigés, ce ma nuel vise à aider toute personne engagée dans un processus de recherche. Son intérêt est double : d’abord, les lecteurs y trouveront une explication claire sur le s pièges qui font qu’on tourne en rond pendant un projet de recherche et comment les évite r. Ensuite, les lecteurs apprendront les différences qu’il y a entre un thèm e et un sujet de recherche ; entre une question et une problématique de recherche ; en tre plusieurs types et plusieurs approches ou paradigmes en recherche sociale devant lesquels il faut faire un choix judicieux pour bien avancer. De même, les lecteurs de ce manuel découvriront comment et pourquoi faire une bonne recension des é crits afin de rompre avec le sens
commun et aborder le sujet avec neutralité ; commen t élaborer une problématique de recherche, quand formuler des hypothèses et quand i l faut seulement se fixer un ou des objectifs de recherche, comment bâtir un modèle d’analyse qui cadre avec les éléments de la problématique, quelles techniques de collecte des données seraient appropriées dans diverses circonstances. Bref, ce m anuel permet d’apprendre comment s’y prendre en recherche scientifique. Ains i, le manuel est rédigé dans un style simple et adapté à un large auditoire, car es t scientifique ce qui est simple – et non simpliste –, sans pour autant évacuer la rigueu r, la méthode et l’objectivité. Dans ce style d’écriture, parfois des questions seront p osées comme si on était en train de vivre l’expérience de la personne qui veut écrire o u faire de la recherche, mais qui se bute à une difficulté ou qui doute. Les propos sero nt également illustrés par des exemples. Dans le présent document, le génériquemasculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans lebut d’allégerle texte.
Introduction
Ce manuel nodologie ni de’a pas la prétention de remplacer les cours de méth donner aux apprenants un sauf-conduit. C’est une so rte d’aide-mémoire qui permettra aux lecteurs de savoir quoi faire à chacune des éta pes d’une recherche sociale. Pour rédiger ce manuel, l’auteur s’est largement inspiré de ses cours reçus et dispensés, des ouvrages qui l’aident à donner le cours d’initi ation à la recherche aux étudiants de premier cycle, entre autres leManuel de recherche en sciences socialesQuivy et de Van Campenhoudt (2011) ainsi que celui de Benoît Ga uthier (2009) sur la recherche sociale. Pour ne pas alourdir le texte, l’auteur ne fait pas des références bibliographiques une priorité, mais signale à l’ava nce qu’il s’est inspiré des documents d’autrui. L’objectif principal de ce manuel est de répondre à la question de savoir comment on mène une recherche du début à la fin en sciences sociales, c’est-à-dire en suivant un plan de travail qu’on appelle le protocole de re cherche ou tout simplement le devis de recherche. En fait, mener un projet de recherche ressemble à la construction d’une maison. On est donc censé suivre un plan de constru ction (un schéma) pour bien faire. Généralement, un protocole de recherche, et même le rapport final d’une recherche (mémoire, thèse ou autre), est composé de deux part ies complémentaires : la première partie est théorique et la deuxième partie est empi rique. Sans tenir compte des pages de présentation et de l ’introduction, utiles à n’importe quel travail écrit, la partie dite théorique inclut les éléments suivants : une présentation succincte du sujet ou du thème de recherche ; une e xposition de la pertinence du sujet s’appuyant sur une revue de la littérature cohérente et à jour et un cadre conceptuel. Dans le cadre conceptuel (théorique), on définit le s concepts-clés et on fixe l’opinion sur la ou les approches théoriques suivies. Toujour s dans la partie théorique, on ne manque pas d’élaborer la problématique suivie de la formulation des hypothèses ou des objectifs de la recherche (pas les deux à la fo is). Tous ces éléments théoriques sont suivis d’un chapitre sur la méthodologie de la recherche qui fait la transition entre les aspects plus conceptuels et les aspects plus em piriques à venir. On y inclut : une présentation du type de données nécessaires, puis l a détermination de la base de sondage (échantillon ou population) auprès de laque lle on recueillera les données. Quant à la partie empirique de la recherche, elle c omprend : l’aspect méthodologique dans son application sur le terrain, la présentation et la discussion des résultats. En détail, on y présente les limites qua nt à la faisabilité de l’étude sur le terrain et les résultats attendus, les techniques e t les outils à l’aide desquels la collecte des données se fera sur le terrain, les considérati ons éthiques qu’imposent ces techniques, les outils qui permettront de traiter e t d’analyser les données, les résultats finaux bien commentés et les conclusions. Il ne fau t pas oublier que c’est dans les conclusions qu’on doit donner le sort des hypothèse s (sont-elles confirmées ou infirmées) ou de préciser si les objectifs de la re cherche ont été atteints ou pas, avant de faire une ouverture quant aux recherches futures , inspirées par les résultats obtenus.